Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266315777
Code sériel : 18195
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Donne-moi la main Menino

Date de parution : 10/06/2021
Saudade... Ce sentiment nostalgique, qui monte des ruelles escarpées de l’Alfama comme un air de fado, n’a jamais paru plus poignant aux Lisboètes. C’est que leur ville, sous le coup des promoteurs immobiliers et des projets Airbnb, perd peu à peu son âme. Chasse ses habitants. Expulse ses petits vieux.
Menino...
Saudade... Ce sentiment nostalgique, qui monte des ruelles escarpées de l’Alfama comme un air de fado, n’a jamais paru plus poignant aux Lisboètes. C’est que leur ville, sous le coup des promoteurs immobiliers et des projets Airbnb, perd peu à peu son âme. Chasse ses habitants. Expulse ses petits vieux.
Menino – grand rêveur qui, à 34 ans, dort encore dans des draps Spiderman – aime trop sa vieille cité pour ne pas s’en apercevoir. Avec une poignée d’amis, le doux jeune homme va trouver dans ce combat inégal l’occasion de sortir de l’enfance...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266315777
Code sériel : 18195
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Il se lit d'une seule traite et colle au plus près, hélas, d'une réalité terrible. »
Bénédicte de Loriol / Publikart

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Fanny_se_Livre Posté le 16 Janvier 2021
    C'est bon de retrouver la plume d'Aure#x0301lie Delahaye, fluide et engage#x0301e, pour de#x0301fendre les ine#x0301galite#x0301s et les injustices de fac#x0327on douce et romance#x0301e. Avec "Donne moi la main Menino" on se retrouve au coeur de Lisbonne, au coeur de son quartier historique, mais aussi au coeur de son Histoire. J'ai beaucoup aime#x0301 de#x0301couvrir a#x0300 travers le roman la ve#x0301rite#x0301 immobilie#x0300re et tous les enjeux de l'essor touristique de cette si belle ville. J'ai eu plaisir a#x0300 me plonger dans ces pages visualisant bien cette ville que j'ai visite#x0301 et tant aime#x0301, mais j'ai parfois rougis en re#x0301alisant l'impact du tourisme sur le quotidien des habitants. Menino est un lisboe#x0300te gourmand a#x0300 qui j'ai eu plaisir de tendre la main pour me laisser guider par son histoire et celle de tous les personnages qui l'accompagnent, aux profils tre#x0300s diffe#x0301rents et comple#x0301mentaires. Accompagne#x0301 de pastel de nata, ce roman est un re#x0301gal et on s'y sent effectivement aussi bien que dans un film de Cédric Klapish. Je recommande chaudement ce livre qui est sorti juste avant le confinement de mars et n'a pas pu e#x0302tre mis a#x0300 l'honneur tre#x0300s longtemps, dans nos che#x0300res librairies alors ferme#x0301es. Alors cherchez-le dans les e#x0301tage#x0300res, il en vaut... C'est bon de retrouver la plume d'Aure#x0301lie Delahaye, fluide et engage#x0301e, pour de#x0301fendre les ine#x0301galite#x0301s et les injustices de fac#x0327on douce et romance#x0301e. Avec "Donne moi la main Menino" on se retrouve au coeur de Lisbonne, au coeur de son quartier historique, mais aussi au coeur de son Histoire. J'ai beaucoup aime#x0301 de#x0301couvrir a#x0300 travers le roman la ve#x0301rite#x0301 immobilie#x0300re et tous les enjeux de l'essor touristique de cette si belle ville. J'ai eu plaisir a#x0300 me plonger dans ces pages visualisant bien cette ville que j'ai visite#x0301 et tant aime#x0301, mais j'ai parfois rougis en re#x0301alisant l'impact du tourisme sur le quotidien des habitants. Menino est un lisboe#x0300te gourmand a#x0300 qui j'ai eu plaisir de tendre la main pour me laisser guider par son histoire et celle de tous les personnages qui l'accompagnent, aux profils tre#x0300s diffe#x0301rents et comple#x0301mentaires. Accompagne#x0301 de pastel de nata, ce roman est un re#x0301gal et on s'y sent effectivement aussi bien que dans un film de Cédric Klapish. Je recommande chaudement ce livre qui est sorti juste avant le confinement de mars et n'a pas pu e#x0302tre mis a#x0300 l'honneur tre#x0300s longtemps, dans nos che#x0300res librairies alors ferme#x0301es. Alors cherchez-le dans les e#x0301tage#x0300res, il en vaut la peine et re#x0301chauffe en ces journe#x0301es d'hiver.
    Lire la suite
    En lire moins
  • dannso Posté le 18 Octobre 2020
