Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266244466
Code sériel : 15766
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 264
Format : 108 x 177 mm
Fleur de tonnerre
Date de parution : 06/03/2014
Éditeurs :
Pocket

Fleur de tonnerre

Date de parution : 06/03/2014
Ce fut une enfant adorable, une jeune fille charmante, une femme compatissante et dévouée. Elle a traversé la Bretagne de part en part, tuant avec détermination tous ceux qui croisèrent... Ce fut une enfant adorable, une jeune fille charmante, une femme compatissante et dévouée. Elle a traversé la Bretagne de part en part, tuant avec détermination tous ceux qui croisèrent son chemin : les hommes, les femmes, les vieillards, les enfants et même les nourrissons.
Elle s’appelait Hélène Jégado, et le bourreau...
Ce fut une enfant adorable, une jeune fille charmante, une femme compatissante et dévouée. Elle a traversé la Bretagne de part en part, tuant avec détermination tous ceux qui croisèrent son chemin : les hommes, les femmes, les vieillards, les enfants et même les nourrissons.
Elle s’appelait Hélène Jégado, et le bourreau qui lui trancha la tête le 26 février 1852 sur la place du Champs-de-Mars de Rennes ne sut jamais qu’il venait d’exécuter la plus terrifiante meurtrière de tous les temps.
Sous la plume acérée de Jean Teulé, Hélène reprend vie et accomplit son destin, funeste et fascinant.

« La mort, la folie, l'amour, le sexe : Teulé transcende le tout dans un style littéraire pétaradant. »
Blaise de Chabalier – Le Figaro littéraire
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266244466
Code sériel : 15766
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 264
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Avec sa verve coutumière, faisant la part belle aux tropismes bretons, il en a tiré une épopée romanesque riche en échappées mystiques et en saveurs... vénéneuses ! » D.P., Lire

« Il fallait l'humour et la verve d'un Teulé pour faire de cette vie une farce macabre. » Claire Julliard, Le Nouvel Observateur

« De nouveau, Teulé invente un rythme, un style, un langage si bien appropriés à son récit et déploie une telle science des légendes qu'on avale la potion cul sec. » P.V., Le Parisien / Aujourd'hui en France

