Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266307857
Code sériel : 17894
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm

La Caste

Date de parution : 20/02/2020
Vertébrée par l’Inspection des finances, une caste de hauts fonctionnaires a réussi une double OPA. Elle a d’abord pris le contrôle des plus grandes entreprises, grâce aux privatisations. Puis, elle a conquis le pouvoir, en portant l’un des siens, Emmanuel Macron, à l’Elysée, afin qu’il mène tambour battant les réformes... Vertébrée par l’Inspection des finances, une caste de hauts fonctionnaires a réussi une double OPA. Elle a d’abord pris le contrôle des plus grandes entreprises, grâce aux privatisations. Puis, elle a conquis le pouvoir, en portant l’un des siens, Emmanuel Macron, à l’Elysée, afin qu’il mène tambour battant les réformes néolibérales qu’elle a depuis longtemps conçues.
Laurent Mauduit mène l’enquête sur la trahison des élites publiques françaises.


« Ce pamphlet est à lire d’urgence puisqu’il s’agit avant tout d’une enquête excellemment documentée sur le groupe, composé de hauts fonctionnaires et d’hommes d’affaires, qui a hissé Emmanuel Macron à l’Elysée. »
L’Obs

Postface inédite de l’auteur
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266307857
Code sériel : 17894
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 256
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Ce pamphlet est à lire d’urgence puisqu’il s’agit avant tout d’une enquête excellemment documentée sur le groupe, composé de hauts fonctionnaires et d’hommes d’affaires, qui a hissé Emmanuel Macron à l’Elysée. »
Vincent Jauvert / L'Obs

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • rachidben Posté le 16 Août 2020
    Historique de la Conquête du pouvoir "démocratique" par la haute fonction publique ; pentouflage et rétro-pantouflage (revolving-doors) ; conflits d'intérêts ; ENA ; E.Macron, paroxysme du libéralisme apolitique ; avènement européen de la conquête.
  • michel.carlier15 Posté le 20 Mars 2020
    Depuis quelques décennies , nous assistons impuissants à une sorte de privatisation de l'Etat , de l'intérieur . Depuis l'accession de Macron à la présidence , nous avons atteint un niveau de porosité inédit entre le pouvoir et la finance . Comme le disait si bien Alexis de Tocqueville , la porosité prend de telles proportions qu'elle va jusqu'à "changer la face de l'Etat" . En effet , l'Inspection des Finances est complètement gangrénée par des hauts fonctionnaires , qui , non contents de favoriser les banques et les grosses fortunes , se servent au passage quelques avantages financiers assez juteux , et n'hésitent pas à privatiser des structures pourtant très rentables pour l'Etat français . Cette enquête , réalisée par le journaliste Laurent Mauduit , met en lumière ce système de pantouflage , qui consiste à travailler pour l'Etat et à repartir ensuite intégrer les banques et les grandes entreprises , en n'oubliant pas son carnet d'adresses . Mais aussi de démissionner pour à nouveau rentrer au service de l'Etat (rétropantouflage ) , en continuant à favoriser ses précédents employeurs , les banquiers . Cette oligarchie ("la caste" ) continue envers et contre tout (contre la démocratie et la chose... Depuis quelques décennies , nous assistons impuissants à une sorte de privatisation de l'Etat , de l'intérieur . Depuis l'accession de Macron à la présidence , nous avons atteint un niveau de porosité inédit entre le pouvoir et la finance . Comme le disait si bien Alexis de Tocqueville , la porosité prend de telles proportions qu'elle va jusqu'à "changer la face de l'Etat" . En effet , l'Inspection des Finances est complètement gangrénée par des hauts fonctionnaires , qui , non contents de favoriser les banques et les grosses fortunes , se servent au passage quelques avantages financiers assez juteux , et n'hésitent pas à privatiser des structures pourtant très rentables pour l'Etat français . Cette enquête , réalisée par le journaliste Laurent Mauduit , met en lumière ce système de pantouflage , qui consiste à travailler pour l'Etat et à repartir ensuite intégrer les banques et les grandes entreprises , en n'oubliant pas son carnet d'adresses . Mais aussi de démissionner pour à nouveau rentrer au service de l'Etat (rétropantouflage ) , en continuant à favoriser ses précédents employeurs , les banquiers . Cette oligarchie ("la caste" ) continue envers et contre tout (contre la démocratie et la chose publique , surtout ) à pratiquer des allers et retours entre les grandes entreprises et le service de l'Etat . Ces départs dans le privé posent des problèmes de conflits d'intérêts ou de possibles prises illégales d'intérêts , que le code pénal sanctionne (en théorie) . En réalité , le code pénal "n'est plus que chiffon de papier et le code de déontologie de la fonction publique a été jeté à la poubelle" . Comme le dit l'auteur , "la direction du Trésor s'est progressivement muée en une annexe de la Fédération bancaire française" . Ce qui est grave , c'est qu'on assiste sans pouvoir rien faire à une perte de substance de l'Etat . Et notre président actuel est issu de ce système , comment voulez-vous qu'il agisse pour y mettre un terme ? Je remercie Pocket et Babelio pour ce livre très bien documenté .
    Lire la suite
    En lire moins
  • Zephyrine Posté le 10 Mars 2020
    Pour ceux qui aiment comprendre le système dans lequel nous vivons, et comprendre comment nous sommes dirigés, cette lecture est hautement intéressante. Laurent Mauduit, journaliste d'investigation à l'origine de Mediapart, dresse ici une enquête très intéressante pour comprendre comment une oligarchie s'est mise en place dans notre pays. On voit comment, des profils de technocrates passent de la fonction publique puis à la fonction privée et puis encore à la fonction publique en fonction de l'intérêt de leur caste. Merci à Pocket et à Babelio pour ce livre reçu dans le cadre d'une masse critique.
  • Salix_alba Posté le 6 Mars 2020
    Exercice difficile et risqué de pouvoir prétendre, non seulement appréhender mais diffuser l’image politique d’un livre tel que « la caste ». Les susceptibilités de chacun, apporteront, dans un cas soit des dithyrambes, soit des lazzis. Laurent Mauduit, dans ce pamphlet, critique ouvertement un corps éminemment important au sein de l’Etat, l’Inspection des finances. Cette oligarchie qui mène depuis des années un travail de sape afin de détenir tous les rouages financiers et politiques de notre pays. Cette caste pratique une politique néolibérale venue des pays anglo-saxons. Dont l’un des buts serait la désinflation compétitive, en clair, l’austérité sociale…Qui garantit la prééminence du capital sur le travail et ignore le compromis social. La caste a réalisé, pour son propre profit des vagues de privatisation et pratique avec assiduité des allers-retours entre le secteur privé/public. Et qui d’ailleurs, n’omet pas de se partager, en conséquence, prébendes ou avantages…« C’est le propre de l’oligarchie : elle survit à toutes les alternances et défend les mêmes intérêts. ». L’auteur nous conduit à penser que devant le capitalisme d’actionnaires de plus en plus destructeurs, l’Etat aurait besoin d’une haute fonction publique dévouée et désintéressée ; afin que celle-ci adhère à ses valeurs de Liberté, de Fraternité... Exercice difficile et risqué de pouvoir prétendre, non seulement appréhender mais diffuser l’image politique d’un livre tel que « la caste ». Les susceptibilités de chacun, apporteront, dans un cas soit des dithyrambes, soit des lazzis. Laurent Mauduit, dans ce pamphlet, critique ouvertement un corps éminemment important au sein de l’Etat, l’Inspection des finances. Cette oligarchie qui mène depuis des années un travail de sape afin de détenir tous les rouages financiers et politiques de notre pays. Cette caste pratique une politique néolibérale venue des pays anglo-saxons. Dont l’un des buts serait la désinflation compétitive, en clair, l’austérité sociale…Qui garantit la prééminence du capital sur le travail et ignore le compromis social. La caste a réalisé, pour son propre profit des vagues de privatisation et pratique avec assiduité des allers-retours entre le secteur privé/public. Et qui d’ailleurs, n’omet pas de se partager, en conséquence, prébendes ou avantages…« C’est le propre de l’oligarchie : elle survit à toutes les alternances et défend les mêmes intérêts. ». L’auteur nous conduit à penser que devant le capitalisme d’actionnaires de plus en plus destructeurs, l’Etat aurait besoin d’une haute fonction publique dévouée et désintéressée ; afin que celle-ci adhère à ses valeurs de Liberté, de Fraternité et d’Egalité. Un livre à méditer, quel que soit son horizon politique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Scipion95 Posté le 19 Décembre 2019
    Une enquête poussée sur la haute fonction publique qui a pris le pouvoir avec de hauts fonctionnaires sortant de X, de l'ENA et intégrant le corps des inspecteurs des finances au service de la finance et de leurs propres intérêts au détriment de l'intérêt public qu'ils sont censés défendre. Un système poussé à son paroxysme avec l’arrivée de Macron au pouvoir. On comprend ainsi la raison des aller-retour entre la fonction publique, le privé et retour au bercail au service d'une véritable mafia. Édifiant.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.