Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266261500
Code sériel : 16440
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm

Indulgences

Date de parution : 26/05/2016
Saint Empire germanique, 1500.
« Sorcière ! Sorcière ! » Par une nuit sans lune, son enfant sous le bras, une femme tâche d’échapper à ses poursuivants, avant d’abandonner son doux fardeau sur le parvis d’une église…
Quinze ans plus tard, c’est une belle jeune femme du même âge qui grandit dans...
Saint Empire germanique, 1500.
« Sorcière ! Sorcière ! » Par une nuit sans lune, son enfant sous le bras, une femme tâche d’échapper à ses poursuivants, avant d’abandonner son doux fardeau sur le parvis d’une église…
Quinze ans plus tard, c’est une belle jeune femme du même âge qui grandit dans un monde en pleine métamorphose. Si les lumières de la Renaissance dardent leurs premiers feux, la peste, la guerre et la superstition étendent toujours leurs ombres sur le destin de Gretchen. Et sa quête d’identité va la jeter sur des routes semées d’embûches.
Pendant ce temps, le diable veille…

« Une intrigue haletante. » Femme actuelle

« Très impressionnant. C’est vraiment brillant ! » Amélie Nothomb

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266261500
Code sériel : 16440
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Très impressionnant. C'est vraiment brillant ! » Amélie Nothomb
« Une intrigue haletante. » Femme Actuelle
« De quoi frémir du début à la fin en savourant les instants de répit car l’auteur distille avec soin les différents ingrédients d’un bon roman. » La Libre Belgique
« La richesse du texte, tant dans sa forme que dans les éléments puisés dans les données historiques, procure un environnement littéraire remarquable qui permet de profiter pleinement du destin contrarié de ces deux êtres de lumière au sein d'une ère encore sombre. » Comics Marvel

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nekomata Posté le 28 Juin 2021
    Dans le Saint Empire Romain Germanique du 16ème siècle, nous suivons Eva et Margarete à 15 ans d’intervalle. L’auteur nous emmène dans les guerres de religions qui débutent au côté de Martin Luther, les épidémies, les procès pour sorcellerie, le développement de l’imprimerie, etc. au côté du Diable en personne qui intervient à de nombreuses reprises dans le roman. J’ai beaucoup apprécié ses interventions d’ailleurs. L’auteur nous précise également par des notes de bas de page lorsque les faits ou les personnages dont il parle sont historiques ce qui permet d’en apprendre plus sur cette période dans le SERG ce qui est vraiment appréciable même si parfois j’aurai préféré penser que certaines scènes terribles étaient purement fictionnelles. J’ai été captivée par ce roman qui nous raconte la vie de deux femmes et leurs difficultés à être elles-mêmes parce qu’elles sont des femmes justement et qu’elles ont le malheur d’être intelligentes et d’en vouloir plus qu’une place d’épouse obéissante et de mère. La seule chose que je reproche à ce roman c’est que les deux héroïnes sont tellement belles que tous les hommes en tombent amoureux ou veulent les violer et toutes les femmes en sont jalouses (j’exagère à peine !).... Dans le Saint Empire Romain Germanique du 16ème siècle, nous suivons Eva et Margarete à 15 ans d’intervalle. L’auteur nous emmène dans les guerres de religions qui débutent au côté de Martin Luther, les épidémies, les procès pour sorcellerie, le développement de l’imprimerie, etc. au côté du Diable en personne qui intervient à de nombreuses reprises dans le roman. J’ai beaucoup apprécié ses interventions d’ailleurs. L’auteur nous précise également par des notes de bas de page lorsque les faits ou les personnages dont il parle sont historiques ce qui permet d’en apprendre plus sur cette période dans le SERG ce qui est vraiment appréciable même si parfois j’aurai préféré penser que certaines scènes terribles étaient purement fictionnelles. J’ai été captivée par ce roman qui nous raconte la vie de deux femmes et leurs difficultés à être elles-mêmes parce qu’elles sont des femmes justement et qu’elles ont le malheur d’être intelligentes et d’en vouloir plus qu’une place d’épouse obéissante et de mère. La seule chose que je reproche à ce roman c’est que les deux héroïnes sont tellement belles que tous les hommes en tombent amoureux ou veulent les violer et toutes les femmes en sont jalouses (j’exagère à peine !). Toutes les 10 pages on nous rappelle à quel point elles sont parfaites mais elles ne le mettent pas en avant et à force c’est un peu agaçant. En dehors de ça, j’ai été prise dans le roman du début à la fin. Ce n’est pas le genre de roman avec plein d’actions extraordinaires à chaque page, il prend son temps mais c’est ce que j’ai apprécié et ce qui nous permet de nous immerger pleinement dans cette période sombre du début de la Renaissance.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mainou72 Posté le 11 Avril 2020
    Gros coup de cœur pour ce roman historique! L'histoire se déroule en Allemagne entre 1500 et 1520, et raconte la vie d'une mère et sa fille, mais qui ont été séparée lorsque l'enfant est encore bébé, car la première est pourchassée pour sorcellerie et doit se résoudre a abandonné son enfant sur l'autel d'une église. Mêlant faits historiques et fiction, on se laisse emporter totalement par cette histoire. On ne peut s'empêcher de penser aux piliers de la terre de Kent Follet, lors de cette lecture, parce que même si l'histoire n'a aucun point commun, on y retrouve le même souffle, entre obscurantisme et modernité. Et foi de moi dès que je pourrais approcher une libraire, j'irais chercher le deuxième tome : tentations, avec hâte et grand plaisir.
  • emmapaspis Posté le 21 Mars 2018
    "Très impressionnat. C'est vraiment brillant!" nous dit Amélie Nothomb, en quatrième de couverture. C'est bien plus encore. Un conte de vérités historiques, augmenté de proses médicalisées, TEL que perçues en l'an 1500, puis sous Charles Quint L'alternance des chapitres nous permet de comparer deux datations de l'époque. C'est tout simplement génial d'indulgentes écritures, un vrai régal des yeux et de l'esprit!
  • Ankya Posté le 24 Janvier 2018
    Acheté par hasard, suivant le petit papier du libraire posé sur le livre, il s'agit du premier livre que je lis cette année 2018. Mêlant faits historiques, personnages ayant existés, mythes et légendes ainsi que fiction pure, ce livre part dans les travers de la fin du Moyen-Âge, lorsque, pour faire le Bien on faisait le Mal (Inquisition, chasse aux sorcières...). J'ai vraiment adoré les deux histoires, celles d'Eva et de Margarete. Le récit est cohérent et la violence y est justifiée par l'histoire, mais aussi l'Histoire. Souvent révoltante, mais aussi instructrice pour la lectrice que je suis. De plus, j'ai découvert plein de nouveaux mots ! Je crois que c'est à ce jour le livre avec lequel j'ai le plus enrichi mon vocabulaire. Beaucoup de termes vieillis, mais d'autres contemporains. Et ça, j'aime !
  • cecileterrestria Posté le 31 Décembre 2017
    Ce roman témoigne réellement de la passion de l’auteur pour l’Empire germanique du moyen-âge, pendant toute la lecture de cette oeuvre, j’ai été impressionnée par le travail de recherche de l’auteur qui nous plonge avec réalisme dans un décor en mutation qui hésite encore entre le passé et l’innovation. Ne serait-ce donc que pour l’atmosphère, le décor, l’approche réaliste des lieux et des évènements, je trouve que ce roman est à lire. L’histoire ensuite nous est présentée par le biais de deux héroïnes, nous suivons leur histoire au rythme alterné d’un chapitre sur deux. Cela donne une haleine et un dynamisme appréciable à l’ouvrage qui se lit donc plutôt rapidement. Il y a par moment des essoufflements mais l’on peut se demander si ce n’est pas une volonté de l’auteur pour donner plus de réalisme à certains passages et pour résonner avec l’ambiance lourde et trainante de certaines expériences vécues par les protagonistes. Dans cette première partie, l’on assiste à la formation des deux femmes que l’on va suivre tout au long du livre, on les voit se construire l’une dans l’épreuve, l’autre en grandissant et en découvrant la vie. Ce sont deux femmes de caractères qui sont mises en scène et... Ce roman témoigne réellement de la passion de l’auteur pour l’Empire germanique du moyen-âge, pendant toute la lecture de cette oeuvre, j’ai été impressionnée par le travail de recherche de l’auteur qui nous plonge avec réalisme dans un décor en mutation qui hésite encore entre le passé et l’innovation. Ne serait-ce donc que pour l’atmosphère, le décor, l’approche réaliste des lieux et des évènements, je trouve que ce roman est à lire. L’histoire ensuite nous est présentée par le biais de deux héroïnes, nous suivons leur histoire au rythme alterné d’un chapitre sur deux. Cela donne une haleine et un dynamisme appréciable à l’ouvrage qui se lit donc plutôt rapidement. Il y a par moment des essoufflements mais l’on peut se demander si ce n’est pas une volonté de l’auteur pour donner plus de réalisme à certains passages et pour résonner avec l’ambiance lourde et trainante de certaines expériences vécues par les protagonistes. Dans cette première partie, l’on assiste à la formation des deux femmes que l’on va suivre tout au long du livre, on les voit se construire l’une dans l’épreuve, l’autre en grandissant et en découvrant la vie. Ce sont deux femmes de caractères qui sont mises en scène et c’est appréciable de voir des femmes fortes, déterminées, intelligentes et insoumises surtout dans une époque où la norme est d’être à l’opposé. Elles sont d’autant plus attachantes qu’elles ont de la profondeur et qu’on s’identifie à elles aisément. A peu près à la moitié de l’ouvrage, il y a un changement de décor important pour le personnage de Gretchen et je trouve qu’on y perd en profondeur, autant l’accélération de la narration convient parfaitement au changement de décor autant je regrette profondément que les nuances et la consistance du personnage s’effacent, je me suis surprise à poser le livre bien plus souvent… Je regrette également un peu la fin qui se termine un peu rapidement, là également il y a un manque de profondeur au niveau des émotions et des personnages au profit de la rapidité de narration, il y aurait pourtant eu largement matière à creuser. Ceci dit cette précipitation reste cohérente avec l’effervescence ambiante de la ville et de la politique du moment. A priori, ce livre est le premier d’une série et je serai ravie de lire la suite, je l’ai vraiment bien apprécié, mon seul bémol est donc pour cette fin trop rapide et trop survolée. Malgré ce bémol, je recommande ce roman notamment aux personnes qui aiment la thématique de la chasse aux sorcières et du moyen-âge. Certains passages sont très durs et crus, ils peuvent déplaire, néanmoins, ils s’intègrent parfaitement à la période et aux sujets traités et ne sont, à mon sens, pas une volonté malsaine d’en rajouter gratuitement. Je salue encore une fois le travaille de recherche de l’auteur qui mérite vraiment qu’on s’y attarde.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.