« La mort, la folie, l'amour, le sexe : Teulé transcende le tout, sourire en coin, dans un style littéraire pétaradant. » Blaise de Chabalier, Le Figaro littéraire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sarah-blum 11/07/2022
    Jean Teulé nous embarque ici dans l’histoire assez méconnue de la tueuse en série Hélène Jégado, surnommée Fleur de Tonnerre par sa mère. L’auteur s’est très bien documenté pour élaborer son roman, son style d’écriture est toujours agréable à lire et nous met bien dans l’ambiance. En revanche, j’ai trouvé que l’histoire était assez redondante et sans surprise: Fleur de tonnerre opérant toujours de la même manière et sa folie étant révélée dès les premières pages, il y a quelques répétitions sur ces 277 pages!
  • Tostaky61 21/03/2022
    Il y a quelques jours, je me suis immiscé dans un débat entre lectrices, autour d'un roman que l'une d'elles venait de terminer avec difficulté avouait-elle. Elle s'en expliquait auprès d'autres lecteurs et les arguments pros et antis, fusaient de toutes parts. J'en devins donc curieux et comme ce livre dormait depuis trop longtemps, dans l'immensité d'une PAL poussiéreuse, au fond de mon garage, je décidais d'y consacrer quelques heures de lectures. Je referme donc, à l'instant, Fleur de tonnerre de Jean Teulé. J'étais parti, au vu des échanges précédemment entendus, avec certains préjugés. J'avais tort. J'ai aimé. Le destin tragique d'Hélène Jégado (la fameuse Fleur de tonnerre), qui sillonna la Bretagne dans la première partie du XIXÈME siècle,  semant la mort sur son passage, comme le paysan sème son blé  est édifiant. Pendant près de quarante ans, elle trucida, à coup de bonnes soupes aux herbes et autres gâteaux de sa conception, tous les gens qui lui ouvraient leur maison, voire leur lit. Vieillards ou enfants, hommes ou femmes, sans distinction. Employée-modèle à qui l'on donne le bon Dieu sans confession... d'ailleurs les hommes d'Église en seront, eux aussi, pour leurs frais. Comme à son habitude, Teulé s'empare de ce personnage pour nous en conter le tragique périple.... Il y a quelques jours, je me suis immiscé dans un débat entre lectrices, autour d'un roman que l'une d'elles venait de terminer avec difficulté avouait-elle. Elle s'en expliquait auprès d'autres lecteurs et les arguments pros et antis, fusaient de toutes parts. J'en devins donc curieux et comme ce livre dormait depuis trop longtemps, dans l'immensité d'une PAL poussiéreuse, au fond de mon garage, je décidais d'y consacrer quelques heures de lectures. Je referme donc, à l'instant, Fleur de tonnerre de Jean Teulé. J'étais parti, au vu des échanges précédemment entendus, avec certains préjugés. J'avais tort. J'ai aimé. Le destin tragique d'Hélène Jégado (la fameuse Fleur de tonnerre), qui sillonna la Bretagne dans la première partie du XIXÈME siècle,  semant la mort sur son passage, comme le paysan sème son blé  est édifiant. Pendant près de quarante ans, elle trucida, à coup de bonnes soupes aux herbes et autres gâteaux de sa conception, tous les gens qui lui ouvraient leur maison, voire leur lit. Vieillards ou enfants, hommes ou femmes, sans distinction. Employée-modèle à qui l'on donne le bon Dieu sans confession... d'ailleurs les hommes d'Église en seront, eux aussi, pour leurs frais. Comme à son habitude, Teulé s'empare de ce personnage pour nous en conter le tragique périple. Dans son langage fleuri, sans fioriture et de sa plume acide. Mais pas de scènes trash, ici, pas d'effet sanguinolent, pas d'excès de râles ni d'agonies. L'auteur expedie ad-patres, petits et grands sans effusions de larmes, il relate froidement le parcours de l'empoisonneuse. Et pour nous distraire de ce noir dessein ? Il glisse les mésaventures comico-dramatiques de deux braves perruquiers Normands, histoire d'alléger un peu son récit, sans doute. Pour moi, la soupe de Jean Teulé était digeste, pas de maux de ventre, ni de brûlures d'estomac. J'en reprendrais bien une louche.
    Lire la suite
    En lire moins
  • CyranoGirl 18/03/2022
    De nouveau une lecture courte, rapide et efficace signée Jean Teulé. Fleur de Tonnerre est une jeune fille tellement effrayée par les histoires racontées par ses parents, surtout celles de sa mère, sur l’Ankou, qu’elle décide de devenir l’Ankou. L’Ankou, c’est la Faucheuse ; c’est ce personnage sombre qui nous guette et qui traîne sa charrette de manière bruyante. On l’entend, l’Ankou. Et quand on l’entend, nos poils se dressent et on espère que la charrette ne s’arrêtera pas devant notre porte. Fleur de Tonnerre voit son ombre se transformer, plus haute, plus fine et dans sa main, elle tient une faux. Pour contrôler ses peurs, elle devient la Peur de tous. Pendant la majeure partie du livre, Hélène – ou Fleur de Tonnerre – est attachante. Elle passe de foyers en foyers, empoisonnant les habitants, et continue sa route. C’est sa mission. Elle ne tue pas par plaisir, elle le fait car elle est la Faucheuse, c’est son devoir. Et puis, changement de dynamique : à un moment donné, elle devient malsaine, sale. Comme si elle n’en pouvait plus. J’ai tout particulièrement aimé la manière dont l’auteur fait la transition entre ces deux facettes. Lecture horrible et fascinante à la fois... De nouveau une lecture courte, rapide et efficace signée Jean Teulé. Fleur de Tonnerre est une jeune fille tellement effrayée par les histoires racontées par ses parents, surtout celles de sa mère, sur l’Ankou, qu’elle décide de devenir l’Ankou. L’Ankou, c’est la Faucheuse ; c’est ce personnage sombre qui nous guette et qui traîne sa charrette de manière bruyante. On l’entend, l’Ankou. Et quand on l’entend, nos poils se dressent et on espère que la charrette ne s’arrêtera pas devant notre porte. Fleur de Tonnerre voit son ombre se transformer, plus haute, plus fine et dans sa main, elle tient une faux. Pour contrôler ses peurs, elle devient la Peur de tous. Pendant la majeure partie du livre, Hélène – ou Fleur de Tonnerre – est attachante. Elle passe de foyers en foyers, empoisonnant les habitants, et continue sa route. C’est sa mission. Elle ne tue pas par plaisir, elle le fait car elle est la Faucheuse, c’est son devoir. Et puis, changement de dynamique : à un moment donné, elle devient malsaine, sale. Comme si elle n’en pouvait plus. J’ai tout particulièrement aimé la manière dont l’auteur fait la transition entre ces deux facettes. Lecture horrible et fascinante à la fois :) décidément, je l’apprécie ce Jean Teulé !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sobouquine 12/02/2022
    Fondé sur l'histoire vraie d'Hélène Jégado, une bretonne pure souche du XIXe siècle, ce roman raconte les meurtres qu'elle a commis. Elle qui se croyait être l'Ankou, la mort, est devenue cuisinière dans des dizaines de maisons et a empoisonné sans raison, sinon par envie d'ôter la vie. Ce récit assez rude met en avant les sentiments multiples d'un meurtrière. La plume aiguisée de l'auteur est très agréable et donne au livre une ambiance so bretonne. Je conseille !
  • garanemsa 27/10/2021
    Teulé Jean Fleur de tonnerre J’ai beaucoup aimé certains livres de cet auteur, mais pas celui-ci je l’avoue, j’ai lu beaucoup en diagonale car en réalité cela ne m’inspirait vraiment pas. Je reconnais le grand talent de l’auteur mais ici je n’ai pas accroché et pourtant il y relate un fait réel mais vu les circonstances politiques de l’époque a été passé sous silence. Helène Jégado, une jeune femme, jolie, agréable, serviable vit en Bretagne au service de plusieurs familles de la région et même dans toute la Bretagne. Ce n’est pas une légende, elle a été décapitée sur le Champs de Mars de Rennes pour meurtres et quels meurtres, des hommes, des femmes, des enfants, des vieux. Elle est considérée comme une des premières tueuses en série de l’époque début du 19ème. On lui attribue une trentaine de meurtres, empoisonnement plus particulièrement. Et elle passait toujours au travers des mailles du filet car régulièrement dans les endroits qu’elle fréquentait il y avait alentour une épidémie de choléra, ce qui ressemble à s’y méprendre à l’empoissonnement par arsenic.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !