Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782348066450
Code sériel : 752
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 120 x 190 mm

Géopolitique des énergies

Collection : Repères
Date de parution : 04/02/2021
L’énergie se prête bien à l’analyse géopolitique, conçue comme l’étude des relations entre pouvoirs et territoires. Rien n’est possible dans le monde sans recours à l’énergie, et les rivalités et conflits que son exploitation toujours croissante suscitent sont omniprésents à toutes les échelles de l’analyse géographique, de l’international au local.
Cet...
L’énergie se prête bien à l’analyse géopolitique, conçue comme l’étude des relations entre pouvoirs et territoires. Rien n’est possible dans le monde sans recours à l’énergie, et les rivalités et conflits que son exploitation toujours croissante suscitent sont omniprésents à toutes les échelles de l’analyse géographique, de l’international au local.
Cet ouvrage s’intéresse aux effets de la transition énergétique et écologique en cours sur la transformation de ces rapports de forces, mais également sur les reconfigurations des échanges internationaux et de la coopération interétatique. Les alternatives aux hydrocarbures s’élaborent depuis les années 1970, mais la révolution actuelle des pétroles et gaz de schiste bouleverse en profondeur la question des énergies sous un angle géoéconomique, géopolitique et environnemental.
Ainsi, à l’ère de l’économie numérique et des territoires « virtuels », la matérialité des énergies nous ramène à l’essentiel, c’est-à-dire les pieds sur terre, au cœur d’un « grand jeu » sans cesse réinventé au sein duquel les États font leur retour après des décennies de déréglementation.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782348066450
Code sériel : 752
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 120 x 190 mm

Ils en parlent

Un opuscule passionnant sur les questions énergétiques. [...] La pluralité des axes de réflexion rend l’ouvrage particulièrement pertinent. 
Jonathan Fanara / Le Mag du Cine
Voilà un ouvrage pédagogique qui tombe à pic. Le monde est agité par la résurgence de conflits, jusqu’au retour d’une guerre froide, qui ont pour cause souvent les sources et les voies de l’énergie. Des ressources énormes y sont gâchées, des peuples martyrisés, les pollutions aggravées. C’est donc le grand mérite de Cédric Tellenne de nous rappeler que, si l’énergie, moteur de l’histoire, est facteur de guerres et de dominations, elle peut être aussi vecteur de paix, de coopérations et d’un développement désormais pensé comme impérativement durable.
Didier Valette / L'Humanité
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION MENSUELLE DE LA COLLECTION REPÈRES
Pour connaître toutes les nouveautés et les nouvelles éditions de la collection !