Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266240734
Code sériel : 7137
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 640
Format : 130 x 185 mm

Elric I

Elric des dragons / La forteresse de la perle / Le navigateur sur les mers du destin

George W. BARLOW (Traducteur), Daphné HALIN (Traducteur), Brian HESTER (Traducteur), Gérard LEBEC (Traducteur), Bénédicte LOMBARDO (Direction de collection)
Date de parution : 23/05/2013

Elric des Dragons
La Forteresse de la perle
Les Navigateurs sur les Mers du Destin


Melniboné, l’île aux Dragons, régnait jadis sur le monde. Désormais les Dragons dorment et Melniboné dépérit.
Sur le trône de Rubis siège Elric, le prince albinos, dernier de sa race, nourri de drogues et d’élixirs qui le maintiennent tout...

Elric des Dragons
La Forteresse de la perle
Les Navigateurs sur les Mers du Destin


Melniboné, l’île aux Dragons, régnait jadis sur le monde. Désormais les Dragons dorment et Melniboné dépérit.
Sur le trône de Rubis siège Elric, le prince albinos, dernier de sa race, nourri de drogues et d’élixirs qui le maintiennent tout juste en vie. Un pacte avec le Seigneur du Chaos, Arioch, le conduira sur le chemin de l’éternelle aventure. Vers la Porte des Ténèbres où deux épées noires attendent leur maître et leur victime...

