Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266244466
Code sériel : 15766
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 264
Format : 108 x 177 mm

Fleur de tonnerre

Date de parution : 06/03/2014
Ce fut une enfant adorable, une jeune fille charmante, une femme compatissante et dévouée. Elle a traversé la Bretagne de part en part, tuant avec détermination tous ceux qui croisèrent son chemin : les hommes, les femmes, les vieillards, les enfants et même les nourrissons.
Elle s’appelait Hélène Jégado, et le bourreau...
Ce fut une enfant adorable, une jeune fille charmante, une femme compatissante et dévouée. Elle a traversé la Bretagne de part en part, tuant avec détermination tous ceux qui croisèrent son chemin : les hommes, les femmes, les vieillards, les enfants et même les nourrissons.
Elle s’appelait Hélène Jégado, et le bourreau qui lui trancha la tête le 26 février 1852 sur la place du Champs-de-Mars de Rennes ne sut jamais qu’il venait d’exécuter la plus terrifiante meurtrière de tous les temps.
Sous la plume acérée de Jean Teulé, Hélène reprend vie et accomplit son destin, funeste et fascinant.

« La mort, la folie, l'amour, le sexe : Teulé transcende le tout dans un style littéraire pétaradant. »
Blaise de Chabalier – Le Figaro littéraire
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266244466
Code sériel : 15766
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 264
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Avec sa verve coutumière, faisant la part belle aux tropismes bretons, il en a tiré une épopée romanesque riche en échappées mystiques et en saveurs... vénéneuses ! » D.P., Lire

« Il fallait l'humour et la verve d'un Teulé pour faire de cette vie une farce macabre. » Claire Julliard, Le Nouvel Observateur

« De nouveau, Teulé invente un rythme, un style, un langage si bien appropriés à son récit et déploie une telle science des légendes qu'on avale la potion cul sec. » P.V., Le Parisien / Aujourd'hui en France

