Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259282604
Code sériel : ABEI
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 1536
Format : 108 x 177 mm

Joseph Kessel

ou sur la piste du lion

Collection : L'Abeille Plon
Date de parution : 05/03/2020
La magistrale biographie de l’auteur du Lion et des Cavaliers, à la fois l’itinéraire d’une existence mouvementée, un roman d’amour pour l’auteur et le reflet de l’histoire politique et littéraire du XXe siècle.
Romancier adulé du public et souvent jalousé par l’intelligentsia, Joseph Kessel a tout vu, tout connu, tout expérimenté d’un monde en pleine évolution. « Ma vie est plus importante que mon œuvre mais on peut vivre et écrire à la fois… » dit-il un jour. Les quatre-vingt-cinq volumes que compte... Romancier adulé du public et souvent jalousé par l’intelligentsia, Joseph Kessel a tout vu, tout connu, tout expérimenté d’un monde en pleine évolution. « Ma vie est plus importante que mon œuvre mais on peut vivre et écrire à la fois… » dit-il un jour. Les quatre-vingt-cinq volumes que compte sa bibliographie en sont le miroir fidèle et passionnant.
Yves Courrière a plongé dans le maelström que fut la vie d’un homme exceptionnel dont, durant près de vingt ans, il eut la chance d’être l’ami et le confident. Loin de se vouloir hagiographe, il n’a été guidé, dans cette biographie monumentale, que par une idée, legs de Jef : « Ne pas juger, et ne rien cacher d’un sang qui est profond et pur. » Itinéraire d’une existence mouvementée, roman d’amour, reflet de l’histoire politique et littéraire du XXe siècle, Joseph Kessel ou Sur la piste du lion illustre, avec un rare amour des hommes et des événements, le mot de celui qui, pour Yves Courrière, fut « son frère et son père à la foi” » : « L’humanité ne vaut pas cher mais je l’aime et, quoi qu’il arrive, j’aime la vie. »
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259282604
Code sériel : ABEI
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 1536
Format : 108 x 177 mm
Plon

Ils en parlent

" Édition de poche, peut-être, mais énorme pavé tout de même : avec plus de 1500 pages, cette imposante biographie consacrée à Joseph Kessel représente une somme impressionnante qui se lit pourtant comme un roman. Mais il s’agit du roman d’une existence hors norme.
Yves Courtière s’est attelé à la tâche immense de nous conter la vie de l’auteur du Lion. Un parcours mouvementé et romanesque qui se veut le « reflet de l’histoire politique et littéraire du XXe siècle ». Ami et confident, Yves Courtière eut le privilège de côtoyer de près Joseph Kessel durant une vingtaine d’années. On mesure cette chance d’avoir fréquenté un tel génie après avoir refermé ce livre. Que l'on ne manquera pas de relire encore et encore. "
T. B. / L'Alsace

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mfrance Posté le 9 Mars 2021
    Sur la piste du lion ..... en compagnie de l'ogre Kessel. L'ogre, oui, car Kessel a tout dévoré à belles dents, a vécu mille vies en une seule, s'est saoulé, sa vie durant, d'aventures, de voyages, de jeu, d'alcool, d'amitiés viriles.... et de femmes aussi. En ce qui concerne ces dernières, on ne peut pas affirmer qu'il les ait appréciées, il les a d'ailleurs en général plus consommées qu'appréciées. Seule, sa première épouse a été tendrement mais, hélas, bien mal aimée ! Toutes ses expériences, il a su les transcender par l'écriture en tant que journaliste et écrivain : reportages, nouvelles, romans et il a fait de ses aventures et de nombre des