Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707142528
Code sériel : 147
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 210
Format : 125 x 190 mm

La démocratie post-totalitaire

Date de parution : 26/11/2003

Vivons-nous dans un univers orwellien, conditionnés et surveillés en permanence par les « nouveaux maîtres du monde » ? On pourrait le penser à la lecture de certains discours critiques dénonçant le nouveau « totalitarisme » du marché et des médias. Dans cet essai stimulant, Jean-Pierre Le Goff rompt avec ce schématisme. En s'appuyant sur...

Vivons-nous dans un univers orwellien, conditionnés et surveillés en permanence par les « nouveaux maîtres du monde » ? On pourrait le penser à la lecture de certains discours critiques dénonçant le nouveau « totalitarisme » du marché et des médias. Dans cet essai stimulant, Jean-Pierre Le Goff rompt avec ce schématisme. En s'appuyant sur Hannah Arendt et Claude Lefort, il propose une étude comparative particulièrement éclairante du phénomène totalitaire et du mouvement de modernisation de la fin du xxe siècle. Il montre ainsi que les sociétés européennes démocratiques connaissent un processus spécifique de déshumanisation et de désagrégation, bien différent du totalitarisme. Ce phénomène « post-totalitaire » constitue le point aveugle des démocraties. C'est dans ce cadre qu'il convient de resituer le mal-être existentiel et social et la confusion des médias : le basculement historique des trente dernières années a débouché sur une vision fantasmagorique du pouvoir et un antitotalitarisme galvaudé. Pour l'auteur, le renouveau implique d'en finir avec le manichéisme et l'illusion de la table rase : les démocraties européennes doivent enfin accepter l'ambivalence de leur propre histoire, inscrire la modernisation dans une vision de l'avenir et un projet cohérent. C'est à ce prix qu'elles éviteront le repli maladif sur elles-mêmes et la rupture avec le reste du monde.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707142528
Code sériel : 147
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 210
Format : 125 x 190 mm

Ils en parlent

« Jean-Pierre Le Goff n’a de cesse de décoder son environnement. […] C’est une nouvelle fois à une explication de texte qu’il se livre, afin de disséquer le discours ambiant autour de la dictature des marchés et des médias tout-puissants. […] Le militant humaniste qu’est Jean-Pierre Le Goff prend la parole pour appeler à ne pas renoncer. »

LE MONDE-ÉCONOMIE

« Le constat d’insignifiance de notre société et de la vie démocratique qui la sous-tend, loin de pousser à baisser les bras, se veut un appel volontaire au sens, voire au bon sens, ce dont nos contemporains semblent, selon Jean-Pierre Le Goff, singulièrement dépourvus. Qu’on ne cherche pas ici une expertise plus ou moins scientifique, mais plutôt le recul réflexif d’une quête des raisons anciennes et des nouveaux moyens du vivre ensemble. »

LIBÉRATION

« [Une] réflexion décapante sur les blocages et les conditions du renouveau des démocraties européennes. »

TÉLÉRAMA

« Critique impitoyable du discours managérial au sens large, l’auteur inscrit ce thème dans une réflexion plus large sur l’évolution de nos démocraties. Il décèle, au cœur des sociétés démocratiques, un phénomène de désagrégation qui, sous l’apparence d’un discours de la modernisation, emprunte certaines formes au discours totalitaire. »

LIAISONS SOCIALES

« [Jean-Pierre Le Goff] s'efforce de montrer que les nécessités d'une vie collective, et donc d'un équilibre meilleur pour les personnes, suppose de sortir d'un prêt à penser de certains mouvements contestataire par une réanimation du débat public. »

CULTURES EN MOUVEMENTS

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ObservateurDuNeant Posté le 5 Décembre 2013
    A LIRE ABSOLUMENT
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !