Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266259705
Code sériel : 16376
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm

La Colline aux esclaves

Marie-Axelle de LA ROCHEFOUCAULD (Traducteur)
Date de parution : 07/04/2016
États-Unis, 1791. Lavinia, jeune orpheline irlandaise, se retrouve domestique dans une plantation de tabac. Placée avec les esclaves noirs de la cuisine, sous la protection de Belle, la fille illégitime du maître, elle grandit dans la tendresse de cette nouvelle famille.
Cependant, Lavinia ne peut faire oublier la blancheur de sa...
États-Unis, 1791. Lavinia, jeune orpheline irlandaise, se retrouve domestique dans une plantation de tabac. Placée avec les esclaves noirs de la cuisine, sous la protection de Belle, la fille illégitime du maître, elle grandit dans la tendresse de cette nouvelle famille.
Cependant, Lavinia ne peut faire oublier la blancheur de sa peau : elle pénètre peu à peu dans l'univers de la grande maison et côtoie deux mondes que tout oppose. Jusqu’au jour où une histoire d’amour fait tout basculer… Le petit monde de la plantation est mis à feu et à sang, de dangereuses vérités sont dévoilées, des vies sont menacées…

« Deux beaux portraits de femmes opprimées, courageuses et touchantes. Passionnant. » Version Femina

« Impossible de lâcher ce roman magnifique, plein de souffle et de péripéties avant d'avoir tourné enfin la toute dernière page. À quand le film ? » Florence Dalmas – Le Dauphiné
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266259705
Code sériel : 16376
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

"Oubliez Autant en emporte le vent... voici une histoire qui captive le lecteur et exige d'être dévorée."  Minneapolis Star Tribune
"Deux beaux portraits de femmes opprimées, courageuses et touchantes. Passionnant." Version femina
"Cette épopée rapportée à travers les yeux d'une blanche au temps de l'esclavage produit un conte touchant." Femme Actuelle
"Impossible de lâcher ce roman magnifique, plein de souffle et de péripéties avant d'avoir tourné enfin la toute dernière page. À quand le film ?" Florence Dalmas - Le Dauphiné
"Drame, mélodrame et espoirs fous... Ça vous tient en haleine." Avantages
"Une belle histoire de femme..." Le Progrès
"Si l'univers dépeint a toute la brutalité de la vérité historique, il porte aussi toute l'intensité d'une grande fresque romanesque, sur les thèmes de la justice et de la liberté." Carrefour Savoirs

