Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266265973
Code sériel : 16542
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 312
Format : 130 x 200 mm

Et je danse, aussi

,

Date de parution : 04/02/2016
Un mail comme une bouteille à la mer. D’ordinaire, l’écrivain Pierre-Marie Sotto ne répond jamais aux courriers d’admirateurs. Mais cette Adeline Parmelan n’est pas une « lectrice comme les autres ». Quelque chose dans ses phrases, peut-être, et puis il y a cette épaisse et mystérieuse enveloppe qu’elle lui a fait parvenir... Un mail comme une bouteille à la mer. D’ordinaire, l’écrivain Pierre-Marie Sotto ne répond jamais aux courriers d’admirateurs. Mais cette Adeline Parmelan n’est pas une « lectrice comme les autres ». Quelque chose dans ses phrases, peut-être, et puis il y a cette épaisse et mystérieuse enveloppe qu’elle lui a fait parvenir – et qu’il n’ose pas ouvrir. Entre le prix Goncourt et la jeune inconnue, une correspondance s’établit qui en dévoile autant qu’elle maquille, de leurs deux solitudes, de leur secret commun…

« Ce roman est un joli mélange entre rire et émotion qui propose au lecteur un moment intense, réjouissant et surtout très original. » Christophe Mangelle – Metronews

« Une joute littéraire doublée d’une prenante relation épistolaire qui se dévore en quelques heures, mais aussi une jolie réflexion sur l’écriture. » Femmes d’aujourd’hui

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE



 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266265973
Code sériel : 16542
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 312
Format : 130 x 200 mm
Pocket

Ils en parlent

« Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat se sont glissés avec un talent fou dans la peau d'Adeline et Pierre-Marie. Drôle et fulgurant. » François Busnel - L'Express
« Une réussite ! » Christophe Mangelle - Metronews
« Une joute littéraire doublée d'une prenante relation épistolaire qui se dévore en quelques heures, mais aussi une jolie réflexion sur l'écriture. » Femmes d'aujourd'hui
« Un petit elixir de bonne humeur. » France Dimanche
« Un vrai roman positif, un hymne à la joie, écrit à quatre mains. » Vie pratique au féminin
xxx

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • reve2003 Posté le 14 Juillet 2020
    J'avais beaucoup apprécié Quand souffle le vent du Nord, et ce roman épistolaire de la même veine m'a enchantée. Les petites touches d'humour apportent un véritable plus à ce roman. On se laisse porter par l'histoire sans trop savoir où cela va nous mener. Et peut-être le bonheur est-il au bout du chemin ?
  • Fufute Posté le 7 Juillet 2020
    N'étant pas ultra fan des romans épistolaires, je me suis laissée prendre au jeu et quel jeu !! J'ai tellement aimé que j'ai enchaîné avec la suite qui venait juste de sortir !!
  • Levant Posté le 28 Juin 2020
    Lorsque deux auteurs écrivent en commun un roman épistolaire, relatant les échanges entre un homme et une femme, la question qui vient tout de suite à l'esprit est de savoir s'ils l'ont écrit par correspondance. Nous sommes au temps de l'immédiateté, la technologie moderne le rend possible. Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat le confirment dans un entretien que l'on peut trouver sur Internet. Qualifie-t-on le genre de littérature de ce roman de l'anglicisme "feel good", qui n'est à vrai dire pas de ma prédilection ? Pour le cas présent la conjoncture s'est-elle rendue complice, plus surement le talent des auteurs, je me suis laissé prendre au jeu. J'ai beaucoup apprécié. Sans doute faut-il que je remette mes goûts en question. Il ne faut pas rechigner à s'ouvrir des horizons nouveaux. L'auteur primé est en panne devant sa page blanche. On comprend vite qu'elle n'est que le négatif d'une page noire de sa vie. Sa correspondante, qui a eu l'initiative de la relation, est elle aussi dans sa traversée du désert. Une intelligence s'établit entre eux, dans l'anonymat des apparences. Quant à passer à une rencontre après un échange nourri de confidences, il y a une étape à franchir qui n'est pas sans... Lorsque deux auteurs écrivent en commun un roman épistolaire, relatant les échanges entre un homme et une femme, la question qui vient tout de suite à l'esprit est de savoir s'ils l'ont écrit par correspondance. Nous sommes au temps de l'immédiateté, la technologie moderne le rend possible. Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat le confirment dans un entretien que l'on peut trouver sur Internet. Qualifie-t-on le genre de littérature de ce roman de l'anglicisme "feel good", qui n'est à vrai dire pas de ma prédilection ? Pour le cas présent la conjoncture s'est-elle rendue complice, plus surement le talent des auteurs, je me suis laissé prendre au jeu. J'ai beaucoup apprécié. Sans doute faut-il que je remette mes goûts en question. Il ne faut pas rechigner à s'ouvrir des horizons nouveaux. L'auteur primé est en panne devant sa page blanche. On comprend vite qu'elle n'est que le négatif d'une page noire de sa vie. Sa correspondante, qui a eu l'initiative de la relation, est elle aussi dans sa traversée du désert. Une intelligence s'établit entre eux, dans l'anonymat des apparences. Quant à passer à une rencontre après un échange nourri de confidences, il y a une étape à franchir qui n'est pas sans risque. Cela nous confirme s'il en était besoin la crainte que peuvent éprouver ceux qui ont construit une relation affective génératrice d'ambition, à risquer de la voir compromise par la confrontation physique, dont on sait qu'elle est formatée selon des standards imposés par une société fondée sur l'image. Les histoires, quand elles sont bien racontées, on finit par les croire. Et comme le dit Pierre-Marie, l'auteur dans le roman, lorsqu'il se lance, à son corps défendant, dans cette correspondance avec son admiratrice : "le lecteur se contrefiche de la réalité". C'est vrai que le lecteur cherche du rêve dans lequel il peut s'inclure, jaloux qu'il est de n'être que spectateur d'un imaginaire créatif. Voila un roman dont le début ne préjuge en rien de ce qui va advenir de cette relation épistolaire moderne lorsqu'elle s'engage entre l'auteur primé et son admiratrice. Une intelligence des coeurs s'installe. Elle sera riche en rebondissements et en émotions. J'ai aimé la sensibilité avec laquelle tout cela est construit et écrit. Les points de vue masculin et féminin sont abordés par qui de droit et confèrent une grande crédibilité à l'échange. C'est un beau roman, c'est une belle histoire dirait la chanson.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Xochilt Posté le 22 Juin 2020
    J'ai adoré ce roman. Je l'ai dévoré en une après-midi ! C'est savoureux, prenant, on voudrait le voir en série. Enorme coup de coeur.
  • lecturesrelectures Posté le 13 Juin 2020
    Une lecture que j'ai adoré! J'avais envie de changer un peu mes habitudes en lisant un roman épistolaire, mais j'ai eu la chance de tomber sur une histoire qui m'a touché au cœur. J'ai adoré les personnages, l'ambiance, le mystère... Pierre-Marie et Adeline sont vraiment des gens spéciaux. De plus, le ton et l'écriture m'ont totalement emballé! J'ai trouvé que l'alchimie entre les deux auteurs étaient très perceptibles, et ça a donné un roman coup de cœur. C'était une lecture surprenante et émouvante, qui m'a tout de suite donné envie de lire la suite. Je recommande totalement!
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !