Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264064745
Code sériel : 4944
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

En cas de forte chaleur

Michèle VALENCIA (Traducteur)
Date de parution : 04/06/2015
Comme chaque matin depuis trente ans, Robert Riordan part acheter son journal. Mais en ce jour caniculaire de juillet 1976, Robert part et ne revient pas. 
Dans leur maison londonienne, Gretta, sa femme, s'interroge : quelle mouche a bien pu le piquer ? Doit-elle prévenir les enfants ? À peine réunis, ces...
Comme chaque matin depuis trente ans, Robert Riordan part acheter son journal. Mais en ce jour caniculaire de juillet 1976, Robert part et ne revient pas. 
Dans leur maison londonienne, Gretta, sa femme, s'interroge : quelle mouche a bien pu le piquer ? Doit-elle prévenir les enfants ? À peine réunis, ces derniers tentent de prendre la situation en main : les placards sont retournés, les tiroirs vidés, chaque pièce fouillée en quête d'indices. Mais, alors que le mystère autour de leur père s'épaissit, les vieilles rancœurs ressurgissent. L'aîné en a assez : pourquoi est-ce toujours à lui de prendre en charge sa famille ? Quant aux deux sœurs, jadis si proches, quel événement a brisé leur lien, si terrible que la cadette a décidé de mettre un océan entre elles ? Et Gretta, a-t-elle vraiment tout dit ?
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264064745
Code sériel : 4944
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm
10/18

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • majolo Posté le 18 Octobre 2019
    Robert, retraité sans histoire, part un jour faire des emplettes…et disparaît, laissant sa femme Gretta désemparée. Ses trois enfants , que plus rien ne semblait pouvoir réunir, se regroupent alors autour de leur mère pour élucider ce mystère et retrouver leur père. Seul un tel évènement peut pousser chacun à faire un pas vers l’autre et revoir ses certitudes. Encore un beau roman de Maggie O’Farrel, qui nous parle encore et toujours de la Famille, cet univers tour à tour rassurant et effrayant. J’adore la façon qu’elle a d’explorer les sentiments de ces personnages blessés, avec humour et émotion, sans pathos, grâce à des dialogues qui claquent et des situations drolatiques.
  • TiiteFlav Posté le 18 Août 2018
    Lecture surprenante ! Après lecturce de la quatrième de couverture et à cause de la question qui y apparaît, on s'attend à un roman suspens, peut être même tirant sur le policier. Mais finalement pas du tout ! La disparition du père de famille n'est en fait qu'un prétexte à l'auteure pour peindre le portrait de chaque personnage de cette famille irlandaise émigrée en Angleterre à travers des épisodes de leur vie quotidienne passée et présente. L'écriture est ainsi légère et le roman se lit très facilement ! Une jolie lecture finalement !
  • sylvaine Posté le 23 Juillet 2018
    Ete 1976. Il fait chaud, chaud , très chaud . Londres comme une grande partie de l'Europe suffoque. Gretta tôt le matin prépare son pain , Robert son époux part chercher le journal .Les heures passent Robert s'est volatilisé ! Les enfants arrivent, Michael Francis est le premier sur les lieux , Aoife arrive de New-York et Monica la suit de peu .Une famille comme tant d'autres face à un départ soudain . Les questions affluent , la mère se tait désemparée, les enfants à travers l'histoire de leurs parents font le point sur leur vie... C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé l'écriture de Maggie O'Farrell. Une fois de plus elle nous embarque dans son univers avec brio . L'Irlande est là bien sur omniprésente, l'Irlande et le parcours de ces irlandais arrivés en Angleterre poussés par la famine et si mal accueillis eux les catholiques dans ce monde anglican et puritain .... Des individus écorchés vifs mais avec au fond des tripes la rage de vivre, d'aimer et d'être aimé . Un bien beau roman qui n'égale cependant pas à mes yeux La disparition d'Esme Lennox mais ceci vous en conviendrez n'est que mon modeste avis .
  • rapha511 Posté le 3 Avril 2018
    Maggie O'Farrel raconte comment un secret de famille se délite au soleil. Mais attention pas un soleil d'hiver pale et timide non,non... un soleil de plomb; une forte canicule qui s'abat sur une famille irlandaise de trois enfants. Il fait chaud durant cet été où chacun des protagonistes va découvrir la vérité sur la disparition de leur père... Laissez vous donc conquérir par cette balade entêtante
  • sabine59 Posté le 23 Mars 2018
    Été 1976 ( souvenez-vous, pour les plus âgés...) : canicule. Londres. Robert Riordan, homme retraité discret, qui vit dans l'ombre de sa remuante femme, Gretta, part, dit-il, faire une course...et ne revient pas! Tout va ensuite se cristalliser autour de cette disparition, incompréhensible aux yeux des siens, dans la moiteur d'un été anormalement chaud. Les trois enfants, séparés par des malentendus, des non-dits, vont se retrouver auprès de leur mère perdue. Chacun avec ses angoisses, ses problèmes personnels: Monica, Michael Francis et Aoife. Tous trois attachants, tous trois à un moment difficile , décisif de leurs vies. La recherche du père et surtout des raisons de son absence va les révéler à eux-mêmes, leur permettre de s'ouvrir, de se pardonner enfin. Le secret paternel n'est pas pour moi l'essentiel du livre, c'est juste le détonateur qui changera chacun. Il n'est pas palpitant, je le trouve même assez mélodramatique mais il ne nuit pas à la qualité du livre. J'ai aimé surtout la façon subtile de l'auteure d'appréhender les relations si complexes entre frères et soeurs, leur force aussi, malgré les mésententes . J'ai eu une tendresse particulière pour Aoife ( prénom gaélique), enfant sauvage et tourmentée qui devient une... Été 1976 ( souvenez-vous, pour les plus âgés...) : canicule. Londres. Robert Riordan, homme retraité discret, qui vit dans l'ombre de sa remuante femme, Gretta, part, dit-il, faire une course...et ne revient pas! Tout va ensuite se cristalliser autour de cette disparition, incompréhensible aux yeux des siens, dans la moiteur d'un été anormalement chaud. Les trois enfants, séparés par des malentendus, des non-dits, vont se retrouver auprès de leur mère perdue. Chacun avec ses angoisses, ses problèmes personnels: Monica, Michael Francis et Aoife. Tous trois attachants, tous trois à un moment difficile , décisif de leurs vies. La recherche du père et surtout des raisons de son absence va les révéler à eux-mêmes, leur permettre de s'ouvrir, de se pardonner enfin. Le secret paternel n'est pas pour moi l'essentiel du livre, c'est juste le détonateur qui changera chacun. Il n'est pas palpitant, je le trouve même assez mélodramatique mais il ne nuit pas à la qualité du livre. J'ai aimé surtout la façon subtile de l'auteure d'appréhender les relations si complexes entre frères et soeurs, leur force aussi, malgré les mésententes . J'ai eu une tendresse particulière pour Aoife ( prénom gaélique), enfant sauvage et tourmentée qui devient une jeune femme émouvante dans son désir de cacher son handicap personnel. Tout commence et tout se termine en Irlande, une île à laquelle je suis profondément attachée, les racines de cette famille s'y trouvent et elle y connaîtra un second souffle. Un roman tendre et profond, différent de " L'étrange disparition d'Esme Lennox", moins puissant et prenant certes, mais intéressant aussi.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…