Lisez! icon: Search engine

La bêtise s'améliore

Pocket
EAN : 9782266261722
Code sériel : 387
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 208
Format : 108 x 177 mm
La bêtise s'améliore

François LAURENT (Direction de collection)
Collection : Agora
Date de parution : 25/02/2016
Il ne s’agit pas dans cet essai d’incriminer une nouvelle fois la sottise dans sa large existence, mais l’attitude de ces gens éclairés qui, ayant les moyens de s’informer et de se cultiver, sont pourtant victimes du préjugé, du lieu commun et de toutes sortes de travers intellectuels qu’ils contribuent... Il ne s’agit pas dans cet essai d’incriminer une nouvelle fois la sottise dans sa large existence, mais l’attitude de ces gens éclairés qui, ayant les moyens de s’informer et de se cultiver, sont pourtant victimes du préjugé, du lieu commun et de toutes sortes de travers intellectuels qu’ils contribuent à distiller dans l’opinion contemporaine.
En 36 brefs chapitres, La bêtise s’améliore aborde l’amour, la politique, l’économie, l’art, la morale, l’école, la langue, le désir, le bonheur, en mettant en scène un dialogue entre trois personnages : Gulliver, l’homme en colère, moteur de cette réflexion, son ami le narrateur, indulgent et curieux, et Clara, la fiancée du narrateur, qui tire plutôt la réflexion vers la philosophie morale.
Il n’y a pas de remède définitif au conformisme : on doit juste se montrer toujours vigilant et cet ouvrage veut y contribuer en étant un appel à la responsabilité intellectuelle. D’abord éloge de la liberté d’esprit, il aimerait nous mettre en garde contre la pétrification de la pensée qui nous menace à tout moment.

Postface inédite de l’auteur
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266261722
Code sériel : 387
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 208
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Irrésistible. » Christian Authier, Le Figaro Littéraire
« Un ouvrage décapant et salutaire. » ELLE
« Belinda Cannone démonte joyeusement conformises et raccourcis. » Didier Pourquery, Libération
« Un essai original et une réflexion qui lance le débat autour de la crétinerie contemporaine. » Anne-Laure Gannac, Psychologies.com
« Un succulent essai. » Jean-Luc Chalumeau, L'Humanité.fr

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • NathalieBC Posté le 29 Mai 2019
    Quand un de mes amis m'a offert ce livre, en mars dernier, je me suis dit : "houlà ! Encore un bouquin où l'auteur va nous apprendre à penser en se bouchant le nez pour éviter les effluves nauséabonds de la beaufitude ambiante." Je n'avais pas trop envie de le lire. Mais comme je vois assez souvent l'ami en question, j'ai eu peur qu'il m'en demande des nouvelles. Et bien, en réalité, je suis très agréablement surprise de ce petit essai qui fustige, de manière sympathique, tout ce que je combats: l'aveuglement idéologique qui amène à produire des jugements-réflexes, les bons sentiments qui stérilisent la réflexion, le pédagogisme et sa novlangue néfaste ou les injonctions au bonheur. Une vraie pépite.
  • Joolye Posté le 31 Janvier 2014
    Une réflexion claire et accessible sur le conformisme contemporain, un délice pour l'esprit !
  • flavie982 Posté le 20 Décembre 2011
    C'est à la fois drôle et très sérieux. Il y a croisement des genres : roman, essai, philosophie, critique littéraire, artistique, étude historique. L'écriture est de ce fait assez recherchée : vocabulaire, tournure de phrase, citations très nombreuses. Et cela se lit pourtant assez facilement. Tout y passe : les modes dans le langage, l'art, la soumission sous la seconde guerre mondiale, les modèles qui inspire nos discuteurs ( Molière, Flaubert, un peu Baudelaire, Barthes et beaucoup d'autres) et aussi bien entendu l'amour.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.