Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266313629
Code sériel : 18223
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm
Nouveauté

La Consolation des inconnus

Nathalie Peronny (Traducteur)
Date de parution : 09/09/2021
Harlem, l’été… Dans le brownstone qu’elle occupe avec son mari, Jacob, et le fils de celui-ci, Marina mène une vie bien remplie. Mais la professeure d’université avait encore de la place à revendre, au chaud d’un cœur insatiable. Sa nouvelle voisine, Constance, l’y a touchée en plein. Est-ce cette blessure... Harlem, l’été… Dans le brownstone qu’elle occupe avec son mari, Jacob, et le fils de celui-ci, Marina mène une vie bien remplie. Mais la professeure d’université avait encore de la place à revendre, au chaud d’un cœur insatiable. Sa nouvelle voisine, Constance, l’y a touchée en plein. Est-ce cette blessure commune du génocide – juif pour elle, rwandais pour la jeune femme ? Ce sentiment d’exil, où qu’elles aillent ? Avec son bébé, Gabriel, Constance paraît si peu câline, presque insensible : le silence des survivantes… Autour du petit garçon, une amitié va se nouer, deux solitudes se consoler. Quelques semaines d’été, pour tout changer.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266313629
Code sériel : 18223
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un magnifique roman. » 
CaroLivres
« Un premier roman d'une rare maturité. » 
Les Petits Mots des Libraires

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Yolu Posté le 27 Juillet 2021
    Un roman écrit avec énormément de pudeur, d’une écriture fine, poétique. Des personnages émotionnellement riches, sensibles qui ne laissent pas indifférents. Ce roman parle d'exil, de la perte des êtres chers ainsi que de résilience. Un roman extrêmement touchant.
  • MilleetunepagesLM Posté le 3 Mars 2021
    Le commentaire de Lynda : Ce roman, c'est l'histoire de 2 femmes, très différentes, mais tellement semblable sur certains points, ayant vécu le même drame. D'abord, Constance qui a fui le Rwanda avec son bébé Gabriel, elle se retrouve donc en exil à New York, marqué à jamais par ce qu'elle a vécu. Et puis Marina, juive, elle aussi s'est retrouvé en exil, de par sa mère qui un jour a abandonné ses enfants qu'elle n'a pas su aimer. Ces deux femmes ont chacun un passé très lourd, elles sont toutes les deux extrêmement blessées, et ce, chacune à leur façon. Pour Constance, on sent dès le départ, qu'elle ne peut en aucun cas s'attacher à ce petit bébé qui est sorti de son ventre. Oh, elle ne le néglige pas, non, elle le nourrit, le soigne, mais l'aimer, ça, elle en est incapable, sans que se soit dit clairement, on se doute que Gabriel soit le fruit d'un acte violent, probablement relié au génocide rwandais. Marina, elle aussi vit des séquelles de son enfance, sa mère, aux multiples problèmes, ne pouvaient pas aimer ses enfants, elle en était tout simplement incapable, ce qui aura laissé des traces indélébiles pour Marina. Le destin fera que ces 2... Le commentaire de Lynda : Ce roman, c'est l'histoire de 2 femmes, très différentes, mais tellement semblable sur certains points, ayant vécu le même drame. D'abord, Constance qui a fui le Rwanda avec son bébé Gabriel, elle se retrouve donc en exil à New York, marqué à jamais par ce qu'elle a vécu. Et puis Marina, juive, elle aussi s'est retrouvé en exil, de par sa mère qui un jour a abandonné ses enfants qu'elle n'a pas su aimer. Ces deux femmes ont chacun un passé très lourd, elles sont toutes les deux extrêmement blessées, et ce, chacune à leur façon. Pour Constance, on sent dès le départ, qu'elle ne peut en aucun cas s'attacher à ce petit bébé qui est sorti de son ventre. Oh, elle ne le néglige pas, non, elle le nourrit, le soigne, mais l'aimer, ça, elle en est incapable, sans que se soit dit clairement, on se doute que Gabriel soit le fruit d'un acte violent, probablement relié au génocide rwandais. Marina, elle aussi vit des séquelles de son enfance, sa mère, aux multiples problèmes, ne pouvaient pas aimer ses enfants, elle en était tout simplement incapable, ce qui aura laissé des traces indélébiles pour Marina. Le destin fera que ces 2 femmes, Marina et Constance, vont se rencontrer. Dès le départ, Marina, s'attache énormément au petit Gabriel, et elle entrera dans la vie de Constance et Gabriel, elle voudra lui donner cet amour maternel, dont elle a tant manqué, mais est-ce vraiment le désir d'aider, ou bien est-ce seulement une façon qu'elle a trouvée pour recevoir ce qu'elle a tant cherché. L'histoire entre Jacob et Marina, est une belle histoire d'amour. Les liens également avec Ben, le fils de Jacob, sont beaux à voir. Les personnages sont tous très attachants, on voudrait tant aider Constance, lui montré que l'amour est possible, qu'il n'y a pas que l'enfer sur cette terre. Marina, aussi est attachante dans sa façon de toujours vouloir aider les autres. Malgré certaines petites longueurs, c'est un roman qui frappe, qui nous fait vivre des émotions, qui nous parle des atrocités des guerres, des difficultés de l'exil, quelles que soient les raisons. Mais il nous parle aussi de solidarité, de reconstruction, de pardon, d'amour filial, d'amitié. Tout ça fait du bien au cœur. L'auteure saura gagner votre attention et votre cœur, et bien sûr, vous amènera à réfléchir haut et fort sur les atrocités de ce monde. Une rencontre en plein New York, qui changera le destin de ces 2 femmes et de leurs proches.
    Lire la suite
    En lire moins
  • alextoutsimplement Posté le 7 Novembre 2020
    Un roman que j'ai beaucoup aimé, une écriture fine et posée, des personnages riches qui ont en commun le manque d'un parent. Ce roman parle d'exil, de la perte mais aussi de résilience. Marina, Constance, Ben et Gabriel m'ont touché.. Il y a aussi beaucoup de pudeur dans cette belle écriture. Un roman que je vous conseille vivement
  • jumale Posté le 13 Octobre 2020
    #laconsolationdesinconnus #alicenelson "Hormis les accès de violence, rien n'indiquait qu'elle ait fait de la place au fond d'elle même pour son enfant " 2 femmes aux blessures enfouies, aux fêlures muettes, qui vont par la force de la vie se rencontrer. Constance, jeune femme rwandaise, qui s'est enfuie avec son fils. Marina, juive exilée en Israël, élevée dans un kibboutz, avant de revenir aux États-Unis, éduquée sans amour maternel. Un amour qu'elle cherchera toujours. 2 exils mis en parallèle, 2 traumatismes différents mais dont il est difficile de se relever. Constance qui paraît insensible, absente, dénué d'amour pour son fils Gabriel. Marina va l'aider dans ses démarches et s'attacher à Gabriel. Lui donner l'amour que Constance lui refuse, l'amour que Marina n'a pas eu. Une souffrance palpable, un livre sur l'amour filial, sur la transmission. Une histoire sur la famille, celle qui construit, celle qui détruit, et finalement le destin que l'on se choisit. Malgré quelques longueurs sur le passé et l'envie d'en connaître un peu plus sur Constance et sa fuite du Rwanda, c'est un roman poignant et beau à la fois. Une écriture poétique, un roman sensible, tout en émotions. J'ai adoré la relation de Jacob... #laconsolationdesinconnus #alicenelson "Hormis les accès de violence, rien n'indiquait qu'elle ait fait de la place au fond d'elle même pour son enfant " 2 femmes aux blessures enfouies, aux fêlures muettes, qui vont par la force de la vie se rencontrer. Constance, jeune femme rwandaise, qui s'est enfuie avec son fils. Marina, juive exilée en Israël, élevée dans un kibboutz, avant de revenir aux États-Unis, éduquée sans amour maternel. Un amour qu'elle cherchera toujours. 2 exils mis en parallèle, 2 traumatismes différents mais dont il est difficile de se relever. Constance qui paraît insensible, absente, dénué d'amour pour son fils Gabriel. Marina va l'aider dans ses démarches et s'attacher à Gabriel. Lui donner l'amour que Constance lui refuse, l'amour que Marina n'a pas eu. Une souffrance palpable, un livre sur l'amour filial, sur la transmission. Une histoire sur la famille, celle qui construit, celle qui détruit, et finalement le destin que l'on se choisit. Malgré quelques longueurs sur le passé et l'envie d'en connaître un peu plus sur Constance et sa fuite du Rwanda, c'est un roman poignant et beau à la fois. Une écriture poétique, un roman sensible, tout en émotions. J'ai adoré la relation de Jacob et Marina, un amour attachant, magnifique. "Ton corps peut remplir ma vie, tout comme ton rire peut repousser le mur noir de la tristesse "
    Lire la suite
    En lire moins
  • ckdkrk169 Posté le 29 Septembre 2020
    Un premier roman très attachant, d’une grande sensibilité, qui raconte les destins croisés de femmes en souffrance. L’une, réfugiée du Rwanda, ne montre aucune tendresse envers son jeune enfant tandis que Marina s’accroche à ses souvenirs pour tenter de se rappeler une manifestation d’amour de sa mère. Marina ne se souvient d’aucune intimité entre Gizela et ses enfants, elle vivait à côté d’eux sans les voir. Quelle tristesse quand Marina avoue être dans l’incapacité à croire au bonheur même lorsqu’il est présent. Constance, elle, semble insensible à son enfant et incapable de l’aimer : qu’elles horreurs a-t-elle pu traverser se demande Marina ? Ce récit à la fois triste et lumineux est à lire absolument pour l’écriture poétique et envoûtante. J’ai été conquise aussi par l’émotion et la tendresse qui se dégagent des rapports entre Marina et Jacob, Marina et Ben et l’attachement sans faille de Marina pour Gabriel, ce petit ange. Un très beau premier roman paru aux éditions Les Escales. Une auteure que je vais suivre dorénavant.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.