Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264067418
Code sériel : 5266
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 216
Format : 108 x 177 mm

Intempérie

Marie VILA CASAS (Traducteur)
Date de parution : 02/03/2017
Sur une terre angoissante et desséchée, un petit garçon tente de survivre… Un conte pour adultes violent et glaçant.
Dans une plaine desséchée, sous un soleil implacable, un petit garçon fuit. Bientôt, il a trop faim, trop soif. Quand il aperçoit un vieux berger en train de dormir, il tente de le voler. Dès lors, tout change pour le vieillard et l'enfant. Mais ceux qui veulent le petit se... Dans une plaine desséchée, sous un soleil implacable, un petit garçon fuit. Bientôt, il a trop faim, trop soif. Quand il aperçoit un vieux berger en train de dormir, il tente de le voler. Dès lors, tout change pour le vieillard et l'enfant. Mais ceux qui veulent le petit se rapprochent. Et la confrontation a lieu, d'une violence inouïe. C'est que la lutte signifie bien plus que le combat des corps, les blessures et le sang. Quand ce sera fini, enfin, il pleuvra.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264067418
Code sériel : 5266
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 216
Format : 108 x 177 mm
10/18

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • diablotin0 Posté le 23 Septembre 2017
    Comme le souligne la 4ème de couverture, ce livre a quelque chose du roman de Cornac Mc Carthy "la route" mais il m'a fait aussi souvent penser à celui d'Ivan Repila "Le puits". Dans ces trois livres, les relations humaines sont décrites avec une émotion très forte même si très particulières et très en retenue. Beaucoup de pudeur se dégage de ce merveilleux roman. L'ambiance est sèche, aride, sombre et pourtant, en filigrane, on ressent le lien fort qui se tisse entre le petit garçon et le chèvrier. Leurs relations sont fortes tout en étant décrites avec une extrême pudeur qui pourrait même passer pour de la distance, de la froideur. Au-delà des relations humaines, Jesus Carrasco nous livre un roman sur la quête de liberté. C'est un très beau roman qui mérite amplement le succès qu'il a apparemment eu en Espagne.
  • thierryecrit Posté le 8 Juillet 2017
    3.5 ou 4 ? Finalement plutôt 3.5 (la note des bons livres que je ne garde pas dans ma bibliothèque). L'histoire est forte, bien construite, et on s'y laisse prendre. L'émotion passe, mais on se dit qu'elle nous prendrait encore plus si l'auteur optait pour une écriture plus simple. Ecrit-on pour raconter une histoire (et disparaître en tant qu'auteur, se faire oublier) ou par amour des belles phrases (et être admiré quant à sa maîtrise de la langue) ? J'ai le sentiment que Jesus Carasco est dans la seconde catégorie. Dommage
  • Aurora1650 Posté le 19 Novembre 2016
    Magnifique Roman, je l'ai découvert lors du festival de la littérature européenne de Cognac. L'ecriture est magnifique, l'auteur arrive à nous plonger dans une atmosphère sèche, aride .... On la ressent presque... La relation entre le petit garçon et le chevrier est très touchante. Il y a très peu de dialogue mais on ne le lâche pas tant on est tenu en haleine. Je le recommande vivement.
  • Deslivresetvous16 Posté le 10 Octobre 2016
    Pour échapper à l'enfer de son village, un enfant fugue, sans savoir vraiment où aller. Sa rencontre avec un chevrier lui permettra t-il d'échapper à ses tourmenteurs ? Sous un soleil de plomb, nous découvrons une Espagne, victime d'un dérèglement climatique tellement violent qu'il dérègle aussi les rapports humains. L'humanité ne résiste pas aux intempéries. Un roman captivant que l'on n'oublie pas.
  • emilie55 Posté le 17 Août 2016
    un conte brûlant, âpre qui laisse des traces. Ce livre hante longtemps. D'une violence bestiale mais le respect de l'humain est là, malgré tout.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…