Préface de Jean-Luc Fromental

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266240734
Code sériel : 7137
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 640
Format : 130 x 185 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Jahyra Posté le 16 Décembre 2019
    Je gardais un souvenir pénible du cycle des Epées lu il y a 10 ans maintenant, aussi avais-je un peu de méfiance quand à la saga de Elric que je me devais de lire. Et ce fut une très bonne surprise ! Loin du style poussif et lourd de l'histoire de Corum (peut être un souci de traduction?), les aventures du prince Elric hors de l'île aux Dragons dont il se sent exclu par de nombreux aspects, font figure de contes. Je ne m'attendais clairement pas à ce type de traitement ni à ce que le personnage de Elric soit dépeint ainsi, les multiples (bonnes comme mauvaises) adaptations que j'ai eu l'occasion de parcourir le dépeignant plutôt dans l'écrin de Melniboné, dans le statut qui est le sien au tout début de la saga (livre premier), et nous renvoie une image de quasi-elfe noir avec tout le panel de cruauté et de décadence que l'on peut imaginer. Alors que finalement, le Elric que l'on suit à travers ces péripéties d'expatrié dans des contrées de rêve (ce qualificatif pas uniquement à cause du paysage vous vous en doutez), est ce qu'on appellerait une bonne personne finalement, avec nos critères. Il serait même... Je gardais un souvenir pénible du cycle des Epées lu il y a 10 ans maintenant, aussi avais-je un peu de méfiance quand à la saga de Elric que je me devais de lire. Et ce fut une très bonne surprise ! Loin du style poussif et lourd de l'histoire de Corum (peut être un souci de traduction?), les aventures du prince Elric hors de l'île aux Dragons dont il se sent exclu par de nombreux aspects, font figure de contes. Je ne m'attendais clairement pas à ce type de traitement ni à ce que le personnage de Elric soit dépeint ainsi, les multiples (bonnes comme mauvaises) adaptations que j'ai eu l'occasion de parcourir le dépeignant plutôt dans l'écrin de Melniboné, dans le statut qui est le sien au tout début de la saga (livre premier), et nous renvoie une image de quasi-elfe noir avec tout le panel de cruauté et de décadence que l'on peut imaginer. Alors que finalement, le Elric que l'on suit à travers ces péripéties d'expatrié dans des contrées de rêve (ce qualificatif pas uniquement à cause du paysage vous vous en doutez), est ce qu'on appellerait une bonne personne finalement, avec nos critères. Il serait même candide à certains moments. Curieuse surprise que cela, mais très bonne, et c'est avec plaisir que je me procurerai les volumes de l'intégrale suivants.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Virginy Posté le 29 Juillet 2019
    Les éditions Pocket ont publié les textes narrant les aventures d’Elric de Melniboné en privilégiant la chronologie de l’histoire du héros, plutôt que l’ordre de publication original. C’est malin, dans le sens où cela permet peut-être au lecteur de mieux appréhender cet univers assez complexe. Pourtant, cela n’était peut-être pas nécessaire. En effet, Elric évolue dans un univers qui explore différents plans, le Multivers, passant d’un monde à un autre, et le lecteur fait même la connaissance d’Erekosë, de Hawkmoon et de Corum, trois autres héros ayant chacun son cycle dans l’oeuvre de Michael Moorcock. Mais revenons-en à Elric. Il a tout du anti-héros. Maladif, il se démarque aussi des autres représentants de son peuple par son albinisme qui le rend aisément reconnaissable et identifiable, mais il apparaît différent également par son caractère, sa manière de régner sur Melniboné. Pas assez dur, pas assez méchant pour son cousin Yyrkoon qui espère lui ravir le trône. Pourtant, grâce, ou peut-être à cause, de son épée Stormbringer, Elric n’hésite pas à pourfendre ses ennemis. Personnage torturé, il se montre cynique, froid, distant, arrogant, mais il est aussi capable d’amour, de compassion. Invoquant Arioch, un des seigneurs du Chaos (qui s’oppose à la Loi),... Les éditions Pocket ont publié les textes narrant les aventures d’Elric de Melniboné en privilégiant la chronologie de l’histoire du héros, plutôt que l’ordre de publication original. C’est malin, dans le sens où cela permet peut-être au lecteur de mieux appréhender cet univers assez complexe. Pourtant, cela n’était peut-être pas nécessaire. En effet, Elric évolue dans un univers qui explore différents plans, le Multivers, passant d’un monde à un autre, et le lecteur fait même la connaissance d’Erekosë, de Hawkmoon et de Corum, trois autres héros ayant chacun son cycle dans l’oeuvre de Michael Moorcock. Mais revenons-en à Elric. Il a tout du anti-héros. Maladif, il se démarque aussi des autres représentants de son peuple par son albinisme qui le rend aisément reconnaissable et identifiable, mais il apparaît différent également par son caractère, sa manière de régner sur Melniboné. Pas assez dur, pas assez méchant pour son cousin Yyrkoon qui espère lui ravir le trône. Pourtant, grâce, ou peut-être à cause, de son épée Stormbringer, Elric n’hésite pas à pourfendre ses ennemis. Personnage torturé, il se montre cynique, froid, distant, arrogant, mais