RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Colline aux esclaves

            Pocket
            EAN : 9782266259705
            Code sériel : 16376
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 528
            Format : 108 x 177 mm
            La Colline aux esclaves

            Marie-Axelle de LA ROCHEFOUCAULD (Traducteur)
            Date de parution : 07/04/2016
            États-Unis, 1791. Lavinia, jeune orpheline irlandaise, se retrouve domestique dans une plantation de tabac. Placée avec les esclaves noirs de la cuisine, sous la protection de Belle, la fille illégitime du maître, elle grandit dans la tendresse de cette nouvelle famille.
            Cependant, Lavinia ne peut faire oublier la blancheur de sa...
            États-Unis, 1791. Lavinia, jeune orpheline irlandaise, se retrouve domestique dans une plantation de tabac. Placée avec les esclaves noirs de la cuisine, sous la protection de Belle, la fille illégitime du maître, elle grandit dans la tendresse de cette nouvelle famille.
            Cependant, Lavinia ne peut faire oublier la blancheur de sa peau : elle pénètre peu à peu dans l'univers de la grande maison et côtoie deux mondes que tout oppose. Jusqu’au jour où une histoire d’amour fait tout basculer… Le petit monde de la plantation est mis à feu et à sang, de dangereuses vérités sont dévoilées, des vies sont menacées…

            « Deux beaux portraits de femmes opprimées, courageuses et touchantes. Passionnant. » Version Femina

            « Impossible de lâcher ce roman magnifique, plein de souffle et de péripéties avant d'avoir tourné enfin la toute dernière page. À quand le film ? » Florence Dalmas – Le Dauphiné
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266259705
            Code sériel : 16376
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 528
            Format : 108 x 177 mm

            Ils en parlent

            "Oubliez Autant en emporte le vent... voici une histoire qui captive le lecteur et exige d'être dévorée."  Minneapolis Star Tribune
            "Deux beaux portraits de femmes opprimées, courageuses et touchantes. Passionnant." Version femina
            "Cette épopée rapportée à travers les yeux d'une blanche au temps de l'esclavage produit un conte touchant." Femme Actuelle
            "Impossible de lâcher ce roman magnifique, plein de souffle et de péripéties avant d'avoir tourné enfin la toute dernière page. À quand le film ?" Florence Dalmas - Le Dauphiné
            "Drame, mélodrame et espoirs fous... Ça vous tient en haleine." Avantages
            "Une belle histoire de femme..." Le Progrès
            "Si l'univers dépeint a toute la brutalité de la vérité historique, il porte aussi toute l'intensité d'une grande fresque romanesque, sur les thèmes de la justice et de la liberté." Carrefour Savoirs

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Edouardo1976 Posté le 14 Septembre 2019
              Ce roman est tout simplement envoutant, douloureux et en même temps prenant...Roman cependant trop long, décousu, difficile de suivre la ligne directrice. on se perd dans l'histoire. très décevant. pas en phase avec les critiques dithyrambiques de la presse. Malgré ses défauts , une belle histoire très bien écrite......lue d'un trait. Pour celui qui aime les histoires tragiques et sensible
            • Edouardo1976 Posté le 14 Septembre 2019
              Ce roman est tout simplement envoutant, douloureux et en même temps prenant...Roman cependant trop long, décousu, difficile de suivre la ligne directrice. on se perd dans l'histoire. très décevant. pas en phase avec les critiques dithyrambiques de la presse. Malgré ses défauts , une belle histoire très bien écrite......lue d'un trait. Pour celui qui aime les histoires tragiques et sensible
            • Annette55 Posté le 9 Septembre 2019
              Que dire après tant de critiques? Je remercie infiniment mes amies de Babelio qui se reconnaîtront de m’avoir fait découvrir ce roman qui conte l’histoire d’une plantation à l'époque de l’esclavage aux environs de 1791.. Une lecture attachante , passionnante, dramatique où l’on découvre le fonctionnement de ces grandes plantations et leur hiérarchie : La «  Grande Maison », les granges et les fumoirs, les cases rudimentaires dévolues aux noirs, les paillasses, les secrets, les règles inflexibles, la crainte et les châtiments,la complexité des alliances , les naissances et les filiations, l'évolution de Lavinia , jeune Irlandaise âgée de 7 ans, orpheline adoptée par une famille d’esclaves noirs. Naïve Lavinia , qui veut vivre avec sa Famille Noire, guidée par leur amour et la force tranquille de Belle, Papa, Mama Mae: UN PILIER , sa générosité et son intelligence, son courage et sa lucidité , son calme devant des situations dramatiques , son dévouement , sa discrétion, son amour des autres, une personnalité admirable ....pétrie d’humanité. Naïve Lavinia qui va devoir suivre la destinée d’une blanche ! Les chapitres alternés avec intelligence entre Belle , une charmante métisse fille du capitaine, esclave dans la plantation et Lavinia nous font découvrir... Que dire après tant de critiques? Je remercie infiniment mes amies de Babelio qui se reconnaîtront de m’avoir fait découvrir ce roman qui conte l’histoire d’une plantation à l'époque de l’esclavage aux environs de 1791.. Une lecture attachante , passionnante, dramatique où l’on découvre le fonctionnement de ces grandes plantations et leur hiérarchie : La «  Grande Maison », les granges et les fumoirs, les cases rudimentaires dévolues aux noirs, les paillasses, les secrets, les règles inflexibles, la crainte et les châtiments,la complexité des alliances , les naissances et les filiations, l'évolution de Lavinia , jeune Irlandaise âgée de 7 ans, orpheline adoptée par une famille d’esclaves noirs. Naïve Lavinia , qui veut vivre avec sa Famille Noire, guidée par leur amour et la force tranquille de Belle, Papa, Mama Mae: UN PILIER , sa générosité et son intelligence, son courage et sa lucidité , son calme devant des situations dramatiques , son dévouement , sa discrétion, son amour des autres, une personnalité admirable ....pétrie d’humanité. Naïve Lavinia qui va devoir suivre la destinée d’une blanche ! Les chapitres alternés avec intelligence entre Belle , une charmante métisse fille du capitaine, esclave dans la plantation et Lavinia nous font découvrir les traditions : les repas , les rituels , les coutumes , le mariage appelé Saut du Balai... Un très beau roman émouvant , bouleversant , écrit avec sensibilité et profondeur, à la fin dramatique qui se lit avec aisance même si les personnages sont nombreux ! Deux mondes que tout oppose ! Cela m’a rappelé « La couleur des sentiments »de Kathryn Stockett .
              Lire la suite
              En lire moins
            • Annette55 Posté le 9 Septembre 2019
              Que dire après tant de critiques? Je remercie infiniment mes amies de Babelio qui se reconnaîtront de m’avoir fait découvrir ce roman qui conte l’histoire d’une plantation à l'époque de l’esclavage aux environs de 1791.. Une lecture attachante , passionnante, dramatique où l’on découvre le fonctionnement de ces grandes plantations et leur hiérarchie : La «  Grande Maison », les granges et les fumoirs, les cases rudimentaires dévolues aux noirs, les paillasses, les secrets, les règles inflexibles, la crainte et les châtiments,la complexité des alliances , les naissances et les filiations, l'évolution de Lavinia , jeune Irlandaise âgée de 7 ans, orpheline adoptée par une famille d’esclaves noirs. Naïve Lavinia , qui veut vivre avec sa Famille Noire, guidée par leur amour et la force tranquille de Belle, Papa, Mama Mae: UN PILIER , sa générosité et son intelligence, son courage et sa lucidité , son calme devant des situations dramatiques , son dévouement , sa discrétion, son amour des autres, une personnalité admirable ....pétrie d’humanité. Naïve Lavinia qui va devoir suivre la destinée d’une blanche ! Les chapitres alternés avec intelligence entre Belle , une charmante métisse fille du capitaine, esclave dans la plantation et Lavinia nous font découvrir... Que dire après tant de critiques? Je remercie infiniment mes amies de Babelio qui se reconnaîtront de m’avoir fait découvrir ce roman qui conte l’histoire d’une plantation à l'époque de l’esclavage aux environs de 1791.. Une lecture attachante , passionnante, dramatique où l’on découvre le fonctionnement de ces grandes plantations et leur hiérarchie : La «  Grande Maison », les granges et les fumoirs, les cases rudimentaires dévolues aux noirs, les paillasses, les secrets, les règles inflexibles, la crainte et les châtiments,la complexité des alliances , les naissances et les filiations, l'évolution de Lavinia , jeune Irlandaise âgée de 7 ans, orpheline adoptée par une famille d’esclaves noirs. Naïve Lavinia , qui veut vivre avec sa Famille Noire, guidée par leur amour et la force tranquille de Belle, Papa, Mama Mae: UN PILIER , sa générosité et son intelligence, son courage et sa lucidité , son calme devant des situations dramatiques , son dévouement , sa discrétion, son amour des autres, une personnalité admirable ....pétrie d’humanité. Naïve Lavinia qui va devoir suivre la destinée d’une blanche ! Les chapitres alternés avec intelligence entre Belle , une charmante métisse fille du capitaine, esclave dans la plantation et Lavinia nous font découvrir les traditions : les repas , les rituels , les coutumes , le mariage appelé Saut du Balai... Un très beau roman émouvant , bouleversant , écrit avec sensibilité et profondeur, à la fin dramatique qui se lit avec aisance même si les personnages sont nombreux ! Deux mondes que tout oppose ! Cela m’a rappelé « La couleur des sentiments »de Kathryn Stockett .
              Lire la suite
              En lire moins
            • MaToutePetiteCulture Posté le 31 Juillet 2019
              Je comprends les excellents avis que j’ai pu entendre partout concernant ce roman : je l’ai adoré ! Pourtant, ce n’était pas forcément bien parti entre lui et moi… J’avoue, en ouvrant ce livre, je me disais « Encore un énième roman sur l’esclavage, je sais à quoi m’attendre, je sais ce qu’il contient. ». Effectivement, je n’ai pas eu énormément de surprises concernant l’intrigue de ce livre, mais ça ne m’a pas dérangé. Car l’important n’est-il pas de rencontrer des personnages qui vous font ressentir des émotions ? Et d’ailleurs, l’horreur de la réalité de l’époque pourra-t-elle jamais devenir « lassante » ? Serais-je à ce point blasée du monde que même des récits tels que celui-ci pourraient me laisser insensible ? Heureusement, la réponse est non ! La grande force de ce roman est de nous intégrer au sein d’une famille d’esclaves, et de nous faire ressentir l’amour fabuleux qu’ils partagent. C’est par ailleurs une famille qui n’est pas sans secrets, ajoutant de nombreuses intrigues à l’histoire principale du roman qui est celle de Lavinia. Et Kathleen Grissom a parfaitement réussi à m’intégrer à cette famille, dont je ressentais les émotions comme si j’en faisais moi-même partie. J’ai ressenti leur... Je comprends les excellents avis que j’ai pu entendre partout concernant ce roman : je l’ai adoré ! Pourtant, ce n’était pas forcément bien parti entre lui et moi… J’avoue, en ouvrant ce livre, je me disais « Encore un énième roman sur l’esclavage, je sais à quoi m’attendre, je sais ce qu’il contient. ». Effectivement, je n’ai pas eu énormément de surprises concernant l’intrigue de ce livre, mais ça ne m’a pas dérangé. Car l’important n’est-il pas de rencontrer des personnages qui vous font ressentir des émotions ? Et d’ailleurs, l’horreur de la réalité de l’époque pourra-t-elle jamais devenir « lassante » ? Serais-je à ce point blasée du monde que même des récits tels que celui-ci pourraient me laisser insensible ? Heureusement, la réponse est non ! La grande force de ce roman est de nous intégrer au sein d’une famille d’esclaves, et de nous faire ressentir l’amour fabuleux qu’ils partagent. C’est par ailleurs une famille qui n’est pas sans secrets, ajoutant de nombreuses intrigues à l’histoire principale du roman qui est celle de Lavinia. Et Kathleen Grissom a parfaitement réussi à m’intégrer à cette famille, dont je ressentais les émotions comme si j’en faisais moi-même partie. J’ai ressenti leur peur permanente, leur sentiment d’impuissance, d’injustice, leur rage, leur désolation, et leur frustration. J’ai beaucoup aimé les deux figures féminines du roman, Belle et Lavinia. Particulièrement Lavinia, que nous suivons de son enfance à l’âge adulte. Ce ne sont pas deux personnages sans défauts, au courage immense et à la rage de vaincre. Ce sont deux personnages qui subissent ce que leur condition de femme et/ou d’esclave leur impose, et sont victimes de cette époque cruelle. Elles ont aussi leurs défauts, qui m’ont donné envie de les secouer parfois. Mais elles vont chacune lutter pour essayer de protéger leur famille, et c’est en cela que je les ai aimées et admirées. La colline aux esclaves n’est pas qu’un roman sur l’esclavage, mais surtout un roman sur deux destins de femmes. Une petite pépite pleine d’émotions, que je ne suis pas près d’oublier…
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.