Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221192931
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 208
Format : 110 x 177 mm

La Dictature de la transparence

Date de parution : 21/04/2016

La transparence est-elle devenue l’idéologie dominante de la société contemporaine ?
De la presse à scandale à la téléréalité, de la vie de nos dirigeants politiques au traitement de l’information, des nouvelles technologies aux réseaux sociaux, l’exigence de transparence s’est imposée dans tous les domaines, gommant subrepticement la frontière entre espace...

La transparence est-elle devenue l’idéologie dominante de la société contemporaine ?
De la presse à scandale à la téléréalité, de la vie de nos dirigeants politiques au traitement de l’information, des nouvelles technologies aux réseaux sociaux, l’exigence de transparence s’est imposée dans tous les domaines, gommant subrepticement la frontière entre espace privé et espace public. Entre injonction morale et fantasme de contrôle absolu, le règne de l’image et du tout-visible ne risque-t-il pas de nous conduire à la lisière du totalitarisme ?

 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221192931
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 208
Format : 110 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • babel95 Posté le 2 Juillet 2016
    La « vie privée » n'est rien d'autre que cette zone d'espace, de temps, où je ne suis pas une image, un objet. C'est mon droit politique d'être un sujet qu'il me faut défendre. Cette phrase courte de Roland Barthes extraite de la Chambre claire, donne la tonalité de l'ouvrage de Mazarine Pingeot, la Dictature de la transparence, qui fait partie de la collection « Nouvelles Mythologies », de Robert Laffont. Le thème de la transparence tient particulièrement à coeur à l'auteure, la fille de François Mitterand, dont l'existence est restée totalement cachée jusqu'en 1994. « Ecrire sur la transparence quand on a vécu dans le secret, puis dans l'exposition totale, c'est occuper en même temps la position de sujet et d'objet d'une réflexion. Ce qui peut nuire au raisonnement – comment rester objectif ? – mais donne aussi un socle à cette réflexion – l'expérience – ce qui oriente certainement l'angle sous lequel on aborde les concepts – mais qui échappe aux biais ? - et dans tous les cas témoigne d'une pensée incarnée ». Dès l'introduction de l'ouvrage Mazarine Pingeot revient sur la définition du terme de transparence, et souhaite l'analyser en tant que "mythe". Que recouvre le... La « vie privée » n'est rien d'autre que cette zone d'espace, de temps, où je ne suis pas une image, un objet. C'est mon droit politique d'être un sujet qu'il me faut défendre. Cette phrase courte de Roland Barthes extraite de la Chambre claire, donne la tonalité de l'ouvrage de Mazarine Pingeot, la Dictature de la transparence, qui fait partie de la collection « Nouvelles Mythologies », de Robert Laffont. Le thème de la transparence tient particulièrement à coeur à l'auteure, la fille de François Mitterand, dont l'existence est restée totalement cachée jusqu'en 1994. « Ecrire sur la transparence quand on a vécu dans le secret, puis dans l'exposition totale, c'est occuper en même temps la position de sujet et d'objet d'une réflexion. Ce qui peut nuire au raisonnement – comment rester objectif ? – mais donne aussi un socle à cette réflexion – l'expérience – ce qui oriente certainement l'angle sous lequel on aborde les concepts – mais qui échappe aux biais ? - et dans tous les cas témoigne d'une pensée incarnée ». Dès l'introduction de l'ouvrage Mazarine Pingeot revient sur la définition du terme de transparence, et souhaite l'analyser en tant que "mythe". Que recouvre le terme de transparence ? L'exigence de transparence que l'on retrouve aussi bien dans la presse à scandales, dans la vie politique, dans les réseaux sociaux n'est-elle pas le plus grand des leurres ? Ne faudrait-il pas se méfier d'une exigence de transparence qui pourrait se confondre avec une forme de totalitarisme ? La lecture de la Dictature de la transparence m'a beaucoup intéressée. J'avoue que ce n'est pas une lecture facile, rapide, vite terminée, et vite oubliée. Mes études de philosophie sont bien lointaines, et si j'ai toujours aimé réfléchir sur des textes philosophiques, la difficulté, liée au vocabulaire, à l'analyse des concepts, reste la même… J'ai trouvé le texte particulièrement bien écrit et de grande qualité ; la réflexion est étayée par des exemples clairs : Les nouvelles technologies, les réseaux sociaux sont aussi bien l'objet de l'étude que les philosophes classiques. Les pistes de réflexion sont nombreuses : il ne s'agit pas d'une pensée qui "tourne en rond", mais d'une réflexion qui débouche sur d'autres problématiques, toutes aussi riches les unes que les autres. Lire un tel ouvrage une seule fois ne me suffit pas – je vais donc le reprendre, relire encore et encore certains passages qui m'ont le plus intéressée, en particulier la troisième partie intitulée « Voir avec ses yeux, voir avec son esprit ». le rôle des médias, le poids des images… Alors que notre société se dévoile totalement, il faut donner à voir, montrer elle n'a jamais été aussi opaque…. J'aimerais terminer par cette phrase extraite de la conclusion de l'ouvrage : "Où se situera le désir dans un monde de transparence ? Où se situeront les oeuvres dans un monde de transparence ? Où se situeront les relations humaines, qui doivent échapper à l'antinomie manichéenne opposant le mensonge à la transparence ? Dans toute antinomie, nulle place pour la symbolisation, la création, la séduction, ces trois voies qui font le sel de notre humanité». Je tiens à remercier Masse Critique de Babelio, et les Editions Robert Laffont de m'avoir permis de lire et de critiquer cet ouvrage, et de découvrir son auteure.
    Lire la suite
    En lire moins
  • PrincessTiti Posté le 16 Juin 2016
    Ce livre est très intéressant et instructif. L’auteur a fait beaucoup de recherche et de travail. Il fait référence à plusieurs personnes que l’on connaît. Dans ce livre, on comprend essentiellement des choses sur soi. Je ne peux guère en dire plus sans spoiler. Elle parle des sujets comme les photographies en passant par les vidéos, mais aussi des reflets. Du pouvoir que les nouvelles technologies ont sur nous, ainsi que leur emprise. J’ai bien apprécié toutes les citations employées pas l’auteur. Un livre instructif sur certains changements existants et sur le point de vue de la transparence. Une lecture rapide et assez agréable .
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.