RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Du feu de l'enfer

            Pocket
            EAN : 9782266284349
            Code sériel : 17192
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 672
            Format : 108 x 177 mm
            Du feu de l'enfer

            Date de parution : 08/03/2018
            Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et sœur. Un jour, l'une des combines d'Ariel tourne mal et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s'accumulent autour d'eux, traçant un jeu de piste sanglant vers... Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et sœur. Un jour, l'une des combines d'Ariel tourne mal et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s'accumulent autour d'eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte, le capitaine Raynal s'intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l'épreuve les liens du sang.

            « Un suspens implacable. » La Dépêche du Midi

            « Sire Cedric revient en chef d'orchestre du suspense et des frissons. » Horizons Nord-Pas de Calais
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266284349
            Code sériel : 17192
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 672
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            8.30 €
            Acheter

            Ils en parlent

            "Un roman addictif écrit à l'encre noire des ténébres."
            Olivier Norek

            "Un suspense implacable."
            La Dépêche du Midi


            "Sire Cédric revient en chef d'orchestre du suspense et des frissons."
            Horizons Nord - Pas de Calais

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Melisende Posté le 19 Novembre 2018
              Sire Cédric est sans doute un des premiers auteurs de thriller français que j’ai eu l’occasion de découvrir. Je n’ai pas lu tous ces titres, mais tout de même quelques-uns. De son tout premier titre horrifique Angemort à ce Feu de l’enfer, une dizaine d’années s’est écoulée et l’auteur a su profiter de l’expérience accumulée. Assez classique dans l’intrigue mais terriblement efficace, Du feu de l’enfer est un page-turner difficile à lâcher. Peut-être le meilleur de Sire Cédric. A mon avis. Deux héros dans ce roman. Un frère et une sœur que tout oppose. Elle, Manon, l’aînée de quelques mois, est une travailleuse responsable et sans histoire. Lui, Ariel, le cadet, multiplie les petits coups foireux, mêlé à des petits trafics sans conséquence jusqu’au jour où… il croise le chemin d’individus qu’il vaudrait mieux ne jamais contrarier. Ariel tambourine un soir à la porte de sa sœur, à la recherche d’un refuge. Il vient de se disputer avec sa petite-amie (une fois de plus) et n’a aucun endroit où dormir. Manon voudrait refuser mais elle n’y parvient pas, alors elle autorise finalement cet insupportable frère à dormir sur son canapé. Elle est réveillée quelques heures plus tard par du sang qui dégouline de... Sire Cédric est sans doute un des premiers auteurs de thriller français que j’ai eu l’occasion de découvrir. Je n’ai pas lu tous ces titres, mais tout de même quelques-uns. De son tout premier titre horrifique Angemort à ce Feu de l’enfer, une dizaine d’années s’est écoulée et l’auteur a su profiter de l’expérience accumulée. Assez classique dans l’intrigue mais terriblement efficace, Du feu de l’enfer est un page-turner difficile à lâcher. Peut-être le meilleur de Sire Cédric. A mon avis. Deux héros dans ce roman. Un frère et une sœur que tout oppose. Elle, Manon, l’aînée de quelques mois, est une travailleuse responsable et sans histoire. Lui, Ariel, le cadet, multiplie les petits coups foireux, mêlé à des petits trafics sans conséquence jusqu’au jour où… il croise le chemin d’individus qu’il vaudrait mieux ne jamais contrarier. Ariel tambourine un soir à la porte de sa sœur, à la recherche d’un refuge. Il vient de se disputer avec sa petite-amie (une fois de plus) et n’a aucun endroit où dormir. Manon voudrait refuser mais elle n’y parvient pas, alors elle autorise finalement cet insupportable frère à dormir sur son canapé. Elle est réveillée quelques heures plus tard par du sang qui dégouline de son plafond et atterrit directement sur son lit ! Son voisin du dessus et ami, semble s’être donné la mort pendant la nuit. Ariel s’enfuit en courant, ne voulant surtout pas avoir à faire à la police venue constater le décès. Et tout s’accélère. Témoins des agissements d’une secte rassemblant de puissantes personnalités, Manon et Ariel s’enfoncent toujours un peu plus loin dans les intrigues, les délits et les ennuis. Plus de retour en arrière possible, mais comment échapper aux menaces de ces fous que rien ne semble pouvoir arrêter ? Comme je le disais en introduction, l’intrigue reste assez classique mais diablement efficace. Le rythme monte crescendo et le roman devient rapidement addictif. Difficile de le lâcher, le lecteur veut connaître la suite de l’aventure et le dénouement de celle-ci. La faute sans doute à un style simple mais immersif et percutant ; et surtout, la faute à des chapitres très courts qu’on ne peut s’empêcher de dévorer (« Allez, encore un petit dernier avant de dormir !… »). On se retrouve pris dans cette histoire et on essaye, comme Manon et Ariel, auprès des deux héros, de s’extraire des embrouilles. Mais malheureusement pour le lecteur que nous sommes, le frère et la sœur semblent toujours prendre les pires décisions… mais heureusement sans doute, l’aventure n’en est que plus intense. Plus que l’intrigue, rondement menée, ce sont peut-être les personnages que j’ai le plus appréciés ici. Manon notamment, qui connaît une évolution particulièrement intéressante. De la jeune adulte responsable avec la tête sur les épaules, elle glisse petit à petit vers des zones un peu plus sombres. La fin justifie les moyens ? Peut-être. Ariel est peut-être un peu plus banal. C’est une figure qui est exactement là où on l’attend… même dans ses tentatives de retournements de veste. Mais sa présence est indispensable à la bonne marche de l’histoire, c’est l’autre versant de Manon, son exact contraire (ou peut-être pas). Les autres personnages me semblent aussi assez classiques dans leur traitement et leur utilisation même si le lecteur peut douter très longtemps de ce qu’ils ont vraiment dans le ventre. Des lecteurs habitués au thriller percevront peut-être quelques ficelles avant les révélations finales mais je me suis facilement laissée prendre au jeu. Si j’ai un tout petit bémol à apporter à ma lecture, c’est peut-être l’utilisation d’un élément narratif qui ne m’a pas paru très justifiée. Pendant une bonne partie du roman, Sire Cédric insiste sur un événement survenu dans l’enfance de nos deux héros. Événement qui semble d’une importance capitale. Je m’attendais à une révélation assez cataclysmique mais j’ai été déçue par la teneur de ce souvenir marquant. Je trouve même qu’il n’a pas forcément beaucoup d’intérêt (en tout cas bien moins que ce que l’on peut imaginer). Bien sûr, je suis consciente que les traumatismes de notre enfance nous construisent en tant qu’adultes et sont une part de nous que l’on ne peut sans doute pas effacer… mais je m’attendais à autre chose. Sire Cédric s’éloigne ici de l’horreur surnaturelle que l’on pouvait trouver dans ses précédents titres. Oui, on peut en conclure que la touche d’originalité propre à l’auteur est effacée mais le résultat est à mon goût, plus efficace. En se tournant davantage vers le réalisme et la vraisemblance, Sire Cédric devient peut-être un auteur de thriller plus « classique » mais il touche ainsi un public plus large et gagne en force et en intensité. Une intrigue efficace + une plume bien affûtée = un page-turner que l’on dévore en quelques heures !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Veromy Posté le 10 Novembre 2018
              Première lecture de cet auteur et wouaw il faut le coeur bien accroché ! Les personnages, certains qu'on voudrait aider, d'autres qu'on voudrait secouer ou encore tuer. Des scènes bien décrites qui vous font froid dans le dos. Brrrr que de massacres ! Suspens et frissons garantis. J'ai adoré ! C'est certain, je lirai les autres livres de Sire Cédric.
            • Cindol Posté le 4 Novembre 2018
              Dès le début de ma lecture, j'ai été freiné dans mon élan de découvrir ce roman de Sire Cédric car il commence de la même manière que beaucoup d'autres, en évoquant une scène de chasse à l'homme, par des hommes. Là je me suis dit que je n'avais pas entre les mains un thriller de cet auteur pour lire ce genre de scène…. J'attendais autre chose de cet auteur, qu'il m'emmène vers des sentiers que nul autre auteur pourrait m'emmener… La grande force de Sire Cédric est que, même avec de tel ressentis, je me suis quand même entré de son histoire. La plume est des plus agréables à lire, les personnages sont de vrais personnages comme on les aime et que malgré mes réticences, je prenais du plaisir à découvrir cette histoire. Et puis tout d'un coup, j'ai lu un nom qui m'a paru trop vrai pour être inventé (une sorte d'intuition comme on peut des fois le ressentir lors d'une lecture qui vous prend aux tripes) et en vérifiant sur la toile, il s'est avéré que j'avais vu juste. A partir de ce moment, non seulement j'ai lu avec d'autant plus d'engouement mais la vision de ma lecture... Dès le début de ma lecture, j'ai été freiné dans mon élan de découvrir ce roman de Sire Cédric car il commence de la même manière que beaucoup d'autres, en évoquant une scène de chasse à l'homme, par des hommes. Là je me suis dit que je n'avais pas entre les mains un thriller de cet auteur pour lire ce genre de scène…. J'attendais autre chose de cet auteur, qu'il m'emmène vers des sentiers que nul autre auteur pourrait m'emmener… La grande force de Sire Cédric est que, même avec de tel ressentis, je me suis quand même entré de son histoire. La plume est des plus agréables à lire, les personnages sont de vrais personnages comme on les aime et que malgré mes réticences, je prenais du plaisir à découvrir cette histoire. Et puis tout d'un coup, j'ai lu un nom qui m'a paru trop vrai pour être inventé (une sorte d'intuition comme on peut des fois le ressentir lors d'une lecture qui vous prend aux tripes) et en vérifiant sur la toile, il s'est avéré que j'avais vu juste. A partir de ce moment, non seulement j'ai lu avec d'autant plus d'engouement mais la vision de ma lecture s'en est vu radicalement changé car, quand vous savez que ce que vous êtes en train de lire et qui vous choque en tant que roman, s'est dans les grandes lignes potentiellement passé pour de vrai, votre point de vue et votre lecture bascule différemment. C'est là pour moi toute la grande force de ces romans qui s'appuient sur des faits véridiques et avérés pour construire leur scénario et dans un même temps instruire les lecteurs tels que moi qui n'ont pas forcément connaissance ou conscience de ce que l'histoire regorge (aussi vile soit-elle). Il est évident que ces faits ne sont pas des plus marquant de l'Histoire de l'humanité mais il est toujours bon de le savoir. A défaut de mieux, ça enrichi la culture générale et ce n'est déjà pas si mal. Je ne sais pas si une suite verra le jour dans quelques temps, mais il va falloir que Sire Cédric se triture les ménages pour au moins faire aussi bien car la barre a été placée très haute. Voilà donc un livre de cet auteur qui sort de son registre de prédilection et qui ne contient aucune part de fantastique. Donc, pour celles et ceux qui ne seraient pas tenté par cet univers si particulier, mais qui aimerait malgré tout goûter à la plume de cet auteur, c'est le moment ou jamais ;) Attention tout de même avant cet éventuel essai : Sire Cédric a une plume très addictive ;) Vous aurez été prévenu, faudra pas venir vous plaindre!!!
              Lire la suite
              En lire moins
            • Aveline Posté le 8 Octobre 2018
              Les chapitres qui ouvrent le récit nous présentent Manon ainsi que son frère, Ariel, toujours dans des circonstances effrayantes. Nous comprenons rapidement que Manon et Ariel n’ont pas de bonnes relations. Manon est une fille aspirant à une vie « normale » tandis qu’Ariel a le chic pour s’empêtrer dans des histoires pas possibles et pour mêler sa soeur à ses problèmes. Il en résulte une sorte de rancune de la part de Manon que l’on peut comprendre aisément, accentuée par le fait qu’Ariel semble s’en moquer totalement et forcer sa main pour arriver à ses fins. Même au moment où Manon a besoin du soutien de son frère, celui-ci l’abandonne égoïstement. Par la force des choses, tous deux sont réunis et s’ils veulent sauver leur peau, ils doivent enquêter ensemble. Ils doivent découvrir à quoi et qui ils ont affaire afin de mieux parer aux coups qu’ils reçoivent. Pour cela, ils reçoivent l’aide de Franck, un policier tout droit arrivé de Paris. C’est un loup solitaire qui n’aime pas les jeux de politiques et qui a un magnétisme fou. Je suis tombée sous son charme puis, alors que les pages se tournaient et que de plus en plus d’éléments nous étaient... Les chapitres qui ouvrent le récit nous présentent Manon ainsi que son frère, Ariel, toujours dans des circonstances effrayantes. Nous comprenons rapidement que Manon et Ariel n’ont pas de bonnes relations. Manon est une fille aspirant à une vie « normale » tandis qu’Ariel a le chic pour s’empêtrer dans des histoires pas possibles et pour mêler sa soeur à ses problèmes. Il en résulte une sorte de rancune de la part de Manon que l’on peut comprendre aisément, accentuée par le fait qu’Ariel semble s’en moquer totalement et forcer sa main pour arriver à ses fins. Même au moment où Manon a besoin du soutien de son frère, celui-ci l’abandonne égoïstement. Par la force des choses, tous deux sont réunis et s’ils veulent sauver leur peau, ils doivent enquêter ensemble. Ils doivent découvrir à quoi et qui ils ont affaire afin de mieux parer aux coups qu’ils reçoivent. Pour cela, ils reçoivent l’aide de Franck, un policier tout droit arrivé de Paris. C’est un loup solitaire qui n’aime pas les jeux de politiques et qui a un magnétisme fou. Je suis tombée sous son charme puis, alors que les pages se tournaient et que de plus en plus d’éléments nous étaient dévoilés, j’ai ressenti des soupçons à son égard. Et c’est bizarre parce que je ne voulais pas les ressentir alors je les ai réprimés en même temps que dans un autre coin de mon cerveau, j’imaginais ce qu’impliquait ma théorie la plus folle. De quoi devenir schizophrène! en lire plus sur...
              Lire la suite
              En lire moins
            • Kirzy Posté le 16 Septembre 2018
              Oseras-tu franchir le Styx, affronter Cerbère et pénètrer dans le royaume d'Hadès ? En tout cas, t'as intérêt à avoir l'estomac bien accroché ! Si t'aimes les ambiance secte satanique, meurtres rituels hardcore, salopards dégueulasses, tu vas te régaler à avaler ce thriller horrifique complètement addictif . Sinon, fuis la bête !!! Là, on n'est pas dans la demi-mesure, et même si ces thématiques sont rebattues dans les polars actuels, même si le coup de théâtre est somme toute assez classique, je suis restée scotchée, aimantée par le rythme plus qu'effréné qui fait se cogner les péripéties les unes contre les autres dans une maitrise totale de l'intrigue. J'ai collé aux basques de l'héroïne, j'ai suffoqué avec elle, j'ai poussé très fort pour l'aider: c'est un personnage hyper attachant qui se révèle au fil des épreuves, une nana très girl's next door ( bon ok ma voisine n'est pas thanatopractrice ) empêtrée dans cette sale affaire à cause d'un frère loser toxique, on ne peut que l'aimer ! Mon premier Sire Cédric ( bientôt Cédric Sire à ce que j'ai lu ), mais certainement pas mon dernier : maintenant que j'ai gouté à la came, je redemande un petit shoot d'adrénaline !
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.