personnages qu'il a rencontrés le suc de son oeuvre protéiforme et abondante. Dans cette exceptionnelle biographie, servie par le talent d'Yves Courrière, qui d'une écriture nerveuse, inspirée, imagée, magnifie l'incroyable existence de son ami Jef, à qui il rend ainsi le plus beau des hommages, le lecteur a la chance de participer à l'existence tumultueuse de cet être hors du commun. Le ton est toujours chaleureux, mais Yves Courrière ne se livre pas pour autant à une hagiographie débridée. Connaissant très bien l'homme Kessel, il sait en montrer... Sur la piste du lion ..... en compagnie de l'ogre Kessel. L'ogre, oui, car Kessel a tout dévoré à belles dents, a vécu mille vies en une seule, s'est saoulé, sa vie durant, d'aventures, de voyages, de jeu, d'alcool, d'amitiés viriles.... et de femmes aussi. En ce qui concerne ces dernières, on ne peut pas affirmer qu'il les ait appréciées, il les a d'ailleurs en général plus consommées qu'appréciées. Seule, sa première épouse a été tendrement mais, hélas, bien mal aimée ! Toutes ses expériences, il a su les transcender par l'écriture en tant que journaliste et écrivain : reportages, nouvelles, romans et il a fait de ses aventures et de nombre des personnages qu'il a rencontrés le suc de son oeuvre protéiforme et abondante. Dans cette exceptionnelle biographie, servie par le talent d'Yves Courrière, qui d'une écriture nerveuse, inspirée, imagée, magnifie l'incroyable existence de son ami Jef, à qui il rend ainsi le plus beau des hommages, le lecteur a la chance de participer à l'existence tumultueuse de cet être hors du commun. Le ton est toujours chaleureux, mais Yves Courrière ne se livre pas pour autant à une hagiographie débridée. Connaissant très bien l'homme Kessel, il sait en montrer les forces mais aussi les faiblesses, voire les petitesses. Et du coup, rien de cet exceptionnel phénomène que fut Jef ne nous demeure étranger ! Jugez-en plutôt : Naître en Amérique du Sud, puis passer son enfance et sa jeunesse en Russie et en France. Participer à dix-huit ans, aux combats aériens de la Première guerre mondiale, à l'époque des balbutiements de l'aviation. Boucler un tour du monde à vingt ans, ce qui vous pose un homme et vous invite à tous les appétits. Gagner des fortunes et les claquer au jeu tout aussi vite. Aller, aller sans cesse, là où il y a du danger, car il faut appréhender "l'ivresse de vivre". S'engager dans la Résistance durant la Seconde guerre mondiale. Parcourir en aventurier l'Irlande, la Syrie, Israël et le Liban, le Sahara , l'Afrique, l'Afghanistan, etc En outre, cet ouvrage possède, entre autres mérites, celui d'évoquer précisément la genèse de la plupart des oeuvres de Kessel, ce qui nous invite à la lecture de celles que nous ne connaissons pas ; sans oublier la "naissance" du "chant des partisans", co-écrit avec son neveu Maurice Druon - Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ? - Je vous invite donc à vous jeter goulûment sur cette biographie d'une foisonnante richesse, pavé de quelque 960 pages, mais que vous ne pourrez que dévorer, tant il est riche, passionnant et habité par le souffle de l'Histoire, la vie de Kessel s'étant retrouvée bien souvent au contact des événements qui ont bouleversé le monde ! Et terminons par la devise favorite de Jef (empruntée à la famille Rostov dans "la Guerre et la paix") qu'il n'omettait pas de prononcer lors de chaque événement particulier ou nouvelle aventure : "Dobri Tchass Zbogom... " (que l'heure nous soit favorable et que Dieu nous protège).
