RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Dune

            Pocket
            EAN : 9782266233200
            Code sériel : 7122
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 832
            Format : 108 x 177 mm
            Dune

            Michel DEMUTH (Traducteur), Bénédicte LOMBARDO (Direction de collection)
            Date de parution : 22/11/2012

            Il n'y a pas, dans tout l'Empire, de planète plus inhospitalière que Dune. Partout des sables à perte de vue. Une seule richesse : l'épice de longue vie, née du désert, et que tout l'univers convoite.
            Quand Leto Atréides reçoit Dune en fief, il flaire le piège. Il aura besoin des...

            Il n'y a pas, dans tout l'Empire, de planète plus inhospitalière que Dune. Partout des sables à perte de vue. Une seule richesse : l'épice de longue vie, née du désert, et que tout l'univers convoite.
            Quand Leto Atréides reçoit Dune en fief, il flaire le piège. Il aura besoin des guerriers Fremen qui, réfugiés au fond du désert, se sont adaptés à une vie très dure en préservant leur liberté, leurs coutumes et leur foi. Ils rêvent du prophète qui proclamera la guerre sainte et changera le cours de l'Histoire.
            Cependant les Révérendes Mères du Bene Gesserit poursuivent leur programme millénaire de sélection génétique : elles veulent créer un homme qui réunira tous les dons latents de l'espèce. Le Messie des Fremen est-il déjà né dans l'Empire ?