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Mylea45 Posté le 20 Septembre 2021
    histoire à deux voix débutant en 1791: lavinia jeune orpheline irlandaise qui va se retrouver domestique dans une plantation élevée au sein des esclaves belle fille illégitime du maître qui va élever cette petite fille . une belle histoire familiale sur l'esclavage qu'il y avait une différence de niveau de condition de vie entre ceux travaillant dans la grande maison et ceux travaillant dans les champs
  • FleursDePlumes Posté le 5 Septembre 2021
    À mon sens, il n'est pas aisé d'offrir à son lectorat une fresque familiale abordant des sujets aussi complexes que celui de l'esclavagisme sans tomber dans la caricature, ou sans s'inscrire dans une réelle volonté d'arrondir les angles et de cacher certaines vérités. Au cours de cette lecture, j'ai pu percevoir une mise en lumière des injustices subies par les Noirs, et un parti pris de l'autrice : celui de suggérer et de mettre en exergue les actes innommables et la barbarie des maîtres envers leurs esclaves plutôt que de les décrire avec force précision. . Dans ce roman, K. Grissom donne vie à des personnages féminins aux caractères et aux convictions très affirmés. Lavinia, d'une part, est une jeune femme incroyablement loyale et tolérante. La blancheur de sa peau n'est pas un privilège selon elle, et sa volonté à combattre les injustices raciales autant que son envie d'être sur le même pied d'égalité que sa famille adoptive font d'elle une héroïne visionnaire. Belle et Mamma Mae, d'autres part, sont quant à elles des femmes dont la peau foncée les contraint à accepter en silence l'impensable, mais dont le sens de l'honneur et de la famille est aussi louable qu'admirable. . L'autrice nous offre ici... À mon sens, il n'est pas aisé d'offrir à son lectorat une fresque familiale abordant des sujets aussi complexes que celui de l'esclavagisme sans tomber dans la caricature, ou sans s'inscrire dans une réelle volonté d'arrondir les angles et de cacher certaines vérités. Au cours de cette lecture, j'ai pu percevoir une mise en lumière des injustices subies par les Noirs, et un parti pris de l'autrice : celui de suggérer et de mettre en exergue les actes innommables et la barbarie des maîtres envers leurs esclaves plutôt que de les décrire avec force précision. . Dans ce roman, K. Grissom donne vie à des personnages féminins aux caractères et aux convictions très affirmés. Lavinia, d'une part, est une jeune femme incroyablement loyale et tolérante. La blancheur de sa peau n'est pas un privilège selon elle, et sa volonté à combattre les injustices raciales autant que son envie d'être sur le même pied d'égalité que sa famille adoptive font d'elle une héroïne visionnaire. Belle et Mamma Mae, d'autres part, sont quant à elles des femmes dont la peau foncée les contraint à accepter en silence l'impensable, mais dont le sens de l'honneur et de la famille est aussi louable qu'admirable. . L'autrice nous offre ici la possibilité de revoir nos perspectives et notre vision de la famille. Bien plus forte que les liens du sang, la vraie famille est celle que l'on choisit d'aimer : qu'importe d'où l'on vient, l'essentiel est de savoir où l'on va, ensemble.
    Lire la suite
    En lire moins
  • tremb77 Posté le 31 Juillet 2021
    Petite orpheline irlandaise, Lavinia se retrouve au service du capitaine du navire pour rembourser le prix de la traversée de sa famille. Trop petite et malade, il n'a pu la vendre contrairement à son frère. Elle va désormais vivre avec les esclaves de la plantation, ceux servant à la grande maison. Blanche mais asservie par un contrat, elle vit entre deux mondes dont elle n'arrive pas à comprendre les différences. Elle s'attache peu à peu à Mama Mae, Papa George comme s'ils étaient ses parents, leurs filles ses soeurs. On lui a désigné aussi comme mama une jeune métisse au statut à part, Belle, son secret est néanmoins bien gardé. La maitresse de maison pense que cette dernière est la maitresse du capitaine, transmettant cette haine à son fils, sans se rendre compte qu'elle en est en fait sa fille. Un très beau roman sur l'esclavage au coeur d'une plantation au travers des yeux d'une petite fille. Naïve, elle ne comprend pas toutes les implications de la condition d'esclave, même devenue adulte. Cette naïveté la rend un peu irritante dans son comportement avec une de ses soeurs de coeur. Elle sera confrontée à toute leur détresse, du viol répété à la... Petite orpheline irlandaise, Lavinia se retrouve au service du capitaine du navire pour rembourser le prix de la traversée de sa famille. Trop petite et malade, il n'a pu la vendre contrairement à son frère. Elle va désormais vivre avec les esclaves de la plantation, ceux servant à la grande maison. Blanche mais asservie par un contrat, elle vit entre deux mondes dont elle n'arrive pas à comprendre les différences. Elle s'attache peu à peu à Mama Mae, Papa George comme s'ils étaient ses parents, leurs filles ses soeurs. On lui a désigné aussi comme mama une