il est aussi capable d’amour, de compassion. Invoquant Arioch, un des seigneurs du Chaos (qui s’oppose à la Loi), il est pourtant capable de faire le bien en venant en aide à des demoiselles en détresse, se mettant à leur service, ou servant tout simplement une cause, incarnant ainsi le champion médiéval. C’est un univers riche que propose Moorcock, avec ces différents mondes qui communiquent entre eux. La magie, la sorcellerie, est aussi importante que l’art de la guerre, et les combats se font aussi bien l’épée à la main qu’à coup de ruses de sorciers, voire les deux à la fois, bien souvent. Elric est un personnage atypique dans le monde de la Fantasy, tant par son apparence physique, ses problèmes de dépendance que pour ses choix de vie alors qu’il est Empereur, pour ses choix tout court, d’ailleurs. Et ce n’est pas pour me déplaire! Cela dépoussière un peu le genre, et ça fait du bien! J’avoue, j’ai eu un peu de mal avec La Forteresse de la Perle , que j’ai trouvé longuet par moment, mais dans l’ensemble, c’est un cycle qui s’annonce intéressant, et j’aime beaucoup Elric et son caractère bien particulier. Donc attendez-vous à ce que je vous parle de la suite prochainement
    Lire la suite
    En lire moins
  • Pchabannes Posté le 4 Janvier 2017
    Extraordinaire ! Cette imagination libre et non formatée est un plaisir de tous les instants. L’écriture quai graphique de Moorcock vous mènera au sein du Multivers, dans un monde apocalyptique ou règnent les Seigneurs de l’Ordre et du Chaos et de puissants personnages rock’n roll. Ce monument de la Fantasy est un égal et contemporain de Tolkien. Moorcock et Tolkien ont crée la Fantasy, des mondes, des personnages, des concepts puissants résonnant encore aujourd’hui. Ici point d’Elfes et d’Orques mais le Multivers, les Mers du Destin, les épées mangeuses d’âmes et Arioch le Seigneur de l’Enfer d’En-Haut… Élric, l’albinos aux yeux rubis, prince des Dragons et dernier Empereur de Mélniboné constate la perte de puissance de sa race régnant sur le monde depuis 10 000 ans. Laissant derrière lui, à Imrryr, son aimée Cymoril et confiant le trône au peu recommandable cousin Yrkoon, Élric passe un pacte avec Arioch, le Dieu Démon, Seigneur des Epées, Seigneur des Ténèbres, Seigneur de l’Enfer d’En-Haut, Gardien des deux Epées noires, pour se lancer dans une quête de la connaissance du Multivers avec au coté Stormbringer son épée noire mangeuse d’âmes. Moi, Élric, dernier du sang royal de Méliboné, mes yeux ont vu l’horreur et mon cœur a... Extraordinaire ! Cette imagination libre et non formatée est un plaisir de tous les instants. L’écriture quai graphique de Moorcock vous mènera au sein du Multivers, dans un monde apocalyptique ou règnent les Seigneurs de l’Ordre et du Chaos et de puissants personnages rock’n roll. Ce monument de la Fantasy est un égal et contemporain de Tolkien. Moorcock et Tolkien ont crée la Fantasy, des mondes, des personnages, des concepts puissants résonnant encore aujourd’hui. Ici point d’Elfes et d’Orques mais le Multivers, les Mers du Destin, les épées mangeuses d’âmes et Arioch le Seigneur de l’Enfer d’En-Haut… Élric, l’albinos aux yeux rubis, prince des Dragons et dernier Empereur de Mélniboné constate la perte de puissance de sa race régnant sur le monde depuis 10 000 ans. Laissant derrière lui, à Imrryr, son aimée Cymoril et confiant le trône au peu recommandable cousin Yrkoon, Élric passe un pacte avec Arioch, le Dieu Démon, Seigneur des Epées, Seigneur des Ténèbres, Seigneur de l’Enfer d’En-Haut, Gardien des deux Epées noires, pour se lancer dans une quête de la connaissance du Multivers avec au coté Stormbringer son épée noire mangeuse d’âmes. Moi, Élric, dernier du sang royal de Méliboné, mes yeux ont vu l’horreur et mon cœur a courtisé les Ducs de l’Enfer. Pourquoi connaitrais-je à présent la peur ? Trois romans, 600 pages, 3 jours dans l’incroyable monde de Moorcock. Élric des dragons (traduction Daphnée Halin), La Forteresse de la Perle (Gérard Lebec), Le Navigateur sur les mers du Destin (traduit par Georges B Barlow)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Septrimos Posté le 23 Octobre 2015
    Bon, Elric m'a emballé et je dois bien me l'avouer. Cette intégrale regroupe les trois premières aventures du Prince albinos, à savoir: Elric des Dragons, La Forteresse de la Perle (que j'ai chroniqué ici: http://www.babelio.com/livres/Moorcock-Le-Cycle-dElric-Tome-2--La-forteresse-de-la-perl/19939/critiques/738768 ) et pour finir le Navigateur sur les mers du destin. Je vais ici critiquer le premier et troisième tome, quand au second je vous renvoie à la critique que j'ai déjà faite. Elric des Dragons, est court. Peut-être un peu trop car j'ai vraiment aimé l'univers décadent de Melnibonée et la plongée dans une dimension fantastique pour récupérer la mythique Stormbringer. Les passages de combats sont prenant et assez cinématographiques. Certes ce n'est pas du Gemmell mais ça vaux son pesant de cacahuètes. L'intrigue est simple et courte donc je ne la dévoilerais pas mais sachez que pour une première incursion chez mon poto Elric, vous en sortirez ravi. J'ai attribué la note de 4/5. Passons maintenant au Navigateur sur les mers du destin. Un titre long mais sympa et qui décrit très bien l'atmosphère onirique qui pèse sur cette aventure. Enfin ces aventures, en effet, on dirait plus un recueil de nouvelle à la Conan qu'un seul roman. Elric parcourt ici le monde sur un bateau magique,... Bon, Elric m'a emballé et je dois bien me l'avouer. Cette intégrale regroupe les trois premières aventures du Prince albinos, à savoir: Elric des Dragons, La Forteresse de la Perle (que j'ai chroniqué ici: http://www.babelio.com/livres/Moorcock-Le-Cycle-dElric-Tome-2--La-forteresse-de-la-perl/19939/critiques/738768 ) et pour finir le Navigateur sur les mers du destin. Je vais ici critiquer le premier et troisième tome, quand au second je vous renvoie à la critique que j'ai déjà faite. Elric des Dragons, est court. Peut-être un peu trop car j'ai vraiment aimé l'univers décadent de Melnibonée et la plongée dans une dimension fantastique pour récupérer la mythique Stormbringer. Les passages de combats sont prenant et assez cinématographiques. Certes ce n'est pas du Gemmell mais ça vaux son pesant de cacahuètes. L'intrigue est simple et courte donc je ne la dévoilerais pas mais sachez que pour une première incursion chez mon poto Elric, vous en sortirez ravi. J'ai attribué la note de 4/5. Passons maintenant au Navigateur sur les mers du destin. Un titre long mais sympa et qui décrit très bien l'atmosphère onirique qui pèse sur cette aventure. Enfin ces aventures, en effet, on dirait plus un recueil de nouvelle à la Conan qu'un seul roman. Elric parcourt ici le monde sur un bateau magique, rencontre des héros pour le moins alléchants, se bat contre des espèces d'entités supérieures ( que je n'ai pas vraiment trouvé crédibles ), se retrouve sur une île hors du temps et fini par rentrer dans l'univers des Jeunes Royaumes avec des amis qu'il s'est fait en cours de route. Il rencontre un de ses ancêtres, il cherche la ville d'origine de son peuple qui est perdue. En bref, pas le temps de s'ennuyer! Je dois avouer que la deuxième partie du roman m'a plus plu même si j'ai adoré la rencontre d'Elric avec d'autres héros de dimensions parallèles. En clair, un excellent moment de lecture: 4/5.
    Lire la suite
    En lire moins
  • selena_974 Posté le 26 Octobre 2014
    Cette Intégrale 1 regroupe les 3 premiers tomes du Cycle d'Elric : Elric des dragons, La Forteresse de la perle et Le Navigateur sur les Mers du Destin. On m'a beaucoup parlé de Michael Moorcock et de son Cycle d'Elric avant que je me lance enfin dans cette lecture. En bien, bien entendu, mais avec parfois quelques réserves sur l'écriture, qui peut être assez difficile par moments. Et bien, je ne sais pas ce qu'il en est pour les autres lecteurs, mais pour ma part j'ai dévoré ces trois premiers tomes du début à la fin. J'ai été captivée, intriguée, passionnée par l'histoire de cet empereur albinos, descendant d'un peuple cruel et décadent, physiquement faible, drogué mais tout de même puissant. Elric est un personnage des plus charismatiques auquel on ne peut que s'attacher. Son empire, Melniboné, les différentes contrées qu'il parcourt, ses aventures, son amour pour Cymoril, son combat contre ses propres faiblesses et contre son héritage, son pacte avec les Seigneurs du Chaos ou encore les Élémentaires... L'imagination qui ressort de ces trois premiers tomes m'a souvent laissée admirative et sans voix. Tout cet univers, toute cette magie, m'ont totalement charmée, envoûtée, et j'en redemande ! Alors à très bientôt pour... Cette Intégrale 1 regroupe les 3 premiers tomes du Cycle d'Elric : Elric des dragons, La Forteresse de la perle et Le Navigateur sur les Mers du Destin. On m'a beaucoup parlé de Michael Moorcock et de son Cycle d'Elric avant que je me lance enfin dans cette lecture. En bien, bien entendu, mais avec parfois quelques réserves sur l'écriture, qui peut être assez difficile par moments. Et bien, je ne sais pas ce qu'il en est pour les autres lecteurs, mais pour ma part j'ai dévoré ces trois premiers tomes du début à la fin. J'ai été captivée, intriguée, passionnée par l'histoire de cet empereur albinos, descendant d'un peuple cruel et décadent, physiquement faible, drogué mais tout de même puissant. Elric est un personnage des plus charismatiques auquel on ne peut que s'attacher. Son empire, Melniboné, les différentes contrées qu'il parcourt, ses aventures, son amour pour Cymoril, son combat contre ses propres faiblesses et contre son héritage, son pacte avec les Seigneurs du Chaos ou encore les Élémentaires... L'imagination qui ressort de ces trois premiers tomes m'a souvent laissée admirative et sans voix. Tout cet univers, toute cette magie, m'ont totalement charmée, envoûtée, et j'en redemande ! Alors à très bientôt pour la suite.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Lisez

    6 romans à lire en attendant le retour de "Game of Thrones"

    L'épopée Game of Thrones touche à sa fin. Qui montera sur le trône ? Un froid éternel va-t-il s'abattre sur Westeros ? En attendant l'arrivée de la huitième et ultime saison de la série le 14 avril prochain, voici quelques lectures qui devraient vous aider à patienter. 

    Lire l'article