Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264058799
Code sériel : 4776
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 144
Format : 108 x 177 mm

Home

Christine LAFERRIERE (Traducteur)
Date de parution : 03/10/2013

Frank Money est Noir, brisé par la guerre de Corée, en proie à une rage folle. À Atlanta, il doit retrouver sa jeune sœur Cee, cobaye d'un médecin blanc, pour regagner Lotus en Géorgie, la ville de son enfance – « le pire endroit du monde ». S’engage pour lui...

Frank Money est Noir, brisé par la guerre de Corée, en proie à une rage folle. À Atlanta, il doit retrouver sa jeune sœur Cee, cobaye d'un médecin blanc, pour regagner Lotus en Géorgie, la ville de son enfance – « le pire endroit du monde ». S’engage pour lui un périple dans l’Amérique ségrégationniste des années 1950 où dansent toutes sortes de démons. Avant de trouver, peut-être, l’apaisement. Parabole épurée, violemment poétique, Home conte avec une grâce authentique la mémoire marquée au fer d’un peuple et l’épiphanie d’un homme.

« Toni Morrison traque les fantômes en sabbat magnifique. Avec, pour seule arme, sa musique lancinante, comme un oratorio de la douleur. »
L'Express

Traduit de l'anglais (Etats-Unis)
par Christine Laferrière

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264058799
Code sériel : 4776
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 144
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • TCHITAT92 Posté le 1 Août 2021
    J'avais adoré Beloved, je suis restée un peu sur le seuil de Home. J'en attendais beaucoup certainement, peut-être trop, les quelques critiques lues en diagonal me l'avait fait mettre dans ma liste des to-read-books, ce que j'ai fait dès que j'en ai eu l'opportunité. Je ne suis pas parvenue à partager de l'intérieur la douleur de Franck, de sa soeur. La volonté de Toni Morrison de ne faire mention de la couleur de peau des personnages à aucun moment m'a perturbée, car alors que pour beaucoup, elle était évidente, pour d'autre je me suis posée la question. Or, l'attitude des personnages peut être interprétée de manière tout à fait différente, selon l'appartenance à la communauté "blanche" ou non. Je n'ai pas trop saisi l'intention de l'auteure à ce sujet : la thématique portant essentiellement sur les questions liées à la ségrégation, les différences de traitement, les traumatismes vécus par les personnes noires dans les Etats-Unis du XXème siècle, la volonté de taire sémantiquement leur couleur de peau m'a semblé dépersonnaliser les personnages. Sans doute comprendrais-je mieux l'objectif poursuivi par Mme Morrison si j'avais l'opportunité d'avoir ses propres explications, mais en tout cas, en face à face seule avec son récit, je... J'avais adoré Beloved, je suis restée un peu sur le seuil de Home. J'en attendais beaucoup certainement, peut-être trop, les quelques critiques lues en diagonal me l'avait fait mettre dans ma liste des to-read-books, ce que j'ai fait dès que j'en ai eu l'opportunité. Je ne suis pas parvenue à partager de l'intérieur la douleur de Franck, de sa soeur. La volonté de Toni Morrison de ne faire mention de la couleur de peau des personnages à aucun moment m'a perturbée, car alors que pour beaucoup, elle était évidente, pour d'autre je me suis posée la question. Or, l'attitude des personnages peut être interprétée de manière tout à fait différente, selon l'appartenance à la communauté "blanche" ou non. Je n'ai pas trop saisi l'intention de l'auteure à ce sujet : la thématique portant essentiellement sur les questions liées à la ségrégation, les différences de traitement, les traumatismes vécus par les personnes noires dans les Etats-Unis du XXème siècle, la volonté de taire sémantiquement leur couleur de peau m'a semblé dépersonnaliser les personnages. Sans doute comprendrais-je mieux l'objectif poursuivi par Mme Morrison si j'avais l'opportunité d'avoir ses propres explications, mais en tout cas, en face à face seule avec son récit, je n'en ai pas saisi la force évocatrice. Cela ne m'empêchera pas de poursuivre ma découverte de son oeuvre, bien au contraire !
    Lire la suite
    En lire moins
  • musaraneus Posté le 26 Juin 2021
