Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264031457
Code sériel : 3277
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Illuminations et nuits blanches

Jacques TOURNIER (Traducteur)
Date de parution : 05/04/2001

Illuminations et nuits blanches réunit l'autobiographie dictée par Carson McCullers au cours des semaines précédant sa mort en 1967, la correspondance échangée avec son mari Reeves pendant la Seconde Guerre mondiale, et trois nouvelles inédites où elle exprime son amour et sa profonde solidarité avec le peuple noir.

L'auteur du Cœur...

Illuminations et nuits blanches réunit l'autobiographie dictée par Carson McCullers au cours des semaines précédant sa mort en 1967, la correspondance échangée avec son mari Reeves pendant la Seconde Guerre mondiale, et trois nouvelles inédites où elle exprime son amour et sa profonde solidarité avec le peuple noir.

L'auteur du Cœur est un chasseur solitaire nous livre des souvenirs et des confidences qui nous font partager son travail d'écrivain, ses doutes et ses moments d'inspiration. Nous découvrons aussi la vérité sur ses relations avec son mari, dont elle divorce en 1941, qu'elle épouse de nouveau en 1945 – une longue, douloureuse et bouleversante histoire d'amour.

Complémentaires, les trois volets de ce livre se répondent entre eux et nous apportent un nouvel éclairage émouvant sur la vie et l'œuvre de Carson McCullers, celle dont Richard Wright disait qu'elle était le seul écrivain blanc à être capable d'écrire sur les Noirs.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264031457
Code sériel : 3277
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ATOS Posté le 3 Septembre 2019
    Elle nous confie ses illuminations, des instants mystérieux, ces passages qui se sont ouverts devant elle soudainement et qui ont donné à ses récits leur âme. Elle nous écrit sa vie ,simplement, ses heures d'attente, de doute, elle nous écrit ses amours, ses amitiés, sa vie telle qu'elle la recevait, s'en étonnait, ce qui la passionnait, l'emportait. Elle nous parle de ces instants de solitude, de perte, d'absence. Et puis on lit ces lettres de guerre. Même si l'on connaît l'issue de sa relation avec Reeves, on ne peut qu'être pris par cet échange épistolaire, dont les combats sur le sol européen durant la seconde guerre mondiale constituent la trame. Et puis viennent les trois dernières grandes nouvelles de Carson ; « Hush, little baby », «  l'homme d'en haut » et «  la marche ». « Elle pouvait se construire une « chambre intérieure » où elle trouvait refuge, pour reprendre souffle, travailler et se protéger elle-même. Trente ans après avoir était dicté, ce texte est comme un journal de voyage à la recherche de ce lieu secret où elle pouvait guérir son âme. Et comme elle le souhaitait sa publication nous offre la chance exceptionnelle de l'y rejoindre ». Carlos L. Dews. “I seem strange to you,... Elle nous confie ses illuminations, des instants mystérieux, ces passages qui se sont ouverts devant elle soudainement et qui ont donné à ses récits leur âme. Elle nous écrit sa vie ,simplement, ses heures d'attente, de doute, elle nous écrit ses amours, ses amitiés, sa vie telle qu'elle la recevait, s'en étonnait, ce qui la passionnait, l'emportait. Elle nous parle de ces instants de solitude, de perte, d'absence. Et puis on lit ces lettres de guerre. Même si l'on connaît l'issue de sa relation avec Reeves, on ne peut qu'être pris par cet échange épistolaire, dont les combats sur le sol européen durant la seconde guerre mondiale constituent la trame. Et puis viennent les trois dernières grandes nouvelles de Carson ; « Hush, little baby », «  l'homme d'en haut » et «  la marche ». « Elle pouvait se construire une « chambre intérieure » où elle trouvait refuge, pour reprendre souffle, travailler et se protéger elle-même. Trente ans après avoir était dicté, ce texte est comme un journal de voyage à la recherche de ce lieu secret où elle pouvait guérir son âme. Et comme elle le souhaitait sa publication nous offre la chance exceptionnelle de l'y rejoindre ». Carlos L. Dews. “I seem strange to you, but anyway I am alive.”'.. Carson Mc Cullers. Astrid Shriqui Garain
    Lire la suite
    En lire moins
  • MAPATOU Posté le 11 Avril 2017
    « Illuminations et nuits blanches » est l’autobiographie inachevée de Carson McCullers et se compose de deux parties distinctes : la partie autobiographique et la correspondance entre l’auteure et son mari pendant la Seconde Guerre mondiale. Je dois avouer que les seuls souvenirs que j’avais de Carson McCullers, ce sont les textes étudiés en cours d’anglais au lycée, notamment » Le coeur est un chasseur solitaire ». J’en ai gardé un sentiment de tristesse qui ne m’avait pas donné envie de réellement découvrir ses romans. Alors, me direz-vous, pourquoi lire son autobiographie ? Parce que je suis curieuse des écrivains et de leurs univers, de ce qui nourrit leurs romans. Dans l’ouvrage en question, j’ai découvert une femme sensible, courageuse (elle s’est battue pendant des années contre la maladie et a beaucoup souffert physiquement), une travailleuse acharnée, qui ne renonce jamais. Mais aussi une jeune femme tombée très jeune sous l’emprise d’un mari menteur, manipulateur, jaloux de son succès et qui n’hésitera pas à la spolier du fruit de son travail. Carson McCullers demandera le divorce en 1941. Malheureusement pour elle, enfin c’est mon avis personnel, Reeves McCullers reprend contact avec elle deux ans plus tard, alors qu’il est mobilisé et envoyé au front... « Illuminations et nuits blanches » est l’autobiographie inachevée de Carson McCullers et se compose de deux parties distinctes : la partie autobiographique et la correspondance entre l’auteure et son mari pendant la Seconde Guerre mondiale. Je dois avouer que les seuls souvenirs que j’avais de Carson McCullers, ce sont les textes étudiés en cours d’anglais au lycée, notamment » Le coeur est un chasseur solitaire ». J’en ai gardé un sentiment de tristesse qui ne m’avait pas donné envie de réellement découvrir ses romans. Alors, me direz-vous, pourquoi lire son autobiographie ? Parce que je suis curieuse des écrivains et de leurs univers, de ce qui nourrit leurs romans. Dans l’ouvrage en question, j’ai découvert une femme sensible, courageuse (elle s’est battue pendant des années contre la maladie et a beaucoup souffert physiquement), une travailleuse acharnée, qui ne renonce jamais. Mais aussi une jeune femme tombée très jeune sous l’emprise d’un mari menteur, manipulateur, jaloux de son succès et qui n’hésitera pas à la spolier du fruit de son travail. Carson McCullers demandera le divorce en 1941. Malheureusement pour elle, enfin c’est mon avis personnel, Reeves McCullers reprend contact avec elle deux ans plus tard, alors qu’il est mobilisé et envoyé au front en Belgique. Il n’aura de cesse de la harceler pour qu’ils se remarient. Elle aura la faiblesse de céder et le cauchemar reprendra de 1945 au 19 Novembre 1953, date à laquelle Reeves se suicidera. Carson McCullers décédera le 29 Septembre 1967 à 50 ans après avoir subi plusieurs attaques cérébrales, être restée paralysée du bras gauche, avoir perdu la vision d’un oeil et avoir été amputée de la jambe gauche et opérée d’un cancer du sein. J’ai trouvé fort intéressant de découvrir la vie de cette femme, ce qui m’a donné envie de finalement lire ses romans, et me suis beaucoup énervée à la lecture des lettres de Reeves !!!
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…