    Lire la suite
    En lire moins
  • mfrance Posté le 9 Mars 2021
    Sur la piste du lion ..... en compagnie de l'ogre Kessel. L'ogre, oui, car Kessel a tout dévoré à belles dents, a vécu mille vies en une seule, s'est saoulé, sa vie durant, d'aventures, de voyages, de jeu, d'alcool, d'amitiés viriles.... et de femmes aussi. En ce qui concerne ces dernières, on ne peut pas affirmer qu'il les ait appréciées, il les a d'ailleurs en général plus consommées qu'appréciées. Seule, sa première épouse a été tendrement mais, hélas, bien mal aimée ! Toutes ses expériences, il a su les transcender par l'écriture en tant que journaliste et écrivain : reportages, nouvelles, romans et il a fait de ses aventures et de nombre des personnages qu'il a rencontrés le suc de son oeuvre protéiforme et abondante. Dans cette exceptionnelle biographie, servie par le talent d'Yves Courrière, qui d'une écriture nerveuse, inspirée, imagée, magnifie l'incroyable existence de son ami Jef, à qui il rend ainsi le plus beau des hommages, le lecteur a la chance de participer à l'existence tumultueuse de cet être hors du commun. Le ton est toujours chaleureux, mais Yves Courrière ne se livre pas pour autant à une hagiographie débridée. Connaissant très bien l'homme Kessel, il sait en montrer... Sur la piste du lion ..... en compagnie de l'ogre Kessel. L'ogre, oui, car Kessel a tout dévoré à belles dents, a vécu mille vies en une seule, s'est saoulé, sa vie durant, d'aventures, de voyages, de jeu, d'alcool, d'amitiés viriles.... et de femmes aussi. En ce qui concerne ces dernières, on ne peut pas affirmer qu'il les ait appréciées, il les a d'ailleurs en général plus consommées qu'appréciées. Seule, sa première épouse a été tendrement mais, hélas, bien mal aimée ! Toutes ses expériences, il a su les transcender par l'écriture en tant que journaliste et écrivain : reportages, nouvelles, romans et il a fait de ses aventures et de nombre des personnages qu'il a rencontrés le suc de son oeuvre protéiforme et abondante. Dans cette exceptionnelle biographie, servie par le talent d'Yves Courrière, qui d'une écriture nerveuse, inspirée, imagée, magnifie l'incroyable existence de son ami Jef, à qui il rend ainsi le plus beau des hommages, le lecteur a la chance de participer à l'existence tumultueuse de cet être hors du commun. Le ton est toujours chaleureux, mais Yves Courrière ne se livre pas pour autant à une hagiographie débridée. Connaissant très bien l'homme Kessel, il sait en montrer les forces mais aussi les faiblesses, voire les petitesses. Et du coup, rien de cet exceptionnel phénomène que fut Jef ne nous demeure étranger ! Jugez-en plutôt : Naître en Amérique du Sud, puis passer son enfance et sa jeunesse en Russie et en France. Participer à dix-huit ans, aux combats aériens de la Première guerre mondiale, à l'époque des balbutiements de l'aviation. Boucler un tour du monde à vingt ans, ce qui vous pose un homme et vous invite à tous les appétits. Gagner des fortunes et les claquer au jeu tout aussi vite. Aller, aller sans cesse, là où il y a du danger, car il faut appréhender "l'ivresse de vivre". S'engager dans la Résistance durant la Seconde guerre mondiale. Parcourir en aventurier l'Irlande, la Syrie, Israël et le Liban, le Sahara , l'Afrique, l'Afghanistan, etc En outre, cet ouvrage possède, entre autres mérites, celui d'évoquer précisément la genèse de la plupart des oeuvres de Kessel, ce qui nous invite à la lecture de celles que nous ne connaissons pas ; sans oublier la "naissance" du "chant des partisans", co-écrit avec son neveu Maurice Druon - Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ? - Je vous invite donc à vous jeter goulûment sur cette biographie d'une foisonnante richesse, pavé de quelque 960 pages, mais que vous ne pourrez que dévorer, tant il est riche, passionnant et habité par le souffle de l'Histoire, la vie de Kessel s'étant retrouvée bien souvent au contact des événements qui ont bouleversé le monde ! Et terminons par la devise favorite de Jef (empruntée à la famille Rostov dans "la Guerre et la paix") qu'il n'omettait pas de prononcer lors de chaque événement particulier ou nouvelle aventure : "Dobri Tchass Zbogom... " (que l'heure nous soit favorable et que Dieu nous protège).
