Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266208642
Code sériel : 14548
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

En compagnie du diable

Philippe Safavi (traduit par)
Date de parution : 13/09/2012

Une scène de crime aux relents satanistes. Des symboles occultes peints aux murs. L’affaire sent le souffre. D’autant que les investigations du Dr Maura Isles et de l’inspectrice Jane Rizzoli les mène droit à la psychiatre Joyce O’Donnell, l’ennemie intime de Jane.
Et quel rôle joue ce Club très fermé, auquel la dame appartient, qui dit combattre le Mal tout en en prenant le nom : la Fondation Méphisto ?

EAN : 9782266208642
Code sériel : 14548
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Virgie_Monica Posté le 5 Avril 2021
    J'adore Tess Gerritsen et ce roman ne fait pas exception. Un grand thriller, rythmé, avec une histoire très prenante. On retrouve les personnages de ses autres romans. L'intrigue est travaillée, sur fond de culte satanique, d'histoire religieuse mais aussi de légendes païennes. Je vous recommande de lire cet auteur !
  • Lydls Posté le 4 Avril 2021
    Une petite enquête diaboliquement menée, un satanisme servi avec tous les clichés possibles et imaginables, n’exploitant pas le côté sombre ou malsain, du coup ça reste très mignon. Une fois de plus, le rythme est cassé par les vies personnelles de Maura - perdue dans ses interrogations comme un disque rayé -, et de Jane - qui juge, rabaisse, se moque,...- que je suis venue à détester. Mi-polar, mi-roman à l'eau rose, c'est étrange et le mélange est mal dosé, mal rythmé. J'ai adoré le côté thriller, gâché une fois de plus par de la niaiserie sans limite et la garce moralisatrice qu'est devenue Jane.
  • XS Posté le 19 Octobre 2020
    L’atmosphère de ce sixième opus mettant en scène Jane Rizzoli, inspectrice, et Maura Isles, légiste, diffère sensiblement des cinq premiers. Après de classiques serial killers, ce tome bascule dans un style nettement ésotérique : Tess Gerritsen met ici en avant son intérêt pour la mythologie. J’avoue que ce n’est pas mon tome préféré. Certes, Maura s’y dévoile un peu plus, sa solitude lui pèse. Certes, la famille de Jane fait des siennes : à son grand étonnement, sa maman remet en cause l’ordre établi et renvoie dans ses vingt-deux l’homme de la famille. L’occasion de quelques scènes cocasses un brin incohérentes avec l’intrigue principale. Maura et Jane sont convoquées sur d’horribles scènes de crimes avec de cabalistiques mises en scène. Une mystérieuse et puissante organisation secrète souhaite s’imposer dans l’enquête : ses membres font basculer l’intrigue dans une dimension quasi surnaturelle, ils traquent Azazel, démon supposé être à l’origine de tous ces crimes. Cette intrusion dans le monde par ailleurs très scientifique de Maura et Jane est étrange. N’étant pas spécialement attirée par cet univers, je n’ai pas retrouvé mes marques, bien que le final soit, comme pour la plupart des romans de l’auteurs, particulièrement haletant. Un petit regret :... L’atmosphère de ce sixième opus mettant en scène Jane Rizzoli, inspectrice, et Maura Isles, légiste, diffère sensiblement des cinq premiers. Après de classiques serial killers, ce tome bascule dans un style nettement ésotérique : Tess Gerritsen met ici en avant son intérêt pour la mythologie. J’avoue que ce n’est pas mon tome préféré. Certes, Maura s’y dévoile un peu plus, sa solitude lui pèse. Certes, la famille de Jane fait des siennes : à son grand étonnement, sa maman remet en cause l’ordre établi et renvoie dans ses vingt-deux l’homme de la famille. L’occasion de quelques scènes cocasses un brin incohérentes avec l’intrigue principale. Maura et Jane sont convoquées sur d’horribles scènes de crimes avec de cabalistiques mises en scène. Une mystérieuse et puissante organisation secrète souhaite s’imposer dans l’enquête : ses membres font basculer l’intrigue dans une dimension quasi surnaturelle, ils traquent Azazel, démon supposé être à l’origine de tous ces crimes. Cette intrusion dans le monde par ailleurs très scientifique de Maura et Jane est étrange. N’étant pas spécialement attirée par cet univers, je n’ai pas retrouvé mes marques, bien que le final soit, comme pour la plupart des romans de l’auteurs, particulièrement haletant. Un petit regret : [masquer] Que dire de la disparition de la psychiatre ennemie jurée de Rizzoli ? J’adorais la détester [/Masquer]. En compagnie du diable a également été traduit sous le titre Méphisto Club
    Lire la suite
    En lire moins
  • lebelelbe87 Posté le 7 Avril 2019
    Prises dans l'étau ésoterico-psychiatrique, la légiste Maura Isles et l'inspecteur Jane Rizzoli mènent tambour battant une chasse au démon! Méphisto Club de Tess Gerritsen nous plonge entre meurtres macabres et horreurs intenses, le suspense mêlant symbolisme religieux et crimes monstrueux tient en haleine jusqu'au dénouement final. Méphisto Club est un roman agréable (si on peut qualifier comme tel une histoire aussi sombre!) à lire de part son rythme et son intrigue; le seul bémol, mais ça reste personnel, le dénouement est un peu rapide à mon goût, beau dans son machiavélisme tout de même! Un livre que je recommande aux fans de romans "obscures".
  • bastet84 Posté le 14 Mars 2017
    J'ai vu quelques épisodes tirés de cette série de livre : Rizzoli and Isles. J'avais vraiment aimé l'humour et la complicité des deux héroïnes. Malheureusement je ne l'ai pas retrouvé dans ce livre. Par contre l'histoire est intéressante avec beaucoup de détails historiques. Et je me suis faite avoir par la fin.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.