Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264075673
Code sériel : 4214
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

La ballade de l'impossible

Rose-Marie MAKINO-FAYOLLE (Traducteur)
Date de parution : 07/11/2019

Une édition collector. Un superbe roman d'initiation, émouvante chronique empreinte de tendresse, de poésie et de nostalgie de la vie de 6 étudiants, dans le Japon de la fin des années 60.

Dans un avion, une chanson ramène Watanabe à ses souvenirs. Son amour de lycée pour Naoko, hantée comme lui par le suicide de leur ami Kizuki. Puis sa rencontre avec une jeune fille, Midori, qui combat ses démons en affrontant la vie. Hommage aux amours enfuies, le premier roman culte...

Dans un avion, une chanson ramène Watanabe à ses souvenirs. Son amour de lycée pour Naoko, hantée comme lui par le suicide de leur ami Kizuki. Puis sa rencontre avec une jeune fille, Midori, qui combat ses démons en affrontant la vie. Hommage aux amours enfuies, le premier roman culte d’Haruki Murakami fait resurgir la violence et la poésie de l’adolescence.

« Murakami place son roman sous la tutelle de Salinger et de Fitzgerald. […] Il mêle la grâce à la noirceur avec une subtilité et une élégance qui sont, définitivement, la marque des grands écrivains.»
Raphaëlle Leyris, Les Inrockuptibles

Traduit du japonais
par Rose-Marie Makino-Fayolle

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264075673
Code sériel : 4214
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm
10/18

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • isanne Posté le 7 Novembre 2020
    Un livre conseillé par un ami "babéliotin" pour tenter une nouvelle incursion dans l'univers d'Haruki Murakami. Nouvelle, car j'avais déjà fait une tentative, il y a plusieurs années de cela, avec un de ses romans, un des plus lus et des plus appréciés si j'en crois ce que je vois sur Babélio : "Kafka sur le rivage" dont, pour être honnête, il ne me reste en mémoire que les pages décrivant le martyr des chats... C'était donc une gageure d'essayer de me ramener vers cet écrivain !! Paradoxe ! C'est le mot qui me vient à l'esprit quand je pense à cette lecture. Un récit initiatique : le passage douloureux de la grande adolescence à l'âge adulte ou encore la transition qui voit la perte de la confiance que l'on a, enfant, dans la vie qui s'ouvre devant soi. Un passage bien chargé de chagrins pour les personnages de ce récit : la confrontation au suicide, à la fuite, l'alcool comme refuge, la vie qu'on dévore et qui brûle tout, la vie qu'on essaye d'intégrer tout en se forgeant une personnalité, tout en avançant, aveuglément, dans le monde sans rêve de l'âge adulte. Car c'est bien le manque de l'imaginaire ou du moins sa... Un livre conseillé par un ami "babéliotin" pour tenter une nouvelle incursion dans l'univers d'Haruki Murakami. Nouvelle, car j'avais déjà fait une tentative, il y a plusieurs années de cela, avec un de ses romans, un des plus lus et des plus appréciés si j'en crois ce que je vois sur Babélio : "Kafka sur le rivage" dont, pour être honnête, il ne me reste en mémoire que les pages décrivant le martyr des chats... C'était donc une gageure d'essayer de me ramener vers cet écrivain !! Paradoxe ! C'est le mot qui me vient à l'esprit quand je pense à cette lecture. Un récit initiatique : le passage douloureux de la grande adolescence à l'âge adulte ou encore la transition qui voit la perte de la confiance que l'on a, enfant, dans la vie qui s'ouvre devant soi. Un passage bien chargé de chagrins pour les personnages de ce récit : la confrontation au suicide, à la fuite, l'alcool comme refuge, la vie qu'on dévore et qui brûle tout, la vie qu'on essaye d'intégrer tout en se forgeant une personnalité, tout en avançant, aveuglément, dans le monde sans rêve de l'âge adulte. Car c'est bien le manque de l'imaginaire ou du moins sa disparition lente à mesure que les années passent qui les fait habiter leur existence comme d'autres livrent bataille : à chacun sa stratégie pour étouffer l'angoisse et évoluer, trouver ses repères : Watanabe, pour moi, s'en sort en lisant de nombreux livres de différentes cultures, s’évadant ainsi par la pensée, quand Midori laisse son esprit se débrider et la guider au fil des jours quitte à frôler la provocation, à frôler une certaine forme de folie. Ceux qui comme Naoko et Reiko qui n'ont pas les ressources nécessaires pour lutter contre la désespérance se sentent à l'abri, isolées du monde, de la société, des tumultes quotidiens, dans des lieux où l’on prône le vivre ensemble et la vie au sein d’une nature régénérante., sans qu’on puisse dire s’il s’agit là d’une solution infaillible ou non, pour un avenir éventuel. Alors paradoxe, parce qu'à certains moments, je me suis dit que je n'avais plus l'âge de lire ce roman, alors qu'à d'autres, je me disais qu'on l’appréhende différemment selon le moment de la vie que l'on est en train de traverser. Paradoxe, parce que certains passages récurrents m'ont semblé répétitifs, sans la poésie nécessaire alors que d'autres - parlant de nature : je m'y retrouve là ! - m'ont fait poursuivre ma lecture. Il me tardait de connaître les choix qui seraient les leurs, le versant de la vie qu'ils avaient finalement décidé d'emprunter pour avancer. Au final, une écriture qui a su me retenir dans un monde qui n'est pas vraiment le mien, une déconcertante lecture pour un pari réussi puisque j'ai envie de découvrir un autre livre de cet auteur, pour retenter, encore et que c'était l'enjeu de ce défi ! Alors des suggestions pour le prochain ? Merci à l'ami qui m'a mis ce titre dans les mains !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Murasaki Posté le 19 Septembre 2020
    Encore un livre pour lequel j'étais persuadée d'avoir écrit un avis.... Je l'ai lu fin 2018, donc après deux ans que m'en reste-t-il ? C'est avec "la ballade de l'impossible" que j'ai découvert Murakami et son univers plein de musique et de mélancolie, mais aussi ses scènes érotiques un peu dérangeantes, que j'ai fini par zapper systématiquement quand je lis un de ses bouquins. Malgré cette particularité qui me gêne unpeu, je suis tombée sous le charme de l'écriture de l'auteur japonais. Il est, parmi les auteurs japonais que je lis, le plus abordable et le plus universel, parce qu'il touche le coeur et que son écriture est sincère. Ses héros sont ordinaires, avec leurs défauts, leur veulerie souvent, leur maladresse, mais je les trouve attachants. Ici, il est beaucoup question de mort, d'amours contrariées, de rapports homme-femme décevants, de maladie mentale. Bref, ce n'est pas réjouissant, mais c'est un des romans les plus lumineux que j'ai lus, il est plein de nostalgie, il met les coeurs à nu et il est très poétique, et rempli de mystère. Bref, c'est là que je suis tombée amoureuse de Haruki Murakami.
  • Flocava1 Posté le 16 Septembre 2020
    Je me souviens avoir aimé ce livre dont le titre me fascine Toujours. Un beau roman et 7ne rencontre assez simple avec Murakami
  • Errant Posté le 31 Août 2020
    À chaque fois que je lis un ouvrage de cet auteur je me demande comment il fait pour m'envoûter ainsi avec des histoires qui, de prime abord, semblent plutôt anodines. Ainsi, dans cette ballade, un jeune homme batifole entre deux jeunes femmes, coure les jupons avec un ami et boit du whisky à profusion. En soi rien là pour écrire à sa mère. Mais l'air de rien, voici qu'au fil de conversations, des thèmes existentiels surgissent, les méandres des problèmes de santé mentale apparaissent, la mort rôde à répétition, le banal acquiert de la substance et on nage dans un roman qui interpelle, séduit et convainc. Le tout sur un ton léger malgré les drames, comme si la sérénité de l'écriture transcendait la tristesse du propos. Et ceci sans la touche de fantastique auquel l'auteur nous a pourtant habitué. Murakami est prolifique, à mon plus grand plaisir, et je compte bien lire l'oeuvre en entier.
  • isabellepriem1 Posté le 26 Juillet 2020
    Ce livre m'a été conseillé par une connaissance. J'avoue n'avoir jamais entendu parler de l'auteur. J'ai commencé ce livre sans avoir lu le résumé. J'ai donc débuté ma lecture à l'aveugle. Ce livre a une réelle profondeur. Il ne s'agit pas d'une simple ballade romantique d'amours perdus d'un homme qui se remémore ses jeunes années. On y parle d'amour, de jeunesse, de la dépression, de la difficulté d'assumer sa sexualité à un jeune âge et des dommages que provoquent nos actions. Les tourments face aux décès d'être chers sont assez bien décrits également. C'est très joliment écrit mais assez prévisible. Cela ne m'a pas empêché d'apprécier ma lecture. Je recommande vivement.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Les livres collectors à glisser sous le sapin de Noël

    Paraît-il que l'important c'est ce qu'il y a à l'intérieur et pas à l'extérieur. Bonne nouvelle, avec notre sélection de collectors, les livres se transforment en écrins et font rimer belles histoires et couvertures sublimes. Ce Noël, c'est tenue de fêtes pour tout le monde, même la littérature !

    Lire l'article