Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266289122
Code sériel : 17404
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm

Du tout au tout

Date de parution : 03/01/2019
Ça ne loupe jamais. Quand c’est beau et sincère, Pierre Pierre pleure… La musique, surtout, lui arrache des torrents de larmes, des cascades d’extase. C’est comme ça. On s’y fait.
Et c’est en sanglotant à gros bouillons sur un banc qu'il a trouvé du boulot. Un truc dans ses cordes : chez...
Ça ne loupe jamais. Quand c’est beau et sincère, Pierre Pierre pleure… La musique, surtout, lui arrache des torrents de larmes, des cascades d’extase. C’est comme ça. On s’y fait.
Et c’est en sanglotant à gros bouillons sur un banc qu'il a trouvé du boulot. Un truc dans ses cordes : chez Poséidon, sorte d’arche de Noé où les artistes sont bichonnés, son radar lacrymal fera des merveilles. Tout en tournant en patins à roulettes autour de la belle Isis, Pierre Pierre devra trouver LA chanteuse…
Hélas, Poséidon vit ses dernières heures. Passé aux mains de Vulcain, une multinationale sans foi ni loi, ce joli bordel va changer du tout au tout…

« Avec poésie et ironie, Le Guilcher met en boîte le monde du travail et surtout le management moderne. » David Médioni – Ernest Mag

« Arnaud Le Guilcher tire une satire désopilante, passée au mixeur d’une fantaisie dadaïste. » Sandra Benedetti – L’Express
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266289122
Code sériel : 17404
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Boris Vian est mort, mais Le Guilcher est vivant. Quelle chance ! » Alix Girod de l'Ain - ELLE

« Du tout au tout, dernier ouvrage d'Arnaud Le Guilcher, dévoile un portrait au vitriol du management des entreprises avec un panel de personnages particulièrement hauts en couleur. Derrière un humour de l'absurde se dessine une description au scalpel de notre société. » Metropolitain

« Une satire amusante de I'entreprise et un plaidoyer poétique en faveur de la liberté de création. » Le Quotidien du Médecin

« C’est avec un humour dévastateur que l’écrivain démystifie les usageses entreprises d’aujourd’hui. » La Liberté 
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • koalas Posté le 25 Octobre 2020
    Pierre Pierre, ne lui jetez pas la pierre est un de ces êtres à part, un personnage sensible, poétique à l'oreille parfaite, une jeune recrue un peu frêle ...qui vient d'être embauché par César de la mer, patron du show biz à l'ancienne, proche de ses employés qu'il considère comme sa famille mais le vieux loup de mer se fait vieux et sa boite le Poséidon est au bord du naufrage...fiscal. Dommage, Pierre venait de pêcher (pas pécho) Mumu, une peintre en bâtiment qui a les cordes vocales bien amarrées. Pas de doutes, les nouvelles stars de pacotilles peuvent aller se recoiffer. En attendant Vulcain S'installe à la place du Poséidon et les notes de service hyperdirectives explosent ! Quand Arnaud le Guicher donne sa vision du Burn-out, c'est carrément baroque. Il ne ménage pas les méthodes de management qu'il envoie valdinguer à coup de rango dans le derrière, eh hop un tango ! Vous ne raterez pas le bazoomail qui envoie les courriels en rafales plus vite que Luky luke... Ce que j'aime Chez le Guicher, c'est sa prose barrée, son imagination sans fond de teint, ses jeux de mots à la Audiard et ses titres de chapitres fleuris : botanique... Pierre Pierre, ne lui jetez pas la pierre est un de ces êtres à part, un personnage sensible, poétique à l'oreille parfaite, une jeune recrue un peu frêle ...qui vient d'être embauché par César de la mer, patron du show biz à l'ancienne, proche de ses employés qu'il considère comme sa famille mais le vieux loup de mer se fait vieux et sa boite le Poséidon est au bord du naufrage...fiscal. Dommage, Pierre venait de pêcher (pas pécho) Mumu, une peintre en bâtiment qui a les cordes vocales bien amarrées. Pas de doutes, les nouvelles stars de pacotilles peuvent aller se recoiffer. En attendant Vulcain S'installe à la place du Poséidon et les notes de service hyperdirectives explosent ! Quand Arnaud le Guicher donne sa vision du Burn-out, c'est carrément baroque. Il ne ménage pas les méthodes de management qu'il envoie valdinguer à coup de rango dans le derrière, eh hop un tango ! Vous ne raterez pas le bazoomail qui envoie les courriels en rafales plus vite que Luky luke... Ce que j'aime Chez le Guicher, c'est sa prose barrée, son imagination sans fond de teint, ses jeux de mots à la Audiard et ses titres de chapitres fleuris : botanique ta mère, A fleurs de pots etc.. Du tout au tout est un roman fantasque qui vous dit tout ou presque tout sur ce qui ne tourne pas rond dans le monde du taf et qui défrise plus que les tifs !
    Lire la suite
    En lire moins
  • loup8615 Posté le 21 Octobre 2020
    Un vrai moment d'évasion, de plaisir et d'oxygène. Un pur délire
  • Guillaume17 Posté le 26 Avril 2020
    Fan de le guilcher depuis toujours Je n' ai pas été déçu par ce nouvel opus Univers toujours loufoque déjanté et poétique . L auteur tire une satire drôle et décalé du monde du travail et tout particulièrement le management moderne
  • elliedenormandie Posté le 16 Juin 2019
    Voilà, encore un roman d'A. Le Guilcher qui rejoint ma bibliothèque. Du tout au tout est un roman hilarant, léger et bien ficelé dans les dialogues. Mais en fait, ce n'est pas si drôle. L'auteur nous a rédigé une magnifique satire du monde du travail ... Les risques psychosociaux, le burn-out, la précarité des CDD ... Tout y est. Et je vous passe les notes de service, toutes plus excentriques les unes que les autres. Tout cela est terrifiant car réel. La qualité de vie au travail, ça ne se résume pas à un espace cafèt ou un baby-foot ... Non, cela va bien au-delà et Arnaud le Guilcher a su le rappeler à ses lecteurs : les hommes et les femmes. Ils sont l'âme d'une entreprise. Ils ont des sentiments, des opinions, une conscience. Ces éléments vitaux sont très largement ignorés dans le monde du travail et dans de nombreuses multinationales mais je crois sincèrement que la roue va tourner et revenir à des valeurs humaines et humanistes. Chapeau à l'auteur, j'ai ri et j'ai réfléchi.
  • Titteuf Posté le 23 Mai 2019
    Je ne connaissais pas cet auteur. Je l’ai découvert et j’ai été plutôt agréablement surpris. Il a un style très poétique. Un peu trop peut être car au bout d’un moment ça complique la compréhension. L’histoire nous fait au départ voler vers le paradis jusqu'à nous faire tomber en enfer. Des conditions exécrables mais heureusement l'amour est au rendez vous avec ces hauts et ces bas. Les personnages sont attachants et aurai aimer partager un peu plus de temps avec eux. Ce livre demande aussi pas mal d'imagination car ce n'est pas toujours très réaliste. Mais ça fait parti de l’atmosphère créée et voulu par l’auteur.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.