    Lire la suite
    En lire moins
  • Felina Posté le 7 Juin 2020
    Ne nous voilons pas la face, je n'avais jamais lu aucun roman de Joseph Kessel avant de découvrir ce pavé - oui car même pour un lecteur chevronné 1500 et quelques pages c'est un pavé, car se lancer dans une lecture aussi longue sans avoir un minimum d'avis sur cet auteur est un pari risqué. Heureusement, l'ère du confinement est arrivée... Je plaisante! Joseph Kessel. Celui qui comme moi ne connaît que de nom l'un de ses plus grands succès littéraires "Le lion", ne connaît rien. Joseph Kessel n'est pas seulement un auteur, c'est une destinée. Plusieurs vies vécues en une seule. Certains mettent des années à faire une chose, lui vivait sa vie à fond. Selon les mots d'Yves Courrière, son grand ami et biographe, c'était un être bouillonnant et généreux. Sur la piste du lion" est un récit d'une vie passionnante. Pour aborder cet ouvrage conséquent - non je ne repréciserais pas le nombre de pages, mais j'ai le clavier qui me démange... - la plume vivante et captivante d'Yves Courrière entraîne le lecteur sur les pas de ce géant léonin. L'ouvrage est rédigé comme un roman, avec moult détails et force descriptions aussi bien géographiques que contextuelles. D'origine russe,... Ne nous voilons pas la face, je n'avais jamais lu aucun roman de Joseph Kessel avant de découvrir ce pavé - oui car même pour un lecteur chevronné 1500 et quelques pages c'est un pavé, car se lancer dans une lecture aussi longue sans avoir un minimum d'avis sur cet auteur est un pari risqué. Heureusement, l'ère du confinement est arrivée... Je plaisante! Joseph Kessel. Celui qui comme moi ne connaît que de nom l'un de ses plus grands succès littéraires "Le lion", ne connaît rien. Joseph Kessel n'est pas seulement un auteur, c'est une destinée. Plusieurs vies vécues en une seule. Certains mettent des années à faire une chose, lui vivait sa vie à fond. Selon les mots d'Yves Courrière, son grand ami et biographe, c'était un être bouillonnant et généreux. Sur la piste du lion" est un récit d'une vie passionnante. Pour aborder cet ouvrage conséquent - non je ne repréciserais pas le nombre de pages, mais j'ai le clavier qui me démange... - la plume vivante et captivante d'Yves Courrière entraîne le lecteur sur les pas de ce géant léonin. L'ouvrage est rédigé comme un roman, avec moult détails et force descriptions aussi bien géographiques que contextuelles. D'origine russe, la première partie de ces mémoires aborde la jeunesse franco-russe du jeune homme puis sa montée sur Paris. L'homme participera aux deux guerres mondiales et en reviendra, plus fort et plein d'une expérience marquante qui l'aidera à laquelle il donnera vie à travers ses romans. Sa destinée bascule avec la publication de son premier succès "L'équipage". Journaliste pour Le matin, il parcourt le monde pour boucler ses reportages, c'est ainsi qu'en quelques mois, il eu l'occasion de rencontrer deux personnages marquants de la seconde guerre mondiale: Théodore Roosvelt et Adolf Hitler. La troisième partie s'ouvre sur le projet de Kessel de fonder un hebdomadaire avec son ami Georges Suarez. C'est dans ces pages, que le lecteur découvre l'idée que le Lion se fait de son rapport aux femmes, qui est somme toute très machiste, puisqu'il envisage en toute honnêteté de fonder son propre harem! La montée du nazisme clôture cette même partie et Josef Kessel quitte d'ailleurs le Gringoire qui adopte une ligne éditoriale trop antisémite à son goût. Il y répond avec le roman "La passante du Sans-Souci". Arrive l'année 1940, et la période de la drôle de guerre. L'Allemagne envahit la Belgique et la Hollande. L'homme est alors correspondant de guerre, comme il l'a été pour la guerre d'Espagne. Mais il sent très