    Ce roman nous emmène à Lisbonne, partager la vie de plusieurs de ses habitants, leur vie et leurs combats pour un Lisbonne qui ne devienne pas réservée aux seuls touristes fortunés. Ce thème du tourisme et de ses impacts sur la vie quotidienne des habitants historiques de la capitale portugaise est très bien décrit par l'auteure, sans être jamais didactique, mais illustré par le destin de quelques personnages, dont l'inoubliable Senhor Zé. Elle nous fait réfléchir, à ce qui est en jeu, quand nous sommes nous tout contents de trouver une location en Airbnb en plein centre de Lisbonne pour un week-end de détente. J'ai beaucoup aimé cet aspect de son roman. Ce que j'ai regretté, c'est l'abondance de personnages dans un roman relativement court (moins de deux cents pages) : ils sont tous attachants et chacun aurait mérité que son existence et son évolution soient un peu plus approfondies. J'aime dans un roman prendre le temps de découvrir les personnages qui y figurent et passer du temps avec eux. Je suis resté un peu sur ma faim, ici. Je remercie NetGalley et les éditions Anne Carrière pour l'envoi de ce livre. #DonnemoilamainMenino #NetGalleyFrance
  • unbrindesyboulette Posté le 10 Juillet 2020
    Je vais commencer par vous avouer quelque chose: j’ai fait un pense-bête des personnages pour être sûre de ne rien manquer de ces personnages justement. En effet, Aurélie nous livre une jolie palette de personnages dès le début de son roman. Des personnages vivant depuis toujours à Lisbonne ou étant tombés amoureux de cette ville et y vivant désormais. Dans « Donne-moi la main Menino », vous trouverez Viviane, Zé, Rosa, Joséphine, Pierre, Nuno, Fanny et Menino bien sûr. Tous ces personnages sont différents mais se complètent tellement. Avec eux, je suis partie à la découverte de Lisbonne que je ne connais pas. J’ai découvert le Tage, les ruelles toujours animées, le tramway évidemment, le linge qui sèche entre les bâtiments, les spécialités culinaires, les secrets de Lisbonne. Toute la magie de Lisbonne pour résumé. Mais, oui il y a malheureusement un mais, avec cette joyeuse bande, j’ai appris l’envers du décor de Lisbonne. J’ai appris ce que vivent les lisboètes et la misère qui s’en dégage. Lisbonne est une si agréable ville que le tourisme y est important mais avec des conséquences néfastes pour ses habitants. Ses habitants chassés de leurs logements au profit des promoteurs immobiliers et de... Je vais commencer par vous avouer quelque chose: j’ai fait un pense-bête des personnages pour être sûre de ne rien manquer de ces personnages justement. En effet, Aurélie nous livre une jolie palette de personnages dès le début de son roman. Des personnages vivant depuis toujours à Lisbonne ou étant tombés amoureux de cette ville et y vivant désormais. Dans « Donne-moi la main Menino », vous trouverez Viviane, Zé, Rosa, Joséphine, Pierre, Nuno, Fanny et Menino bien sûr. Tous ces personnages sont différents mais se complètent tellement. Avec eux, je suis partie à la découverte de Lisbonne que je ne connais pas. J’ai découvert le Tage, les ruelles toujours animées, le tramway évidemment, le linge qui sèche entre les bâtiments, les spécialités culinaires, les secrets de Lisbonne. Toute la magie de Lisbonne pour résumé. Mais, oui il y a malheureusement un mais, avec cette joyeuse bande, j’ai appris l’envers du décor de Lisbonne. J’ai appris ce que vivent les lisboètes et la misère qui s’en dégage. Lisbonne est une si agréable ville que le tourisme y est important mais avec des conséquences néfastes pour ses habitants. Ses habitants chassés de leurs logements au profit des promoteurs immobiliers et de Airbnb. Ses habitants qui doivent s’éloigner de leur propre ville pour avoir les moyens de se loger. Grâce à Aurélie, j’ai appris beaucoup sur Lisbonne en un roman. Et j’ai appris beaucoup sur la solidarité, sur l’entraide que se portent les lisboètes, sur l’affection qu’ils se portent chacun, lisboètes d’adoption compris. Les personnages de ce roman font la force de cette ville, ils en sont les gardiens et c’est beau à lire. Dans son histoire, Aurélie a donné une humanité aussi bien à la ville qu’à ses habitants. Elle a su apporter une jolie lumière sur la ville et ses habitants. Tout son amour pour Lisbonne et les lisboètes se ressent dans la lecture de « Donne-moi la main Menino ». Cela a été un réel plaisir et ravissement de parcourir les ruelles de Lisbonne en ta compagnie Aurélie!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Waterlyly Posté le 20 Juin 2020