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266233200
            Code sériel : 7122
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 832
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            11.50 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • lehibook Posté le 4 Juillet 2019
              Le top , le nectar, au panthéon de mes lectures SF. Que j'ai aimé ce livre et ,malgré l'usure du temps et de mes artères , que je l'aime encore ! l'arrière-plan politico-galactique, la collection de personnages à identité marquante , la maîtrise du récit , la richesse des archétypes mythologiques ,tout est remarquable .
            • Lutopie Posté le 23 Juin 2019
              Il y a du sable, beaucoup de sable, dans ce livre infiniment dense : Dune. C'est une traversée du désert que la lecture d'un tel cycle et ce livre donne soif - soif d'eau - soif de sable, d'aventure au sein du Sahara d'Arrakis. On s'en prend plein les yeux en traversant les tempêtes de sable, ces champs de forces, prodigieusement fascinants. Avec le planétologiste, on essaie de comprendre les mécanismes subtils de la planète, ce qui produit l'épice, cette ressource précieuse qui ne se produit que sur Arrakis, comme ce qui engendre le cycle de l'eau, cette ressource si précieuse, sacrée pour les Fremen, le peuple du désert. Qu'en est-il des richesses naturelles dans les dunes de Dune ? On découvre un cadre géopolitique complexe, au-delà d'Arrakis, parce que l'univers ne se limite pas à cette planète désertique ; on se pose des questions d'ordre politico-économiques, quant aux différentes organisations de Dune : les Grandes Maisons, plus ou moins isolées, ou se regroupant sous le Landsraad, l'Imperium, la CHOM, la Banque - et ces hommes terrifiants rencontrés sur Arrakis qui ont le monopole de l'eau sur la planète désertique - mais encore la Guilde spatiale qui gère le... Il y a du sable, beaucoup de sable, dans ce livre infiniment dense : Dune. C'est une traversée du désert que la lecture d'un tel cycle et ce livre donne soif - soif d'eau - soif de sable, d'aventure au sein du Sahara d'Arrakis. On s'en prend plein les yeux en traversant les tempêtes de sable, ces champs de forces, prodigieusement fascinants. Avec le planétologiste, on essaie de comprendre les mécanismes subtils de la planète, ce qui produit l'épice, cette ressource précieuse qui ne se produit que sur Arrakis, comme ce qui engendre le cycle de l'eau, cette ressource si précieuse, sacrée pour les Fremen, le peuple du désert. Qu'en est-il des richesses naturelles dans les dunes de Dune ? On découvre un cadre géopolitique complexe, au-delà d'Arrakis, parce que l'univers ne se limite pas à cette planète désertique ; on se pose des questions d'ordre politico-économiques, quant aux différentes organisations de Dune : les Grandes Maisons, plus ou moins isolées, ou se regroupant sous le Landsraad, l'Imperium, la CHOM, la Banque - et ces hommes terrifiants rencontrés sur Arrakis qui ont le monopole de l'eau sur la planète désertique - mais encore la Guilde spatiale qui gère le transfert entre les planètes, les vaisseaux : on assiste aux différentes stratégies mises en œuvre pour créer de nouvelles alliances. On voit des informations qui circulent - mais d'autres ne nous parviennent pas. On assiste ainsi sur Arrakis à la mise en place et au déclin d'un pouvoir politique, avec l'intervention d'autres personnes aux pouvoirs surprenants : les Mentats (fins stratèges), les membres du Bene Gesserit qui tissent les fils du destin et on voit avec la Missionaria Protectiva comment se créent les légendes. Tout est question d'équilibre et de déséquilibres. La religion - et la philosophie qui en découle - scande le cycle et la princesse Irulan (une Bene Gesserit) introduit chacun des chapitres par une citation qui nous parle de Muad'dib ou elle lui laisse la parole. Il s'agit d'extraits du Manuel de Muad'dib, ou des commentaires de la famille de Muad'dib, ou de l'Histoire de Muad'dib enfant, ou du Dictionnaire de Muad'dib, ou de l'Humanité de Muad'dib, ou Les dits de Muad'dib ou les Conversations avec Muad'dib ou les Chants de Muad'dib (p.247). Autant dire que cette omniprésence le déifie. Dans Dune, il y a toute une réflexion sur la religion, sur la foi qui soulève les montagnes de sable, les dunes. Paul Atréides a lu la Bible catholique orange et le second tome du cycle, c'est le Messie de Dune. Il y a toute une réflexion autour de la tradition judéo-chrétienne mais sur l'islam aussi. L'exil dans le désert de Paul et de Jessica rappelle irrémédiablement l'exil d'Agar et d'Ismaël, bannis dans le désert, et ça me rappelle la recherche de la source, l'eau sacrée - comme sur Arrakis.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Cer45Rt Posté le 1 Juin 2019
              Dune… Un roman de science-fiction, mâtiné d'un peu de spiritualité et d'un peu de roman d'aventures à la matière des "Trois Mousquetaires", avec un univers riche, tellement riche. Et un très beau roman… Complexe, élaboré, travaillé, pensé, fait avec art, une épopée d'une grande richesse dans un univers d'une grande complexité… Qui reste cependant cohérent !... Ce livre est rempli de qualités dont j'ai adoré constater la présence : une psychologie des personnages parfois très fine ; un grand nombre d'aphorismes très justes placés dans le texte ; un univers très riche ( je sais, je me répète ) ; un héros très attachant ; une véritable attention donné à l'arrière-plan politique et tant d'autres choses. On peut dire que le premier tome du "Cycle de Dune" est un vaste roman. Vaste à tous points de vue. Vaste par les implications spirituelles et politiques. Vaste par la complexité du monde dans lequel se déroule le Cycle. Vaste par la profusion des thématiques. Vaste et pourtant cohérent. Vaste sans qu'on se perde dans cet univers. Vaste comme toute épopée qui se respecte. Tellement vaste, tellement riche, tellement beau, tellement travaillé…
            • WCassiopee Posté le 27 Mai 2019
              Cela faisait longtemps que je souhaitais découvrir ce classique de la littérature SF, mais j'avoue que j'avais un peu peur de tomber sur une lecture imbuvable et compliquée à lire. Quelle ne fut pas ma surprise de dévorer ce roman de Frank Herbert ! Nous commençons l'histoire avec Paul Atréides, fils du duc Leto. Toute la famille prépare leur déménagement sur Arrakis suite à la demande de l'empereur. Arrakis, aussi appelée la planète Dune, est une planète hostile, aride et bien différente de la verdoyante et calme Caladan où Paul a passé les 15 premières années de sa vie. La famille pressent que la demande de l'empereur cache quelque chose, mais ils n'ont pas le choix, le duc Leto doit se plier aux ordres. Si l'histoire débute sur Caladan, très vite la lecture nous entraîne sur Dune. On y découvre un monde sec, chaud, aride, où la moindre goutte d'eau est préservée et utilisée. Pour cela les habitants ont développé des techniques et une technologie propre qui les aident à survivre dans ce milieu hostile. Ce mode de vie a créé un monde à part, un monde qui a ses propres règles, légendes, habitudes mais aussi ses plantes, animaux... Il est passionnant... Cela faisait longtemps que je souhaitais découvrir ce classique de la littérature SF, mais j'avoue que j'avais un peu peur de tomber sur une lecture imbuvable et compliquée à lire. Quelle ne fut pas ma surprise de dévorer ce roman de Frank Herbert ! Nous commençons l'histoire avec Paul Atréides, fils du duc Leto. Toute la famille prépare leur déménagement sur Arrakis suite à la demande de l'empereur. Arrakis, aussi appelée la planète Dune, est une planète hostile, aride et bien différente de la verdoyante et calme Caladan où Paul a passé les 15 premières années de sa vie. La famille pressent que la demande de l'empereur cache quelque chose, mais ils n'ont pas le choix, le duc Leto doit se plier aux ordres. Si l'histoire débute sur Caladan, très vite la lecture nous entraîne sur Dune. On y découvre un monde sec, chaud, aride, où la moindre goutte d'eau est préservée et utilisée. Pour cela les habitants ont développé des techniques et une technologie propre qui les aident à survivre dans ce milieu hostile. Ce mode de vie a créé un monde à part, un monde qui a ses propres règles, légendes, habitudes mais aussi ses plantes, animaux... Il est passionnant de se plonger dans cette nouvelle civilisation, de le découvrir avec les yeux de Paul et de sa famille, d'apprendre et de respecter ce mode de vie. Mais Dune ce n'est pas que le sable, la planète est un lieu stratégique. En effet, c'est la seule planète où pousse l'épice. L'épice est une denrée rare, chère et fortement prisée. Les enjeux politiques autour de l'exploitation de la planète sont énormes et plusieurs forces stratégiques se battent afin d'obtenir son contrôle. Ainsi, la famille de Paul va non seulement devoir affronter un monde à la nature hostile mais aussi des ennemis qui souhaitent s'emparer du pouvoir stratégique qu'offre la planète et son épice. La lecture se fait toute seule. Les pages défilent, le roman se lit avec facilité. Dès le départ, on connaît une partie de la fin grâce aux écrits et témoignages de Muad'Dib qui débutent chaque chapitre. Ces petits extraits nous renseignent sur les enjeux, mais aussi sur le futur de la famille Atréides. Bien que connaissant une partie des événements à venir, ça n'empêche pas le lecteur d'apprécier la lecture. L'auteur a bien dosé et a laissé des éléments de surprise. On connaît une partie des péripéties mais on ne sait pas comment les événements vont mener à ces destins. L'univers imaginé par Frank Herbert est passionnant. En plus de la planète Dune, nous découvrons aussi la politique en jeu, les forces qui gouvernent. J'ai beaucoup aimé découvrir les Bene Gesserit, ces femmes fortes et indépendantes, qui sont présentes dans toutes les strates du pouvoir et dans l’univers entier. Elles sont élevées de telle façon à développer à l'extrême leurs capacités d'observation et de déduction et sont entièrement vouées à leur cause. C'est une excellente surprise et une très belle lecture. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman. J'ai envie d'en découvrir davantage sur l'univers.
              Lire la suite
              En lire moins
            • willemsbenoit Posté le 24 Mai 2019
              Pour avoir lu et relu le cycle de Dune je ne peux pas dire que je n'avais pas aimer. Le film de David Lynch explore les côtés fantasmatique du tome 1 et 2 aussi un jeux pc lui avait été dédicacé. Maintenant une mini série avec William Hurt existe aussi mais dans tous les cas elle ne dépasse pas le troisième tome.
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

            Lisez maintenant, tout de suite !