RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Immigration : fantasmes et réalités

            La Découverte
            EAN : 9782707156358
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 154
            Format : 132 x 201 mm
            Immigration : fantasmes et réalités
            Pour une alternative à la fermeture des frontières

            ,

            Collection : Sur le vif
            Date de parution : 02/10/2008

            Face aux fantasmes et aux mensonges, ce livre veut susciter le débat et poser les bonnes questions, analyser les conséquences des politiques menées. Il démonte les solutions hâtiveset montre la réalité des situations.

            L'idée de ce livre est partie d'un double constat : la référence au respect des droits de l'homme ne suffit pas, ou ne suffit plus, pour remettre en cause les politiques migratoires qui leur portent atteinte. Par ailleurs, beaucoup de contrevérités circulent sur la question des migrations : « l'immigration...

            L'idée de ce livre est partie d'un double constat : la référence au respect des droits de l'homme ne suffit pas, ou ne suffit plus, pour remettre en cause les politiques migratoires qui leur portent atteinte. Par ailleurs, beaucoup de contrevérités circulent sur la question des migrations : « l'immigration pèse sur le budget national », « il faut privilégier l'immigration choisie contre l'immigration subie », « l'aide au développement peut interrompre les flux d'émigration », « la lutte contre l'immigration clandestine favorise l'intégration des migrants installés »... Ces idées fausses traduisent une grande méconnaissance de la réalité de l'immigration et de la politique migratoire menée en France par la droite comme par la gauche depuis les années 1970, et plus encore de celle mise en place dans les années 2000 et qui se profile au plan européen.
            Face aux fantasmes et aux mensonges, cet ouvrage a pour objectif de poser les bonnes questions, d'analyser les conséquences des politiques menées et de démonter les solutions hâtives, afin de montrer la réalité des situations et de susciter le débat. Il s'adresse aux personnes qui doutent, ébranlées par les discours sécuritaires ou économistes, bien qu'attachées aux principes. Il suggère qu'une politique alternative à la fermeture des frontières n'est pas forcément irréaliste ou utopique.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782707156358
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 154
            Format : 132 x 201 mm
            La Découverte
            10.20 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Dans l'ouvrage collectif Immigration: fantasmes et réalité, rédigé sous la direction de Claire Rodier (juriste) et d'Emmanuel Terray (anthropologue), la politique française d'immigration est étudiée dans une triple perspective: historique, politique et sociologique. La série d'articles qui composent ce livre entendent battre en brèche plusieurs idées reçues et rappellent quelques réalités. »
            PAGE

            PRESSE

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Apoapo Posté le 6 Février 2016
              Les politiques de l'immigration font l'objet d'un discours si idéologique et électoraliste (entraînant toute une série de passions et de phobies irraisonnées) que la plupart des idées courantes ne sont que "fausses évidences, de celles qui ne s'imposent que parce qu'elles sont sans cesse assenées" (p. 119). Cet ouvrage collectif est un recueil de très courts rapports de femmes et hommes "de terrain" qui essaient, par l'épreuve des données, des informations généralement opaques de la littérature grise, par des recherches impopulaires et non médiatisées (de résistance, pourrait-on presque dire) de torpiller l'hypocrisie de ces politiques publiques. Très peu d'espace est accordé à la réflexion abstraite, à un recul plus académique, à des considérations éthiques ou politologiques de plus large envergure : certains lecteurs pragmatiques apprécieront cela, alors que pour ma part je reste sur ma faim. Mais tous, avant même de se demander si la conclusion que "Il faut en finir avec la fermeture des frontières" ne repose pas sur autre chose que de l'irénisme et ne relève pas de que l'utopie, sentiront s'ébranler toutes les pseudo-certitudes auxquelles ils ont adhéré jusqu'à la lecture, parmi lesquelles : - la mutation des politiques migratoires françaises depuis 1974 avec l'alternance des gouvernements de... Les politiques de l'immigration font l'objet d'un discours si idéologique et électoraliste (entraînant toute une série de passions et de phobies irraisonnées) que la plupart des idées courantes ne sont que "fausses évidences, de celles qui ne s'imposent que parce qu'elles sont sans cesse assenées" (p. 119). Cet ouvrage collectif est un recueil de très courts rapports de femmes et hommes "de terrain" qui essaient, par l'épreuve des données, des informations généralement opaques de la littérature grise, par des recherches impopulaires et non médiatisées (de résistance, pourrait-on presque dire) de torpiller l'hypocrisie de ces politiques publiques. Très peu d'espace est accordé à la réflexion abstraite, à un recul plus académique, à des considérations éthiques ou politologiques de plus large envergure : certains lecteurs pragmatiques apprécieront cela, alors que pour ma part je reste sur ma faim. Mais tous, avant même de se demander si la conclusion que "Il faut en finir avec la fermeture des frontières" ne repose pas sur autre chose que de l'irénisme et ne relève pas de que l'utopie, sentiront s'ébranler toutes les pseudo-certitudes auxquelles ils ont adhéré jusqu'à la lecture, parmi lesquelles : - la mutation des politiques migratoires françaises depuis 1974 avec l'alternance des gouvernements de droite et de gauche, - la dichotomie entre immigration "choisie" et "subie", - le lien entre misère et migration ou entre développement et non-migration, - les coûts et bénéfices réels des migrations et de la "maîtrise des flux migratoires", - la défense des valeurs occidentales par rapport au droit d'asile et aux conventions internationales en vigueur, - l'opportunité de l'harmonisation européenne et de la coopération avec les pays de transit (notamment nord-africains), - la véridicité de la lutte contre les passeurs et autres réseaux mafieux de trafics... J'ai enfin particulièrement apprécié l'épilogue, quelques pages tirées de Le Monde d'hier de Stefan Zweig, dans lesquelles le grand auteur manifestait sa stupéfaction face aux restrictions apportées à la liberté de mouvement des hommes et, de façon générale, à leurs droits, après la Première guerre mondiale. Que ne dirait-il aujourd'hui ! C'est dans les années 1930 qu'il écrit encore : "[...] le premier phénomène visible par lequel se manifesta cette épidémie morale de notre siècle fut la xénophobie : la haine ou, tout au moins, la crainte de l'autre".
              Lire la suite
              En lire moins
            ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
            Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !