Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266275200
Code sériel : 16902
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 264
Format : 108 x 177 mm

Elvis Cadillac

Date de parution : 16/03/2017
​« Chez moi, Elvis est partout. Everywhere ! Dans la salle de bains, sur mon verre à dents, y a la photo de la tombe d’Elvis, et mon bidet a la forme de sa guitare. »

Avec sa chienne Priscilla affublée d’une banane rose, Elvis sillonne les routes au volant de sa Cadillac ornée de cornes de vache pour aller donner des concerts. Abandonné à l’âge de 5 ans près des toilettes d’un restoroute, il a été recueilli par un couple d’épiciers fans de Georgette Plana,...

Avec sa chienne Priscilla affublée d’une banane rose, Elvis sillonne les routes au volant de sa Cadillac ornée de cornes de vache pour aller donner des concerts. Abandonné à l’âge de 5 ans près des toilettes d’un restoroute, il a été recueilli par un couple d’épiciers fans de Georgette Plana, et est devenu Ze sosie officiel du King ! Invité à chanter pour l’anniversaire d’une vieille châtelaine, sur l’air de « Blue Moon », il va se retrouver au cœur d’un crime bien étrange, avec en prime une panoplie de pétés du couvercle, dont le chat Houellebecq qui a des mycoses aux pattes. Yeah !
 
« Beaucoup, beaucoup de joyeuses grossièretés... » Yann Plougastel – M, le magazine du Monde

« Des aventures hilarantes et iconoclastes. Délire et des rires assurés. » Bernard Babkine – Marie France
 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266275200
Code sériel : 16902
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 264
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Beaucoup, beaucoup de joyeuses grossièretés... Elle a déjà à son actif une quarantaine de polars givrés, grinçants, truculents, surréalistes, crus, gouailleurs, chaotiques et improbables. » Yann Plougastel - M, le magazine du Monde
« Des aventures hilarantes et iconoclastes. Délire et des rires assurés. » B.B. - Marie France
« Un polar décalé et drôle, rincé à la Mort subite, peuplé d'anti-héros minables et de losers pathétiques. » Voici
« Accrochez-vous : ici ça souffle à décorner les bœufs ! » La Libre Belgique
« C'est complètement déjanté et totalement hilarant. C'est outré, sexué, gaillard, entre San-Antonio et Magritte, entre Jean-Pierre Verheggen et le Grand Jojo. » Jean-Claude Vantroyen - Le Soir (Belgique)
« Nadine Monfils n'est jamais en panne de personnages improbables. Les catastrophes s'enchaînent dans un récit décalé où le mauvais goût le dispute aux mauvais coups, le tout parsemé d'expressions belges triées sur le volet. » Martine Freneuil - Le Quotidien du Médecin

