Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264065230
Code sériel : 4978
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 140 x 225 mm

En ce lieu enchanté

Date de parution : 15/10/2015
Dans le couloir de la mort, enfoui dans les entrailles de la prison, le temps s'écoule lentement. Coupés du monde, privés de lumière, de chaleur, de contact humain, les condamnés attendent leur heure.
Le narrateur y croupit depuis longtemps. Il ne parle pas, n'a jamais parlé, mais il observe ce monde...
Dans le couloir de la mort, enfoui dans les entrailles de la prison, le temps s'écoule lentement. Coupés du monde, privés de lumière, de chaleur, de contact humain, les condamnés attendent leur heure.
Le narrateur y croupit depuis longtemps. Il ne parle pas, n'a jamais parlé, mais il observe ce monde « enchanté » et toutes les âmes qui le peuplent : le prêtre déchu qui porte sa croix en s'occupant des prisonniers, le garçon aux cheveux blancs, seul, une proie facile. Et surtout la dame, qui arrive comme un rayon de soleil, investie d'une mission : sauver l'un d'entre eux. Fouiller les dossiers, retrouver un détail négligé, renverser un jugement. À travers elle naissent une bribe d'espoir, un souffle d'humanité. Mais celui à qui elle pourrait redonner la vie n'en veut pas. Il a choisi de mourir.
La rédemption peut-elle exister dans ce lieu ou règnent violence et haine ? L'amour, la beauté éclore au milieu des débris ?
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264065230
Code sériel : 4978
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

Un homme, condamné à mort, muet et passionné de livres, nous dévoile du fond de sa cellule ce « monde enchanté », un univers carcéral terrifi ant : des gardiens corrompus, de jeunes détenus jetés dans la fosse aux lions ; la loi du plus fort y règne en maître. Dans ce monde sans pitié et sans issue, une dame essaie par tous les moyens de sauver un prisonnier de l’injection fatale.
Un milieu très noir, très violent mais décrit avec une telle poésie que fi nalement en ressort une grande humanité. Ce conte noir ne laisse pas indifférent et bouscule. Un premier roman à découvrir !
Mathilde Jore / Librairie Dialogues

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LaFilleEtoile Posté le 28 Juin 2021
    Pour l'instant c'est mon roman préféré. C'est celui qui m'a le plus remuée jusqu'à présent, il est dur à lire, il aborde des sujets lourds qu'il faut soit même décryptés, et il est cru et poétique à la fois. Pour ma part, il m'a fait découvrir un aspect de la vie que je connaissais pas.
  • Little_stranger Posté le 27 Janvier 2021
    Un livre passé inaperçu lors d'une rentrée littéraire ... et pourtant ! Le lieu enchanté est ... le couloir de la mort d'une prison américaine et c'est par les yeux d'un condamné que nous observons les protagonistes de l'histoire. Un condamné qui ne parle pas, mais lit beaucoup et a développé un imaginaire d'une beauté étrange et décalée. Ici, la machine à injection létale est une forêt de lianes, les secousses sismiques qui agitent régulièrement le site : des courses de chevaux d'or, il y a des nains dans les murs et des goules mystérieuses qui se nourrissent des cendres des morts de la prison. Nous rencontrons également : - un condamné à mort qui veut mourir pour trouver la paix, - une femme travailleur social qui a pour but d'essayer de sauver certains condamnés, en présentant des éléments de leur passé qui peuvent expliquer leur comportement, tout en tentant de survivre à sa propre histoire - un prêtre déchu, qui tente d'oublier ses peurs - un gardien de prison véreux, - une gardienne de prison honnête, - des patrons de gang amateurs de chair fraîche (dont ils devraient se méfier) et un directeur de prison aussi humain que possible en ces lieux, dont la femme... Un livre passé inaperçu lors d'une rentrée littéraire ... et pourtant ! Le lieu enchanté est ... le couloir de la mort d'une prison américaine et c'est par les yeux d'un condamné que nous observons les protagonistes de l'histoire. Un condamné qui ne parle pas, mais lit beaucoup et a développé un imaginaire d'une beauté étrange et décalée. Ici, la machine à injection létale est une forêt de lianes, les secousses sismiques qui agitent régulièrement le site : des courses de chevaux d'or, il y a des nains dans les murs et des goules mystérieuses qui se nourrissent des cendres des morts de la prison. Nous rencontrons également : - un condamné à mort qui veut mourir pour trouver la paix, - une femme travailleur social qui a pour but d'essayer de sauver certains condamnés, en présentant des éléments de leur passé qui peuvent expliquer leur comportement, tout en tentant de survivre à sa propre histoire - un prêtre déchu, qui tente d'oublier ses peurs - un gardien de prison véreux, - une gardienne de prison honnête, - des patrons de gang amateurs de chair fraîche (dont ils devraient se méfier) et un directeur de prison aussi humain que possible en ces lieux, dont la femme meurt lentement d'un cancer. Au delà des actes commis par les prisonniers de cette aile spécifique, les personnages quels qu'ils soient, sont particulièrement humains et "attachants". Malgré la mort, la maladie, l'histoire de chaque personnage finit sur une note d'espoir et trouver de l'espoir dans un couloir de la mort, n'est pas si commun ...
