Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266174732
Code sériel : 13404
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm

J'habite en bas de chez vous

,

Date de parution : 18/10/2007

« Je le sais d’expérience, on peut avoir des papiers en règle, un travail, des amis, une famille et dormir dehors. »

À 42 ans, Brigitte se retrouve dans la rue. Pour ne pas mourir sous les coups d'un homme, elle, qui avait une vie comme les autres, s’enfuit. Elle est...

« Je le sais d’expérience, on peut avoir des papiers en règle, un travail, des amis, une famille et dormir dehors. »

À 42 ans, Brigitte se retrouve dans la rue. Pour ne pas mourir sous les coups d'un homme, elle, qui avait une vie comme les autres, s’enfuit. Elle est SDF.
La rue devient sa maison. Seule, elle subit la faim, le mépris, la solitude, le froid, la peur et la violence.
Elle s’accroche. Survit.

« Vif, acéré, le témoignage porte. » L'Express

« (...) un livre qui tord le cœur. » ELLE

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266174732
Code sériel : 13404
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Vif, acéré, le témoignage porte. »

L’Express

« (…) un livre qui tord le cœur. »

ELLE

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • GPascal31 Posté le 5 Septembre 2021
    Livre lu il y a plusieurs années, acheté par hasard avant de monter dans un train. Récit autobiographique poignant d’un parcours de vie dont chacun se croit à l’abri, et pourtant ... Comment une femme installée, avec un travail, une famille, un mari et des amis, peut-elle un jour se retrouver seule dans la rue, en France ? Et comment trouver le courage de s’en sortir ? Merci Brigitte pour votre témoignage qui nous ouvre les yeux sur une réalité que l’on préfère souvent ignorer ... Je m’investis aujourd’hui dans diverses associations œuvrant pour les femmes en grande précarité, et c’est une belle leçon de vie.
  • Ranine Posté le 31 Décembre 2020
    La descente est rapide, la remontée lente. Brigitte, femme tombée dans la rue parce que battue, nous raconte avec pudeur, sa descente aux enfers et la difficulté d'en sortir. Car la rue est collante, présente même des années après, même quand on s'en sort. Que peut on donner à quelqu'un qui est dans la rue ? De la dignité !
  • Christie71 Posté le 7 Mars 2018
    Après les quelques derniers jours très froids que nous venons de vivre, et après avoir lu ce livre, on ne peut que penser à ceux qui vivent dehors. Et si devenir SDF n'arrivait pas qu'aux autres !!! C'est une histoire vraie qui nous ramène vite à la dure réalité de la vie. A lire, vraiment.
  • jeunejane Posté le 26 Février 2018
    Brigitte vit avec un homme avec qui elle travaille. Il gère un club de sport, elle a fait des études qui lui permettent de gérer la comptabilité. A 42 ans, elle se retrouve face à un homme qui la bat, qui la trompe et elle décide de partir sans un sou. C'est une situation sans issue étant donné que son compagnon malfaisant est son employeur. Elle se retrouve donc à la rue où elle nous décrit tout son cheminement pour arriver à dormir, à manger, à se laver, à se loger parfois. Elle trouve un refuge précaire sous les arcades de la place des Vosges, elle arrive à s'habituer à la faim, à ses compagnons d'infortune, résiste à la drogue, à l'alcool mais ce qu'elle ne supporte pas, c'est le froid. Elle vivra deux ans à la rue avec un autre SDF pour s'en sortir grâce aux associations, aux bénévoles, à sa volonté. Un passage étonnant est celui où elle manque d'air quand elle retrouve un logis. En ressortant le livre de ma bibliothèque, quelle ne fut pas ma surprise de voir qu'elle avait écrit son expérience avec l'aide de Véronique Mougin que je ne connaissais pas à l'époque de ma lecture du livre en 2007. J'ai eu... Brigitte vit avec un homme avec qui elle travaille. Il gère un club de sport, elle a fait des études qui lui permettent de gérer la comptabilité. A 42 ans, elle se retrouve face à un homme qui la bat, qui la trompe et elle décide de partir sans un sou. C'est une situation sans issue étant donné que son compagnon malfaisant est son employeur. Elle se retrouve donc à la rue où elle nous décrit tout son cheminement pour arriver à dormir, à manger, à se laver, à se loger parfois. Elle trouve un refuge précaire sous les arcades de la place des Vosges, elle arrive à s'habituer à la faim, à ses compagnons d'infortune, résiste à la drogue, à l'alcool mais ce qu'elle ne supporte pas, c'est le froid. Elle vivra deux ans à la rue avec un autre SDF pour s'en sortir grâce aux associations, aux bénévoles, à sa volonté. Un passage étonnant est celui où elle manque d'air quand elle retrouve un logis. En ressortant le livre de ma bibliothèque, quelle ne fut pas ma surprise de voir qu'elle avait écrit son expérience avec l'aide de Véronique Mougin que je ne connaissais pas à l'époque de ma lecture du livre en 2007. J'ai eu envie de relire le livre car on croise pas mal de SDF qui nous ressemblent de plus en plus, chez qui on voit aussi que la vie a basculé ou que la force de continuer comme les autres les a quittés. Et je pense alors à la chanson de Claudio Kappeo"Un homme debout". Ce qui est remarquable dans ce livre-document, c'est qu'à aucun moment, Brigitte n'adopte un ton plaintif. Elle nous livre son expérience qui ne saurait faire qu'une chose, c'est nous ouvrir les yeux pour nous montrer que la précarité peut toucher tout le monde.
    Lire la suite
    En lire moins
  • titiseb77 Posté le 3 Avril 2017
    Tout d'abord, je tiens à préciser que si il y a vraiment quelque chose que je déteste, c'est faire une critique sur un témoignage et de surcroît quand celui-ci est vraiment triste, je ne critiquerais donc pas le style d'écriture qui malgré tout est plaisant et je ne vous parlerais que de mon ressenti concernant l'histoire de Brigitte, cette femme de 42 ans qui s'est retrouvée bien malgré elle à la rue pendant un peu plus de 2 ans. Excluant son enfance malheureuse, quand Brigitte nous raconte son histoire, on a envie de la secouer et de lui demander ce qu'elle cherchait en agissant ainsi, et sans lui jeter la pierre, on a envie de lui dire "tu t'es jetée toute seule dans la gueule du loup", mais au fur et à mesure de la lecture, on se pose la question : Et moi qu'est ce que j'aurais fait à sa place, je n'aurais certainement pas fait mieux. Ce témoignage est vraiment bouleversant, et moi qui n'est pas la larme facile, je dois dire que j'ai souvent eu les yeux qui piquaient et c'est avec un regard tout nouveau que je vais porter sur les gens vivants dans la rue. Ce livre nous... Tout d'abord, je tiens à préciser que si il y a vraiment quelque chose que je déteste, c'est faire une critique sur un témoignage et de surcroît quand celui-ci est vraiment triste, je ne critiquerais donc pas le style d'écriture qui malgré tout est plaisant et je ne vous parlerais que de mon ressenti concernant l'histoire de Brigitte, cette femme de 42 ans qui s'est retrouvée bien malgré elle à la rue pendant un peu plus de 2 ans. Excluant son enfance malheureuse, quand Brigitte nous raconte son histoire, on a envie de la secouer et de lui demander ce qu'elle cherchait en agissant ainsi, et sans lui jeter la pierre, on a envie de lui dire "tu t'es jetée toute seule dans la gueule du loup", mais au fur et à mesure de la lecture, on se pose la question : Et moi qu'est ce que j'aurais fait à sa place, je n'aurais certainement pas fait mieux. Ce témoignage est vraiment bouleversant, et moi qui n'est pas la larme facile, je dois dire que j'ai souvent eu les yeux qui piquaient et c'est avec un regard tout nouveau que je vais porter sur les gens vivants dans la rue. Ce livre nous fait ressentir de la colère (beaucoup de colère), de l'espoir, du chagrin, de la compassion... on a envie que les choses changent rapidement pour qu'il ne soit pas trop tard pour ces personnes en grande détresse.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.