Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707167200
Code sériel : 339
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 238
Format : 125 x 190 mm

Donner et prendre

La coopération en entreprise

Date de parution : 06/01/2011

Coopérer suppose de créer des liens sociaux, comme circulaient les dons dans les sociétés « primitives ». Comment comprendre l'énigme de la collaboration au sein des organisations ou des entreprises, pourtant aux antipodes de l'utilitarisme managérial contemporain ?

Ce livre aborde la principale énigme du monde du travail : la coopération. Elle est nécessaire au bon fonctionnement des entreprises, mais ne repose que sur la « bonne volonté » des opérateurs. La coopération ne s'explique en effet ni par l'intérêt économique, ni par la contrainte des procédures, ni par les normes...

Ce livre aborde la principale énigme du monde du travail : la coopération. Elle est nécessaire au bon fonctionnement des entreprises, mais ne repose que sur la « bonne volonté » des opérateurs. La coopération ne s'explique en effet ni par l'intérêt économique, ni par la contrainte des procédures, ni par les normes de métier. Elle repose largement sur la seule volonté de donner : on donne aux autres parce que donner permet d'échanger et donc d'exister en entreprise.
Coopérer suppose en effet de créer des liens sociaux, par l'intermédiaire desquels circulent des biens, des informations, des services, des symboles, des rites ou des émotions, comme circulaient les dons dans les sociétés « primitives ». Mais, hier comme aujourd'hui, ces échanges ne peuvent être réduits à une série de comportements altruistes et pacifiques : donner représente également le moyen d'obliger, d'obtenir, de trahir ou de prendre. Et ce « commerce » se réalise au nom d'un tiers, qu'il se nomme métier, mission, projet, réseau ou entreprise. Celle-ci tire donc parti de cette ingéniosité collective qui se donne à elle, permettant changement et mouvement. Pour autant, loin de reconnaître ces générosités, elle dénie l'existence du don et privilégie les modes de gestion « modernes », qui préfèrent que salariés et employeurs soient quittes, plutôt que mutuellement endettés.
Norbert Alter met ainsi en évidence un phénomène paradoxal, qui prend à rebours les discours du management ordinaire : le problème des organisations ne consiste pas à « mobiliser les salariés », mais à tirer parti de leur volonté de donner.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707167200
Code sériel : 339
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 238
Format : 125 x 190 mm
La Découverte

Ils en parlent

« Norbert Alter, le sociologue du travail, se livre à une critique sans concession du management moderne. Il estime que "le lien social se trouve entamé par les pratiques de rationalisation des entreprises". Pour compenser ou corriger ce travers se sont multipliés les fêtes ou les clowns d'entreprise, qui tiennent plus du placebo. Pour Norbert Alter, la priorité des priorités est de favoriser les échanges sociaux à l'intérieur des entreprises. Il développe la notion de "socialisation des émotions", fort utile pour comprendre les nouvelles formes de conflits que nous vivons aujourd'hui. »
LIAISONS SOCIALES

« Non, l'entreprise ne se résume pas à des échanges froids, mus par le calcul rationnel et la confrontation des intérêts égoïstes de ses membres. Du moins pas seulement, comme le met en évidence le sociologue Norbert Alter. Une autre logique est à l'oeuvre: la coopération. Celle-ci a pour carburant la bonne volonté et se décline à travers le triptyque " donner, recevoir, rendre". Il n'est pas question dans cet essai, du secteur de l'économie sociale et solidaire, mais du monde de l'entreprise dans tout ce qu'il a de plus banal. Bien que capitaliste, il ne peut pas se passer de cette "ingéniosité collective" qui prend corps dans le don, qui permet de créer du lien social et du sens. Norbert Alter inscrit sa démonstration dans la droite lignée de Marcel Mauss: son livre synthétise les connaissances sociologiques sur le sujet et les enrichit de nombreux témoignages de salariés. »
ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES

« Norbet Alter mobilise dans ce nouveau livre la théorie du don de Marcel Mauss pour rendre compte de la manière dont se développent les échanges sociaux, en se centrant, cette fois, sur l'entreprise. »
CADRES

« Et si les rapports entre les salariés et l'entreprise reposaient sur un malentendu ? Alors que les premiers souhaitent donner (du temps, de la créativité, des avis...), la seconde est incapable de saisir cette chance, se privant ainsi d'une ressource précieuse. Norbert Alter invite à considérer la valeur du don dans l'entreprise. »
MANAGEMENT

« Primé par l'ANDRH, qui lui a décerné son stylo d'or, cet ouvrage rédigé par le sociologue Norbert Alter souligne combien les mécanismes de coopération, indispensables au bon fonctionnement des entreprises, reposent sur le besoin ancestral qu'ont les communautés humaines de donner ou de prendre. Paradoxe : pour mieux fonctionner, l'entreprise, par des modes de management « moderne » qui privilégient l'objectivité, s'échine à nier l'existence même de tels réflexes. Mais elle ne saurait, ainsi, obtenir le meilleur de ses équipes, selon l'auteur. Un regard neuf. Brillant. »
LES ÉCHOS

PRESSE
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !