Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266284349
Code sériel : 17192
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

Du feu de l'enfer

Date de parution : 08/03/2018
Une fratrie en proie à une secte satanique. La course contre la montre ne fait que commencer !
Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et sœur. Un jour, l'une des combines d'Ariel tourne mal et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s'accumulent autour d'eux, traçant un jeu de piste sanglant vers... Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et sœur. Un jour, l'une des combines d'Ariel tourne mal et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s'accumulent autour d'eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte, le capitaine Raynal s'intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l'épreuve les liens du sang.

« Un suspense implacable. » La Dépêche du Midi

« Sire Cedric revient en chef d'orchestre du suspense et des frissons. » Horizons Nord-Pas de Calais
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266284349
Code sériel : 17192
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

"Un roman addictif écrit à l'encre noire des ténébres."
Olivier Norek

"Un suspense implacable."
La Dépêche du Midi


"Sire Cédric revient en chef d'orchestre du suspense et des frissons."
Horizons Nord - Pas de Calais

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ollieGg Posté le 29 Décembre 2021
    Tout d'abord, si vous décidez de vous lancer dans cette lecture, prévoir une bonne condition physique. Bizarre me dites-vous pour un livre, mais attention au rythme très soutenu. Je l'ai fini épuisé et essoufflé. Les chapitres courts, font que l'on a aucun répit et surtout pas le temps de s'ennuyer. . Manon va devoir se sortir de la situation dans laquelle Ariel, son débile de frère, les a mis. L'enfer, le mal incarné. Le mal qui vous rend fou. Le mal qui ne vous lâche pas. Le mal partout, tout le temps. Le mal qui gangrène la société, et qui vous pertube au point de plus savoir à qui se fier. Le mal qui va vous imposer des choix cornélien. Le mal dont le mot pitié ne fait parti de son vocabulaire. Le mal sordide, violent, sanguinaire et qui n'aime pas que l'on se mette en travers de son chemin. Le mal qui fait le ménage à sa façon. Elle va devoir être forte pour s'en sortir. . J'avais un peur du dénouement, et l'épilogue m'a scotché. Je ne saurais l'expliquer, mais tout de suite, la dernière scène de Usual Suspects m'est venue à l'esprit. Manon est là, mais où est-elle en faite... Tout d'abord, si vous décidez de vous lancer dans cette lecture, prévoir une bonne condition physique. Bizarre me dites-vous pour un livre, mais attention au rythme très soutenu. Je l'ai fini épuisé et essoufflé. Les chapitres courts, font que l'on a aucun répit et surtout pas le temps de s'ennuyer. . Manon va devoir se sortir de la situation dans laquelle Ariel, son débile de frère, les a mis. L'enfer, le mal incarné. Le mal qui vous rend fou. Le mal qui ne vous lâche pas. Le mal partout, tout le temps. Le mal qui gangrène la société, et qui vous pertube au point de plus savoir à qui se fier. Le mal qui va vous imposer des choix cornélien. Le mal dont le mot pitié ne fait parti de son vocabulaire. Le mal sordide, violent, sanguinaire et qui n'aime pas que l'on se mette en travers de son chemin. Le mal qui fait le ménage à sa façon. Elle va devoir être forte pour s'en sortir. . J'avais un peur du dénouement, et l'épilogue m'a scotché. Je ne saurais l'expliquer, mais tout de suite, la dernière scène de Usual Suspects m'est venue à l'esprit. Manon est là, mais où est-elle en faite ? . Un vrai page turner et adfictif. Très belle première de Cedric Sire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ggaubert Posté le 6 Décembre 2021
    Manon et Ariel, frère et sœur, se retrouvent cernés par une secte satanique. Ils vont devoir lutter, jusqu'à la dernière page pour se sauver.Après deux ou trois polars décevants, celui-ci a tenu toutes ses promesses. Il y a tout. Des personnages attachants, et d'autres détestables, des meurtres gores à souhaits. Une enquête qui piétine, s'égare, de faux indices, des chausses-trappes, des que l'on croit coupables et qui ne le sont pas.....Le récit est addictif, on veut aller au bout et retarder le moment ou il sera fini. J'ai adoré, le meilleur de C Sire pour l'instant,
  • flaAa21 Posté le 26 Octobre 2021
    Sire Cédric, mon premier ouvrage de l'auteur. Ce livre est un vrai "page Turner" vous vous endormez avec, vous le rêvez, vous vous levez et l'emmenez avec vous la journée dans l'hypothèse ou le meurtre et le glauque puisse noircir votre journée... Le thriller par excellence... tous les ingrédients sont réunis pour vous accrocher jusqu'à ne faire plus qu'un... des chapitre courts, pas masse de personnage, des morts suspectes... un face à face entre enquêteurs et enquêté ou devrais-je dire enquêté et en enquêteurs... De l'ambiance sectaire, à la profession méticuleuse d'une thanato hautement cérébrale... votre imagination pourrait être mise à mal... tourner ces pages vous engagerait-il formellement dans l'acceptation de l'immoral ? Un vrai coup de coeur... je pense que le personnage de Manon fait dorénavant partie de ma vie de lecteur thriller... n'ayez pas à douter et laissez vous emporter... Merci à l'auteur et je me délecte d'avance du dernier opus "la saignée" qui est en attente :)
  • les_lecturesdeflo Posté le 10 Octobre 2021
    Les amateurs du genre qui n’ont pas encore lu ce livre méritent le fouet ! Encore une pépite signée @sirecedric. Après Avec tes yeux (adoré), puis Vindicta (❤️), cet ouvrage est mon 3ème voyage dans l’univers cauchemardesque de l’auteur. Lorsque j’ai appris qu’il était de passage à La Griffe noire en juin, je n’ai pas hésité à aller chercher mon exemplaire dédicacé de ce roman qui m’avait été recommandé. Si je n’avais aucun doute quant à la qualité du récit, je ne pensais pas être embarquée à ce point. J’ai dévoré ce petit pavé malgré un emploi du temps plus que chargé. Impossible de lâcher ma lecture tant ce thriller est addictif. Manon est thanatopractrice. La mort est son métier. Elle entretient des rapports tendus avec son frère Ariel, véritable boulet qui vient régulièrement lui pourrir la vie en cherchant de l’aide auprès d’elle pour se sortir des magouilles dans lesquelles il trempe. Cette fois-ci, la fragile et dévouée petite Manon est bien décidée à le laisser se débrouiller seul après l’avoir hébergé une ultime nuit. Mais c’était sans compter sur la macabre découverte du lendemain matin. De plus, il semblerait qu’Ariel soit allé jouer dans la cour des grands sans le savoir en se... Les amateurs du genre qui n’ont pas encore lu ce livre méritent le fouet ! Encore une pépite signée @sirecedric. Après Avec tes yeux (adoré), puis Vindicta (❤️), cet ouvrage est mon 3ème voyage dans l’univers cauchemardesque de l’auteur. Lorsque j’ai appris qu’il était de passage à La Griffe noire en juin, je n’ai pas hésité à aller chercher mon exemplaire dédicacé de ce roman qui m’avait été recommandé. Si je n’avais aucun doute quant à la qualité du récit, je ne pensais pas être embarquée à ce point. J’ai dévoré ce petit pavé malgré un emploi du temps plus que chargé. Impossible de lâcher ma lecture tant ce thriller est addictif. Manon est thanatopractrice. La mort est son métier. Elle entretient des rapports tendus avec son frère Ariel, véritable boulet qui vient régulièrement lui pourrir la vie en cherchant de l’aide auprès d’elle pour se sortir des magouilles dans lesquelles il trempe. Cette fois-ci, la fragile et dévouée petite Manon est bien décidée à le laisser se débrouiller seul après l’avoir hébergé une ultime nuit. Mais c’était sans compter sur la macabre découverte du lendemain matin. De plus, il semblerait qu’Ariel soit allé jouer dans la cour des grands sans le savoir en se frottant d’un peu trop près à une secte diabolique. Il entraine Manon malgré elle dans une spirale infernale et sanglante, dans une fuite sans répit. Seul le capitaine de police Raynal est disposé les aider. Mais cela sera-t-il suffisant ? Ne faut-il pas être un peu perturbé pour écrire de telles histoires ? Et carrément beaucoup pour aimer les lire ? Tant pis, je plaide coupable. Moi j’adore les histoires affreuses. Dans ce roman il y a tout ce que j’aime : un scénario à la dynamique infernale, du suspense, de la manipulation, des personnages travaillés dont le profil évolue au fil du récit, une bonne dose d’hémoglobine, le tout sans aucun temps mort et parfaitement bien écrit. Carton plein pour moi. CS sait tenir son lecteur en haleine, le malmener, le bluffer pour l’achever avec un dénouement surprenant, et que c’est bon !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cormorobin Posté le 3 Septembre 2021
    J'aime bien cet auteur. Il produit des histoires assez originales, en passant de ses auteurs récurrents, à des "one shot". C'est toujours réussi. Son style d'écriture est assez simple, mais il faut le voir positivement, ce n'est pas ampoulé, ni prétentieux. Une histoire de frère et soeur, c'est assez sombre, comme d'habitude, mais ça se lit bien, et même si c'est assez épais, on ne s'ennuie pas. Ce qui, ma foi, est déjà très bien !
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.