nettement le vent tourné et après l'Armistice, il finit pas rejoindre la résistance en compagnie de son neveu et ami Maurice Druon. C'est à cette période qu'ils composeront Le Chant des partisans. Cette quatrième partie se clôture sur l'article qu'écrira le journaliste à la une de France-Soir à l'occasion de la Libération. Journaliste dans l'âme, il assiste à un autre pan de l'histoire au travers des différents grands procès qui vont se jouer en Europe. Quelques années après, il finit l'écriture de son nouveau roman en quatre volumes "Le tour du malheur". Voyageur aux semelles de crêpe, il parcourt le monde et publie plusieurs romans dont le plus célèbre "Le lion". La dernière partie s'ouvre sur l'entrée du vieux baroudeur à l'Académie Française, ce qui surprend beaucoup. Tout le monde connaissant le non-conformisme de l'individu. Kessel effectuera un dernier pèlerinage à Vladivostok, en compagnie de sa femme Michèle O'Brien, où il achèvera d'écrire son dernier roman "Les temps sauvages". Au fil de sa vie, Josef Kessel a noué une multitude d'amitiés - il y a d'ailleurs à la fin de l'ouvrage un index des noms cités qui s'étale sur une trentaine de pages. Rien que ça! -, avec de petites gens comme avec des personnalités, hommes aussi bien que femmes, tous étaient marqués et séduits par le caractère, il est vrai tumultueux, de l'homme. C'est cela qui fait la richesse du portrait que dresse Yves Courrière dans ces mémoires, il dépeint aussi bien ses qualités que ses défauts, et rend fascinant cet être complexe et attachant. (...)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Felina Posté le 7 Juin 2020
    Ne nous voilons pas la face, je n'avais jamais lu aucun roman de Joseph Kessel avant de découvrir ce pavé - oui car même pour un lecteur chevronné 1500 et quelques pages c'est un pavé, car se lancer dans une lecture aussi longue sans avoir un minimum d'avis sur cet auteur est un pari risqué. Heureusement, l'ère du confinement est arrivée... Je plaisante! Joseph Kessel. Celui qui comme moi ne connaît que de nom l'un de ses plus grands succès littéraires "Le lion", ne connaît rien. Joseph Kessel n'est pas seulement un auteur, c'est une destinée. Plusieurs vies vécues en une seule. Certains mettent des années à faire une chose, lui vivait sa vie à fond. Selon les mots d'Yves Courrière, son grand ami et biographe, c'était un être bouillonnant et généreux. Sur la piste du lion" est un récit d'une vie passionnante. Pour aborder cet ouvrage conséquent - non je ne repréciserais pas le nombre de pages, mais j'ai le clavier qui me démange... - la plume vivante et captivante d'Yves Courrière entraîne le lecteur sur les pas de ce géant léonin. L'ouvrage est rédigé comme un roman, avec moult détails et force descriptions aussi bien géographiques que contextuelles. D'origine russe,... Ne nous voilons pas la face, je n'avais jamais lu aucun roman de Joseph Kessel avant de découvrir ce pavé - oui car même pour un lecteur chevronné 1500 et quelques pages c'est un pavé, car se lancer dans une lecture aussi longue sans avoir un minimum d'avis sur cet auteur est un pari risqué. Heureusement, l'ère du confinement est arrivée... Je plaisante! Joseph Kessel. Celui qui comme moi ne connaît que de nom l'un de ses plus grands succès littéraires "Le lion", ne connaît rien. Joseph Kessel n'est pas seulement un auteur, c'est une destinée. Plusieurs vies vécues en une seule. Certains mettent des années à faire une chose, lui vivait sa vie à fond. Selon les mots d'Yves Courrière, son grand ami et biographe, c'était un être bouillonnant et généreux. Sur la piste du lion" est un récit d'une vie passionnante. Pour aborder cet ouvrage conséquent - non je ne repréciserais pas le nombre de pages, mais j'ai le clavier qui me