Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264065230
Code sériel : 4978
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 140 x 225 mm

En ce lieu enchanté

Date de parution : 15/10/2015
Dans le couloir de la mort, enfoui dans les entrailles de la prison, le temps s'écoule lentement. Coupés du monde, privés de lumière, de chaleur, de contact humain, les condamnés attendent leur heure.
Le narrateur y croupit depuis longtemps. Il ne parle pas, n'a jamais parlé, mais il observe ce monde...
Dans le couloir de la mort, enfoui dans les entrailles de la prison, le temps s'écoule lentement. Coupés du monde, privés de lumière, de chaleur, de contact humain, les condamnés attendent leur heure.
Le narrateur y croupit depuis longtemps. Il ne parle pas, n'a jamais parlé, mais il observe ce monde « enchanté » et toutes les âmes qui le peuplent : le prêtre déchu qui porte sa croix en s'occupant des prisonniers, le garçon aux cheveux blancs, seul, une proie facile. Et surtout la dame, qui arrive comme un rayon de soleil, investie d'une mission : sauver l'un d'entre eux. Fouiller les dossiers, retrouver un détail négligé, renverser un jugement. À travers elle naissent une bribe d'espoir, un souffle d'humanité. Mais celui à qui elle pourrait redonner la vie n'en veut pas. Il a choisi de mourir.
La rédemption peut-elle exister dans ce lieu ou règnent violence et haine ? L'amour, la beauté éclore au milieu des débris ?
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264065230
Code sériel : 4978
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 140 x 225 mm
10/18

Ils en parlent

Un homme, condamné à mort, muet et passionné de livres, nous dévoile du fond de sa cellule ce « monde enchanté », un univers carcéral terrifi ant : des gardiens corrompus, de jeunes détenus jetés dans la fosse aux lions ; la loi du plus fort y règne en maître. Dans ce monde sans pitié et sans issue, une dame essaie par tous les moyens de sauver un prisonnier de l’injection fatale.
Un milieu très noir, très violent mais décrit avec une telle poésie que fi nalement en ressort une grande humanité. Ce conte noir ne laisse pas indifférent et bouscule. Un premier roman à découvrir !
Mathilde Jore / Librairie Dialogues

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • alyasthistle Posté le 1 Novembre 2019
    de loin un des meilleurs livres que j'ai lus cette année. L'auteure réussit à trouver de la poésie au cœur de la noirceur humaine, et ce faisant elle nous donne accès à un supplément d'humanité. C'est très bien construit, superbement écrit. Un vrai plaisir
  • JML38 Posté le 4 Octobre 2019
    Roman à la fois très sombre et lumineux, tel est le pari réussi par Rene Denfeld à travers cette évocation d'une prison des Etats-Unis et de son «couloir de la mort». C'est ce «Lieu enchanté» et ce «donjon» que nous fait découvrir l'un des prisonniers en attente de la date fatidique, qui entend et voit ce que les autres n'entendent pas et ne voient pas, dans un style à la fois lyrique et fantastique, expliquant ce que devient la notion de temps dans cet univers carcéral où les stimuli extérieurs ne parviennent plus, où mentir n'a plus d'importance, sauf lorsqu'il s'agit de décrire le bout de ciel entrevu par la fenêtre du parloir. Parmi les personnages non détenus, trois ont une importance particulière. La «Dame» dont le rôle est de trouver les éléments... Roman à la fois très sombre et lumineux, tel est le pari réussi par Rene Denfeld à travers cette évocation d'une prison des Etats-Unis et de son «couloir de la mort». C'est ce «Lieu enchanté» et ce «donjon» que nous fait découvrir l'un des prisonniers en attente de la date fatidique, qui entend et voit ce que les autres n'entendent pas et ne voient pas, dans un style à la fois lyrique et fantastique, expliquant ce que devient la notion de temps dans cet univers carcéral où les stimuli extérieurs ne parviennent plus, où mentir n'a plus d'importance, sauf lorsqu'il s'agit de décrire le bout de ciel entrevu par la fenêtre du parloir. Parmi les personnages non détenus, trois ont une importance particulière. La «Dame» dont le rôle est de trouver les éléments permettant d'éviter à certains la peine capitale, un prêtre ayant abandonné la soutane et un directeur faisant preuve d'une certaine humanité. Chacun à sa manière rajoute encore un peu de noirceur dans le récit en révélant peu à peu un vécu poignant. La vie carcérale est décrite sans concessions, de façon brutale, notamment la compromission de gardiens faisant fi de tout respect de l'être humain, quitte à détruire des jeunes gens se retrouvant pour des délits mineurs au milieu de dangereux individus dans le bâtiment des condamnés à perpétuité. Certains passages sont tellement choquants que l'on ose espérer que l'auteur a volontairement forcé le trait, sans malheureusement arriver à s'en persuader. De cet océan de noirceur émergent quelques îlots de grâce, plus particulièrement lors de visites émouvantes de la Dame à la mère d'un prisonnier. On ressort quelque peu secoué de cette lecture, surtout après le final bouleversant que nous a réservé Rene Denfeld, qui a tout de même la sympathique attention de glisser dans les ultimes phrases un mot porteur d'espérance.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sabine57 Posté le 15 Avril 2019
    Un chef d’œuvre littéraire de l'année 2014 , elle a réussi à nous raconter le couloir de la mort , la prison , tout le mauvais et tout le bon aussi qui règne en ces lieux d'une façon très inattendue. Poésie , nature , beauté , elle pénètre dans l'âme de certains et y retrouve aussi quelques souvenirs de son passé très sombre . Elle pourra se lier d'amitié avec certains personnages et ressentir ensuite des sentiments plus sincères. La mort , la littérature , l'amour , la vie , la souffrance et aussi l'enfance tous ces sujets nous les découvrons avec la belle plume de cette auteure pleine de talent . La dame, personnage très fort, très empathique, et très humaine, va s’attacher à un personnage très humain , qui a fait de son mieux pour être un bon prêtre mais hélas son cœur en a décidé autrement , il aide aussi les condamnés à trouver la paix avant leurs passages dans l’autre monde. L'auteur nous raconte d'une manière très poétique, l'histoire de plusieurs condamnés dans le couloir de la mort. Elle nous fait le récit de ces personnages à la veille de leurs exécutions, elle nous raconte... Un chef d’œuvre littéraire de l'année 2014 , elle a réussi à nous raconter le couloir de la mort , la prison , tout le mauvais et tout le bon aussi qui règne en ces lieux d'une façon très inattendue. Poésie , nature , beauté , elle pénètre dans l'âme de certains et y retrouve aussi quelques souvenirs de son passé très sombre . Elle pourra se lier d'amitié avec certains personnages et ressentir ensuite des sentiments plus sincères. La mort , la littérature , l'amour , la vie , la souffrance et aussi l'enfance tous ces sujets nous les découvrons avec la belle plume de cette auteure pleine de talent . La dame, personnage très fort, très empathique, et très humaine, va s’attacher à un personnage très humain , qui a fait de son mieux pour être un bon prêtre mais hélas son cœur en a décidé autrement , il aide aussi les condamnés à trouver la paix avant leurs passages dans l’autre monde. L'auteur nous raconte d'une manière très poétique, l'histoire de plusieurs condamnés dans le couloir de la mort. Elle nous fait le récit de ces personnages à la veille de leurs exécutions, elle nous raconte le parcourt de cette dame qui va essayer de tout faire pour annuler l’exécution d'un meurtrier avec qui elle c'est trouvé des points en communs . Beaucoup d'émotions, de drames et de cruauté hante ce monde enchanté, beaucoup d'endroits à éviter dans cette prison , celui qui ne parle pas va aussi nous conduire au bout du chemin de sa vie . Il nous fera partager sa passion pour les livres et aussi tous ses rêves .
    Lire la suite
    En lire moins
  • titecel Posté le 25 Novembre 2018
    Ouch, quelle claque, ce roman! Magnifiquement écrit, puissant, un livre bouleversant qui vous fera peut-être penser comme moi à La Ligne Verte et, en tout cas, sans doute voir différemment l’univers carcéral et la peine de mort.
  • musemania Posté le 2 Mai 2018
    Tout d’abord, je souhaitais vous informer que ce livre avait reçu le « Prix du Premier Roman Etranger 2014 » et j’ai trouvé que c’était amplement mérité. René Denfeld, l’auteure, est journaliste mais également enquêtrice spécialisée dans les peines de mort et a mis son expérience professionnelle à profit pour écrire cette histoire. L’auteure a su rendre « poétique » ces lieux si froids, si menaçants et si impitoyables que sont les couloirs de la mort où attendent des dizaines de détenus, qui restent avant tout de redoutables meurtriers, avant leur exécution. Alors qu’en Belgique, nous en avons définitivement (?) fini avec la peine de mort, les Etats-Unis restent un exemple criant. Dans ce roman, on y découvre un univers à part entière via un narrateur qui ne parle pas (dont le mystère reste entier) mais qui côtoie des âmes si particulières : un prêtre semblant avoir perdu la foi, un directeur tentant d’apporter un peu d’humanité avec le peu de moyens dont il dispose, des prisonniers plus cruels les uns des autres et cette dame qui, pour beaucoup, reste le dernier espoir dans ce sombre univers. Alors qu’un nouveau dossier lui revient, celui de York dont la date de l'exécution approche... Tout d’abord, je souhaitais vous informer que ce livre avait reçu le « Prix du Premier Roman Etranger 2014 » et j’ai trouvé que c’était amplement mérité. René Denfeld, l’auteure, est journaliste mais également enquêtrice spécialisée dans les peines de mort et a mis son expérience professionnelle à profit pour écrire cette histoire. L’auteure a su rendre « poétique » ces lieux si froids, si menaçants et si impitoyables que sont les couloirs de la mort où attendent des dizaines de détenus, qui restent avant tout de redoutables meurtriers, avant leur exécution. Alors qu’en Belgique, nous en avons définitivement (?) fini avec la peine de mort, les Etats-Unis restent un exemple criant. Dans ce roman, on y découvre un univers à part entière via un narrateur qui ne parle pas (dont le mystère reste entier) mais qui côtoie des âmes si particulières : un prêtre semblant avoir perdu la foi, un directeur tentant d’apporter un peu d’humanité avec le peu de moyens dont il dispose, des prisonniers plus cruels les uns des autres et cette dame qui, pour beaucoup, reste le dernier espoir dans ce sombre univers. Alors qu’un nouveau dossier lui revient, celui de York dont la date de l'exécution approche à grand pas, le principal intéressé a décidé - lui - d’accepter sa mort prochaine. Pourtant, la dame décide de, malgré tout, mener un combat de tous les instants afin que son procès soit révisé. L’univers carcéral est dur et ça on ne peut en douter. Mais de par sa plume aérienne, René Denfeld nous le fait découvrir d’une façon originale. Il est facile et évident de penser que cette fameuse « dame » dans la prison soit une part de René Denfeld, elle-même et de son propre parcours. Même si ce livre reste une fiction, il n’en reste pas moins brillant d’authenticité. L’humanité qui découle de ce livre est tout bonnement une petite parenthèse enchantée dans mes lectures qui sont parfois, si sombres. Coup de cœur assuré !
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…