    Lisbonne. Menino est un jeune homme à l’étroit dans son travail. Pourtant, sa ville, ã laquelle il est profondément attaché, lui permet de garder le sourire. Autour de lui gravitent plusieurs personnages, notamment Joséphine, une Parisienne qui se trouve à Lisbonne pour un an afin de rédiger sa thèse, Nuno, un agent immobilier ambitieux, Fanny, la femme avec qui il entretient une relation ambiguë. C’est dans cette Lisbonne en pleine prospérité que cette galerie de personnages évolue. Pourtant, tout n’est pas rose. L’essor de Lisbonne ne se fait pas sans mal, et bientôt les soucis arrivent. C’est un très beau roman que j’ai découvert. J’ai ressenti beaucoup d’émotions avec cette histoire d’amitié avant tout, mais aussi au travers du pan sociétal qu’aborde l’auteure dans son récit. En effet, la notion de prospérité d’une ville, ici en l’occurrence Lisbonne, est présente tout au fil des pages. Pourtant, cela a des conséquences, et c’est donc ainsi que le lecteur fera la connaissance de Senhor Zé, un petit vieux qui craint d’être expulsé à tout moment de son chez-soi, pour permettre ainsi l’essor du marché immobilier et l’implantation des Airbnb. Aurélie va ainsi nous montrer les méfaits à vouloir dénaturaliser l’authenticité d’une ville et faire une... Lisbonne. Menino est un jeune homme à l’étroit dans son travail. Pourtant, sa ville, ã laquelle il est profondément attaché, lui permet de garder le sourire. Autour de lui gravitent plusieurs personnages, notamment Joséphine, une Parisienne qui se trouve à Lisbonne pour un an afin de rédiger sa thèse, Nuno, un agent immobilier ambitieux, Fanny, la femme avec qui il entretient une relation ambiguë. C’est dans cette Lisbonne en pleine prospérité que cette galerie de personnages évolue. Pourtant, tout n’est pas rose. L’essor de Lisbonne ne se fait pas sans mal, et bientôt les soucis arrivent. C’est un très beau roman que j’ai découvert. J’ai ressenti beaucoup d’émotions avec cette histoire d’amitié avant tout, mais aussi au travers du pan sociétal qu’aborde l’auteure dans son récit. En effet, la notion de prospérité d’une ville, ici en l’occurrence Lisbonne, est présente tout au fil des pages. Pourtant, cela a des conséquences, et c’est donc ainsi que le lecteur fera la connaissance de Senhor Zé, un petit vieux qui craint d’être expulsé à tout moment de son chez-soi, pour permettre ainsi l’essor du marché immobilier et l’implantation des Airbnb. Aurélie va ainsi nous montrer les méfaits à vouloir dénaturaliser l’authenticité d’une ville et faire une critique acerbe du tourisme de masse, pour qui le charme de Lisbonne importe finalement bien peu. Ce sera le fil rouge de ce roman engagé. Mais ce récit, c’est avant tout une histoire d’amitié. L’auteure a su mettre en exergue beaucoup de valeurs, telles que le courage, la loyauté et la volonté de se battre pour ses idéaux. Il est impossible de ne pas s’attacher aux personnages, que j’ai trouvés très bien esquissés et nuancés. Même si le roman peut paraître centré sur Menino, il n’en est rien. Chacun d’entre eux a bien sa place et son rôle à tenir. La plume de l’auteure est d’une grande fluidité. J’ai décelé à maintes reprises un véritable talent de conteuse chez Aurélie. C’est un style particulier et, je pense, facilement reconnaissable. Sous forme de petits chapitres, le récit est rythmé. Les pages ont défilé. Ce roman offre une véritable petite bulle de douceur, mais prête également à réfléchir de par le pan sociétal qu’il aborde. Au travers d’une plume fluide et avec un talent de conteuse, l’auteure saura immerger son lecteur dans Lisbonne. À découvrir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ducol Posté le 15 Juin 2020
    un vrai coup de coeur, même si ce n'est pas de la grande littérature. Des personnages attachants dans un Lisbonne qui attire tant de monde, touristes et investisseurs, mais qui par cet afflux voit son âme s'éroder en laissant de moins en moins de place aux lisboettes. Plutôt que de lire un article détaillé sur ce sujet aussi technique que politique, il faut lire ce livre qui par petites touches dépeint si bien le charme de Lisbonne et du Portugal. Pour ceux qui comme moi sont amoureux de ce pays, on ressort déchiré entre l'envie d'y retourner et celle de laisser ce peuple à son mode de vie si particulier.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Pocket

    23 livres pour faire le tour du monde cet été

    Madame Pocket part en vacances littéraires, et bonne nouvelle, elle vous emmène en voyage avec elle. Feel good books, romances, thrillers ou romans historiques : voici 23 livres pour faire le tour de la planète. 

    Lire l'article