Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266273411
Code sériel : 16864
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 210 mm
Jeu de miroirs
Serge Quadruppani (traduit par)
Date de parution : 12/01/2017
Éditeurs :
Pocket

Jeu de miroirs

Serge Quadruppani (traduit par)
Date de parution : 12/01/2017
Tandis que la mafia sévit à Vigàta à coups d’incendie, de fusillade, de disparition, Montalbano rencontre une très séduisante voisine qui semble beaucoup tenir à rendre publique leur liaison.
Ensuite, un...
Tandis que la mafia sévit à Vigàta à coups d’incendie, de fusillade, de disparition, Montalbano rencontre une très séduisante voisine qui semble beaucoup tenir à rendre publique leur liaison.
Ensuite, un mystérieux correspondant joue au chat et à la souris avec le commissaire, et lui tend des pièges qui risquent de...
Tandis que la mafia sévit à Vigàta à coups d’incendie, de fusillade, de disparition, Montalbano rencontre une très séduisante voisine qui semble beaucoup tenir à rendre publique leur liaison.
Ensuite, un mystérieux correspondant joue au chat et à la souris avec le commissaire, et lui tend des pièges qui risquent de lui faire perdre d’abord son honorabilité puis sa vie.
Tiraillé entre le combat contre la corruption qui assaille sa ville et la présence d’une femme fatale, laquelle n’est pas sans rappeler La Dame de Shanghaï d’Orson Welles, Montalbano se voit entraîné dans un redoutable jeu de miroirs.

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266273411
Code sériel : 16864
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Herve-Lionel Posté le 21 Août 2021
    N°1573 - Août 2021 Jeu de miroirs – Andrea Camilleri – Fleuve noir. Traduit de l’italien par Serge Quadruppani. Tout saute à Vigala et on ne compte plus les commerces détruits peut-être à cause de l’impôt mafieux non payé, les fusillades et les disparitions. Pourtant une bombe est disposée de telle manière devant un immeuble comportant également des appartements qu’on aurait dit qu’elle était destinés à un résident et non pas au commerçant. Erreur ou avertissement ou simplement volonté de brouiller les pistes de la part de la sempiternelle mafia, comme dans un jeu de miroirs ? Qu’y a t-il en effet de plus trompeur d’un reflet de miroir , à la fois déformant et générateur d’imagination parce que là est souvent la frontière entre la réalité et l’illusion voire le fantasme, et en ce qui concerne Montalbano entre vérité, et fausse piste, apparence et évidence, innocence et culpabilité. Dans le même temps Montalbano qui apporte son aide sa voisine en panne de voiture, la belle Liliana, un peu délaissée par son mari et tombe sous le charme de celle-ci. Pourtant le moteur de la voiture a été endommagé volontairement, ce qui n’est pas sans poser des questions au policier d’autant qu’il découvre... N°1573 - Août 2021 Jeu de miroirs – Andrea Camilleri – Fleuve noir. Traduit de l’italien par Serge Quadruppani. Tout saute à Vigala et on ne compte plus les commerces détruits peut-être à cause de l’impôt mafieux non payé, les fusillades et les disparitions. Pourtant une bombe est disposée de telle manière devant un immeuble comportant également des appartements qu’on aurait dit qu’elle était destinés à un résident et non pas au commerçant. Erreur ou avertissement ou simplement volonté de brouiller les pistes de la part de la sempiternelle mafia, comme dans un jeu de miroirs ? Qu’y a t-il en effet de plus trompeur d’un reflet de miroir , à la fois déformant et générateur d’imagination parce que là est souvent la frontière entre la réalité et l’illusion voire le fantasme, et en ce qui concerne Montalbano entre vérité, et fausse piste, apparence et évidence, innocence et culpabilité. Dans le même temps Montalbano qui apporte son aide sa voisine en panne de voiture, la belle Liliana, un peu délaissée par son mari et tombe sous le charme de celle-ci. Pourtant le moteur de la voiture a été endommagé volontairement, ce qui n’est pas sans poser des questions au policier d’autant qu’il découvre qu’elle a des mœurs assez libres. Cette incivilité est peut-être le fait d’un amant éconduit ?Dans cet épisode Montalbano a quelque chose du « donnaiolo » (Don Juan) comme disent si joliment nos amis Italiens mais le sex-appeal de Liliana auquel il n’est pas indifférent peut cacher une demande de protection et peut-être un appel au secours … ou d’une volonté de le manipuler. Cette belle femme bouleverse le cœur des hommes qui la croisent mais malheureusement cela va lui porter malheur, sur fond de trafic de drogue, de jeu d’influence entre clans mafieux, de règlement de comptes et de volonté de se débarrasser du commissaire un peu trop curieux et pas mal roublard par la même occasion. Nous retrouvons un Montablabano toujours aussi éloigné géographiquement de Livia son éternelle compagne et aussi pas mal jaloux au point que chacune de leurs conversations téléphoniques qui devraient normalement être amoureuses se terminent immanquablement en engueulades. S’il a perdu un peu de sa jeunesse et de sa souplesse, il a cependant gardé son appétit pour la cuisine italienne et nous avons droit ici à de nombreuses recettes et peut-être aussi à leur fumet. Un bon moment de lecture en tout cas.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Baluzo Posté le 9 Janvier 2021
    sans doute pas le meilleur livre mais en tous cas , le commissaire Montalbano est vraiment, lui à son meilleur niveau, frôlant une inculpation mais bien entendu , pour retourner cela vers un succès retentissant....On y retrouve toute la complexité des intrigues de Camilleri dans cette identité sicilienne tellement particulière ( on a même parfois l'impression de sentir les fumets des plats que déguste( ou enfourne) Montalbano) à savourer comme tous les autres!
  • mireille.lefustec Posté le 7 Octobre 2019
    Il gioco degli specchi . Selliero 2011 Voici le dernier de ma liste du moment. Je fais une pause avant de la compléter. Les personnages sont les mêmes, on les connaît bien, on a l'impression de faire partie de leur équipe. Merci à Catarella, l'indispensable. Cette fois, comme en un jeu de miroirs, quelqu'un semble vouloir compromettre personnellement le célèbre commissaire. Les reflets trompeurs, les déformations, les demi-vérités, tourbillonnent au gré de la métaphore des miroirs. Le commissaire est sur ses gardes : qui sont les nouveaux voisins de la villa proche de la sienne ? L'homme s'absente souvent, sa femme est seule, jeune et très belle. (Tiens,tiens) Lorsque sa voiture ne veut pas démarrer, notre grand cœur s'offre pour la conduire jusqu'au bus. Mais il n'est pas détendu. Peut-être parce qu'encore étourdi par ses rêves de la nuit. Il a l'impression d'être manipulé. Quelqu'un, mystérieux et invisible se joue-t-il de lui ? Il comprend qu'autour de lui, réalité et illusions se confondent. Les miroirs d"forment l'espace. L'enquête est bien menée; mon intérêt n'a pas faibli. Bien sûr, et ce n'est pas une rareté, mafia, familles rivales et drogue sont les ingrédients récurrents. Je n'en révèle pas d'avantage. J'aime l'humour et les prises de position de Camilleri. Quels beaux coups de griffes... Il gioco degli specchi . Selliero 2011 Voici le dernier de ma liste du moment. Je fais une pause avant de la compléter. Les personnages sont les mêmes, on les connaît bien, on a l'impression de faire partie de leur équipe. Merci à Catarella, l'indispensable. Cette fois, comme en un jeu de miroirs, quelqu'un semble vouloir compromettre personnellement le célèbre commissaire. Les reflets trompeurs, les déformations, les demi-vérités, tourbillonnent au gré de la métaphore des miroirs. Le commissaire est sur ses gardes : qui sont les nouveaux voisins de la villa proche de la sienne ? L'homme s'absente souvent, sa femme est seule, jeune et très belle. (Tiens,tiens) Lorsque sa voiture ne veut pas démarrer, notre grand cœur s'offre pour la conduire jusqu'au bus. Mais il n'est pas détendu. Peut-être parce qu'encore étourdi par ses rêves de la nuit. Il a l'impression d'être manipulé. Quelqu'un, mystérieux et invisible se joue-t-il de lui ? Il comprend qu'autour de lui, réalité et illusions se confondent. Les miroirs d"forment l'espace. L'enquête est bien menée; mon intérêt n'a pas faibli. Bien sûr, et ce n'est pas une rareté, mafia, familles rivales et drogue sont les ingrédients récurrents. Je n'en révèle pas d'avantage. J'aime l'humour et les prises de position de Camilleri. Quels beaux coups de griffes contre les politiques, les entrepreneurs etc.......... ,
    Lire la suite
    En lire moins
  • lehibook Posté le 23 Mai 2019
    . où l’on retrouve Montalbano et son équipe. Notre commissaire combat joyeusement son angoisse de vieillir par la bonne chère et les tentations de la chair même si celles-ci peuvent se révéler de dangereux miroirs aux alouettes .Car les adversaires mafieux et politiques font feu de tout bois pour égarer sa perspicacité . Et ,comme toujours ,quel bonheur de langage remarquablement traduit par S.Quadruppani !…
  • Livrespassions Posté le 25 Février 2019
    Un très bon livre. Un bon moment de lecture avec ce suspens .Le commissaire Montalbano est un fin limier , menant ces enquêtes avec un intérêt et un suspens tout au long de ce livre
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.