    Lire la suite
    En lire moins
  • saphoo Posté le 3 Octobre 2020
    Ce livre dormait depuis sa sortie sur mon étagère, je redoutais le sujet à savoir le couloir de la mort, mais à l'opposé j'avais lu tant d'avis positifs, et l'écriture surtout. A peine ouvert le livre vous êtes pris comme dans une tornade de mots incroyables, l'ambiance vous envoûte, vous captive autant qu'elle vous capture. Une nette impression de rôder dans les couloirs, écouter les douleurs qui flottent, qui vous éclaboussent ou qui ruissellent lentement vers une fin fatale. C'est plus l'atmosphère qui rend ce récit si poignant, et la façon dont l'autrice a su nous mettre face à ses personnages, pris comme témoin de leur vie cabossée, de leur bagage, leur peine. Elle dépeint bien cette vie dans le donjon, privé de lumière, d'un coin de ciel bleu, de la caresse du vent sur votre visage. C'est angoissant, prenant. Et on écoute les histoires d'Arden, d'York etc... comment ils ont pu arriver à ce stade de cruauté. C'est tout un cheminement, et celui de la peine de mort un autre encore mais lequel pour eux sera libérateur de leur emprise avec ce mal. Une lecture difficile , poétique pourtant, une plume sublime dans ce noir glacial, ça contrebalance. il... Ce livre dormait depuis sa sortie sur mon étagère, je redoutais le sujet à savoir le couloir de la mort, mais à l'opposé j'avais lu tant d'avis positifs, et l'écriture surtout. A peine ouvert le livre vous êtes pris comme dans une tornade de mots incroyables, l'ambiance vous envoûte, vous captive autant qu'elle vous capture. Une nette impression de rôder dans les couloirs, écouter les douleurs qui flottent, qui vous éclaboussent ou qui ruissellent lentement vers une fin fatale. C'est plus l'atmosphère qui rend ce récit si poignant, et la façon dont l'autrice a su nous mettre face à ses personnages, pris comme témoin de leur vie cabossée, de leur bagage, leur peine. Elle dépeint bien cette vie dans le donjon, privé de lumière, d'un coin de ciel bleu, de la caresse du vent sur votre visage. C'est angoissant, prenant. Et on écoute les histoires d'Arden, d'York etc... comment ils ont pu arriver à ce stade de cruauté. C'est tout un cheminement, et celui de la peine de mort un autre encore mais lequel pour eux sera libérateur de leur emprise avec ce mal. Une lecture difficile , poétique pourtant, une plume sublime dans ce noir glacial, ça contrebalance. il y a un côte fantastique avec ces chevaux d'or qui viennent galoper, ces oiseaux duveteux etc... Je ne suis pas prêt d'oublier ce livre remarquable.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Annette55 Posté le 5 Septembre 2020
    Quelle lecture! Ce livre résonne comme un coup de poing magistral en pleine face, lu d’une traite . Je vais faire court vu le nombre de critiques , mais quand même ! Douleur et beauté, et beauté dans la douleur ! «  Un lac d’une beauté irréelle scintille » , non, non, nous sommes dans le couloir de la mort, dans les entrailles d’une prison, aux sous - sols labyrinthiques, où les condamnés ne sentent jamais le ciel ou la poussière , ne touchent jamais une pierre ou une motte de terre , privés de lumière, de chaleur, de contact humain , le narrateur ne parle pas , il y croupit depuis longtemps. Il observe ce «  monde enchanté » et toutes les âmes perdues qui le peuplent : prêtre déchu, garçon