En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Conspiration Kolarich

        Pocket
        EAN : 9782266269759
        Code sériel : 16742
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 640
        Format : 108 x 177 mm
        La Conspiration Kolarich

        Diniz GALHOS (Traducteur)
        Date de parution : 08/02/2018
        Une jeune femme, Kathy Rubinkowski, est assassinée en pleine rue alors qu’elle rentre chez elle. La veille de ses 24 ans. Ses effets personnels et l'arme du crime sont rapidement retrouvés sur Tom Stoller, un SDF à la santé mentale vacillante. Il fait un coupable idéal… Sauf pour sa tante... Une jeune femme, Kathy Rubinkowski, est assassinée en pleine rue alors qu’elle rentre chez elle. La veille de ses 24 ans. Ses effets personnels et l'arme du crime sont rapidement retrouvés sur Tom Stoller, un SDF à la santé mentale vacillante. Il fait un coupable idéal… Sauf pour sa tante qui, convaincue de son innocence, décide d'engager un ténor du barreau, Jason Kolarich, pour assurer sa défense. L’avocat n’aura devant lui que cinquante jours pour tenter de sauver Tom.
        Le compte à rebours ne fait que commencer…

        « Sans aucun doute David Ellis sait manier la plume et il a le style parfait pour manipuler le lecteur dans un thriller machiavélique, intelligent et efficace. » babelio
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266269759
        Code sériel : 16742
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 640
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.95 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • BlackKat Posté le 26 Avril 2017
          Nous retrouvons Jason Kolarich, découvert dans Caché. Avocat à la dérive suite au décès brutal de sa femme et sa fille, il a réussi à émerger de sa douleur pour travailler en tandem avec son amie Shauna, avocate elle aussi. À la sortie d’une audience, une femme, Deidre Maley, lui demande de représenter son neveu, vétéran de la guerre d’Irak, atteint de SSPT (Syndrome de Stress Post-traumatique) couplé d’une schi­zo­phré­nie hébé­phré­nique (affection psychique touchant des sujets jeunes, avec une absence apparente de délire paranoïde et la présence d’un syndrome dissociatif menant rapidement à un retrait social ou autistique – merci Wiki), accusé du meurtre d’une jeune fille, Kathy Rubinkowski. Jason s’ennuie. Il accepte. Mais une affaire a priori simple et dont l’issue semble déjà acquise se révèle bien plus ardue qu’escomptée. Beaucoup plus ardue. Au point de mettre la vie de plusieurs personnes en danger, voire des milliers… J’adore les thrillers juridiques! Pas besoin de chercher bien loin, je suis juriste de formation et toujours et encore fascinée par ce milieu, surtout par le droit américain (faut bien se dépayser un peu!). Mais n’écrit pas de bons romans juridiques qui veut! Le droit peut vite être ennuyeux et rébarbatif au possible si l’auteur n’a pas le talent... Nous retrouvons Jason Kolarich, découvert dans Caché. Avocat à la dérive suite au décès brutal de sa femme et sa fille, il a réussi à émerger de sa douleur pour travailler en tandem avec son amie Shauna, avocate elle aussi. À la sortie d’une audience, une femme, Deidre Maley, lui demande de représenter son neveu, vétéran de la guerre d’Irak, atteint de SSPT (Syndrome de Stress Post-traumatique) couplé d’une schi­zo­phré­nie hébé­phré­nique (affection psychique touchant des sujets jeunes, avec une absence apparente de délire paranoïde et la présence d’un syndrome dissociatif menant rapidement à un retrait social ou autistique – merci Wiki), accusé du meurtre d’une jeune fille, Kathy Rubinkowski. Jason s’ennuie. Il accepte. Mais une affaire a priori simple et dont l’issue semble déjà acquise se révèle bien plus ardue qu’escomptée. Beaucoup plus ardue. Au point de mettre la vie de plusieurs personnes en danger, voire des milliers… J’adore les thrillers juridiques! Pas besoin de chercher bien loin, je suis juriste de formation et toujours et encore fascinée par ce milieu, surtout par le droit américain (faut bien se dépayser un peu!). Mais n’écrit pas de bons romans juridiques qui veut! Le droit peut vite être ennuyeux et rébarbatif au possible