    De retour de Corée, Frank tente de se reconstruire, d’oublier les images de ses amis morts et de se faire une place parmi les vivants. Mais les fantômes de la guerre continuent de le hanter et il peine à garder des relations stables. Quand il reçoit un appel au secours de sa petite sœur, gravement malade, il se lance sur les routes du sud pour la retrouver et la ramener à Lotus, la ville de leur enfance… Première approche pour moi du livre audio, un support pas si facile en fait ! J’ai dans un premier temps eu des difficultés à me concentrer sur l’écoute, il faut accepter de ne rien faire d’autre en même temps pour fixer son attention. Je fais partie des lecteurs «lents », qui font des allers retours dans l’intrigue, relisent parfois la même phrase pour bien s’imprégner du texte, compulsent les annexes et les notes de bas de pages…donc sans le support papier j’étais un peu perdue ! Mais j’ai écouté cette histoire lu par Anna Mouglalis dont la voix grave et envoûtante m’a finalement happé. Très adaptée à l’écriture enveloppante mais non dénuée de violence de Toni Morrison, j’ai beaucoup apprécié son interprétation. On retrouve ici les... De retour de Corée, Frank tente de se reconstruire, d’oublier les images de ses amis morts et de se faire une place parmi les vivants. Mais les fantômes de la guerre continuent de le hanter et il peine à garder des relations stables. Quand il reçoit un appel au secours de sa petite sœur, gravement malade, il se lance sur les routes du sud pour la retrouver et la ramener à Lotus, la ville de leur enfance… Première approche pour moi du livre audio, un support pas si facile en fait ! J’ai dans un premier temps eu des difficultés à me concentrer sur l’écoute, il faut accepter de ne rien faire d’autre en même temps pour fixer son attention. Je fais partie des lecteurs «lents », qui font des allers retours dans l’intrigue, relisent parfois la même phrase pour bien s’imprégner du texte, compulsent les annexes et les notes de bas de pages…donc sans le support papier j’étais un peu perdue ! Mais j’ai écouté cette histoire lu par Anna Mouglalis dont la voix grave et envoûtante m’a finalement happé. Très adaptée à l’écriture enveloppante mais non dénuée de violence de Toni Morrison, j’ai beaucoup apprécié son interprétation. On retrouve ici les thèmes chers à l’autrice, ségrégation, folie, rédemption, mais j’ai jugé la forme plus accessible que dans Beloved, tout en y retrouvant la force poétique qui m’avait tant plu et marquée. C’est un texte sur l’acceptation de soi; c’est aussi un beau roman sur les liens fraternels et leur pouvoir d’apaisement si ce n’est de guérison. Et j’ai trouvé cette dernière idée très belle et touchante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • CharlesEdouard Posté le 21 Juin 2021
    Je reste dubitatif sur cette lecture, pourtant vu comme la pierre de rosette des romans de Toni Morrison, J'ai préféré "Beloved" et "Délivrances". La plume par contre reste toujours aussi belle, l'histoire a un peu de lenteur, mais ce savoure tout de même. Ce qui m'a marqué : que l'on "utilise" (mot correspondant à leurs visions en cette époque) un afro-américain, pour la guerre, défendre le pays, puis ensuite jeté comme un moins que rien. Pareil pour les tirailleurs sénégalais, maghrébins (combattants pour la France)..Vite oublié.. Une belle plume donc, mais j'ai préféré d'autre livre de l'auteur d'où le nombre d'étoiles.
  • Mathildelapeyre Posté le 20 Avril 2021
    Merveilleuse lecture ! C'est le troisième livre de Toni Morrison que je lis et je ne compte pas m'arrêter là ! Quelle écrivaine ! Il est cependant bien différent de ceux que j'ai déjà lu, Beloved et L'oeil le plus bleu qui étaient extrêmement difficiles mais extraordinaires. Franck Money rentre en Amérique du Nord son pays natal après la guerre de Corée traumatisé et ayant effacé un lourd secret de sa mémoire pour réussir à avancer. Alors, il devra retrouver sa soeur Ycidra surnommée Cee qui court un grave danger. Naïve et maltraitée toute sa vie, elle part servir un grand docteur à qui elle fait confiance alors que celui-ci pratique des expériences sur ses patientes pour découvrir les secrets du corps de la femme. Deux âmes, un frère et une sœur qui cherchent à échapper à leur vie pour des raisons différentes et qui devront affronter leurs démons pour renaître et (ré)apprendre à vivre. Mais pourquoi ont-ils du traverser tant de douleur ? Pourquoi avoir eu une famille si absente et le peu de famille présente a-t-elle été si cruelle ? Je vous laisse le soin de lire cette merveille pour le découvrir. Toni Morrison aborde encore une fois des... Merveilleuse lecture ! C'est le troisième livre de Toni Morrison que je lis et je ne compte pas m'arrêter là ! Quelle écrivaine ! Il est cependant bien différent de ceux que j'ai déjà lu, Beloved et L'oeil le plus bleu qui étaient extrêmement difficiles mais extraordinaires. Franck Money rentre en Amérique du Nord son pays natal après la guerre de Corée