Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264069085
Code sériel : 5200
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

La fièvre de l'aube

Date de parution : 20/04/2017
1945, Suède. Jeune Hongrois rescapé des camps, tuberculeux, Miklós a six mois à vivre, et prend une folle décision : se marier et guérir. Parmi les cent dix-sept réfugiées à qui il écrit : Lili Reich, survivante elle aussi. Bravant un monde où le bonheur semble impossible, ils soulèveront des... 1945, Suède. Jeune Hongrois rescapé des camps, tuberculeux, Miklós a six mois à vivre, et prend une folle décision : se marier et guérir. Parmi les cent dix-sept réfugiées à qui il écrit : Lili Reich, survivante elle aussi. Bravant un monde où le bonheur semble impossible, ils soulèveront des montagnes pour se retrouver... À leur fils, Péter Gardos, de conter le roman vrai de cet amour fou. Un roman incroyable et incroyablement beau, où vibrent l’Histoire, terrible, et l’Amour, lumineux.
 
 
« La Fièvre de l’aube, c’est un livre, un film, un passé terrible et émouvant, la plus belle histoire d’amour du printemps. » Elle
 
« Un petit miracle de légèreté qui prend délibérément le parti de l’espoir et du désir, contre les ombres qui hantent le quotidien. » La Vie
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264069085
Code sériel : 5200
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sophie_ Posté le 4 Mai 2021
    Même si l'histoire de Lili et Miklos est particulièrement touchante et porteuse d'espoir et même si j'ai trouvé très intéressant le contexte historique... l'écriture et la structure du récit ne m'ont pas séduits. ......................................
  • Sophie_ Posté le 4 Mai 2021
    Même si l'histoire de Lili et Miklos est particulièrement touchante et porteuse d'espoir et même si j'ai trouvé très intéressant le contexte historique... l'écriture et la structure du récit ne m'ont pas séduits. ......................................
  • Cialanma Posté le 1 Octobre 2018
    Quel formidable élan d'espoir que ce roman ! Quelle jolie histoire d'amour, simple et drôle par moments. Le tout sur fond de la plus grande tragédie du XXème siècle. Quand l'Histoire rencontre la petite histoire. J'ai eu la chance de rencontrer Peter Gardos lors d'une séance de présentation de son roman. Quel homme plein d'humour, plein de finesse et si abordable !
  • Cialanma Posté le 1 Octobre 2018
    Quel formidable élan d'espoir que ce roman ! Quelle jolie histoire d'amour, simple et drôle par moments. Le tout sur fond de la plus grande tragédie du XXème siècle. Quand l'Histoire rencontre la petite histoire. J'ai eu la chance de rencontrer Peter Gardos lors d'une séance de présentation de son roman. Quel homme plein d'humour, plein de finesse et si abordable !
  • YsaM Posté le 20 Décembre 2017
    Miklos est un rescapé des camps de la mort. Il est accueilli dans une hôpital en suède où le médecin lui annonce qu’il ne lui reste que 6 mois à vivre, sa maladie est irréversible. Miklos ne peut pas l’admettre et il décide non seulement de se marier mais également de guérir et vivre. Il se lance alors dans une folle aventure de correspondance avec des jeunes filles et il tombe amoureux de Lili, rescapée elle aussi de l’horreur. Ce livre est tout d’abord une magnifique histoire d’amour mais aussi une leçon d’humilité, d’espoir et de persévérance. Les personnages sont tellement simples et attachants, avec cette coriace envie de vivre, que l’on voudrait juste les prendre dans nos bras et les protéger de ce monde extérieur qui a tant manqué d’humanité. Peter Gardos est leur fils et il nous narre avec tendresse et parfois une pointe d’humour, la rencontre de ses parents, les petits détails croustillants et cette envie de vivre toujours et encore plus forte, car ils ne lâchent rien, malgré la maladie, malgré les douloureux souvenirs de l’enfermement dans les camps de la mort, malgré la distance qui les sépare, malgré les autres qui tentent parfois de les séparer. C’est un... Miklos est un rescapé des camps de la mort. Il est accueilli dans une hôpital en suède où le médecin lui annonce qu’il ne lui reste que 6 mois à vivre, sa maladie est irréversible. Miklos ne peut pas l’admettre et il décide non seulement de se marier mais également de guérir et vivre. Il se lance alors dans une folle aventure de correspondance avec des jeunes filles et il tombe amoureux de Lili, rescapée elle aussi de l’horreur. Ce livre est tout d’abord une magnifique histoire d’amour mais aussi une leçon d’humilité, d’espoir et de persévérance. Les personnages sont tellement simples et attachants, avec cette coriace envie de vivre, que l’on voudrait juste les prendre dans nos bras et les protéger de ce monde extérieur qui a tant manqué d’humanité. Peter Gardos est leur fils et il nous narre avec tendresse et parfois une pointe d’humour, la rencontre de ses parents, les petits détails croustillants et cette envie de vivre toujours et encore plus forte, car ils ne lâchent rien, malgré la maladie, malgré les douloureux souvenirs de l’enfermement dans les camps de la mort, malgré la distance qui les sépare, malgré les autres qui tentent parfois de les séparer. C’est un beau livre, qui se lit sereinement avec néanmoins une petite pointe d’appréhension et de tristesse parfois, mais on sourit aussi beaucoup. Amour, amitié, solidarité, simplicité, ténacité et espoir, parce qu’au fond ce livre nous offre une belle leçon sur l’espérance et la construction du bonheur… et ça fait vraiment du bien, même si on en ressort un peu bouleversé. Que vous dire de plus…… à part vous inviter à le lire…..
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…