Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707151353
Code sériel : 247
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 196
Format : 125 x 190 mm

Du bon usage de la piraterie

Culture libre, sciences ouvertes

Florent LATRIVE (Auteur, Postface), Lawrence LESSIG (Préface)
Date de parution : 29/03/2007

Au lieu de criminaliser tous les « pirates » sans distinction, établissons un régime équilibré de l'immatériel. Où créateurs et public ne seront plus soumis aux diktats des intermédiaires et producteurs.

« C'est un mouvement sorti de nulle part qui vise à modifier l'esprit du public. Et ce mouvement soutient que la culture et la connaissance peuvent être appropriées et qu'en conséquence elles doivent être protégées de la même façon que nous protégeons n'importe quelle propriété. Ces dernières années, cette vision...

« C'est un mouvement sorti de nulle part qui vise à modifier l'esprit du public. Et ce mouvement soutient que la culture et la connaissance peuvent être appropriées et qu'en conséquence elles doivent être protégées de la même façon que nous protégeons n'importe quelle propriété. Ces dernières années, cette vision erronée était inoffensive. Avec l'émergence des nouvelles technologies, il est devenu indispensable de la combattre. Car ces technologies, si elles permettent un bouillonnement créatif, peuvent être utilisées pour contrôler la culture et la connaissance d'une façon qu'aucune société libre n'a jamais tolérée » (préface de Lawrence Lessig). Dans cet essai très documenté, Florent Latrive met au jour les enjeux de la bataille en cours autour de la propriété intellectuelle. Qu'il s'agisse de musiques ou d'images en ligne, de circulation des savoirs ou de brevets sur les médicaments, il plaide pour une ouverture raisonnée et contre le tout juridique. Au lieu de criminaliser tous les « pirates » sans distinction, établissons un régime équilibré de l'immatériel. Où créateurs et public ne seront plus soumis aux diktats des intermédiaires et producteurs.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707151353
Code sériel : 247
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 196
Format : 125 x 190 mm

Ils en parlent

« Un livre peut être profond sans être épais. L’ouvrage de Florent Latrive ne s’enferme pas dans une défense démagogique des pirates de tout poil, copieurs sauvages de CD ou pilleurs de brevets. […] Il propose une analyse de l’exten-sion croissante du champ de la propriété intellectuelle, un processus mondial qui ne va pas sans effets pervers, la dictature du copyright protégeant finalement moins, selon lui, le créateur que l’industrie culturelle. »
L’EXPRESS

« [Ce livre] est une intéressante plongée dans un univers mal connu, et vient illustrer sous un jour très accessible la guerre sourde que les tenants de la « propriété intellectuelle » livrent contre les militants de l’ouverture. »
LE POINT

« Qu'est-ce qu'un pirate ? Le statut de la propriété intellectuelle change -t-il avec les nouvelles technologies ? Ce livre (réédité avec une postface inédite) pose de manière très claire les enjeux. L'auteur, journaliste à Libération, plaide pour une réforme de la propriété intellectuelle, qu'il s'agisse de nouveaux médicaments ou de culture en ligne. »
LIBÉRATION

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • frencoa Posté le 12 Décembre 2016
    Superbe travail ! à lire et à relire et à partager pour comprendre les enjeux des brevets, du copyright et des modèles opensource.
  • Cacha Posté le 10 Juin 2015
    La nécessité de la liberté de circulation de l'information, tout en préservant certains droits, expliquée de façon claire et documentée.
  • pbazile Posté le 28 Août 2011
    Une bonne étude qui a le défaut de dater de 2000, même si un rajout de 2006 vient opportunément la compléter, car la situation évolue vite. Néanmoins le problème de la propriété intellectuelle et les bons moyens de rémunérer les créateurs tout en ménageant une diffusion suffisante ne date pas d'hier et le livre vaut le coup d'être lu, et ce pour quelques années. J'ai bien aimé le passage sur le combat entre les soieries de Lyon et de Londres, et la victoire de Lyon qui a mieux su faire circuler les avancées technologiques. Bien qu'ayant habité Lyon, je ne connaissait pas cette bataille économique, pourtant édifiante au moment où on (surtout les anglo-saxons...) présente l'ultralibéralisme et la marchandisation comme le meilleur système économique. Cette histoire prouve que cette dernière assertion n'est pas vrai.
  • Woland Posté le 30 Août 2008
    Fouillé, bien documenté, passionné aussi et teigneux - ce qui est un compliment - ce petit ouvrage (87 pages) vous dit tout des excès des grands trusts mondiaux face à la "piraterie", sur le Net et ailleurs. Il propose également des idées pour solutionner ce problème qui couvre aussi, hélas ! des dérives aussi graves que celle de cet Américain, entr'aperçu un soir sur Arte et qui a déposé un "brevet" sur une espèce de haricot connu depuis des siècles au Mexique, ou encore les produits pharmaceutiques (traitement contre le SIDA par exemple) que les pays sous-développés ne peuvent pas s'offrir. A télécharger gratuitement sur Alexandrie : http://www.alexandrie.org/ et aussi sur le site de l'auteur : http://www.latrive.net/
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !