Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264076120
Code sériel : 5533
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm

La danse du temps

CYRIELLE AYAKATSIKAS (Traducteur)
Date de parution : 20/08/2020
Il n’est jamais trop tard pour choisir SA vie !
Trois événements ont été déterminants dans la vie de Willa Drake : la disparition de sa mère, quand elle avait 11 ans ; la demande en mariage qu’elle reçut à 21 ans ; l’accident qui la laissa veuve à 41 ans. Chaque fois, Willa finit par prendre un chemin que... Trois événements ont été déterminants dans la vie de Willa Drake : la disparition de sa mère, quand elle avait 11 ans ; la demande en mariage qu’elle reçut à 21 ans ; l’accident qui la laissa veuve à 41 ans. Chaque fois, Willa finit par prendre un chemin que d’autres avaient tracé pour elle. Alors quand, à 61 ans, elle reçoit un coup de téléphone lui annonçant que sa belle-fille Denise s’est fait tirer dessus et que sa petite-fille Cheryl a besoin d’elle, Willa décide de faire enfin
un choix personnel. Tant pis s’il s’agit d’une erreur de numéro : elle file à Baltimore devenir grand-mère !

Dans La danse du temps, Anne Tyler nous rappelle avec humour et tendresse qu’il n’est jamais trop tard pour choisir sa vie.

« Il faut entrer dans la danse sans hésiter. » Madame Figaro
« Un singulier roman de désapprentissage. » Le Monde

Traduit de l’anglais (États-Unis)
par Cyrielle Ayakatsikas
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264076120
Code sériel : 5533
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • zellereb Posté le 26 Octobre 2020
    Une grosse partie de ce roman se passe à Baltimore, ville de cœur de l’auteure, alors que Willa séjourne dans un lotissement de banlieue, tout un monde en soi. Mais avant d’y arriver, le personnage de Willa sera mis en perspective à trois autres moments de sa vie, alors qu’à 11 ans, elle perd sa mère pour quelques jours, et qu’elle doit s’occuper de sa sœur. Puis, plus tard, quand elle doit prendre une orientation à l’université, et enfin adulte, lors d’un drame qui bouleversera sa vie. Willa est une personne qui s’affirme peu. Elle se soumet aux décisions que prennent les autres à sa place, c’est quelqu’un de dépendant en somme, allant au gré du vent. Ce roman décrit avec subtilité les états d’âmes de Willa au travers de détails suggestifs, et de situations frôlant le danger. Il garde néanmoins un esprit léger car Willa évite les conflits. Une tension est maintenue tout au long de la lecture, due aux incohérences existantes chez elle, de ses paradoxes parfois confondants. Le côté débonnaire de Willa m’a bien souvent exaspérée, mais j’ai adoré ce livre qui multiplie et oppose les perspectives de façon très lisible tout... Une grosse partie de ce roman se passe à Baltimore, ville de cœur de l’auteure, alors que Willa séjourne dans un lotissement de banlieue, tout un monde en soi. Mais avant d’y arriver, le personnage de Willa sera mis en perspective à trois autres moments de sa vie, alors qu’à 11 ans, elle perd sa mère pour quelques jours, et qu’elle doit s’occuper de sa sœur. Puis, plus tard, quand elle doit prendre une orientation à l’université, et enfin adulte, lors d’un drame qui bouleversera sa vie. Willa est une personne qui s’affirme peu. Elle se soumet aux décisions que prennent les autres à sa place, c’est quelqu’un de dépendant en somme, allant au gré du vent. Ce roman décrit avec subtilité les états d’âmes de Willa au travers de détails suggestifs, et de situations frôlant le danger. Il garde néanmoins un esprit léger car Willa évite les conflits. Une tension est maintenue tout au long de la lecture, due aux incohérences existantes chez elle, de ses paradoxes parfois confondants. Le côté débonnaire de Willa m’a bien souvent exaspérée, mais j’ai adoré ce livre qui multiplie et oppose les perspectives de façon très lisible tout en sachant tenir à distance, et en même temps inviter à la réflexion. Je poursuivrai sans doute avec d’autres livres de cette auteure qui a quelque chose de très authentique dans sa démarche.
    Lire la suite
    En lire moins
  • syssylle Posté le 25 Octobre 2020
    Je ne connaissais pas Anne Tyler et il se trouve que ce roman était dans ma PAL pour la rentrée littéraire, qu'on ne me demande pas pourquoi, je l'ignore! Je l'ai donc lu, sans grand entrain, je n'en attendais rien, je ne m'étais pas investie dans ce choix.... Une lecture agréable, oui, des personnages sympas, oui aussi, une histoire qui ne m'a pas déplu.... Willa est une jeune américaine, qui va épouser un jeune homme, parce qu'il est temps pour elle de fonder une famille. Elle ferme les yeux sur certains comportements que celui-ci a avec elle (il ne la croit pas quand elle lui explique qu'un homme lui a enfoncé une arme dans les côtes alors qu'ils voyagent en avion tous les deux) , il se montre assez condescendant, mais elle l'ignore, ne veut voir en lui que des signes d'amour, d'intérêt et de protection. Willa est tout l'inverse de sa sœur, Ellaine, qui restera rebelle sa vie durant. Les deux sœurs ont vécu une enfance quelque peu étrange: leur mère était encline à des moments de colère ravageurs, c'était quelqu'un d'instable et de peu rassurant. Leur père, à l’inverse, représentait la sérénité, et gardait la même humeur quelques soient les... Je ne connaissais pas Anne Tyler et il se trouve que ce roman était dans ma PAL pour la rentrée littéraire, qu'on ne me demande pas pourquoi, je l'ignore! Je l'ai donc lu, sans grand entrain, je n'en attendais rien, je ne m'étais pas investie dans ce choix.... Une lecture agréable, oui, des personnages sympas, oui aussi, une histoire qui ne m'a pas déplu.... Willa est une jeune américaine, qui va épouser un jeune homme, parce qu'il est temps pour elle de fonder une famille. Elle ferme les yeux sur certains comportements que celui-ci a avec elle (il ne la croit pas quand elle lui explique qu'un homme lui a enfoncé une arme dans les côtes alors qu'ils voyagent en avion tous les deux) , il se montre assez condescendant, mais elle l'ignore, ne veut voir en lui que des signes d'amour, d'intérêt et de protection. Willa est tout l'inverse de sa sœur, Ellaine, qui restera rebelle sa vie durant. Les deux sœurs ont vécu une enfance quelque peu étrange: leur mère était encline à des moments de colère ravageurs, c'était quelqu'un d'instable et de peu rassurant. Leur père, à l’inverse, représentait la sérénité, et gardait la même humeur quelques soient les circonstances. Un jour (mais il est probable que cela se soit présenté plusieurs fois dans leur enfance) la mère est partie, à la grande angoisse des filles, elle n'est revenue que deux jours plus tard; Ce qui s'est passé durant ces quelques heures a vraisemblablement construit la psychologie de chacune d'entre elles. l'angoisse d'Ellaine l'a rendue méfiante , mais Willa a décidé de ressembler à son père....je pense que plus exactement, elle a décidé de faire confiance à des hommes comme son père! Sans doute qu'au fond d'elle même, Willa n'est pas cette gentille dame, celle qui suit son mari, qui n'aime ou n'ose pas conduire, qui acquiesce à tous ses désirs et n'impose jamais les siens. Son premier mari, le père de ses garçons, va se tuer d'une façon stupide.....son second mari, Peter, légèrement plus âgé qu'elle, avocat à la retraite, joueur de golf, suant le conformisme et le machisme, va se trouver confronté, sans doute pour la première fois de sa vie, à une décision prise par Willa: partir sur un coup de tête à Baltimore, aider une enfant qu'il ne connaît pas. A soixante ans, Willa écoute enfin sa petite voix intérieure! Elle va ainsi rencontrer des gens vrais, simples et complexes, ouvrir les yeux sur sa vie, sur le sens qu'elle lui donne... Un roman qui laisse juste une petite trace, comme ça, en passant....
    Lire la suite
    En lire moins
  • SabrinaTrublet Posté le 23 Octobre 2020
    La danse du temps Anne TYLER Soumise ? Indécise ? Passive ? Je ne saurais comment qualifier Willa, le personnage principal de ce roman. A 11 ans elle subit les absences répétées et inexpliquées de sa bipolaire de mère en restant avec sa sœur et son père « trop gentil ». A 21ans elle cède à la demande en mariage de Derek qui lui fait quitter une université dans laquelle elle perçoit une bourse pour une autre (dans une autre ville) qui ne dispense pas les matières choisies. A 41 elle subit ses fils et leur manque d’attention pour elle alors qu’elle est une jeune veuve. A 61 ans elle est appelée par une voisine d’une ex petite amie d’un de ses fils. Cette ex, Denise, a une petite fille dont il faut s’occuper puisqu’elle est hospitalisée après avoir reçu une balle perdue dans la jambe. Cette petite fille n’est pas la sienne mais avec son nouveau mari elle décide de se rendre à Baltimore depuis l’Arizona. Alors que Peter son mari ne pense qu’à rentrer chez eux et reprendre le cours de sa vie Willa s’oppose. Pour la première fois de sa vie elle fait elle-même un choix qu’elle assumera jusqu’au bout... Un roman agréable à lire avec cette construction par... La danse du temps Anne TYLER Soumise ? Indécise ? Passive ? Je ne saurais comment qualifier Willa, le personnage principal de ce roman. A 11 ans elle subit les absences répétées et inexpliquées de sa bipolaire de mère en restant avec sa sœur et son père « trop gentil ». A 21ans elle cède à la demande en mariage de Derek qui lui fait quitter une université dans laquelle elle perçoit une bourse pour une autre (dans une autre ville) qui ne dispense pas les matières choisies. A 41 elle subit ses fils et leur manque d’attention pour elle alors qu’elle est une jeune veuve. A 61 ans elle est appelée par une voisine d’une ex petite amie d’un de ses fils. Cette ex, Denise, a une petite fille dont il faut s’occuper puisqu’elle est hospitalisée après avoir reçu une balle perdue dans la jambe. Cette petite fille n’est pas la sienne mais avec son nouveau mari elle décide de se rendre à Baltimore depuis l’Arizona. Alors que Peter son mari ne pense qu’à rentrer chez eux et reprendre le cours de sa vie Willa s’oppose. Pour la première fois de sa vie elle fait elle-même un choix qu’elle assumera jusqu’au bout... Un roman agréable à lire avec cette construction par périodes de vie. Les personnages sont si justes qu’on croit les connaître. Un sujet intéressant sur la course du temps qui si on ne se pose pas pour le regarder passer risque fort de nous soumis, indécis et passifs.
    Lire la suite
    En lire moins
  • vero35 Posté le 8 Octobre 2020
    Alors que j'achetais «  Les Fureurs invisibles du cœur » de John Boyne ( livre qu'on ne recommandera jamais assez...) pour une amie anglophone au Waterstones de Cork, la libraire m'avait félicitée pour ce choix et m'avait dit que je devrais aimer l'oeuvre de Anne Tyler. J'avais fait quelques tentatives, pas très convaincantes de mon point de vue et il aura fallu attendre que Babelio et sa mass critique me permette de tenter de lire «  La danse du temps » pour je lise un roman de Ann Tyler jusqu'au bout. Nous suivons donc Willa, de 11 ans à 61 ans, avec des focus sur des moments de crise : la prise de conscience douloureuse de la bipolarité de sa mère, le dilemme entre la poursuite de ses études et le mariage avec le si conformiste Derek, la mort de ce dernier, 20 ans après leur mariage ...à chaque fois, Willa se soumet à un désir qui n'est pas forcément le sien,elle prend sur elle, voire même anticipe les désirs d'autrui, et elle se conforme à ce que la société attend d'une jeune femme aux USA dans les années 60 et suivantes. Il faudra un séjour inattendu à Baltimore, pour que Willa... Alors que j'achetais «  Les Fureurs invisibles du cœur » de John Boyne ( livre qu'on ne recommandera jamais assez...) pour une amie anglophone au Waterstones de Cork, la libraire m'avait félicitée pour ce choix et m'avait dit que je devrais aimer l'oeuvre de Anne Tyler. J'avais fait quelques tentatives, pas très convaincantes de mon point de vue et il aura fallu attendre que Babelio et sa mass critique me permette de tenter de lire «  La danse du temps » pour je lise un roman de Ann Tyler jusqu'au bout. Nous suivons donc Willa, de 11 ans à 61 ans, avec des focus sur des moments de crise : la prise de conscience douloureuse de la bipolarité de sa mère, le dilemme entre la poursuite de ses études et le mariage avec le si conformiste Derek, la mort de ce dernier, 20 ans après leur mariage ...à chaque fois, Willa se soumet à un désir qui n'est pas forcément le sien,elle prend sur elle, voire même anticipe les désirs d'autrui, et elle se conforme à ce que la société attend d'une jeune femme aux USA dans les années 60 et suivantes. Il faudra un séjour inattendu à Baltimore, pour que Willa ose affirmer ses véritables envies .Ce séjour à Baltimore en plus de montrer l'évolution à «  bas bruit » de Willa, offre à l'auteur l'occasion de dresser un grand nombre de portraits d'habitants de Baltimore, qui composent une communauté pas toujours très policée mais attachante. L'ensemble se lit très bien, et à la fin, on a envie de dire : «  Well done » Willa...
    Lire la suite
    En lire moins
  • LillyMaya Posté le 22 Juillet 2020
    C'est le deuxième livre que je lis d'Anne Tyler. Je l'avais découverte à l'occasion d'un club de lecture avec "Un mariage amateur". J'ai préféré celui-ci. On retrouve les grandes ellipses (déjà vue dans "Un mariage amateur") puisque l'on commence en 1967, puis on saute en 1977 et en 1997 pour faire ensuite un bond en 2017. Je me suis d'avantage attachée aux personnages. Willa et Cheryl en particulier. Mais je reste toujours un peu sur ma faim, en effet, les grandes ellipses, laissent des pans entier de l'histoire sous silence, et j'aurais aimé parfois en savoir plus sur quelques événements. Ce n'est que le 2e livre que je lis de cette auteur, mais j'ai eu l'impression d'y retrouver certains thèmes, en particulier ces personnages un peu prisonnier de leur vies et qui semblent parfois peu actif pour essayer de changer certaines choses. Mais, l'écriture est agréable et j'ai passé un moment agréable.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…