En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Barrière Santaroga

        Pocket
        EAN : 9782266252058
        Code sériel : 5283
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 320
        Format : 108 x 177 mm
        La Barrière Santaroga

        Jean BONNEFOY (Traducteur), Bénédicte LOMBARDO (Direction de collection)
        Date de parution : 13/03/2014

        Jeune et brillant psychologue de l’université de Berkeley, Gilbert Dasein est engagé pour rédiger un rapport sur la vallée de Santaroga, dont les habitants semblent résister à l’implantation d’un magasin. Un petit monde qui doit porter malheur aux étrangers : deux enquêteurs ont déjà été tués accidentellement.
        Curieuse vallée en vérité...

        Jeune et brillant psychologue de l’université de Berkeley, Gilbert Dasein est engagé pour rédiger un rapport sur la vallée de Santaroga, dont les habitants semblent résister à l’implantation d’un magasin. Un petit monde qui doit porter malheur aux étrangers : deux enquêteurs ont déjà été tués accidentellement.
        Curieuse vallée en vérité : vieilles bâtisses, vieilles machines, gens renfrognés... jusqu’à ce qu’on reconnaisse en John l’ami de la belle Jenny Sorge, une de ses anciennes étudiantes, natives de Santaroga, qu’il n’a pas oubliée.... Alors l’accueil devient chaleureux et Dasein, libre de faire ce qu’il veut, ne comprend pas pourquoi lui arrivent tous ces accidents.
        Où est l’invisible barrière Santaroga ?

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266252058
        Code sériel : 5283
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 320
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        7.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • mauriceandre Posté le 21 Août 2018
          Salut les babelionautes j'avais découvert Frank Herbert avec la Saga de Dunes que je possède dans une édition relié parus chez France loisirs. Donc je m'attendais a une histoire avec des Extra-terrestres vivant parmi nous. Et bien ce n'est pas du tout cela! Une ville et sa population vit en vase clos, autosuffisante et n'ayant aucun contact avec le reste des État-Unis. Gilbert Dasein accepte de s'y rendre pour trouver pourquoi personnes ne peut y faire des affaires, mais surtout pour revoir Jenny dont il est amoureux. Très vite on sent que l'atmosphère qui y règne est bizarre. De plus, tous les aliments contiennent un produit mystérieux qui agit comme une drogue. Gilbert va échapper de justesse a une série d'accident fortuit, fortuit! pas tant que ça. La fin ma paru un peu bâclé, car le mystère demeure entier, toutefois des pistes apparaissent mais sans jamais aboutir. La barrière Santaroga, publié en 1967-68, traduit par Jean bonnefoy, est un bon petit roman Fantastique mais qui risque d'être vite oublié.
        • Millencolin Posté le 16 Mai 2018
          Pourquoi je ne commence pas par Dune pour découvrir Frank Herbert ? Et bien peut-être cette peur récurrente de me retrouver coincé dans un cycle composé d'un nombre incalculable de tomes, ou tout simplement parce que l'intrigue de base de cette sympathique Barrière Santaroga m'a carrément mis l'eau à la bouche. Le thème de la communauté mystérieuse vivant en vase clos depuis des lustres, et refusant l'incorporation de quelque étranger que ce soit m'a toujours attiré. Pourtant, ne vous y méprenez pas, le livre demeure certes intéressant dans son traitement, mais l'auteur préfère se concentrer sur l'aspect psychologique du personnage principal à travers bon nombre d'introspections, plutôt que sur le côté aventure à rebondissements, bien qu'il y ait quelques passages riches en émotions et en suspense. La véritable trame de fond du roman est la mise en opposition d'une société extrêmement conservatrice, privée de nombreuses libertés individuelles, mais en apparence parfaitement heureuse, avec une société ultra libéraliste et expansionniste, et tous les dangers et les individualismes qu'elle engendre. En disant cela, je ne dévoile rien du déroulement de l'histoire, ni de son dénouement car cette réflexion survient dès les premiers chapitres. Ensuite, il y a la prépondérance d'un produit local, dont... Pourquoi je ne commence pas par Dune pour découvrir Frank Herbert ? Et bien peut-être cette peur récurrente de me retrouver coincé dans un cycle composé d'un nombre incalculable de tomes, ou tout simplement parce que l'intrigue de base de cette sympathique Barrière Santaroga m'a carrément mis l'eau à la bouche. Le thème de la communauté mystérieuse vivant en vase clos depuis des lustres, et refusant l'incorporation de quelque étranger que ce soit m'a toujours attiré. Pourtant, ne vous y méprenez pas, le livre demeure certes intéressant dans son traitement, mais l'auteur préfère se concentrer sur l'aspect psychologique du personnage principal à travers bon nombre d'introspections, plutôt que sur le côté aventure à rebondissements, bien qu'il y ait quelques passages riches en émotions et en suspense. La véritable trame de fond du roman est la mise en opposition d'une société extrêmement conservatrice, privée de nombreuses libertés individuelles, mais en apparence parfaitement heureuse, avec une société ultra libéraliste et expansionniste, et tous les dangers et les individualismes qu'elle engendre. En disant cela, je ne dévoile rien du déroulement de l'histoire, ni de son dénouement car cette réflexion survient dès les premiers chapitres. Ensuite, il y a la prépondérance d'un produit local, dont l'origine est volontairement peu expliquée mais que l'on devine provenir de l'environnement naturel de la vallée de Santaroga. Ne faut-il pas voir dans l'utilisation de cette pseudo-drogue, à toutes les sauces, et surtout dans ses effets, des métaphores sur les règles de vie très contraignantes que l'on peut trouver dans certaines sectes, ou bien dans certains textes religieux si on les suit au sens strict, ou bien peut-on faire un rapprochement encore à la théorie de la main invisible de Smith, mais avec un environnement dans lequel on empêcherait tout nouvel acteur économique de s'immiscer pour ne pas déséquilibrer le niveau de bonheur et l'apparente atteinte de son optimum ? Frank Herbert pose ainsi les questions essentielles qui ressortent de cette lecture : dans quel type de société préférons-nous vivre ? A savoir, quel doit être le véritable rôle de l'Etat, son niveau d'intervention sur notre liberté d'agir et de choisir ? Et surtout quel prix sommes-nous prêt véritablement à payer pour défendre ce bonheur si chèrement acquis ? Parfois notre libre arbitre a besoin d'un bon coup de pouce.... Malgré les qualités indéniables de ce livre, je reste frustré après l'avoir achevé. Frustré de ne pas avoir obtenu certaines réponses, et surtout extrêmement frustré par certains choix du héros ou plutôt par l'absence de choix à certains moments. En effet, il a une fâcheuse tendance, entre quelques éclairs de lucidité et de motivation, à demeurer observateur et spectateur plutôt qu'acteur. Un vrai psychologue en somme.... du coup, ce bouquin m'a paru, à quelques reprises, trop long. Mais l'envie de connaitre la suite, encore et toujours, demeure notre guide et notre force jusqu'à la dernière page.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Henri-l-oiseleur Posté le 22 Octobre 2015
          Si le roman de Herbert a pu surprendre les amateurs de SF purs et durs, c'est qu'on oublie trop vite qu'avant d'être un écrivain de genre, Herbert est un auteur à part entière, avec ses thèmes, ses obsessions et ses idées récurrentes. La Barrière Santaroga n'est pas autre chose qu'un premier coup d'archet à ... Dune : ici l'épice, drogue addictive sur laquelle un édifice social repose entièrement, c'est le Jaspé, et comme dans Dune encore, on assiste aux conflits entre des individus qui voudraient être libres et le poids d'une communauté qui s'impose d'autant plus tyranniquement qu'elle dispense une drogue qui rend heureux, et intégré. La seule différence majeure entre ce roman et le cycle de Dune, c'est que le héros, nommé non sans drôlerie Dasein, vient d'ailleurs, du monde extérieur. Dans Dune, les seuls personnages à venir du Dehors, sont les Honorées Matriarches des derniers romans. Vraiment pas comparables ... mais qu'on n'oublie pas le mystérieux vieux couple des toutes dernières pages !
        • LePamplemousse Posté le 12 Décembre 2014
          Gilbert Desein est un jeune psychologue envoyé dans la petite ville de Santaroga afin de réaliser une étude, et de comprendre pourquoi les habitants semblent réfractaires à toute démarche publicitaire et commerciale. Cela lui donne également un excellent prétexte pour reprendre contact avec Jenny, une étudiante avec laquelle il avait eu une relation amoureuse avant qu'elle revienne s'installer dans sa ville d'origine : Santaroga. Dès le départ, nous sommes perplexes car cette petite ville, située au coeur d'une vallée, semble vraiment atypique. Les habitants ont tous un comportement insolite. A t'on affaire à une secte, à une communauté ayant choisi de vivre selon d'etranges principes ou autre chose encore....sont-ils seulement humains ? Des pistes seront données assez tôt dans le récit et on comprendra donc de quoi il retourne mais l'intérêt réside dans l'interaction entre les personnages soudés de cette communauté et dans le suspense qui va en croissant tout au long des pages. La question finale étant : que fera Gilbert de toutes ces informations et révélations qui pourraient bien changer le monde ? J'ai particulièrement aimé l'atmosphère de vase clos qui règne au sein de cette ville pour le moins bizarre. L'écriture simple, sans prétention, pemet d'être concentré sur l'histoire.
        • VictorBNet Posté le 16 Octobre 2014
          1 of 5 stars2 of 5 stars[ 3 of 5 stars ]4 of 5 stars5 of 5 stars Je ne connaissais Frank Herbert que pour avoir lu le cycle de Dune. Je ne savais pas trop a quoi m'attendre de ce roman. J'ai été agréablement surpris. Ce n'est pas vraiment en roman de SF, mais c'est un bon thriller psychologique.
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com