RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Hiver rouge

            10/18
            EAN : 9782264069009
            Code sériel : 5111
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 552
            Format : 108 x 177 mm
            Hiver rouge

            Caroline NICOLAS (Traducteur)
            Collection : Domaine Policier
            Date de parution : 20/10/2016
            Après le succès du Village, le nouveau roman de Dan Smith ! Une enquête palpitante dans les immensités glacées de la Russie bolchevique.
            1920, Russie centrale. La terreur s’est abattue sur le pays. À la mort de son frère, Nikolaï Levitski a déserté l’Armée rouge pour aller l’enterrer dans son village. Mais lorsqu’il arrive dans la petite communauté, perdue en pleine nature, c’est la stupéfaction. Les rues sont vides et silencieuses. Les hommes... 1920, Russie centrale. La terreur s’est abattue sur le pays. À la mort de son frère, Nikolaï Levitski a déserté l’Armée rouge pour aller l’enterrer dans son village. Mais lorsqu’il arrive dans la petite communauté, perdue en pleine nature, c’est la stupéfaction. Les rues sont vides et silencieuses. Les hommes ont été massacrés dans la forêt alentour, les femmes et les enfants ont disparu. Nikolaï se met alors sur la piste des siens. C’est le début d’une quête aussi désespérée que périlleuse dans une nature hostile, au cœur d’un pays ravagé par la guerre civile.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782264069009
            Code sériel : 5111
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 552
            Format : 108 x 177 mm
            10/18
            8.80 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Igniatius Posté le 9 Avril 2018
              1920, une traque au cœur d'une Russie centrale en proie à la guerre civile, une quête de rédemption, un déserteur à la recherche de sa famille, ce récit vous emporte là ou la noirceur de l'homme est une ombre froide qui flotte entre les arbres figés par la brume et le gel d'un hiver sibérien...un thriller à déguster glacé, le cœur bien accroché...
            • LaurenaLJ Posté le 9 Janvier 2018
              Pour un livre que j'ai acheté totalement au hasard, je dois dire que c'est une superbe surprise, et un coup de coeur auquel je ne m'attendais pas! L'histoire est captivante, le fond historique est particulièrement intéressant et les personnages sont complexes et intriguant ^^ C'est au final bien plus qu'un thriller, et la plume de l'auteur rend le tout passionnant, ce roman est une petite pépite!
            • Zippo Posté le 11 Septembre 2017
              Russie, 1920. La guerre civile entre Gardes blancs et Gardes rouges s'achève. Kolia, de son vrai nom Nikolaï Levitski, qui a déserté les rangs de l'Armée rouge, rejoint son village pour retrouver sa famille. Mais cet homme, épuisé par les combats, ne trouve que ruines. Il n'y a plus personne. Il part à la recherche de son épouse et de ses deux enfants. Il se jure de les retrouver. Dan Smith nous entraîne dans une stupéfiante chevauchée dans la steppe et nous croisons des personnages émouvants (Anna) ou étonnants (Ludmilia et Tania). C'est un récit violent, sans concession, plein de bruit et de fureur. Il est d'une lecture agréable. Au cours de la recherche de sa famille, il revoit toute sa vie de soldat au service de la Révolution soviétique. Et il se remet en question en repensant à la répression qu'il a exercé contre des civils au cours de la guerre civile... Nous frissonnons, mais nous sommes également émus à la lecture de ce récit. Lisez ce livre : il est prenant et vous ne le lâcherez pas !
            • spleen Posté le 5 Mars 2017
              On pourrait établir des listes de pays ou de périodes de l'Histoire où il vaut mieux ne pas être , elle peut être assez longue et c'est  le cas pour le cadre de ce roman de Dan Smith où on se félicite de ne pas avoir connu cette période juste après le début de la révolution soviétique en particulier dans les campagnes reculées , où non seulement sévissaient de longues périodes de famine plus ou moins programmées mais qui étaient aussi le théâtre macabre de combats, de règlements de comptes et de raids sauvages . Nikolaï Levisky , a cru que , parce que il avait déserté avec son frère  et n était plus redevenu que Kola, la vie allait pouvoir changer et qu'il pourrait enfin rejoindre sa femme et ses fils dans leur village. Mais on ne se débarrasse pas aussi facilement de son passé de combattant , des souvenirs des actes barbares dont il a été l'instigateur et le bras armé  d'autant plus qu'il est lui-même poursuivi par ses anciens compagnons et qu'il va découvrir , alors qu'il ne ramène que le corps sans vie de son frère, que son village a été vidé de ces occupants et que sa famille a été enlevée. Commence alors une longue quête où Kola ne peut... On pourrait établir des listes de pays ou de périodes de l'Histoire où il vaut mieux ne pas être , elle peut être assez longue et c'est  le cas pour le cadre de ce roman de Dan Smith où on se félicite de ne pas avoir connu cette période juste après le début de la révolution soviétique en particulier dans les campagnes reculées , où non seulement sévissaient de longues périodes de famine plus ou moins programmées mais qui étaient aussi le théâtre macabre de combats, de règlements de comptes et de raids sauvages . Nikolaï Levisky , a cru que , parce que il avait déserté avec son frère  et n était plus redevenu que Kola, la vie allait pouvoir changer et qu'il pourrait enfin rejoindre sa femme et ses fils dans leur village. Mais on ne se débarrasse pas aussi facilement de son passé de combattant , des souvenirs des actes barbares dont il a été l'instigateur et le bras armé  d'autant plus qu'il est lui-même poursuivi par ses anciens compagnons et qu'il va découvrir , alors qu'il ne ramène que le corps sans vie de son frère, que son village a été vidé de ces occupants et que sa famille a été enlevée. Commence alors une longue quête où Kola ne peut faire confiance à personne et où il doit en permanence surveiller ses arrières tout en tentant de devancer ceux que lui même poursuit  . Mais le hasard permet aussi de faire un bout de route avec d'autres compagnons d'infortune qui , malgré toute la noirceur environnante peuvent devenir des êtres chers même si on n'ose plus leur dire : les mots et les gestes de tendresse ou d'amitié sont bannis, restent les actes de courage pour protéger les autres . Un thriller qui ne laisse aucun répit, passionnant malgré les visions d'horreur et nous, pauvres lecteurs bien au chaud , on essaie de s'y retrouver entre l'armée rouge, blanche , bleue ou verte et les tchékistes , un festival de noms colorés qui n'a rien de l'image d'un paisible arc en ciel , on tremble , on frémit ... quel livre !
              Lire la suite
              En lire moins
            • djelisaweta Posté le 22 Février 2017
              Après l'excellent "Le village", c'est avec un grand enthousiasme que je me suis lancée dans "Hiver rouge". On retrouve les ingrédients du livre précédent, le contexte politique, la localisation avec ses paysages enneigés et la vie difficile de cette population (famine, froid...). C'est un bon bouquin mais après la claque du Village il y a moins l'effet de surprise, ça reste une très bonne lecture.
            Lisez inspiré avec 10/18 !
            Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…