En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La fille de l'hiver

        10/18
        EAN : 9782264060983
        Code sériel : 4756
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 480
        Format : 108 x 177 mm
        La fille de l'hiver

        Isabelle CHAPMAN (Traducteur)
        Date de parution : 05/12/2013

        Pour oublier la mort de leur bébé, Mabel et Jack s’exilent en Alaska. Mais sur ces terres sauvages, le couple s’enferme dans sa douleur. Jusqu'à ce soir d'hiver où il sculpte un bonhomme de neige : une petite fille apparaît près de leur cabane, talonnée par un renard roux. Hallucination,...

        Pour oublier la mort de leur bébé, Mabel et Jack s’exilent en Alaska. Mais sur ces terres sauvages, le couple s’enferme dans sa douleur. Jusqu'à ce soir d'hiver où il sculpte un bonhomme de neige : une petite fille apparaît près de leur cabane, talonnée par un renard roux. Hallucination, miracle ? Et si cette enfant farouche était la clé d’un bonheur qu'ils n'attendaient plus ?

        Premier roman éblouissant, au réalisme poétique et à l’écriture élégante, La fille de l'hiver est un conte intemporel, hanté par le désir et le merveilleux. Ensorcelant.

        Traduit de l'anglais (Etats-Unis)
        par Isabelle Chapman

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264060983
        Code sériel : 4756
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 480
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        8.40 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Chrisbookine Posté le 11 Janvier 2018
          Le contexte Lecture de cet album dans le cadre du Cold Winter Challenge menu "flocons magiques". J'ai découvert ce livre sur la chaîne de Margaud liseuse et je ne regrette pas d'avoir suivi son avis et de plonger dans cette lecture. L'objet livre La couverture du livre est lumineuse et mystérieuse avec ce renard et cette enfant bondissant dans la neige.. L'intrigue Le couple Jack/Mabel n'est pas au beau fixe lorsque nous le découvrons et pourtant au fil de cette histoire qui oscille entre réalité rude dans un monde sauvage hostile, âpre et magie des bonheurs fugaces et des paysages grandioses, il va évoluer au fur et à mesure des épreuves. Les thèmes abordés Les thèmes abordés se mêlent et s'entremêlent : la perte d'un enfant, le deuil, la communication dans le couple, la solitude, l'instinct de survie, l'amour maternel, le désir, la nature indomptable.. Les personnages Mabel est un personnage qui va évoluer énormément dans cette histoire, elle va progressivement se prendre en main et accepter la vie telle qu'elle est injuste, rude et pourtant si belle et riche. Elle va s'accomplir, s'épanouir dans le travail et l'art et dans l'amour. Jack est plus secret et pourtant très sensible. Il s'exprime peu mais agit.... Le contexte Lecture de cet album dans le cadre du Cold Winter Challenge menu "flocons magiques". J'ai découvert ce livre sur la chaîne de Margaud liseuse et je ne regrette pas d'avoir suivi son avis et de plonger dans cette lecture. L'objet livre La couverture du livre est lumineuse et mystérieuse avec ce renard et cette enfant bondissant dans la neige.. L'intrigue Le couple Jack/Mabel n'est pas au beau fixe lorsque nous le découvrons et pourtant au fil de cette histoire qui oscille entre réalité rude dans un monde sauvage hostile, âpre et magie des bonheurs fugaces et des paysages grandioses, il va évoluer au fur et à mesure des épreuves. Les thèmes abordés Les thèmes abordés se mêlent et s'entremêlent : la perte d'un enfant, le deuil, la communication dans le couple, la solitude, l'instinct de survie, l'amour maternel, le désir, la nature indomptable.. Les personnages Mabel est un personnage qui va évoluer énormément dans cette histoire, elle va progressivement se prendre en main et accepter la vie telle qu'elle est injuste, rude et pourtant si belle et riche. Elle va s'accomplir, s'épanouir dans le travail et l'art et dans l'amour. Jack est plus secret et pourtant très sensible. Il s'exprime peu mais agit. Faïna est un animal sauvage, indéchiffrable épis de liberté et indépendante et assez irréelle. Garrett est un jeune homme assez solitaire mais volontaire. J'adore le personnage d'Esther : une femme au caractère fort, un peu garçonne sr les bords, qui vit avec quatre hommes à la maison mais n'a pas perdu son intuition féminine et son bagou pour autant. C'est un personnage solaire contrairement aux quatre personnages précédents qui sont plutôt attirés par la neige, l'hiver. " La nécessité est la mère de l'inventivité." L'univers et l'atmosphère J'adore les moments hallucinatoires que chaque personnage vit, indépendamment, perdu dans la neige, avant de retrouver la fille des neiges. L'auteur a su ménager la dimension fantastique dans ce roman et c'est époustouflant. Le rêve se mêle à la réalité très souvent. " Il finit par s'endormir, quoique son sommeil ne fût pas très différent de l'état de veille, mystérieux, inquiet, où les rêves virevoltaient et fondaient pareils à des flocons de neige, où les enfants couraient à pas de loup entre les arbres, où des écharpes ondulaient au bec des corbeaux." Le style et l'écriture Eowyn Ivey a une écriture empreinte de poésie. J'adore les descriptions de la nature sauvage sous la neige et même sous le soleil de printemps. C'est contemplatif. " Les courtes journées de décembre dégageaient une certaine luminosité, un scintillement, pareils au voile de givre étincelant sur les branches nues,à l'aube, juste avant de fondre." " La neige formait de moelleux coussins sur les branches des épicéas, pesait comme une lourde courtepointe sur le toit de la cabane..." Mon ressenti J'aime beaucoup cette histoire empreinte de tristesse et qui rentre dans l'intimité d'un couple qui souffre. J'ai adoré l'ambiance glacée et magique à la fois. Une atmosphère très fragile, sur le fil, instable et belle. Des personnages forts, qui se relèvent et font face à l'adversité.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Pikobooks Posté le 4 Janvier 2018
          J'ai été totalement envoûtée par cette réécriture de conte toute en finesse et en humanité. Subtile et délicate, l'intrigue révèle des personnages profonds et hauts en couleur qu'il fait bon d'accompagner. Chronique complète sur le blog ;)
        • saphoo Posté le 10 Décembre 2017
          Voici une belle lecture qui vous plonge dans une ambiance glaciale, au coeur de l'Alaska. Le récit est tiré d'un conte russe, et ce qui est étrange, c'est que les personnages de l'histoire en font part, et le vivent plus ou moins. En deux mots, une future mère fait une fausse couche, et dès lors plus d'enfant ne viendra. Un couple sans enfant c'est comme un ciel sans soleil. Ils décident donc de changer de vie, et partent pour l'Alaska, le pays de l'hiver. Un soir alors que les premiers flocons s'invitent, le couple s'amuse à façonner un bonhomme de neige en petite fille, lui mettant une écharpe et des moufles. Quelle ne fut pas leur grande surprise de voir comme dans le conte le bonhomme de neige disparu mais une petite fille surgit à la place. La femme dont son père lui avait lu maintes et maintes fois cette histoire de la petite fille de l'hiver, y voit un signe, et prend très au sérieux l'apparition de cette petite fille. Beaucoup de faits viennent confirmer que cet enfant n'est pas comme tous les autres. Le soleil est revenu dans le ciel sombre, et la vie devient plus douce malgré... Voici une belle lecture qui vous plonge dans une ambiance glaciale, au coeur de l'Alaska. Le récit est tiré d'un conte russe, et ce qui est étrange, c'est que les personnages de l'histoire en font part, et le vivent plus ou moins. En deux mots, une future mère fait une fausse couche, et dès lors plus d'enfant ne viendra. Un couple sans enfant c'est comme un ciel sans soleil. Ils décident donc de changer de vie, et partent pour l'Alaska, le pays de l'hiver. Un soir alors que les premiers flocons s'invitent, le couple s'amuse à façonner un bonhomme de neige en petite fille, lui mettant une écharpe et des moufles. Quelle ne fut pas leur grande surprise de voir comme dans le conte le bonhomme de neige disparu mais une petite fille surgit à la place. La femme dont son père lui avait lu maintes et maintes fois cette histoire de la petite fille de l'hiver, y voit un signe, et prend très au sérieux l'apparition de cette petite fille. Beaucoup de faits viennent confirmer que cet enfant n'est pas comme tous les autres. Le soleil est revenu dans le ciel sombre, et la vie devient plus douce malgré la difficulté de survivre dans un pays hostile. Je n'en dirai pas plus, mais j'ai beaucoup aimé cette histoire de conte qui prend vit dans l'histoire même. J'ai moins aimé le côté " la petite maison dans la prairie", mais j'ai apprécié le côté nature writing, et la belle solidarité entre voisins. D'ailleurs Esther m'a bien fait rire, quelle femme ! Vraiment une très belle histoire qu'on se doit de lire à ces moments de Noël, ça lui donne encore plus de féerie.
          Lire la suite
          En lire moins
        • helhiv Posté le 18 Octobre 2017
          La fille de l'hiver est un roman émouvant, mais sans mièvrerie, pour ceux et celles qui aiment le froid et la neige. Eowyn Ivey s'est probablement inspirée pour cette histoire qu'elle situe en Alaska au début du XXe siècle, d'un conte populaire dans lequel un couple en mal d'enfant sculpte une silhouette dans la neige qui prend vie. Eowyn Ivey décrit avec beaucoup de justesse les difficultés matérielles de couple amoureux et la lumière qu'amène dans leur vie les apparitions timides puis les visites plus régulières de cette fille de l'hiver qui devient la leur. Elle reste cependant une fille de la nature, une proche de la faune, un être de l'Alaska sauvage. Le grande force de ce récit est de nous maintenir à la lisière entre le roman nordique et le conte fantastique. Qu'importe qui est cette fille de l'hiver puisqu'elle comble de bonheur Jack et Mabel qui ont tant désiré sa venue. On pourrait accuser Eowyn Ivey de faire bouillir les bons sentiments mais ce n'est jamais superficiel et gratuitement lacrymogène. Cependant si vous n'aimez pas les belles histoires un peu tristes, passez votre chemin ; il y a dans ce roman une mélancolie qu'on garde avec soi quelques temps, une... La fille de l'hiver est un roman émouvant, mais sans mièvrerie, pour ceux et celles qui aiment le froid et la neige. Eowyn Ivey s'est probablement inspirée pour cette histoire qu'elle situe en Alaska au début du XXe siècle, d'un conte populaire dans lequel un couple en mal d'enfant sculpte une silhouette dans la neige qui prend vie. Eowyn Ivey décrit avec beaucoup de justesse les difficultés matérielles de couple amoureux et la lumière qu'amène dans leur vie les apparitions timides puis les visites plus régulières de cette fille de l'hiver qui devient la leur. Elle reste cependant une fille de la nature, une proche de la faune, un être de l'Alaska sauvage. Le grande force de ce récit est de nous maintenir à la lisière entre le roman nordique et le conte fantastique. Qu'importe qui est cette fille de l'hiver puisqu'elle comble de bonheur Jack et Mabel qui ont tant désiré sa venue. On pourrait accuser Eowyn Ivey de faire bouillir les bons sentiments mais ce n'est jamais superficiel et gratuitement lacrymogène. Cependant si vous n'aimez pas les belles histoires un peu tristes, passez votre chemin ; il y a dans ce roman une mélancolie qu'on garde avec soi quelques temps, une fois la dernière page tournée.
          Lire la suite
          En lire moins
        • tantquilyauradeslivres Posté le 21 Mai 2017
          Selon un conte russe, un couple en mal d'enfant crée un jour une petite fille de neige qui s'anime et prend vie. C'est ce conte qui a donné naissance à La fille de l'hiver. Comme le couple du conte russe, Jack et Mabel n'ont jamais pu avoir d'enfant, leur unique bébé étant né sans vie. Leur existence ravagée par ce drame, le couple décide de s'isoler et de s'exiler en Alaska. Murés dans leur chagrin, incapables de communiquer l'un avec l'autre, ils survivent tant bien que mal à l'hiver glacial de l'Alaska. Jusqu'au soir où ils sculptent une petite fille dans la neige... Ce livres aux allures de conte a quelque chose de particulièrement envoûtant. Tout au long de l'histoire, à l'image de Jack et Mabel, on s’interroge sur ce que l'on lit. Faïna, la petite fille qui redonne goût à la vie au couple est elle bien réelle? Est elle un personnage de conte, le résultat de la fameuse fièvre noire ou une enfant comme les autres? Nous voguons entre rêve et réalité pendant plus de 400 pages. Sans doute est au lecteur de se faire une idée du fin mot de l'histoire. L'auteur nous entraîne ici dans un paysage enneigé... Selon un conte russe, un couple en mal d'enfant crée un jour une petite fille de neige qui s'anime et prend vie. C'est ce conte qui a donné naissance à La fille de l'hiver. Comme le couple du conte russe, Jack et Mabel n'ont jamais pu avoir d'enfant, leur unique bébé étant né sans vie. Leur existence ravagée par ce drame, le couple décide de s'isoler et de s'exiler en Alaska. Murés dans leur chagrin, incapables de communiquer l'un avec l'autre, ils survivent tant bien que mal à l'hiver glacial de l'Alaska. Jusqu'au soir où ils sculptent une petite fille dans la neige... Ce livres aux allures de conte a quelque chose de particulièrement envoûtant. Tout au long de l'histoire, à l'image de Jack et Mabel, on s’interroge sur ce que l'on lit. Faïna, la petite fille qui redonne goût à la vie au couple est elle bien réelle? Est elle un personnage de conte, le résultat de la fameuse fièvre noire ou une enfant comme les autres? Nous voguons entre rêve et réalité pendant plus de 400 pages. Sans doute est au lecteur de se faire une idée du fin mot de l'histoire. L'auteur nous entraîne ici dans un paysage enneigé et glacial avec une écriture poétique et visuelle . il me semblait presque, au cours de cette lecture, entendre la neige crisser sous les pas des personnages et sentir sur ma peau le froid des flocons ou la chaleur d'un feu de bois. Outre ces belles descriptions, l'auteur parvient à nous faire ressentir la douleur mais aussi l'émerveillement des personnages, leur solitude, leur amour. Douceur et rudesse se mêlent ici avec une grande réussite. Rudesse de la nature et de l'hiver, de la vie des pionniers d'Alaska. Rudesse de l'histoire de Jack et Mabel et de leur désespoir. Douceur également. Douceur d'un regard d'enfant. Douceur de l'amour et de l'amitié. Douceur de l'espoir et de la neige qui pourtant peut être si rude... Ce livre est teinté de mélancolie et de désolation mais également d'espoir et de féerie. il en résulte une histoire émouvante et sincère, oscillant avec beaucoup de charme entre rêve et réalité. Une belle découverte!
          Lire la suite
          En lire moins
        Lisez inspiré avec 10/18 !
        Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.