Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264070586
Code sériel : 5219
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 108 x 177 mm

Gangsterland

ZIGOR (Traducteur)
Collection : Domaine Policier
Date de parution : 15/06/2017
Poursuivi par le FBI, Sal Cupertine, un tueur mafioso, se convertit en rabbin pour échapper à la justice. Mais à Las Vegas, difficile d’échapper aux combines mafieuses…
Tueur à la solde de la mafia de Chicago, Sal Cupertine est ce qui se fait de mieux dans le genre. Jusqu’au jour où une opération tourne mal – très mal. Après avoir été contraint d’éliminer trois agents du FBI, Sal quitte la ville, caché dans un camion réfrigéré. Sa carrière est... Tueur à la solde de la mafia de Chicago, Sal Cupertine est ce qui se fait de mieux dans le genre. Jusqu’au jour où une opération tourne mal – très mal. Après avoir été contraint d’éliminer trois agents du FBI, Sal quitte la ville, caché dans un camion réfrigéré. Sa carrière est terminée. À moins que… Une opération chirurgicale plus tard, Sal Cupertine n’est plus : il a laissé la place au rabbin David Cohen, officiant à Las Vegas au sein d’un temple réformé. Mais ses employeurs n’en ont pas terminé avec lui. Le cimetière dont Cohen a la responsabilité est utilisé par la mafia comme plaque tournante de trafics en tout genre et, pour ne rien arranger, le FBI est toujours à ses trousses : arrivé en ville, l’agent spécial Jeff Hopper a juré de venger la mort de ses trois collègues. Bandit d’un côté, homme de Dieu de l’autre, Sal ne va pas s’en tirer si aisément !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264070586
Code sériel : 5219
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 456
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • HQL Posté le 20 Janvier 2021
    C’est -enfin !- l’été et vous ne savez pas quoi lire ? Filez chez votre libraire, lecteurs indécis, car Gangsterland pourrait bien vous accompagner lors de vos très difficiles séance de bronzette sur le sable chaud… Tod Goldberg, vous connaissez peut-être déjà sans le savoir, est un journaliste américain qui a publié quelques nouvelles dont une qui lui inspira ce premier roman traduit en français. L’auteur est surtout connu pour être derrière l’idée originale de la série Burn Notice (2007-2013), tirée de ses nouvelles éponymes. Gangsterland, donc, c’est un roman joyeusement décalé, truculent à souhait ! Sal Cupertine est tueur à gage pour la mafia de Chicago, du genre super efficace et doté d’une mémoire hors norme, qui ne laisse jamais aucune trace de ses assassinats et n’a jamais été arrêté par le FBI. Sauf qu’un jour dans un hôtel, sous l’emprise de la drogue et un brin parano, il dézingue trois agents du FBI et leur indic’ : la paix relative que la puissante institution fédérale accorde à la mafia vole en éclat, et le problème Sal doit être réglé en catastrophe… Jugé trop précieux, il échappe à une balle dans la nuque, et se retrouve exilé à Las Vegas dans... C’est -enfin !- l’été et vous ne savez pas quoi lire ? Filez chez votre libraire, lecteurs indécis, car Gangsterland pourrait bien vous accompagner lors de vos très difficiles séance de bronzette sur le sable chaud… Tod Goldberg, vous connaissez peut-être déjà sans le savoir, est un journaliste américain qui a publié quelques nouvelles dont une qui lui inspira ce premier roman traduit en français. L’auteur est surtout connu pour être derrière l’idée originale de la série Burn Notice (2007-2013), tirée de ses nouvelles éponymes. Gangsterland, donc, c’est un roman joyeusement décalé, truculent à souhait ! Sal Cupertine est tueur à gage pour la mafia de Chicago, du genre super efficace et doté d’une mémoire hors norme, qui ne laisse jamais aucune trace de ses assassinats et n’a jamais été arrêté par le FBI. Sauf qu’un jour dans un hôtel, sous l’emprise de la drogue et un brin parano, il dézingue trois agents du FBI et leur indic’ : la paix relative que la puissante institution fédérale accorde à la mafia vole en éclat, et le problème Sal doit être réglé en catastrophe… Jugé trop précieux, il échappe à une balle dans la nuque, et se retrouve exilé à Las Vegas dans un camion frigorifique, contraint d’abandonner sa femme et son fils. Pour éviter qu’il ne soit retrouvé, alors qu’il est devenu l’homme à abattre dans tous