« La mort, la folie, l'amour, le sexe : Teulé transcende le tout, sourire en coin, dans un style littéraire pétaradant. » Blaise de Chabalier, Le Figaro littéraire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • FreyjaDDK Posté le 11 Juin 2020
    Le maniement des mots, extraordinaire de Jean Teulé, impossible de lâcher le livre, nous suivons cette histoire, curieux de connaître la fin,l'histoire incroyable de fleur de tonnerre qui parfois fait froid dans le dos, mais qui est aussi drôle. Cela dit, vous ne regarderez plus les cuisinières comme avant ! Merci Jean Teulé !
  • alexSole Posté le 24 Mai 2020
    C'est le 2ème livre de Jean Teulé que je lis, je n'avais pas aimé "Rainbow pour Rimbaud" mais j'ai apprécié "Fleur de Tonnerre." Ce roman se lit vite, les chapitres sont courts et bien construits. L'auteur nous immerge bien dans la Bretagne, ses légendes et son patois. J'ai eu plaisir à suivre la terrible Hélène à travers la Bretagne. Je deplore seulement l'écriture parfois déconcertante de l'auteur qui introduit un franc-parler contemporain dans ses descriptions et a contrario introduit un langage soutenu dans des dialogues ou l'on ne s'y attend pas. Les passages plus poétiques restent cependant bien écrit, et on voit que l'auteur est bien documenté sur le plan historique. Il y aussi beaucoup d'humour dans ce roman traitant pourtant d'une histoire qui fait froid dans le dos !
  • Marti94 Posté le 8 Mai 2020
    Quand Jean Teulé réinvente l'histoire, il excelle d'humour graveleux et ça me fait rire. Il sait y mettre le ton en utilisant des faits réels. Avec "Fleur de Tonnerre" nous suivons le parcours d'Hélène Jégado empoisonneuse bretonne. A Plouhinec, les traditions vont bon train avec la peur de l'Ankou, figure de la mort chez les Bretons armoricains. Alors, cela fascine la petite fille que sa mère surnomme Fleur de tonnerre, du nom d'une plante venimeuse qu'Hélène aime cueillir. Elle va tester ses produits maléfiques sur sa propre mère, qui devient sa première victime. Puis, Hélène Jégado va sillonner la Bretagne avec son bissac, se familiarisant avec l'arsenic et se perfectionnant en soupe aux herbes et gâteau empoisonné. Égaré dans les légendes bretonnes de l'Ankou elle empoisonne dans les maisons, les presbytères, les couvents, les lupanars, chez tous ceux qui accueillent avec bonheur cette cuisinière si charmante et si parfaite. Durant de nombreuses années elle va semer la mort, jusqu'à son arrestation en 1851 pour ses activités d’empoisonneuse, autrement dit de tueuse en série, crimes qui défrayèrent alors la chronique (on parle de soixante victimes). Sur la forme, j'adore les petites cartes au début de chaque chapitre qui montrent le parcours de la criminelle dont le... Quand Jean Teulé réinvente l'histoire, il excelle d'humour graveleux et ça me fait rire. Il sait y mettre le ton en utilisant des faits réels. Avec "Fleur de Tonnerre" nous suivons le parcours d'Hélène Jégado empoisonneuse bretonne. A Plouhinec, les traditions vont bon train avec la peur de l'Ankou, figure de la mort chez les Bretons armoricains. Alors, cela fascine la petite fille que sa mère surnomme Fleur de tonnerre, du nom d'une plante venimeuse qu'Hélène aime cueillir. Elle va tester ses produits maléfiques sur sa propre mère, qui devient sa première victime. Puis, Hélène Jégado va sillonner la Bretagne avec son bissac, se familiarisant avec l'arsenic et se perfectionnant en soupe aux herbes et gâteau empoisonné. Égaré dans les légendes bretonnes de l'Ankou elle empoisonne dans les maisons, les presbytères, les couvents, les lupanars, chez tous ceux qui accueillent avec bonheur cette cuisinière si charmante et si parfaite. Durant de nombreuses années elle va semer la mort, jusqu'à son arrestation en 1851 pour ses activités d’empoisonneuse, autrement dit de tueuse en série, crimes qui défrayèrent alors la chronique (on parle de soixante victimes). Sur la forme, j'adore les petites cartes au début de chaque chapitre qui montrent le parcours de la criminelle dont le chemin croise à chaque étape, celui de deux perruquiers normands. Avec tout cela, Jean Teulé réussi à être drôle. Il évoque aussi le contexte politique avec Louis-Napoléon Bonaparte et fait dire à Hélène qu'elle a commis moins de crimes que ce Léon Napo… Lu en mai 2020
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bebelle1725 Posté le 29 Février 2020
    Terrible comme récit , où les cadavres s'entassent eu fil des pages de cette empoisonneuse.
  • melodbellaisa Posté le 27 Février 2020
    Fleur de tonnerre est un roman de l'écrivain français Jean Teulé paru en 2013. le romancier évoque l'histoire vraie d'une empoisonneuse bretonne une biographie romancée de la tueuse en série française Hélène Jégado. C'était au temps où l'esprit des Lumières et le catéchisme n'avaient pas soumis l'imaginaire populaire aux lois de la raison et du Dieu unique C'était au temps où partout en Bretagne, dans les forêts et les landes, sur les dunes fouettées par les vents fous de l'Atlantique, couraient les légendes les plus extravagantes. C'était au temps ou le soir, au creux des fermes, on évoquait inlassablement les manigances des êtres surnaturels qu'on savait responsables de la misère et des maux qui frappaient sans relâche. De tous, l'Ankou, l'ouvrier de la mort, était le plus craint, et c'est cette terrible image qui frappa avec une violence inouïe l'esprit de la petite Hélène Jégado. Blottie contre le granit glacé des gigantesques menhirs, l'enfant minuscule se persuada qu'elle était l'incarnation de l'Ankou. Elle devait donc tuer tous ceux qui se trouveraient sur sa route et remplit sa mission avec une détermination et un sang-froid qui glacent le sang. Après avoir empoisonné sa propre mère qui l'avait surnommée " Fleur de tonnerre ", elle... Fleur de tonnerre est un roman de l'écrivain français Jean Teulé paru en 2013. le romancier évoque l'histoire vraie d'une empoisonneuse bretonne une biographie romancée de la tueuse en série française Hélène Jégado. C'était au temps où l'esprit des Lumières et le catéchisme n'avaient pas soumis l'imaginaire populaire aux lois de la raison et du Dieu unique C'était au temps où partout en Bretagne, dans les forêts et les landes, sur les dunes fouettées par les vents fous de l'Atlantique, couraient les légendes les plus extravagantes. C'était au temps ou le soir, au creux des fermes, on évoquait inlassablement les manigances des êtres surnaturels qu'on savait responsables de la misère et des maux qui frappaient sans relâche. De tous, l'Ankou, l'ouvrier de la mort, était le plus craint, et c'est cette terrible image qui frappa avec une violence inouïe l'esprit de la petite Hélène Jégado. Blottie contre le granit glacé des gigantesques menhirs, l'enfant minuscule se persuada qu'elle était l'incarnation de l'Ankou. Elle devait donc tuer tous ceux qui se trouveraient sur sa route et remplit sa mission avec une détermination et un sang-froid qui glacent le sang. Après avoir empoisonné sa propre mère qui l'avait surnommée " Fleur de tonnerre ", elle sillonna la Bretagne, éliminant sans la moindre hésitation tous ceux qui accueillaient avec bonheur cette cuisinière si parfaite. Elle tuait tout le monde, hommes, femmes, enfants, vieillards et nourrissons. Elle empoisonnait dans les maisons, dans les presbytères, dans les couvents, dans les bordels. Et elle était si bonne, si compatissante aux chevets des mourants, que personne ne pouvait soupçonner un seul instant son monstrueux dessein. Au contraire, on plaignait cette personne si dévouée que la malchance conduisait toujours dans des familles victimes de la guigne. À laisser trop de traces, elle finit par se faire prendre, le jour où elle s'attaqua à un ancien juge, expert en affaires criminelles. Hélène Jégado reste la plus grande " serial killer " de France et, sans doute, du monde entier.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !