Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266322812
Code sériel : 18527
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm
À Paraître
Héroïnes
Valérie Bourgeois (traduit par)
Date de parution : 23/06/2022
Éditeurs :
Pocket
En savoir plus
8.75 €
Date de parution: 23/06/2022
À Paraître

Héroïnes

Valérie Bourgeois (traduit par)
Date de parution : 23/06/2022
Deux femmes tentent de surmonter le maccarthysme et le sexisme ambiants pour vivre leurs rêves de liberté.
Alors que la « peur rouge » s’abat sur l’ensemble des États-Unis, Phoebe Adler, talentueuse scénariste, est bannie de Hollywood pour ses supposées accointances communistes. Face à la menace d’un... Alors que la « peur rouge » s’abat sur l’ensemble des États-Unis, Phoebe Adler, talentueuse scénariste, est bannie de Hollywood pour ses supposées accointances communistes. Face à la menace d’un procès inique, la jeune femme décide d’émigrer de l’autre côté de l’Atlantique.
Mais, au lendemain de la guerre, trouver du travail...
Alors que la « peur rouge » s’abat sur l’ensemble des États-Unis, Phoebe Adler, talentueuse scénariste, est bannie de Hollywood pour ses supposées accointances communistes. Face à la menace d’un procès inique, la jeune femme décide d’émigrer de l’autre côté de l’Atlantique.
Mais, au lendemain de la guerre, trouver du travail dans un Londres dévasté n’est pas chose facile. Jusqu’au jour où le chemin de Phoebe croise celui de Hannah Wolfson. Productrice américaine, elle-même victime de dénonciations, Hannah a décidé d’offrir son aide aux artistes blacklistés.
Ensemble, les deux femmes jurent de prendre leur revanche. Duo de choc, de talent et de charme, elles voient leurs vœux exaucés au-delà de leurs rêves... avant de réaliser que la chasse aux sorcières ne connaît pas de frontières et que leur sanctuaire anglais est loin d’être sans danger.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266322812
Code sériel : 18527
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus
8.75 €
Date de parution: 23/06/2022

Ils en parlent

« Si cette histoire, inspirée de faits et de personnages réels, vise clairement un public féminin, elle séduit par son tempo, digne d'une série, et sa description convaincante de l'hystérie maccarthyste dans les milieux du film et de la télévision. »
Isabelle Mity / Historia