les États-Unis, il subit de nombreuses opérations transformant totalement son visage. Et pour parfaire sa couverture, quelle meilleure idée que de transformer le tueur sans scrupule en… rabbin ! À la synagogue, c’est donc le nouveau rabbin Cohen qui débarque du jour au lendemain, avec ses manières un peu frustres et son visage qui intrigue les meilleurs observateurs. Seulement voilà, la chasse à l’homme ne s’est pas arrêtée au cadavre abandonné avec ses papiers d’identité, et un agent du FBI mis au placard se lance sur la piste Cupertine. Ira-t-il jusqu’au rabbin… ? Tod Goldberg débarque dans l’hexagone avec un roman plein d’humour, où un tueur à gage sans pitié devient un rabbin à la philanthropie unique en son genre. Un très bon moment de lecture, un roman fantasque et plein de cynisme que vous devriez embarquer avec votre serviette de plage !
    Lire la suite
    En lire moins
  • HQL Posté le 20 Janvier 2021
    C’est -enfin !- l’été et vous ne savez pas quoi lire ? Filez chez votre libraire, lecteurs indécis, car Gangsterland pourrait bien vous accompagner lors de vos très difficiles séance de bronzette sur le sable chaud… Tod Goldberg, vous connaissez peut-être déjà sans le savoir, est un journaliste américain qui a publié quelques nouvelles dont une qui lui inspira ce premier roman traduit en français. L’auteur est surtout connu pour être derrière l’idée originale de la série Burn Notice (2007-2013), tirée de ses nouvelles éponymes. Gangsterland, donc, c’est un roman joyeusement décalé, truculent à souhait ! Sal Cupertine est tueur à gage pour la mafia de Chicago, du genre super efficace et doté d’une mémoire hors norme, qui ne laisse jamais aucune trace de ses assassinats et n’a jamais été arrêté par le FBI. Sauf qu’un jour dans un hôtel, sous l’emprise de la drogue et un brin parano, il dézingue trois agents du FBI et leur indic’ : la paix relative que la puissante institution fédérale accorde à la mafia vole en éclat, et le problème Sal doit être réglé en catastrophe… Jugé trop précieux, il échappe à une balle dans la nuque, et se retrouve exilé à Las Vegas dans... C’est -enfin !- l’été et vous ne savez pas quoi lire ? Filez chez votre libraire, lecteurs indécis, car Gangsterland pourrait bien vous accompagner lors de vos très difficiles séance de bronzette sur le sable chaud… Tod Goldberg, vous connaissez peut-être déjà sans le savoir, est un journaliste américain qui a publié quelques nouvelles dont une qui lui inspira ce premier roman traduit en français. L’auteur est surtout connu pour être derrière l’idée originale de la série Burn Notice (2007-2013), tirée de ses nouvelles éponymes. Gangsterland, donc, c’est un roman joyeusement décalé, truculent à souhait ! Sal Cupertine est tueur à gage pour la mafia de Chicago, du genre super efficace et doté d’une mémoire hors norme, qui ne laisse jamais aucune trace de ses assassinats et n’a jamais été arrêté par le FBI. Sauf qu’un jour dans un hôtel, sous l’emprise de la drogue et un brin parano, il dézingue trois agents du FBI et leur indic’ : la paix relative que la puissante institution fédérale accorde à la mafia vole en éclat, et le problème Sal doit être réglé en catastrophe… Jugé trop précieux, il échappe à une balle dans la nuque, et se retrouve exilé à Las Vegas dans un camion frigorifique, contraint d’abandonner sa femme et son fils. Pour éviter qu’il ne soit retrouvé, alors qu’il est devenu l’homme à abattre dans tous les États-Unis, il subit de nombreuses opérations transformant totalement son visage. Et pour parfaire sa couverture, quelle meilleure idée que de transformer le tueur sans scrupule en… rabbin ! À la synagogue, c’est donc le nouveau rabbin Cohen qui débarque du jour au lendemain, avec ses manières un peu frustres et son visage qui intrigue les meilleurs observateurs. Seulement voilà, la chasse à l’homme ne s’est pas arrêtée au cadavre abandonné avec ses papiers d’identité, et un agent du FBI mis au placard se lance sur la piste Cupertine. Ira-t-il jusqu’au rabbin… ? Tod Goldberg débarque dans l’hexagone avec un roman plein d’humour, où un tueur à gage sans pitié devient un rabbin à la philanthropie unique en son genre. Un très bon moment de lecture, un roman fantasque et plein de cynisme que vous devriez embarquer avec votre serviette de plage !
    Lire la suite
    En lire moins
  • HQL Posté le 20 Janvier 2021
    C’est -enfin !- l’été et vous ne savez pas quoi lire ? Filez chez votre libraire, lecteurs indécis, car Gangsterland pourrait bien vous accompagner lors de vos très difficiles séance de bronzette sur le sable chaud… Tod Goldberg, vous connaissez peut-être déjà sans le savoir, est un journaliste américain qui a publié quelques nouvelles dont une qui lui inspira ce premier roman traduit en français. L’auteur est surtout connu pour être derrière l’idée originale de la série Burn Notice (2007-2013), tirée de ses nouvelles éponymes. Gangsterland, donc, c’est un roman joyeusement décalé, truculent à souhait ! Sal Cupertine est tueur à gage pour la mafia de Chicago, du genre super efficace et doté d’une mémoire hors norme, qui ne laisse jamais aucune trace de ses assassinats et n’a jamais été arrêté par le FBI. Sauf qu’un jour dans un hôtel, sous l’emprise de la drogue et un brin parano, il dézingue trois agents du FBI et leur indic’ : la paix relative que la puissante institution fédérale accorde à la mafia vole en éclat, et le problème Sal doit être réglé en catastrophe… Jugé trop précieux, il échappe à une balle dans la nuque, et se retrouve exilé à Las Vegas dans... C’est -enfin !- l’été et vous ne savez pas quoi lire ? Filez chez votre libraire, lecteurs indécis, car Gangsterland pourrait bien vous accompagner lors de vos très difficiles séance de bronzette sur le sable chaud… Tod Goldberg, vous connaissez peut-être déjà sans le savoir, est un journaliste américain qui a publié quelques nouvelles dont une qui lui inspira ce premier roman traduit en français. L’auteur est surtout connu pour être derrière l’idée originale de la série Burn Notice (2007-2013), tirée de ses nouvelles éponymes. Gangsterland, donc, c’est un roman joyeusement décalé, truculent à souhait ! Sal Cupertine est tueur à gage pour la mafia de Chicago, du genre super efficace et doté d’une mémoire hors norme, qui ne laisse jamais aucune trace de ses assassinats et n’a jamais été arrêté par le FBI. Sauf qu’un jour dans un hôtel, sous l’emprise de la drogue et un brin parano, il dézingue trois agents du FBI et leur indic’ : la paix relative que la puissante institution fédérale accorde à la mafia vole en éclat, et le problème Sal doit être réglé en catastrophe… Jugé trop précieux, il échappe à une balle dans la nuque, et se retrouve exilé à Las Vegas dans un camion frigorifique, contraint d’abandonner sa femme et son fils. Pour éviter qu’il ne soit retrouvé, alors qu’il est devenu l’homme à abattre dans tous les États-Unis, il subit de nombreuses opérations transformant totalement son visage. Et pour parfaire sa couverture, quelle meilleure idée que de transformer le tueur sans scrupule en… rabbin ! À la synagogue, c’est donc le nouveau rabbin Cohen qui débarque du jour au lendemain, avec ses manières un peu frustres et son visage qui intrigue les meilleurs observateurs. Seulement voilà, la chasse à l’homme ne s’est pas arrêtée au cadavre abandonné avec ses papiers d’identité, et un agent du FBI mis au placard se lance sur la piste Cupertine. Ira-t-il jusqu’au rabbin… ? Tod Goldberg débarque dans l’hexagone avec un roman plein d’humour, où un tueur à gage sans pitié devient un rabbin à la philanthropie unique en son genre. Un très bon moment de lecture, un roman fantasque et plein de cynisme que vous devriez embarquer avec votre serviette de plage !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Pietro38 Posté le 24 Juin 2019
    Un mélange réussi de comédie grinçante et de roman noir. Bienvenue à Gangsterland, au pays des truands, des mafieux, des magouilles politiques, de l'argent sale, et des meurtres. Beaucoup de meurtres souvent violents, sanglants. Alors si vous avez envie de vous y rendre, je vous conseille d'être accompagné par un bon tueur à gages qui saura protéger vos arrières. Fin des années 90, Sal Cupertine, l'anti-héros de cette histoire, est le meilleur tueur à la solde de la mafia de Chicago, dirigée par Ronnie, son cousin. Sal est une machine à tuer de sang-froid, avec quand même quelques principes: jamais d'enfants. Et pas d'agents du FBI non plus, c'est plutôt à éviter si Sal ne veut pas avoir d'ennuis avec la justice et avec La Famille. Sauf que lors d'une opération qui tourne très mal, le tueur en élimine trois d'un coup. Et n'a donc pas d'autres solutions que de fuir Chicago, de changer de visage et d'identité, et de se reconvertir en ... rabbin à Las Vegas, la capitale du péché. Une nouvelle vie pleine de surprises qui commence pour Sal, non pardon, pour David Cohen qui maîtrise mieux les chansons de Bruce Springsteen que le Talmud. Mais la mafia... Un mélange réussi de comédie grinçante et de roman noir. Bienvenue à Gangsterland, au pays des truands, des mafieux, des magouilles politiques, de l'argent sale, et des meurtres. Beaucoup de meurtres souvent violents, sanglants. Alors si vous avez envie de vous y rendre, je vous conseille d'être accompagné par un bon tueur à gages qui saura protéger vos arrières. Fin des années 90, Sal Cupertine, l'anti-héros de cette histoire, est le meilleur tueur à la solde de la mafia de Chicago, dirigée par Ronnie, son cousin. Sal est une machine à tuer de sang-froid, avec quand même quelques principes: jamais d'enfants. Et pas d'agents du FBI non plus, c'est plutôt à éviter si Sal ne veut pas avoir d'ennuis avec la justice et avec La Famille. Sauf que lors d'une opération qui tourne très mal, le tueur en élimine trois d'un coup. Et n'a donc pas d'autres solutions que de fuir Chicago, de changer de visage et d'identité, et de se reconvertir en ... rabbin à Las Vegas, la capitale du péché. Une nouvelle vie pleine de surprises qui commence pour Sal, non pardon, pour David Cohen qui maîtrise mieux les chansons de Bruce Springsteen que le Talmud. Mais la mafia n'est jamais très loin. Le FBI non plus. Et l'agent Jeff Hopper est bien décidé à retrouver le tueur pour venger la mort de ses trois collègues. Avec ce roman décapant, l'américain Tod Goldberg illustre brillamment une veine encore peu représentée dans le polar, le tragi-comique, par une histoire pleine de rebondissements mais franchement noire, sombre et violente, malgré son aspect déjanté. Gangsterland est donc un mélange réussi de comédie cynique et de roman noir implacable. C'est la description d'un monde impitoyable, corrompu, composé d'individus qui font rarement de vieux os, c'est le moins que l'on puisse dire. L'auteur dresse notamment un portrait au vitriol de Las Vegas. Sur la forme, Tod Goldberg sait raconter une histoire, aucun doute là-dessus. C'est bien écrit, dans un style simple, direct, dynamique. Le récit est bien construit, l'histoire est prenante, et baigne dans une atmosphère à la Pulp Fiction. Sorte d'odyssée noire, sanglante et burlesque d'un tueur à gages. J'ai vraiment bien aimé.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Pietro38 Posté le 24 Juin 2019
    Un mélange réussi de comédie grinçante et de roman noir. Bienvenue à Gangsterland, au pays des truands, des mafieux, des magouilles politiques, de l'argent sale, et des meurtres. Beaucoup de meurtres souvent violents, sanglants. Alors si vous avez envie de vous y rendre, je vous conseille d'être accompagné par un bon tueur à gages qui saura protéger vos arrières. Fin des années 90, Sal Cupertine, l'anti-héros de cette histoire, est le meilleur tueur à la solde de la mafia de Chicago, dirigée par Ronnie, son cousin. Sal est une machine à tuer de sang-froid, avec quand même quelques principes: jamais d'enfants. Et pas d'agents du FBI non plus, c'est plutôt à éviter si Sal ne veut pas avoir d'ennuis avec la justice et avec La Famille. Sauf que lors d'une opération qui tourne très mal, le tueur en élimine trois d'un coup. Et n'a donc pas d'autres solutions que de fuir Chicago, de changer de visage et d'identité, et de se reconvertir en ... rabbin à Las Vegas, la capitale du péché. Une nouvelle vie pleine de surprises qui commence pour Sal, non pardon, pour David Cohen qui maîtrise mieux les chansons de Bruce Springsteen que le Talmud. Mais la mafia... Un mélange réussi de comédie grinçante et de roman noir. Bienvenue à Gangsterland, au pays des truands, des mafieux, des magouilles politiques, de l'argent sale, et des meurtres. Beaucoup de meurtres souvent violents, sanglants. Alors si vous avez envie de vous y rendre, je vous conseille d'être accompagné par un bon tueur à gages qui saura protéger vos arrières. Fin des années 90, Sal Cupertine, l'anti-héros de cette histoire, est le meilleur tueur à la solde de la mafia de Chicago, dirigée par Ronnie, son cousin. Sal est une machine à tuer de sang-froid, avec quand même quelques principes: jamais d'enfants. Et pas d'agents du FBI non plus, c'est plutôt à éviter si Sal ne veut pas avoir d'ennuis avec la justice et avec La Famille. Sauf que lors d'une opération qui tourne très mal, le tueur en élimine trois d'un coup. Et n'a donc pas d'autres solutions que de fuir Chicago, de changer de visage et d'identité, et de se reconvertir en ... rabbin à Las Vegas, la capitale du péché. Une nouvelle vie pleine de surprises qui commence pour Sal, non pardon, pour David Cohen qui maîtrise mieux les chansons de Bruce Springsteen que le Talmud. Mais la mafia n'est jamais très loin. Le FBI non plus. Et l'agent Jeff Hopper est bien décidé à retrouver le tueur pour venger la mort de ses trois collègues. Avec ce roman décapant, l'américain Tod Goldberg illustre brillamment une veine encore peu représentée dans le polar, le tragi-comique, par une histoire pleine de rebondissements mais franchement noire, sombre et violente, malgré son aspect déjanté. Gangsterland est donc un mélange réussi de comédie cynique et de roman noir implacable. C'est la description d'un monde impitoyable, corrompu, composé d'individus qui font rarement de vieux os, c'est le moins que l'on puisse dire. L'auteur dresse notamment un portrait au vitriol de Las Vegas. Sur la forme, Tod Goldberg sait raconter une histoire, aucun doute là-dessus. C'est bien écrit, dans un style simple, direct, dynamique. Le récit est bien construit, l'histoire est prenante, et baigne dans une atmosphère à la Pulp Fiction. Sorte d'odyssée noire, sanglante et burlesque d'un tueur à gages. J'ai vraiment bien aimé.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…