Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264060068
Code sériel : 4752
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Ecarlate

Michéle ALBARET-MAATSCH (Traducteur)
Date de parution : 19/09/2013

 Coupable d’avortement afin de garder secrète une liaison interdite. À 26 ans, Hannah Payne est condamnée à être teinte en rouge, la couleur de son crime. Stigmatisée, mise au rebut d’une société américaine intolérante, victime d’un système judiciaire radical et de la haine des hommes, elle n’a plus qu’une seule...

 Coupable d’avortement afin de garder secrète une liaison interdite. À 26 ans, Hannah Payne est condamnée à être teinte en rouge, la couleur de son crime. Stigmatisée, mise au rebut d’une société américaine intolérante, victime d’un système judiciaire radical et de la haine des hommes, elle n’a plus qu’une seule issue : fuir à tout prix.

« Écarlate n'est pas seulement l'un des meilleurs livres de l'année, c'est aussi l'un des modèles du genre dystopien [...] Un roman qui, s'il ne manquera pas de faire s'élever les voix de la controverse, est également appelé à devenir un classique du XXIe siècle. » Publishers Weekly 

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) 
par Michèle Albaret-Maatsch

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264060068
Code sériel : 4752
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm
10/18

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Frederic524 Posté le 22 Septembre 2018
    Hillary Jordan signe ici son second roman, une histoire de science fiction qui à défaut d’originalité, se laisse lire de façon très plaisante. J’ai trouvé le personnage principal particulièrement intéressant et attachant. Elle a un caractère qui s’affirme au fur et à mesure des péripéties, ce qui n’est pas pour me déplaire. L’intrigue est bien menée même si on sent un certain essoufflement vers la fin du récit qui est somme toute assez banale. Passé ce grief, je ne peux que vous conseiller la lecture de ce livre. A découvrir.
  • CelineOnline Posté le 7 Juin 2017
    J'ai aimé la double lecture qui peut émerger de ce livre. En premier, un roman au suspense captivant. Mais surtout en second, une dystopie dénonciatrice (politique, religion, justice, avortement... et surtout, sur la place des femmes). Criant de vérité sur une société puritaine et intolérante, plus réelle qu'il n'y parait.
  • kadeline Posté le 31 Mai 2017
    Ecarlate est une dystopie dans un monde tellement proche du notre et exacerbant des thèmes qui prennent justement actuellement de l'ampleur. Du coup, ça semble un avenir plausible et ça fait peur. Peur d'une évolution du droit des femmes vers un retour à l'absence de droit. Ici seul l'homme de la maison peut avoir un cerveau, prendre des décision... Et bien sur la société a le monopole du corps des femmes (bye bye avortement). Outre le thème passionnant et très bien traité, la plume de l'autrice est superbe. Une très bonne lecture, très intelligente, qui fait réfléchir et je pense peut plaire même aux personnes qui ne sont pas portées sur la sf et autres genres de l'imaginaire.
  • Maliae Posté le 28 Avril 2017
    Ce livre est une dystopie qui va concerner les femmes. Et qui m’a beaucoup plu. Hannah a commis un crime selon la société, selon elle-même et sa famille, elle a avorté. Elle sera donc condamnée à devenir une Rouge, c’est à dire que sa peau sera teinté en rouge, afin que tous sachent qu’elle a commis un crime et puisse la rejeter comme il se doit. Hannah va devoir s’en sortir d’une façon ou d’une autre, et par chance, elle est plus forte qu’elle ne le pense. Et elle ne sera pas seule. Ce livre présente beaucoup de thématiques différentes, sans que ça ne paraisse surchargé. On parle de la culture du viol, d’IVG (et de comment une loi anti-IVG ne diminue pas le nombre d’avortement), de violence conjugale, d’adultère, de relation abusive, de torture mentale. Mais aussi d’amitié, d’amour, d’homosexualité. De féminisme, et ce ne sont pas que des femmes qui sont concernés par ça, il y a des hommes aussi. Le livre nous parle également de combat pour être soi-même, pour pouvoir vivre la vie que l’on désire, et pas celle qu’on nous obligé à vivre sous prétexte d’un Dieu tout puissant. Le livre baigne dans la croyance de Dieu, la... Ce livre est une dystopie qui va concerner les femmes. Et qui m’a beaucoup plu. Hannah a commis un crime selon la société, selon elle-même et sa famille, elle a avorté. Elle sera donc condamnée à devenir une Rouge, c’est à dire que sa peau sera teinté en rouge, afin que tous sachent qu’elle a commis un crime et puisse la rejeter comme il se doit. Hannah va devoir s’en sortir d’une façon ou d’une autre, et par chance, elle est plus forte qu’elle ne le pense. Et elle ne sera pas seule. Ce livre présente beaucoup de thématiques différentes, sans que ça ne paraisse surchargé. On parle de la culture du viol, d’IVG (et de comment une loi anti-IVG ne diminue pas le nombre d’avortement), de violence conjugale, d’adultère, de relation abusive, de torture mentale. Mais aussi d’amitié, d’amour, d’homosexualité. De féminisme, et ce ne sont pas que des femmes qui sont concernés par ça, il y a des hommes aussi. Le livre nous parle également de combat pour être soi-même, pour pouvoir vivre la vie que l’on désire, et pas celle qu’on nous obligé à vivre sous prétexte d’un Dieu tout puissant. Le livre baigne dans la croyance de Dieu, la religion, une religion enfermante, jugeante, négative, et la croyance en Dieu évolue elle aussi au long du livre, et j’ai beaucoup aimé la façon dont l’autrice parlait des choses. C’est un livre très féministe et ça se ressent, et c’est une lecture très agréable, quand bien même les thèmes abordés sont vraiment dur, et Hannah va devoir se battre contre une société bien pourrie et subir des choses affreuses. J’ai trouvé, néanmoins, que l’autrice prenait soin de son perso, et lui évitait le pire. Ce qui m’a soulagé, je dois l’avouer. J’ai bien aimé l’histoire d’amour de Hannah, quand bien même, elle a réussi à m’agacer avec son Aidan, par moment. C’était une belle histoire, et cela montre, que les hommes sont aussi bloqués dans ces lois cruelles qui mettent au ban de la société les femmes jugées « mauvaises ». Mais du coup, on voit également l’entraide qui se noue entre ceux qui se sentent concernés par l’injustice de ce pays et qui se battent pour que les choses soient différentes, meilleures. C’était donc une très belle histoire, quand bien même ce qu’on y voit est difficile et peut faire mal. C’est toujours écrit avec beaucoup de douceur, j’ai trouvé, beaucoup de délicatesse. L’évolution de l’héroïne est hyper intéressante et voir qu’elle part bourrée de préjugés et qu’elle grandit petit à petit, fait du bien. On ne peut nier une certaine inspiration de la servante écarlate (et sans doute de la lettre écarlate, mais je n’ai pas encore lu celui-ci), ce qui n’en fait pas une histoire copiée collée, bien au contraire. Elle apporte sa touche personnelle. En bref, j’ai adoré, c’était une superbe lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Coraline2205 Posté le 2 Janvier 2017
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…