si l’auteur n’a pas le talent de le faire frétiller comme une bonne tranche de bacon sur le grill! David Ellis est un de ces auteurs. Dans le « civil », il est avocat donc le Môssieur sait de quoi il parle, il maîtrise parfaitement le sujet et cet aspect du roman sans tomber dans le discours professoral et nébuleux. Il est comme un poisson dans l’eau dans les arcanes de la justice, ne tombe pas dans l’angélisme d’un système judiciaire américain parfait. Au contraire. Les joutes verbales sont un délice de rouerie et de manipulation. Il pointe habilement du doigt les manigances et effets de manche des avocats de la défense comme du procureur. Vous savez pourquoi j’adore les thrillers juridiques? Parce que l’auteur le dit lui-même: le droit est un art et non une science. Le prétoire est une scène de théâtre où c’est le comédien… euh, l’avocat! le plus talentueux qui gagne, c’est celui qui aura su s’appuyer sur les textes et la jurisprudence et jongler avec, et ce, avec adresse. La loi est peut-être respectée mais pas toujours la justice. Et c’est cette scène de théâtre et ses coulisses qui sont fascinantes, avec la confrontation des écrits légaux et de la subjectivité des êtres humains. L’auteur se met parfaitement au niveau du lecteur lambda qui n’aurait aucune connaissance juridique et couple le déroulement parfois lent d’un procès avec l’action et les rebondissements d’un pur thriller. Le lecteur ne s’ennuie jamais, qu’il soit en train de réfléchir sur les choix de défense ou sur comment étayer les hypothèses de preuves irréfutables, ou qu’il soit en pleine course-poursuite dans la ville (d’ailleurs, une question, Maître? Quelle ville? Elle n’est jamais nommée!) Ceci dit, il faut une solide intrigue pour pimenter la sauce. Et solide, elle l’est! D’une situation simple, un mec paumé, incapable de se souvenir de quoi que ce soit, est retrouvé avec l’arme ayant causé la mort d’une jeune fille, tout près du lieu du crime, l’enquête menée par Kolarich, avec ses collaborateurs, partant de peu d’éléments va rapidement se complexifier et s’orienter vers tout autre chose qu’un banal vol et homicide en se penchant sur la personnalité de la victime. Mais… je ne peux en dire davantage sans dévoiler un retournement de situation crucial! Dans ce roman, l’accusé est un vétéran et l’auteur touche ainsi à un sujet très sensible aux States: le traitement des soldats rendus à la vie civile. Ce n’est pas nouveau, c’est un phénomène qui a pris de l’ampleur avec la fin de la guerre du Vietnam et qui perdure encore aujourd’hui avec les conséquences psychologiques désastreuses, les SSPT, l’incapacité à renouer avec la société en temps de paix, les difficultés à retrouver un équilibre et une réelle reconnaissance pour les services rendus à la patrie. C’est en toute pudeur que ce sujet est abordé au travers d’un Tom autistique, enfermé dans son enfer intérieur, coupé de la réalité, devenu SDF et un coupable idéal. J’ai retrouvé Jason avec un très plaisir, cet avocat un peu pataud avec les femmes, charmant au demeurant, droit dans ses bottes, ne reculant pas devant le danger et maniant l’ironie et le sarcasme aussi bien que ses codes de droit! Les personnages sont fouillés juste ce qu’il faut pour les rendre attachants, super agaçants (comme le juge Nash, l’électron libre du prétoire, le roi du marteau) ou marrants comme le gamin, Bradley, le troisième larron du cabinet de Jason. Tori apporte la touche sexy (non pas que Shauna ne le soit pas, hein!) et mystérieuse de cette équipe! Œil extérieur à l’enquête, aux remarques judicieuses, a tourné la tête de notre avocat mais peut-être pas au point de remettre en question son éthique professionnel cependant… L’intrigue est captivante, les indices distillés au compte-goutte, le suspens s’installe crescendo et reste de rigueur jusqu’au bout. Et si le démarrage est un poil lent et très axé sur le processus juridique, vu la minceur du dossier de Tom et son incapacité à aider son avocat, l’action s’invite et supplante peu à peu l’ambiance de la cour pour la fureur de la rue. Un thriller tout en équilibre et en justesse! Un régal du début jusqu’à la fin, jamais de temps mort, une plume incisive et addictive! Hâte de lire la suite des aventures de Jason Kolarich et de sa team!
          Lire la suite
          En lire moins
        • ROUMANOFFBE Posté le 11 Août 2016
          Quand un avocat se met à l'écriture, j'ai toujours de grandes tentations à lire ses livres. Et quand, en plus, son style d'écriture me plaît, alors me voilà ravie :-) Je ne peux que vous conseiller de lire TOUS les livres de David Ellis parce qu'ils m'ont tous plu. Bon, je reconnais que parfois, le volume peut faire peur vu son épaisseur mais comme les pages se tournent facilement, n'hésitez pas, lancez-vous ....
        • AlouquaLecture Posté le 12 Juin 2016
          Je n'avais lu que du positif sur l'auteur, alors, lorsque j'ai eu la possibilité d'avoir cette nouvelle parution en service presse, je ne pouvais que dire oui. Un point hyper positif, c'est que l'auteur est avocat, il connaît donc le sujet, et le maîtrise. Cela se ressent chaque fois que l'on parle de droits et de procédures dans l'histoire, mais il le fait avec des mots à la portée de tous, pas besoin de vous balader avec un dictionnaire pour comprendre les termes utilisés. C'était là le seul point qui me faisait un peu peur malgré tout avant de commencer ma lecture, parce que il faut bien avouer que les termes juridiques ne sont pas forcément simples à comprendre si ce n'est pas notre domaine. Lorsque Kathy Rubinkowski est retrouvée morte assassinée, le coupable idéal est trouvé, il s'agit de Tom Stoller, un SDF qui a la malchance d'avoir le sac à main de la victime, ainsi que l'arme du crime sur lui. Le souci, c'est qu'il ne parle pas, il est bourré de tics nerveux, il semble complètement ailleurs, comme si il n'était pas forcément concerné par ce qui l'entoure. Jason Kolarich, avocat, va se faire engager par la tante de Tom,... Je n'avais lu que du positif sur l'auteur, alors, lorsque j'ai eu la possibilité d'avoir cette nouvelle parution en service presse, je ne pouvais que dire oui. Un point hyper positif, c'est que l'auteur est avocat, il connaît donc le sujet, et le maîtrise. Cela se ressent chaque fois que l'on parle de droits et de procédures dans l'histoire, mais il le fait avec des mots à la portée de tous, pas besoin de vous balader avec un dictionnaire pour comprendre les termes utilisés. C'était là le seul point qui me faisait un peu peur malgré tout avant de commencer ma lecture, parce que il faut bien avouer que les termes juridiques ne sont pas forcément simples à comprendre si ce n'est pas notre domaine. Lorsque Kathy Rubinkowski est retrouvée morte assassinée, le coupable idéal est trouvé, il s'agit de Tom Stoller, un SDF qui a la malchance d'avoir le sac à main de la victime, ainsi que l'arme du crime sur lui. Le souci, c'est qu'il ne parle pas, il est bourré de tics nerveux, il semble complètement ailleurs, comme si il n'était pas forcément concerné par ce qui l'entoure. Jason Kolarich, avocat, va se faire engager par la tante de Tom, Deidre, elle est persuadée que son neveu est innocent, elle a entrevu l'avocat à l'oeuvre et elle est persuadée qu'il l'aidera. Par malchance, ils tombent sur le juge Nash, un juge plutôt strict et pas très commode. Comme il est dit dans le résumé, cette affaire est un véritable puzzle géant dont Jason Kolarich et son équipe doivent retrouver les pièces manquantes et en démêler les noeuds qui se trouvent être plutôt nombreux. Ce livre a beau faire un peu moins de 600 pages, je dois bien dire qu'il n'en aurait pas fallu moins pour que cette affaire soit complètement démêlée. C'est le genre de livre que je prendrais plaisir à regarder au cinéma ou à la télé, j'irais même jusqu'à dire une série dans le même que Perry Mason, où il y a toujours une chose qui tombe alors que l'on ne s'y attend pas, et qui vient compliquer l'affaire pourtant pas si simple au départ. Si vous ne connaissez pas David Ellis, je peux vous dire que vous louper un écrivain doué dans ce domaine d'histoire. Quand à moi, je suis ravie d'avoir passé du temps en compagnie de Jason Kolarich, un avocat pas comme les autres auquel j'ai pu m'attacher au fil des pages.
          Lire la suite
          En lire moins
        • LeaTouchBook Posté le 2 Juin 2016
          Depuis le début de mes études de droit, je lis de plus en plus de thrillers juridiques : le fait d'en comprendre encore mieux toutes les subtilités amène un véritable plaisir de lecture comme le démontre mon avis sur La Conspiration Kolarich. Sans aucun doute David Ellis sait manier la plume et il a le style parfait pour manipuler le lecteur dans un thriller machiavélique, intelligent et efficace. Le milieu juridique est parfaitement dépeint sans pour autant perdre le rythme haletant du policier : des chapitres courts, des rebondissements percutants et un suspense maitrisé, tous les éléments sont réunis pour se régaler ! Même si je n'ai pas lu les autres romans avec Jason Kolarich, je n'étais pas perdue et j'ai tout de suite apprécié cet avocat. Ce dernier est un protagoniste très attachant car il est opiniâtre, téméraire, solide. C'est un vrai pilier pour ses clients et il n'abandonne jamais. Cela se perçoit d'autant plus que ce thriller traite de thématiques extrêmement importantes, actuelles et controversées notamment de la question de la guerre en Irak et des répercutions psychologiques sur les anciens combattants. L'auteur utilise ainsi son histoire pour parler de sujets qui touchent son propre pays et c'est un point... Depuis le début de mes études de droit, je lis de plus en plus de thrillers juridiques : le fait d'en comprendre encore mieux toutes les subtilités amène un véritable plaisir de lecture comme le démontre mon avis sur La Conspiration Kolarich. Sans aucun doute David Ellis sait manier la plume et il a le style parfait pour manipuler le lecteur dans un thriller machiavélique, intelligent et efficace. Le milieu juridique est parfaitement dépeint sans pour autant perdre le rythme haletant du policier : des chapitres courts, des rebondissements percutants et un suspense maitrisé, tous les éléments sont réunis pour se régaler ! Même si je n'ai pas lu les autres romans avec Jason Kolarich, je n'étais pas perdue et j'ai tout de suite apprécié cet avocat. Ce dernier est un protagoniste très attachant car il est opiniâtre, téméraire, solide. C'est un vrai pilier pour ses clients et il n'abandonne jamais. Cela se perçoit d'autant plus que ce thriller traite de thématiques extrêmement importantes, actuelles et controversées notamment de la question de la guerre en Irak et des répercutions psychologiques sur les anciens combattants. L'auteur utilise ainsi son histoire pour parler de sujets qui touchent son propre pays et c'est un point que j'apprécie énormément : transcender son histoire, aller au-delà de son genre littéraire. Il s'agit de 104 chapitres vifs, d'une histoire palpitante, d'un page-turner efficient, je lirai assurément les deux autres romans qui le précèdent afin de faire plus ample connaissance avec Jason et l'univers de David Ellis. Je n'ai plus qu'une chose à dire : vivement le prochain ! Du début jusqu'à la fin le lecteur est tenu, retenu par ce livre : une véritable et passionnante conspiration à démasquer ! En définitive, je vous conseille cette lecture, il peut parfaitement se lire séparément des autres romans avec le même protagoniste.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « La Conspiration Kolarich est un thriller à posséder de toute urgence. Dans la lignée de John Grisham, David Ellis renouvelle le genre avec une aisance digne des grands auteurs ! »  
        Jérôme Toledano, Les Cyclades

        « David Ellis propose un bon moment de lecture à suivre les arcanes d’une intrigue construite avec soin, servie par un style alerte et par une galerie de personnages particulièrement réussie. »
        Serge Perraud, lelitteraire.com

         « Si vous ne connaissez pas David Ellis, je peux vous dire que vous louper un écrivain doué dans ce domaine d'histoire. »
        focus-littérature.com


        « Sans aucun doute David Ellis sait manier la plume et il a le style parfait pour manipuler le lecteur dans un thriller machiavélique, intelligent et efficace. »
        Babelio

        « Il propose des dialogues étincelants, révélant la réalité d’un système tentaculaire où seuls des spécialistes chevronnés peuvent s’y retrouver. »
        lelitteraire.com
         
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com