Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264060983
Code sériel : 4756
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

La fille de l'hiver

Isabelle CHAPMAN (Traducteur)
Date de parution : 05/12/2013

Pour oublier la mort de leur bébé, Mabel et Jack s’exilent en Alaska. Mais sur ces terres sauvages, le couple s’enferme dans sa douleur. Jusqu'à ce soir d'hiver où il sculpte un bonhomme de neige : une petite fille apparaît près de leur cabane, talonnée par un renard roux. Hallucination,...

Pour oublier la mort de leur bébé, Mabel et Jack s’exilent en Alaska. Mais sur ces terres sauvages, le couple s’enferme dans sa douleur. Jusqu'à ce soir d'hiver où il sculpte un bonhomme de neige : une petite fille apparaît près de leur cabane, talonnée par un renard roux. Hallucination, miracle ? Et si cette enfant farouche était la clé d’un bonheur qu'ils n'attendaient plus ?

Premier roman éblouissant, au réalisme poétique et à l’écriture élégante, La fille de l'hiver est un conte intemporel, hanté par le désir et le merveilleux. Ensorcelant.

Traduit de l'anglais (Etats-Unis)
par Isabelle Chapman

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264060983
Code sériel : 4756
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bruidelo Posté le 2 Mai 2021
    Dommage, j’ai trouvé l’écriture un peu fadasse. La Fille de l’hiver aurait mérité pourtant un style plus poétique, plus troublant. L’idée de s’inspirer et de faire référence à un conte russe, La petite fille de la neige, m’a bien plu, mais pour aller avec, il m’aurait fallu une bonne atmosphère bien ambiguë, nous balançant avec finesse entre réalisme et magie du conte. Jack et Mabel traînent la douleur de la mort de leur bébé. Ils sont venus s’installer en Alaska, espérant y trouver un silence apaisant. Mais c’est rude. Le livre s’ouvre sur une tentative de suicide de Mabel, sur une interrogation angoissée: «Tu crois qu’on va réussir à passer l’hiver?» Et pourtant quand la neige se met à tomber, il y a un moment euphorique, le vieux couple fait un bonhomme de neige. Le lendemain, les moufles et l’écharpe mis au bonhomme de neige ont disparu, et une mystérieuse petite fille fait son apparition. C’est loin d’être désagréable à lire, mais un peu frustrant, je crois qu’il y avait matière à faire un roman beaucoup plus fort.
  • JuneTempest Posté le 29 Avril 2021
    Cela faisait longtemps qu'un livre ne m'avait plus fait pleurer. Magique, touchant ce sont les adjectifs qui me viennent en premier lorsque je repense à cette magnifique lecture. L'histoire se déroule en Alaska, terres hostiles couvertes de glace et de neige. C'est là que décide de fuir le couple Mabel et Jack, car il s'agit bien là de la fuite d'un rêve brisé. Mabel ne parvient pas à être mère et cela la consume à petit feu. Jusqu'au jour où le couple, dans un instant d'insouciance, décide de construire une fille en neige. Suite à cet évènement, une petite fille apparaît au seuil de leur porte. J'ai profondément souffert avec le personnage de Mabel. Mais malgré la lourdeur du thème, on ne tombe pas dans pathos insupportable. C'est un roman à l'atmosphère magique et les personnages sont attachants et bien développés.
  • catherinedebroy Posté le 6 Mars 2021
    Un joli coup de cœur pour ce livre .Dépaysement garanti , une plongée au cœur de l’Alaska,on y ressent la beauté des paysages ,la rudesse du climat.Et une histoire poignante avec ce couple qui vient essayer de se retrouver après avoir vécu un grand malheur dans leur vie .On oscille entre le conte et la réalité...
  • LensorceleuseEtLesMots Posté le 16 Février 2021
    Alaska, 1920, après avoir perdu leur bébé, Mabel et Jack décident d’aller s’installer en Alaska, reclus, loin de tout, pour cultiver leurs terres. La dureté du travail des champs, le climat inhospitalier les enferment dans leur douleur et le chagrin qu’ils pensaient abandonner derrière eux, les as suivis dans cette nouvelle vie. Un soir, pourtant, ils décident de sculpter une fillette de neige. Le lendemain, celle-ci a fondu et des traces de petits pas s’enfuient en direction de la forêt. Quelques jours après Faïna fait son apparition. Tantôt seule, tantôt suivie d’un renard. Qui est-elle ? Que veut-elle ? Pourquoi une fillette se retrouve-t-elle seule dans la forêt ? Est-elle réelle ou est-elle un mirage sorti de leur imagination tant le désir d’enfant est immense et inconsolable ? Inspiré d’un conte russe la fille de l’hiver est un roman qui m’a coupé le souffle, empreint de poésie et d’onirisme. Les descriptions des paysages enneigés de l’Alaska, de sa faune et de sa flore y sont très réalistes. Le silence entre Mabel et Jack y est criant de vérité, chacun emmuré dans cette souffrance, dans ce vide si bien qu’il en devient un 3ème personnage jusqu’à l’arrivée de Faïna, la fille de... Alaska, 1920, après avoir perdu leur bébé, Mabel et Jack décident d’aller s’installer en Alaska, reclus, loin de tout, pour cultiver leurs terres. La dureté du travail des champs, le climat inhospitalier les enferment dans leur douleur et le chagrin qu’ils pensaient abandonner derrière eux, les as suivis dans cette nouvelle vie. Un soir, pourtant, ils décident de sculpter une fillette de neige. Le lendemain, celle-ci a fondu et des traces de petits pas s’enfuient en direction de la forêt. Quelques jours après Faïna fait son apparition. Tantôt seule, tantôt suivie d’un renard. Qui est-elle ? Que veut-elle ? Pourquoi une fillette se retrouve-t-elle seule dans la forêt ? Est-elle réelle ou est-elle un mirage sorti de leur imagination tant le désir d’enfant est immense et inconsolable ? Inspiré d’un conte russe la fille de l’hiver est un roman qui m’a coupé le souffle, empreint de poésie et d’onirisme. Les descriptions des paysages enneigés de l’Alaska, de sa faune et de sa flore y sont très réalistes. Le silence entre Mabel et Jack y est criant de vérité, chacun emmuré dans cette souffrance, dans ce vide si bien qu’il en devient un 3ème personnage jusqu’à l’arrivée de Faïna, la fille de l’hiver. Je ne peux m’empêcher d’y voir une domestication du sauvage et les conséquences autant positives que négatives qui peuvent en résulter. Le lien aux cycles est au cœur de l’histoire. L’hiver, la saison morte offre une introspection et une possibilité de guérison aux protagonistes. Témoignage sur la vie des pionniers de cette époque. Une superbe leçon de vie, d’amour, d’amitié, d’entraide. A travers une écriture fluide et simple cet ouvrage regorge d’enseignements et de réflexions à mener.
    Lire la suite
    En lire moins
  • FelicieAussi Posté le 3 Avril 2020
    Nous partons pour l’Alaska, mais cette fois, pour un conte plus tendre qu’avec ceux de David Vann. Début des années 1900, Jack et Mabel, couple d’une cinquantaine d’années s’exilent dans ce pays polaire et très solitaire. Ils souhaitent vivre reculés de tous pour permettre un deuil impossible à faire ; celui de la perte d’un enfant. C’est au milieu de cette terre glaciale et hostile, qu’ils vont tenter de reconstruire une vie. Leur vie, celle qu’ils ont choisie. Au milieu de cette nature sauvage, où ils devront apprendre à survivre au rythme des saisons. Jack et Mabel couple pourtant taiseux, s’offrent une soirée sous la neige, à s’amuser, à oublier leur tristesse commune et leur sentiments disparates : ils construisent un bonhomme de neige, et lui donnent l’apparence d’une petite fille. Or le lendemain, ce n’est qu’une flaque d’eau qui se trouve sur leur terrain. Mais à la grande surprise, cette flaque prend vie et c’est une jeune et jolie fillette qui se ballade dans la nature, habillée comme la veille. L’auteure nous emporte dans cette très belle histoire fantastique. L’apparition de cette fillette se fait progressivement. Et petit à petit, elle s’invite dans cette famille avec son lot de mystères, de surprises. Chaque... Nous partons pour l’Alaska, mais cette fois, pour un conte plus tendre qu’avec ceux de David Vann. Début des années 1900, Jack et Mabel, couple d’une cinquantaine d’années s’exilent dans ce pays polaire et très solitaire. Ils souhaitent vivre reculés de tous pour permettre un deuil impossible à faire ; celui de la perte d’un enfant. C’est au milieu de cette terre glaciale et hostile, qu’ils vont tenter de reconstruire une vie. Leur vie, celle qu’ils ont choisie. Au milieu de cette nature sauvage, où ils devront apprendre à survivre au rythme des saisons. Jack et Mabel couple pourtant taiseux, s’offrent une soirée sous la neige, à s’amuser, à oublier leur tristesse commune et leur sentiments disparates : ils construisent un bonhomme de neige, et lui donnent l’apparence d’une petite fille. Or le lendemain, ce n’est qu’une flaque d’eau qui se trouve sur leur terrain. Mais à la grande surprise, cette flaque prend vie et c’est une jeune et jolie fillette qui se ballade dans la nature, habillée comme la veille. L’auteure nous emporte dans cette très belle histoire fantastique. L’apparition de cette fillette se fait progressivement. Et petit à petit, elle s’invite dans cette famille avec son lot de mystères, de surprises. Chaque hiver, elle fait partie de leur quotidien, imaginaire ou non.. Mais dès les beaux jours, elle disparait.. Pour Mabel, profondément marquée par la perte de leur enfant et par un troublant conte Russe que lui lisait son père, c’est une bénédiction, mais également source de conflit avec Jack car elle est la seule à la « voir ». Les années passent, la petite devient belle jeune fille, femme.. Leur relation s’est affirmée, dévoilée et maintenant chacun voit en cette fille une lueur de vie et d’espoir. La plume de l’auteure est douce, simple mais pleine de magie. Malgré la rudesse du climat hivernal et les multiples descriptions de cet univers de chasse, pêche et travail aux champs, ce roman baigne sous un manteau blanc et neigeux, fait de milles paillettes, magique et rempli de tendresse. J’ai beaucoup aimé Mabel, touchante malgré sa discrétion, et Jack, rude mais aimant. La relation avec leur amis et voisins est rempli de joie et d’amitié sincère, pourtant si différents. Un roman qui pourrait aussi bien plaire à nos grands ados et aux plus jeunes amoureux des contes magique et rigoureux.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…