aux cheveux blancs , tête haute et regard clair , seul, proie facile. ..... «  Sans âme , tes idées deviennent terrifiantes ». Le narrateur évoque le «  donjon » avec ses caïds, ses règles, ses différentes histoires. Il conte ses lectures et les mots qu’il ne savait pas prononcer au début dans sa cellule souterraine , sans aucun contact extérieur , rien que les bruits métalliques , agressifs des barreaux ou... Quelle lecture! Ce livre résonne comme un coup de poing magistral en pleine face, lu d’une traite . Je vais faire court vu le nombre de critiques , mais quand même ! Douleur et beauté, et beauté dans la douleur ! «  Un lac d’une beauté irréelle scintille » , non, non, nous sommes dans le couloir de la mort, dans les entrailles d’une prison, aux sous - sols labyrinthiques, où les condamnés ne sentent jamais le ciel ou la poussière , ne touchent jamais une pierre ou une motte de terre , privés de lumière, de chaleur, de contact humain , le narrateur ne parle pas , il y croupit depuis longtemps. Il observe ce «  monde enchanté » et toutes les âmes perdues qui le peuplent : prêtre déchu, garçon aux cheveux blancs , tête haute et regard clair , seul, proie facile. ..... «  Sans âme , tes idées deviennent terrifiantes ». Le narrateur évoque le «  donjon » avec ses caïds, ses règles, ses différentes histoires. Il conte ses lectures et les mots qu’il ne savait pas prononcer au début dans sa cellule souterraine , sans aucun contact extérieur , rien que les bruits métalliques , agressifs des barreaux ou des chariots à heure fixe. «  Nos portes , c’est le désir qui les façonne. Mais les portes érigées par nos désirs sont sans doute plus résistantes que l’acier » . Et surtout «  la Dame » : enquêtrice spécialisée dans les peines de mort, occupée à renverser un jugement, dénouer des fils ou déterrer des détails oubliés . Un vrai rayon de soleil venue sauver un des condamnés , A travers elle souffle un vent d’humanité ! Un récit choc à la poésie lyrique , prenante , douce , brute d’intenses émotions , dépeignant un monde d’ une grande férocité , avec tant de délicatesse ! Paradoxalement Poésie et lumière accompagnent cet endroit maudit , cauchemardesque et glaçant, cet endroit «  enchanté » ..... Les autres ne le voient pas ainsi mais le narrateur , si ! Ici la vérité n’a aucune importance ! L’ouvrage remue , prend aux tripes, happe, bouleverse grâce à son écriture enchanteresse ! Pépite inclassable, atypique au sujet sombre, noir, éclairé de l’intérieur par la luminosité de son style. Y a t- il une rédemption dans ce lieu violent et haineux? «  Qu’en est - il pour les hommes comme moi? Pour nous, le temps n’existe pas. Les événements n’ont aucun sens dans ce donjon. Ici, le temps passe , mais il ne compte pas. Je pourrais avoir une pendule , mais que m’indiquerait son cadran ? Rien »
    Lire la suite
    En lire moins
  • alyasthistle Posté le 1 Novembre 2019
    de loin un des meilleurs livres que j'ai lus cette année. L'auteure réussit à trouver de la poésie au cœur de la noirceur humaine, et ce faisant elle nous donne accès à un supplément d'humanité. C'est très bien construit, superbement écrit. Un vrai plaisir
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
os/fotos/9782266318/m_libros/9782266317580ORI.jpg" alt="Le Vol des jeunes mariées" class="photo " border="0" itemprop="image" />