démange... - la plume vivante et captivante d'Yves Courrière entraîne le lecteur sur les pas de ce géant léonin. L'ouvrage est rédigé comme un roman, avec moult détails et force descriptions aussi bien géographiques que contextuelles. D'origine russe, la première partie de ces mémoires aborde la jeunesse franco-russe du jeune homme puis sa montée sur Paris. L'homme participera aux deux guerres mondiales et en reviendra, plus fort et plein d'une expérience marquante qui l'aidera à laquelle il donnera vie à travers ses romans. Sa destinée bascule avec la publication de son premier succès "L'équipage". Journaliste pour Le matin, il parcourt le monde pour boucler ses reportages, c'est ainsi qu'en quelques mois, il eu l'occasion de rencontrer deux personnages marquants de la seconde guerre mondiale: Théodore Roosvelt et Adolf Hitler. La troisième partie s'ouvre sur le projet de Kessel de fonder un hebdomadaire avec son ami Georges Suarez. C'est dans ces pages, que le lecteur découvre l'idée que le Lion se fait de son rapport aux femmes, qui est somme toute très machiste, puisqu'il envisage en toute honnêteté de fonder son propre harem! La montée du nazisme clôture cette même partie et Josef Kessel quitte d'ailleurs le Gringoire qui adopte une ligne éditoriale trop antisémite à son goût. Il y répond avec le roman "La passante du Sans-Souci". Arrive l'année 1940, et la période de la drôle de guerre. L'Allemagne envahit la Belgique et la Hollande. L'homme est alors correspondant de guerre, comme il l'a été pour la guerre d'Espagne. Mais il sent très nettement le vent tourné et après l'Armistice, il finit pas rejoindre la résistance en compagnie de son neveu et ami Maurice Druon. C'est à cette période qu'ils composeront Le Chant des partisans. Cette quatrième partie se clôture sur l'article qu'écrira le journaliste à la une de France-Soir à l'occasion de la Libération. Journaliste dans l'âme, il assiste à un autre pan de l'histoire au travers des différents grands procès qui vont se jouer en Europe. Quelques années après, il finit l'écriture de son nouveau roman en quatre volumes "Le tour du malheur". Voyageur aux semelles de crêpe, il parcourt le monde et publie plusieurs romans dont le plus célèbre "Le lion". La dernière partie s'ouvre sur l'entrée du vieux baroudeur à l'Académie Française, ce qui surprend beaucoup. Tout le monde connaissant le non-conformisme de l'individu. Kessel effectuera un dernier pèlerinage à Vladivostok, en compagnie de sa femme Michèle O'Brien, où il achèvera d'écrire son dernier roman "Les temps sauvages". Au fil de sa vie, Josef Kessel a noué une multitude d'amitiés - il y a d'ailleurs à la fin de l'ouvrage un index des noms cités qui s'étale sur une trentaine de pages. Rien que ça! -, avec de petites gens comme avec des personnalités, hommes aussi bien que femmes, tous étaient marqués et séduits par le caractère, il est vrai tumultueux, de l'homme. C'est cela qui fait la richesse du portrait que dresse Yves Courrière dans ces mémoires, il dépeint aussi bien ses qualités que ses défauts, et rend fascinant cet être complexe et attachant. (...)
    Lire la suite
    En lire moins
  • chalasse Posté le 26 Mars 2020
    Quand j'ai rencontré Courrière, il m'a dit qu'à l'origine, il était proche de Roger Vaillant, sur lequel il a écrit une excellente biographie. Kessel, c'est après, grâce à Vaillant d'ailleurs, et ce fut une amitié profonde, à la Montaigne, parce que c'était lui, parce que c'était moi. Kessel, quel personnage, un vrai russe, gai et nostalgique, il a eu mille vies. Du champ des partisans composé avec son gendre Druon aux voyagesdans le monde avec un émerveillement continu. Comme on dit en Corse, c'était une bonne âme.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…