jeune métisse au statut à part, Belle, son secret est néanmoins bien gardé. La maitresse de maison pense que cette dernière est la maitresse du capitaine, transmettant cette haine à son fils, sans se rendre compte qu'elle en est en fait sa fille. Un très beau roman sur l'esclavage au coeur d'une plantation au travers des yeux d'une petite fille. Naïve, elle ne comprend pas toutes les implications de la condition d'esclave, même devenue adulte. Cette naïveté la rend un peu irritante dans son comportement avec une de ses soeurs de coeur. Elle sera confrontée à toute leur détresse, du viol répété à la séparation de membres d'une famille par la vente d'un esclave, des coups jusqu'à la mort sur ceux un peu perturbateurs ou simplement voleurs pour ne pas mourir de faim. Une émouvante retranscription de ce monde si rude d'un état esclavagiste.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Quand_la_mouette_bouquine Posté le 16 Juillet 2021
    *lecture terminée* La colline aux esclaves de @kathleengrissom publié chez @lillycharleston. On part pour les Etats-Unis, en 1791. Lavinia, une jeune enfant irlandaise de 7ans perd ses parents lors de la traversée de l'Atlantique. Elle va se retrouver domestique dans une plantation de tabac pour rembourser son passage. Belle, fille naturelle du maître la prend sous son aile avec les autres esclaves de la maisonnée. Lavinia arrive très vite à faire sa place malgrès la différence de couleurs de peaux. Mais est ce qu'en grandissant cette différence sera t'elle toujours secondaire ou prendra t'elle de l'empleur? Alors ça a été une jolie lecture mais divisée en 2 temps. Dans la 1ère partie de l'histoire, même si c'est très intéressant je n'étais pas à fond dedans. Dès qu'arrive la 2ème partie de l'histoire ou on suit Lavinia adulte est complètement addictive. On a envie de savoir ce qui l'attend et on se demande ce qui va se passer. Vous vous en doutez, dès qu'on parle de plantations et d'esclaves c'est loin d'être joyeux mais j'étais loin du compte. J'ai été choquée et beaucoup touchée par le traitement des esclaves, qui peur d'être vendus, subissent en silence. J'ai adoré la famille "Noire" de Lavinia. Elle est tellement... *lecture terminée* La colline aux esclaves de @kathleengrissom publié chez @lillycharleston. On part pour les Etats-Unis, en 1791. Lavinia, une jeune enfant irlandaise de 7ans perd ses parents lors de la traversée de l'Atlantique. Elle va se retrouver domestique dans une plantation de tabac pour rembourser son passage. Belle, fille naturelle du maître la prend sous son aile avec les autres esclaves de la maisonnée. Lavinia arrive très vite à faire sa place malgrès la différence de couleurs de peaux. Mais est ce qu'en grandissant cette différence sera t'elle toujours secondaire ou prendra t'elle de l'empleur? Alors ça a été une jolie lecture mais divisée en 2 temps. Dans la 1ère partie de l'histoire, même si c'est très intéressant je n'étais pas à fond dedans. Dès qu'arrive la 2ème partie de l'histoire ou on suit Lavinia adulte est complètement addictive. On a envie de savoir ce qui l'attend et on se demande ce qui va se passer. Vous vous en doutez, dès qu'on parle de plantations et d'esclaves c'est loin d'être joyeux mais j'étais loin du compte. J'ai été choquée et beaucoup touchée par le traitement des esclaves, qui peur d'être vendus, subissent en silence. J'ai adoré la famille "Noire" de Lavinia. Elle est tellement attachante. Malgrès la difference de couleur et qu'elle ne soit pas de leur famille, il la prenne tous sous leurs ailes et vont la protéger au péril de leur vie. Ceux qui aiment les romans historiques n'hésitez pas à vous procurer ce livre. Malgrès un début un peu lent vous serez vite dans l'histoire avec les secrets et le quotidien de cette plantation. J'ai le tome 2 de cette histoire dans ma PAL mais j'avoue ne pas savoir ce qui va apporter de plus à l'histoire. Vous avez lu la duologie? Elle vous tente?
    Lire la suite
    En lire moins
  • pollylit Posté le 1 Juillet 2021
    gros coup de coeur pour ce roman!!! Lavinia, 7ans, arrive d'Irlande sur un paquebot avec son frère, ses parents sont morts pendant la traversée. Elle sera achetée par le capitaine qui la ramène sur sa plantation où elle sera élevée parmi les esclaves par Belle, la fille "cachée" du propriétaire. D'enfant prostrée, amnésique et apeurée Lavinia deviendra une petite fille curieuse et pleine de vie. Entourée de tous les esclaves elle devra comprendre que la couleur de sa peau déterminera sa place dans le monde et sur la plantation mais pour elle sa famille sera toujours belle, papa Georges et mama Mae... sa famille noire ! Un livre déchirant, bouleversant... la vie parmi les esclaves d'une plantation de tabac où tout n'est que souffrance et malheur mais où l'on trouve également le plus d'amour et de tolérance ! Quand on pense avoir touché le fond dans l'horreur, l'homme est toujours capable de pire ! Cette magnifique famille d'esclaves va bcp me manquer #x1f97a;
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.