En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        J'ai bien l'honneur de vous buter

        Pocket
        EAN : 9782266266680
        Code sériel : 14
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 224
        Format : 108 x 177 mm
        J'ai bien l'honneur de vous buter

        Date de parution : 25/02/2016
        « Dame seule, habitant Angleterre, cherche chauffeur français ne parlant pas l'anglais. »
        Il y a des petites annonces, on ne sait pas pourquoi, qui vous poussent à postuler. A little parce que le Vieux l'ordonne. A lot parce que c'est louche. Et surtout because on aime bien les dames seules.
        Trois conditions,...
        « Dame seule, habitant Angleterre, cherche chauffeur français ne parlant pas l'anglais. »
        Il y a des petites annonces, on ne sait pas pourquoi, qui vous poussent à postuler. A little parce que le Vieux l'ordonne. A lot parce que c'est louche. Et surtout because on aime bien les dames seules.
        Trois conditions, un profil idéal : San-Antonio.

        SAN-ANTONIO ANNÉES 50

        Texte original
        @ Disponible chez 12-21
        L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266266680
        Code sériel : 14
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 224
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        6.40 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • linus54 Posté le 1 Juin 2018
          Dans la réédition de 1965, il y a eu manifestement réécriture: témoins la DS qui a remplacé la Frégate (mais la substitution a été omise une fois) et quelques autres anachronismes flagrants pour 1954: les "films avec Belmondo" et le président "Pomme- Pie XII" (celui-là reste encore de la prescience en 1965). Ces ravalements sont-ils le fait de Frédéric Dard lui-même ? Et derrière les anachronismes évidents, quels autres ajustements, mineurs ou significatifs ?? Seuls les heureux possesseurs de l'édition originale pourraient jouer au" jeu des sept erreurs".
        • Didier_Tr Posté le 9 Juillet 2017
          Toujours un grand plaisir de se lire un San Antonio. Une langue créée par Frédéric Dard, morte avec lui. J'avoue qu'il y a des mots que je ne comprends pas, même en faisant un effort. Voir aussi que dans cet après-guerre, la guerre n'était pas si loin, alors que pour les moins de 60 ou 70 ans aujourd'hui, elle s'apparente davantage à l'histoire de France qu'à quelque chose que nos parents ont vécu. Donc venons en au fait, notre bon commissaire San Antonio est engagé comme chauffeur à Londres. Vont s'enchainer les morts à vitesse grand V, et notre Antoine préféré va être soumis à rude épreuve, avant de triompher, comme d'habitude. L'intrigue elle-même est solide. De quoi se rappeler qu'autant de San A et de Fleuve Noir, Frédéric Dard sortait 4 romans par an. Certes ils étaient un peu moins épais que les polars contemporains, mais c'était une performance littéraire de haut niveau.
        • Beathi Posté le 24 Mai 2014
          14ème roman de San-Antonio publié en 1955 (dépôt légal 1ème trimestre 1955). L'histoire se déroule en juillet 1954 en Grande-Bretagne pendant environ 2 semaines. Il s'agit de sa deuxième mission en Grande-Bretagne : son chef a lu dans un quotidien qu'une anglaise recherche un chauffeur français ne parlant pas anglais. Intrigué par cette annonce, il demande à San-Antonio de jouer le rôle du chauffeur. Intrigue moyenne avec quelques incohérence, San-Antonio opère de nouveau en solo. Voici les informations concernant le commissaire dans ce livre : - poids : environ 84 kg - ne parle toujours pas anglais
        • lecassin Posté le 16 Avril 2012
          "J'ai bien l'honneur... de vous buter", un honnête San-Antonio. Surtout après "Deuil express" où pour la première fois, le trio infernal San-Antonio, Bérurier, Pinaud était sur le terrain. Pas de Pinaud ici, ni de Bérurier, bien que cité quatre fois du genre "comme dirait mon copain Bérurier". Ajoutez à ça un retour sur des préoccupations liées à la fuite d'anciens nazis pour l'Amérique du Sud, on pourrait presque penser à une régression dans la série... Sauf qu'il y a le le style : l'argot gagne du terrain, les digressions fantaisistes font leur apparition, le Kama Sutra san-antoniesque se voit enrichi de pas moins de cinq position. Bref, si Paris ne s'est pas fait en un jour, un excellent S.A. mettra encore quelques années à apparaître sous la plume de Fréderic Dard. Patience.
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com