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lornaric Posté le 22 Octobre 2019
    Nadine Monfils nous embarque au coeur d'une histoire loufoque et très rock'n'roll où se cotoyent des personnages complètement givrés du ciboulot. Elvis, abandonné à l'âge de 5 ans, par sa mère, dans les toilettes d'un restoroute est devenu le sosie officiel du King. Il est invité à chanter pour l'anniversaire d'une vieille chatelaine dont les héritiers attendent la mort avec impatience. Le corps sans vie de cette dernière est retrouvé le lendemain matin ... Belle plume à l'humour noir piquant ! On ne s'ennuie pas !
  • Sabine57 Posté le 15 Avril 2019
    Elvis, un nouveau personnage que je découvre avec plaisir, dans le monde de Nadine Monfils que j’apprécie beaucoup. Il faut aimer l’humour noir et les scènes rocambolesques pour tomber sous le charme de ses romans hors du commun. Je me suis encore une fois bien marrée car la mère d'Elvis, Raymonde revient dans sa vie et c'est une grande malade qui m'a un peu fait penser à Mémé Cornemuse. Je pense qu'elles feraient la paire toutes les deux. Il va chanter chez une famille Bourgeoise pour l'anniversaire d'Olivia, la grand-mère qui va malheureusement passée par la fenêtre et cette pauvre femme va laisser derrière elle sa famille de tordues. Cette famille est ravagée du bulbe autant que tous les personnages du roman, ils m'ont bien fait rire. Elvis va mener l'enquête avec quelques dérapages très morbides et des scènes torrides que je vous laisse découvrir. Et comme Nadine Monfils aime beaucoup les animaux j'ai été ravie de rencontrer Priscilla la chienne d'Elvis qui porte la banane comme son maître et le chat de Caroline, Houellebecq un peu malade des nerfs. Si vous en avez marre de lire des romans trop sérieux, long, triste et hyper chiant vous pouvez les yeux fermés lire Nadine Monfils,... Elvis, un nouveau personnage que je découvre avec plaisir, dans le monde de Nadine Monfils que j’apprécie beaucoup. Il faut aimer l’humour noir et les scènes rocambolesques pour tomber sous le charme de ses romans hors du commun. Je me suis encore une fois bien marrée car la mère d'Elvis, Raymonde revient dans sa vie et c'est une grande malade qui m'a un peu fait penser à Mémé Cornemuse. Je pense qu'elles feraient la paire toutes les deux. Il va chanter chez une famille Bourgeoise pour l'anniversaire d'Olivia, la grand-mère qui va malheureusement passée par la fenêtre et cette pauvre femme va laisser derrière elle sa famille de tordues. Cette famille est ravagée du bulbe autant que tous les personnages du roman, ils m'ont bien fait rire. Elvis va mener l'enquête avec quelques dérapages très morbides et des scènes torrides que je vous laisse découvrir. Et comme Nadine Monfils aime beaucoup les animaux j'ai été ravie de rencontrer Priscilla la chienne d'Elvis qui porte la banane comme son maître et le chat de Caroline, Houellebecq un peu malade des nerfs. Si vous en avez marre de lire des romans trop sérieux, long, triste et hyper chiant vous pouvez les yeux fermés lire Nadine Monfils, c'est incroyable comme on peut y apprendre pleins de mots rigolos et surtout couper du monde réel, ça fait un bien fou.
    Lire la suite
    En lire moins
  • marina53 Posté le 16 Juillet 2018
    Elvis n'a pas eu une enfance très heureuse. En fuite avec sa môman qui l'a ensuite abandonné dans les toilettes restoroute, le petite garçon est placé dans une famille d'accueil. En espérant tous les soirs le retour de sa môman, qui, il en était certain, avait été enlevée. Après la mort de ses parents, loin de lui l'envie de reprendre l'épicerie et de vendre des petits pois en boîte toute sa vie ! Il s'appelait Elvis, bon sang ! Alors, pour être digne du prénom que lui avait donné sa môman, il décide de devenir ze sosie of Elvis. Une Cadillac rose, une banane qu'il enduit d'un fameux mais imparable mélange de Mort Subite et de colle à tapisser, une chienne affublée elle aussi d'une banane rose, l'illusion est parfaite ! D'autant qu'il ressemble fortement au King à la fin de ses jours : petit et bedonnant. Elvis Cadillac écume les concerts et fait fureur. le prochain en date : chanter pour les 80 ans d'une vieille châtelaine dont la famille, pour le moins atypique, attend impatiemment que la vieille meurt afin de profiter de l'héritage. Banane sur la gâteau, c'est le moment que choisit Môman pour réapparaître, mystérieusement réchappée... Elvis n'a pas eu une enfance très heureuse. En fuite avec sa môman qui l'a ensuite abandonné dans les toilettes restoroute, le petite garçon est placé dans une famille d'accueil. En espérant tous les soirs le retour de sa môman, qui, il en était certain, avait été enlevée. Après la mort de ses parents, loin de lui l'envie de reprendre l'épicerie et de vendre des petits pois en boîte toute sa vie ! Il s'appelait Elvis, bon sang ! Alors, pour être digne du prénom que lui avait donné sa môman, il décide de devenir ze sosie of Elvis. Une Cadillac rose, une banane qu'il enduit d'un fameux mais imparable mélange de Mort Subite et de colle à tapisser, une chienne affublée elle aussi d'une banane rose, l'illusion est parfaite ! D'autant qu'il ressemble fortement au King à la fin de ses jours : petit et bedonnant. Elvis Cadillac écume les concerts et fait fureur. le prochain en date : chanter pour les 80 ans d'une vieille châtelaine dont la famille, pour le moins atypique, attend impatiemment que la vieille meurt afin de profiter de l'héritage. Banane sur la gâteau, c'est le moment que choisit Môman pour réapparaître, mystérieusement réchappée des griffes de son ravisseur... L'on ne s'ennuie pas avec Nadine Monfils, c'est le moins que l'on puisse dire ! Avec sa galerie de personnages aussi déglingués et barjos les uns que les autres, son humour noir, ses situations aussi improbables que rocambolesques, ses expressions déjantées et ses explications de vocabulaire jouissives, l'auteur nous plonge dans un roman granguignolesque mélangeant habilement policier et humour noir. Ça n'a parfois ni queue ni tête mais qu'importe ! Les personnages valent le détour, que ce soit Elvis Cadillac, ze sosie of the King, sa chienne Priscilla qui rote et qui pète à la moindre contrariété, la môman Raymonde qui se proclame manager, le chat Houellebecq qui a des mycoses aux pieds ou encore le couple Fifi et Philomène. du lourd tout ça ! Un roman givré, grinçant, cru parfois et complètement surréaliste.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Tounet Posté le 21 Janvier 2018
    Déjanté, bourré d'humour et d'expressions d'une belgitude des plus poussée, parfois certes un peu vulgaire... Ce livre léger vous offre quelques heures de pur divertissement sur les traces d'un sosie d'Elvis bon zigue, certes mais pas trop bien doté sous la banane qui se retrouve coincé avec une famille de frappés lors de l'anniversaire d'une châtelaine suite à là mort de la dite châtelaine. C'est sans prétentions, c'est drôle et ça vous donnera, qui sait, l'envie de visiter notre plat pays.
  • StephG54 Posté le 27 Novembre 2017
    Ce roman au langage fleuri , cru est aussi déjanté , loufoque que les autres livres que j'ai lu de cet auteur . J'ai beaucoup ri mais le personnage de Mémé Cornemuse m'a beaucoup manqué !
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.