En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La destinée, la mort et moi, comment j'ai conjuré le sort

        10/18
        EAN : 9782264070982
        Code sériel : 5313
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 408
        Format : 108 x 177 mm
        La destinée, la mort et moi, comment j'ai conjuré le sort

        Morgane SAYSANA (Traducteur)
        Date de parution : 05/04/2018
        Règle n° 1 : ne jamais s’impliquer.
        Incarnant le Sort depuis des millénaires, Sergio est en charge de l’attribution des malheurs qui frappent la plupart du genre humain, les 83 % qui font toujours tout foirer. Il doit en plus subir l’insupportable bonne humeur de Destinée qui, elle, guide les grands...
        Règle n° 1 : ne jamais s’impliquer.
        Incarnant le Sort depuis des millénaires, Sergio est en charge de l’attribution des malheurs qui frappent la plupart du genre humain, les 83 % qui font toujours tout foirer. Il doit en plus subir l’insupportable bonne humeur de Destinée qui, elle, guide les grands hommes vers la consécration d’un prix Nobel ou d’un oscar. Et pour finir d’aggraver les choses, il vient de tomber amoureux de sa voisine, une jeune mortelle promise à un avenir glorieux. Entamer une relation avec elle viole la règle n° 1 et une bonne dizaine d’autres, ce qui pourrait bien pousser son supérieur hiérarchique Jerry – Dieu tout-puissant – à lui infliger un sort pire que la mort…

        « Un roman cynique et irrévérencieux, mêlant critique sociale, réflexions existentielles et art de la réplique. »
        Lou Heliot – Le Monde des Livres

        Traduit de l’anglais (États-Unis) par Morgane Saysana
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264070982
        Code sériel : 5313
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 408
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        8.40 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Yanoune Posté le 27 Mai 2018
          La destinée, la mort et moi... Où le bouquin où t'as Guy Marchand qui te susurre dans l'oreille au cours de la lecture « destinée... » si si.. Bon alors ouais quand on s'appelle Sergio Fatum... la vie n'est pas si merveilleuse.. mais pas si pire non plus... une routine que beaucoup lui envieraient... sorte de glande perpétuelle, boire des coups, fumer des pétards, se sauter des filles.... même si c'est sans contact.. quoi que, avec Cléopâtre on peut pas dire que y a pas eu contact... Bah quand on est le Sort... Et les expressions sur lui bin c'est pas Broadway non plus... Supporter les coups du Sort.. bien sûr Les caprices du Sort... comme si. Être heureux de son Sort.. y en a pas tant que ça non plus.. Nan lui il rêve de changer de poste... En plus il a un tas de potes tous plus sympas les uns que les autres, Paresse et Gourmandise, et puis la mort, et Lady Chance.. nan moi je le trouve assez verni en fait.. Y a bien Destinée qui vient le gonfler de temps en temps... Et en passant c'est une salope.. aussi... Mais bon sang de Jerry ! Comme y se fait chier ce pauvre Fatum... un peu... La destinée, la mort et moi... Où le bouquin où t'as Guy Marchand qui te susurre dans l'oreille au cours de la lecture « destinée... » si si.. Bon alors ouais quand on s'appelle Sergio Fatum... la vie n'est pas si merveilleuse.. mais pas si pire non plus... une routine que beaucoup lui envieraient... sorte de glande perpétuelle, boire des coups, fumer des pétards, se sauter des filles.... même si c'est sans contact.. quoi que, avec Cléopâtre on peut pas dire que y a pas eu contact... Bah quand on est le Sort... Et les expressions sur lui bin c'est pas Broadway non plus... Supporter les coups du Sort.. bien sûr Les caprices du Sort... comme si. Être heureux de son Sort.. y en a pas tant que ça non plus.. Nan lui il rêve de changer de poste... En plus il a un tas de potes tous plus sympas les uns que les autres, Paresse et Gourmandise, et puis la mort, et Lady Chance.. nan moi je le trouve assez verni en fait.. Y a bien Destinée qui vient le gonfler de temps en temps... Et en passant c'est une salope.. aussi... Mais bon sang de Jerry ! Comme y se fait chier ce pauvre Fatum... un peu jaloux de Destinée... Et malgré les éons passés, il est toujours un peu con.. Un côté dépressif.. cynique un peu, acide beaucoup... même si franchement y se foule pas non plus... mais quand tu dois gérer 83% de la population humaine... Je suis pas sûre que ça aide... Parce que Jerry que les humains sont stupide, bête, lâche, et ne savent pas faire le bon choix ! C'est pourtant pas compliqué non plus... Allez savoir. Et puis y a les conneries qui s'accumulent.. Genre l'amour, l'envie d'aider ses humains, les mauvais conseils de Karma ( un alcolo mais faut pas le dire..).. les morts pas prévues.. et puis Jerry... Jerry et ses plans foireux... Nan c'est vraiment vraiment la merde... Alors bon, oui c'était sympa à lire.. alors oui j'ai dévoré ce livre. Parce que c'est drôle, parce que c'est facile à lire et puis parce que j'aime particulièrement les histoires avec des entités maussades, amères et critiques... et je voulais vraiment voir où l'auteur voulait en venir, et où Fatum allait arriver... Mais je dois dire que y a bon nombre de moments où j'avais Gaiman et son Sandman passant dans ma tête... Où j'avais Wenders et ses ailes du désir... et puis d'autres trucs... des trucs que je trouve bien mieux fait. Sur la couverture y a une critique qui dit et je cite : « Un roman cynique et irrévérencieux mêlant critique sociale, réflexions existentielles et art de la réplique »... Et franchement... pour ma part... Cynique ? Ah bon.. j'ai trouvé ça facile.. Vraiment. Irrévérencieux ?... alors là.. si appeler dieux Jerry c'est être irrévérencieux bin putain... non, pas irrévérencieux du tout.. à ce niveau-là, vu la fin même bien dans les clous je trouve. Et si la critique sociale et les réflexions existentielles, c'est : Mon dieux l'homme est un consommateur bovin... oh bin perso... il est un peu con le Sort.. Faut sortir plus.. si y a que ça qui te perturbe et te choque .. Là, franchement, tu mérites ta panade ! Par contre l'art de la réplique.. oui... qu'est ce qu'ils s'envoient dans les dents... La traduction m'a laissé de nombreuse fois dubitative... C'est bien un Américain qui écrit au nombre des références et de comment il voit le monde.. Les questions qu'il se pose, bien ego centrée à ce niveau là... La sexualité bien présente dans le bouquin et pourtant y a deux choix : les pédophiles et les violeurs ou alors bin de la baise avec un peu de déviance... et c'est qui est le plus drôle c'est que l'auteur critique fortement la pudibonderie et ce puritanisme de bon aloi de ses compatriotes, alors qu'au final je trouve qu'il est exactement pareil, dans le rang avec de bonnes grosses oeillères.. mais comme il est un peu gras et vulgaire... bin nan y dénonce là... pfff... Mon pote à moi c'est Karma, même si franchement il est un peu comme un cheveux sur la soupe ... et puis aussi j'ai bien envie de dire à l'auteur: " Tu sais mec Mortimer pour la mort ça déjà été fait !"... Alors bon c'est peut-être un hommage... Mais même. Tout ça pour dire que l'idée (déjà faite au passage) est bonne... Mais que non, parce que le final me laisse un sale goût dans la bouche... le côté venez à moi les petits enfants.. Regardez et croyez ! Et mon cul c'est du poulet ! Mon sentiment de la fin c'est que .. Jerry est un enculé de bâtard ! Et c'est tout...
          Lire la suite
          En lire moins
        Lisez inspiré avec 10/18 !
        Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com