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MamieAgnes Posté le 10 Avril 2022
    Une très belle découverte grâce à une critique d'@Iris29 ! Je ne connaissais pas ce pan d'histoire des États Unis avec cette chasse aux "sorcières" mais, au fil de la lecture, on comprend que l'auteure s'est bien documentée. On se retrouve dans le New York d'après guerre et on ressent l'atmosphère des années 1950 ainsi que la fébrilité des plateaux de tournage des premières séries télévisées. Phoebe, une des héroïnes, est très attachante. Je la trouve battante et courageuse de survivre à Londres où elle est exilée. Heureusement, elle peut compter sur l'entraide féminine, avec Joan, une exilée comme elle et sur les lettres de sa soeur Mona et de son amie, Anne, restées toutes deux aux États Unis. Les chapitres alternent entre Phoebe et Hannah, une américaine qui a réussi à Londres en tant que productrice et met un point d'honneur à donner leur chance à celles et ceux qui sont blacklist#279;s outre Atlantique. Puis l'intrigue prend un tournant... Phoebe et Hannah doivent se serrer les coudes et s'entraider, ce qu'elles réussissent à merveille ! Ce roman traite de nombreux sujets : outre cette chasse aux sorcières qui fait réfléchir, il traite également de la condition féminine dans les années 1950-1960, le... Une très belle découverte grâce à une critique d'@Iris29 ! Je ne connaissais pas ce pan d'histoire des États Unis avec cette chasse aux "sorcières" mais, au fil de la lecture, on comprend que l'auteure s'est bien documentée. On se retrouve dans le New York d'après guerre et on ressent l'atmosphère des années 1950 ainsi que la fébrilité des plateaux de tournage des premières séries télévisées. Phoebe, une des héroïnes, est très attachante. Je la trouve battante et courageuse de survivre à Londres où elle est exilée. Heureusement, elle peut compter sur l'entraide féminine, avec Joan, une exilée comme elle et sur les lettres de sa soeur Mona et de son amie, Anne, restées toutes deux aux États Unis. Les chapitres alternent entre Phoebe et Hannah, une américaine qui a réussi à Londres en tant que productrice et met un point d'honneur à donner leur chance à celles et ceux qui sont blacklist#279;s outre Atlantique. Puis l'intrigue prend un tournant... Phoebe et Hannah doivent se serrer les coudes et s'entraider, ce qu'elles réussissent à merveille ! Ce roman traite de nombreux sujets : outre cette chasse aux sorcières qui fait réfléchir, il traite également de la condition féminine dans les années 1950-1960, le machisme dans le milieu du cinéma et de la télévision, la confiance que l'on peut ou non accorder à une personne. J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteure, un brin humoristique quand il le faut et je lirai, avec plaisir, un autre de ses livres. Un très beau moment de lecture que je vous souhaite de partager !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Alienor606 Posté le 31 Mars 2022
    L’époque les années 50 , le lieu les États-Unis dans le milieu du cinéma. La peur du communisme, les dénonciations et les arrestations. Un livre de femmes écrit par une femme qui sait être léger pour raconter une période trouble et peu connue de l’histoire des USA. Qui nous montre qu’une démocratie est bien fragile quand elle a peur de se faire déborder.
  • marc34 Posté le 31 Décembre 2021
    Je suis assez vieux pour me souvenir de la fin de la période de mise en accusation de tous ceux qui étaient suspectés de sympathies communistes et même socialistes (1947/1960) A cette époque on allait en prison sur simple dénonciation d’un voisin ou d’un collègue. Si vous lisez le roman, vous verrez que le FBI pratiquait même des enlèvements d’exilés en Angleterre !!! Je pense que ça vous rappelle qq chose, mais on croyait cela réservé à l’Arabie Saoudite ou à Poutine En dehors du fait qu’il y a eu peu de condamnations à mort, il y a eu des milliers de gens jetés en prison, et encore bien plus d’interdictions professionnelles. Les USA ont donc bien eu eux aussi leurs goulags, leur mises au ban comme en URSS du temps de Krouchtchev, ou en Allemagne de l’Est avec la Stasi sauf qu’on a peu parlé, filmé, ni écrit sur cette période très sombre d’un pays cosdéré comme le berceau de la démocratie. Le grand mérite de ce roman c’est de raconter cette histoire à travers la vie bouleversée de deux femmes et aussi d’hommes blacklistés même à l’étranger. Je l’ai dévoré comme un thriller. L’écriture est assez banale mais le scénario en vaut la... Je suis assez vieux pour me souvenir de la fin de la période de mise en accusation de tous ceux qui étaient suspectés de sympathies communistes et même socialistes (1947/1960) A cette époque on allait en prison sur simple dénonciation d’un voisin ou d’un collègue. Si vous lisez le roman, vous verrez que le FBI pratiquait même des enlèvements d’exilés en Angleterre !!! Je pense que ça vous rappelle qq chose, mais on croyait cela réservé à l’Arabie Saoudite ou à Poutine En dehors du fait qu’il y a eu peu de condamnations à mort, il y a eu des milliers de gens jetés en prison, et encore bien plus d’interdictions professionnelles. Les USA ont donc bien eu eux aussi leurs goulags, leur mises au ban comme en URSS du temps de Krouchtchev, ou en Allemagne de l’Est avec la Stasi sauf qu’on a peu parlé, filmé, ni écrit sur cette période très sombre d’un pays cosdéré comme le berceau de la démocratie. Le grand mérite de ce roman c’est de raconter cette histoire à travers la vie bouleversée de deux femmes et aussi d’hommes blacklistés même à l’étranger. Je l’ai dévoré comme un thriller. L’écriture est assez banale mais le scénario en vaut la peine. On ne s’ennuie pas une minute. Et vous pouvez vérifier l’exactitude historique facilement. J’en recommande vivement la lecture sous le double aspect du thriller et de l’histoire des USA.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Aa2liiinee Posté le 14 Août 2021
    Au milieu du New York des années 50, Phoebe Adler poursuit son rêve d'écrire un scénario quand la voilà brutalement banni d'Hollywood. Une histoire très intéressante, intemporelle au cœur de l'univers du cinéma. Deux héroïnes, braves, courageuses qui osent affronter les diktats de cette époque, surtout le machisme qu'on pouvait trouver dans le monde du cinéma. Phoebe est une héroïne que j'ai beaucoup apprécié. Intelligente, charismatique, elle se bat contre les intolérances. Elle prend la décision de quitter son pays pour essayer de se construire un avenir ailleurs. Elle rencontrera sur son chemin Hannah. Ambitieuse, exigeante qui se démène pour ne pas finir écraser par ses concurrents, principalement masculin. Un personnage grandement inspiré par Hannah Weinstein. Deux portraits extrêmement inspirants. L'intrigue est quant a elle passionnante. L'autrice reprend les codes du roman d'espionnage. Une construction qui apporte beaucoup de tension au récit. Le lecteur juge quel personnage est digne de confiance ou pas. Héroïnes est un savoureux mélange entre romance, politique histoire. Je vais surveiller de près les prochaines parutions de cette auteure.
  • iris29 Posté le 28 Juillet 2021
    Héroïnes est un roman qui a le mérite d'aborder toute une partie de l'histoire des Etats Unis sous un angle innovant. Le Maccarthysme, ça vous dit quelque chose ? Dans les années 50, Joseph McCarthy prononce un discours à Wheeling dans lequel il dénonce la présence de communistes au sein même des lieux de pouvoirs. On est en pleine guerre froide, et les USA, ont vraiment peur. Une "chasse aux sorcières" est mise en place et s'étend jusqu'aux milieux culturels, dont celui du cinéma. Et si le grand public n'a entendu parler que des grands noms, les petits furent aussi touchés, parfois avec plus de violence car ils avaient moins d'appuis, d'amis et d'argent.. Phoebe Adler jeune scénariste d'une série télévisée voit son nom cité et perd son boulot. Pour ne pas avoir à affronter un procès qui, elle le sait, n'aura pas d'autre but que de lui faire dénoncer des collègues, des amis, des voisins, afin de ne pas finir en prison , elle choisit de s'enfuir à Londres où il lui faudra impérativement gagner sa vie rapidement car elle paye tous les frais médicaux de sa soeur malade. Là, elle rencontrera Hannah Wolfson, productrice télé, qui comme elle, a fui... Héroïnes est un roman qui a le mérite d'aborder toute une partie de l'histoire des Etats Unis sous un angle innovant. Le Maccarthysme, ça vous dit quelque chose ? Dans les années 50, Joseph McCarthy prononce un discours à Wheeling dans lequel il dénonce la présence de communistes au sein même des lieux de pouvoirs. On est en pleine guerre froide, et les USA, ont vraiment peur. Une "chasse aux sorcières" est mise en place et s'étend jusqu'aux milieux culturels, dont celui du cinéma. Et si le grand public n'a entendu parler que des grands noms, les petits furent aussi touchés, parfois avec plus de violence car ils avaient moins d'appuis, d'amis et d'argent.. Phoebe Adler jeune scénariste d'une série télévisée voit son nom cité et perd son boulot. Pour ne pas avoir à affronter un procès qui, elle le sait, n'aura pas d'autre but que de lui faire dénoncer des collègues, des amis, des voisins, afin de ne pas finir en prison , elle choisit de s'enfuir à Londres où il lui faudra impérativement gagner sa vie rapidement car elle paye tous les frais médicaux de sa soeur malade. Là, elle rencontrera Hannah Wolfson, productrice télé, qui comme elle, a fui les USA. C'est que cette femme est courageuse, elle a en effet décidé de soutenir tous ses compatriotes qui sont suspectés d'avoir de la sympathy for the devil... je veux parler du bloc soviétique. Mais comment faire lorsque les producteurs demandent à rencontrer des scénaristes qui n'existent pas ? Noms d'emprunt lors de la signature de contrats, jeu de cache-cache lors des visites de journalistes, identité d'emprunt, tout était bon pour continuer à bosser avec des gens de talents, ce qui donne lieu à une scène assez marrante, quand Hedda Hooper, la journaliste/commère d'Hollywood vient visiter le plateau dans l'espoir de débusquer un metteur en scène "rouge". ( Femme qui a vraiment existé et qui a mené une guerre sans pitié contre certaines célébrités, n'hésitant pas à briser des carrières, à tuer le talent... Amitié , solidarité entre expatriés, trahisons, féminisme, sur fond historique. Un roman original, plein d'énergie, plein de rebondissements, très agréable à lire...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.