traumatisé et ayant effacé un lourd secret de sa mémoire pour réussir à avancer. Alors, il devra retrouver sa soeur Ycidra surnommée Cee qui court un grave danger. Naïve et maltraitée toute sa vie, elle part servir un grand docteur à qui elle fait confiance alors que celui-ci pratique des expériences sur ses patientes pour découvrir les secrets du corps de la femme. Deux âmes, un frère et une sœur qui cherchent à échapper à leur vie pour des raisons différentes et qui devront affronter leurs démons pour renaître et (ré)apprendre à vivre. Mais pourquoi ont-ils du traverser tant de douleur ? Pourquoi avoir eu une famille si absente et le peu de famille présente a-t-elle été si cruelle ? Je vous laisse le soin de lire cette merveille pour le découvrir. Toni Morrison aborde encore une fois des thèmes qui reviennent beaucoup dans ses romans comme l'exploitation des enfants, les sévices envers eux ou les discriminations. Ici cependant sont ajoutées la guerre et la folle envie de vivre, d'être fort et d'être libre. Un roman encore une fois très touchant et extrêmement fort.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Labibliothequedemarjorie Posté le 19 Avril 2021
    Frank Money est hospitalisé après son retour de la guerre de Corée. Il se trouve en psychiatrie en raison des séquelles restés. Sauf que lui ne comprends pas pourquoi il s'y trouve. Alors il prend son mal en patience et se laisse guider par l'équipe médicale, continue ses soins et patiente en profitant des ces moments de tranquillité. Puis, un jour, il reçoit une lettre d'une femme lui indiquant que Cee, sa sœur, est mourante et qu'il doit revenir auprès d'elle au plus vite. Alors Frank s'enfuit de l'hôpital avec presque rien sur lui et va traverser tout le pays jusqu'en Georgie, là où il a grandi. On suit ainsi Frank dans son périple. Il n'est pas pressé. Il avance en fonction des occasions qui se présentent et nous raconte son histoire au gré de ses rencontres et de ses souvenirs. Son enfance, le racisme, la ségrégation, les champs de coton, tout est évoqué avec douceur. Il nous parle ainsi de ses parents, toujours absents, travaillant dur pour que toute la famille survive, puis de sa petite sœur, Ycidra (Cee), plus fragile, plus frêle dont il s'est beaucoup occupé. Frank évoque ensuite son adolescence, son entrée à l'âge adulte et les raisons... Frank Money est hospitalisé après son retour de la guerre de Corée. Il se trouve en psychiatrie en raison des séquelles restés. Sauf que lui ne comprends pas pourquoi il s'y trouve. Alors il prend son mal en patience et se laisse guider par l'équipe médicale, continue ses soins et patiente en profitant des ces moments de tranquillité. Puis, un jour, il reçoit une lettre d'une femme lui indiquant que Cee, sa sœur, est mourante et qu'il doit revenir auprès d'elle au plus vite. Alors Frank s'enfuit de l'hôpital avec presque rien sur lui et va traverser tout le pays jusqu'en Georgie, là où il a grandi. On suit ainsi Frank dans son périple. Il n'est pas pressé. Il avance en fonction des occasions qui se présentent et nous raconte son histoire au gré de ses rencontres et de ses souvenirs. Son enfance, le racisme, la ségrégation, les champs de coton, tout est évoqué avec douceur. Il nous parle ainsi de ses parents, toujours absents, travaillant dur pour que toute la famille survive, puis de sa petite sœur, Ycidra (Cee), plus fragile, plus frêle dont il s'est beaucoup occupé. Frank évoque ensuite son adolescence, son entrée à l'âge adulte et les raisons de son engagement dans la guerre de Corée. Nous sommes au début des années 1950, Frank est un soldat noir. Il a vécu beaucoup de drames. Il reste forcément hanté par le conflit où il a vu beaucoup de soldats morts, des compatriotes, des hommes de couleur, mais aussi des coréens, des femmes et des enfants. Dans son esprit restent encore les images de sang, de corps, des tirs et des villages entièrement brûlés. Tant de visions qui ne laissent pas un homme indemne. La lettre qu'il reçoit le ramène à la réalité. Sa sœur a besoin de lui. Voilà si longtemps qu'ils ne se sont pas vu. Qu'a-t-elle fait toutes ces années ? Que lui est-il arrivée ? "Home" c'est le retour à la maison, un retour aux sources auprès des siens, en homme libre et vivant. C'est le voyage de la guérison, pour lui et Cee. Un roman très court dans lequel tout est dit. Une très belle plume, une écriture douce et poétique, sans rancœur, ni mépris. Mon premier roman de l'autrice, Prix Nobel de la littérature américaine, et j'en reste enchantée.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…