Lisez! icon: Search engine
La fille du maître de Chai
Jacqueline Odin (traduit par)
Date de parution : 14/01/2021
Éditeurs :
Archipoche

La fille du maître de Chai

Jacqueline Odin (traduit par)
Date de parution : 14/01/2021
« Suivre ses rêves quels que soient les obstacles... Les amateurs de sagas vont adorer. »
Kirkus Reviews
1895. Sarah Thibault, 17 ans, vit avec ses parents et sa sœur Lydie dans le Val de Loire, où la famille exploite un vignoble.

À la mort de son mari, la...
1895. Sarah Thibault, 17 ans, vit avec ses parents et sa sœur Lydie dans le Val de Loire, où la famille exploite un vignoble.

À la mort de son mari, la mère de Sarah est contrainte de vendre le domaine à une famille de négociants, les Lemieux, dont le fils aîné...
1895. Sarah Thibault, 17 ans, vit avec ses parents et sa sœur Lydie dans le Val de Loire, où la famille exploite un vignoble.

À la mort de son mari, la mère de Sarah est contrainte de vendre le domaine à une famille de négociants, les Lemieux, dont le fils aîné épouse Lydie.

Mais un nouveau drame oblige les deux sœurs à quitter la France. Sarah, qui n’a pas abandonné son rêve de devenir viticultrice, s’installe dans la Napa Valley, en Californie. Sur place, elle fait la connaissance d’un certain... Philippe Lemieux, qui s’est lui aussi lancé dans l’aventure viticole.

Les deux Français décident d’associer leurs talents. Mais les affaires et l’amour peuvent-ils faire bon ménage ? D’autant que Sarah cache un indicible secret...

Dans la lignée des romans de Tamara McKinley et Sarah Lark, le destin d’une jeune femme courageuse qui n’a d’autre choix que l’exil pour réinventer sa vie.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377359349
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 10,8 x 17,7 mm
EAN : 9782377359349
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 10,8 x 17,7 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • theoline39 22/12/2022
    J'ai apprécié ma lecture, c'était simplement un bon roman. Il se lit très bien, l'écriture est juste envoutante. Seul petit bémol, les chapitres étaient parfois un peu long mais cela ne m'a pas empêché d'accrocher à l'histoire, bien au contraire. L'histoire se passe entre la France et les États-Unis à la fin du XIX° siècle. Sarah passionnée par la viticulture fera tout pour vivre sa passion lorsqu'elle est amenée à immigrer de l'autre côté de l'océan. Chaque rencontre, chaque voyage va la faire grandir. Sa rencontre avec Philippe va bouleverser son destin et fera remonter à la surface des souffrances et des secrets enfouis depuis bien longtemps... J'étais un peu déçue que la partie avec Philippe soit si courte, mais comme il y a encore 2 tomes, j'imagine que d'autres aventures vont arriver à nos deux personnages. Je sais d'avance que je lirai la suite de cette saga!
  • ElBaathory 04/11/2022
    Lorsque j’ai vu que les éditions de L’Archipel allait éditer l’intégrale de cette série et suite aux pertinents et enthousiastes avis de Marine, j’ai, à mon tour, eu soif d’évasion au cœur d’un vignoble, domaine que je connais et affectionne particulièrement habitant dans la capitale du champagne. Une fois n’est pas coutume, cette lecture s’est révélée une merveilleuse source de voyages au sein de notre contrée mais aussi jusqu’en Amérique. En effet, l’intrigue se place principalement dans les chaleureux paysages français au Val de Loire ainsi que les dépaysantes plaines de certains états d’Amérique. Avec simplicité et en s’appuyassent sur une plume extrêmement visuelle, Kristen Harnisch dévoile et dessine d’envoûtants et reposants paysages que j’ai adoré m’imaginer. En cette saison automnale, accompagnée de ses merveilleux contrastes de couleurs flamboyantes, cette lecture m’a semblé des plus savoureuses et délicieuse à parcourir. D’autant plus que l’auteure détient un style fort agréable à lire et d’une fluidité remarquable. Les chapitres s’enchaînent avec rythme et l’intérêt se forge au fil de ses derniers car, il est vrai que, l’intrigue m’a semblé parfois assez superficielle dans son déroulement et les péripéties s’imbriquent les unes autres avec bien trop de perfection. L’intention est au rendez-vous mais l’ambition... Lorsque j’ai vu que les éditions de L’Archipel allait éditer l’intégrale de cette série et suite aux pertinents et enthousiastes avis de Marine, j’ai, à mon tour, eu soif d’évasion au cœur d’un vignoble, domaine que je connais et affectionne particulièrement habitant dans la capitale du champagne. Une fois n’est pas coutume, cette lecture s’est révélée une merveilleuse source de voyages au sein de notre contrée mais aussi jusqu’en Amérique. En effet, l’intrigue se place principalement dans les chaleureux paysages français au Val de Loire ainsi que les dépaysantes plaines de certains états d’Amérique. Avec simplicité et en s’appuyassent sur une plume extrêmement visuelle, Kristen Harnisch dévoile et dessine d’envoûtants et reposants paysages que j’ai adoré m’imaginer. En cette saison automnale, accompagnée de ses merveilleux contrastes de couleurs flamboyantes, cette lecture m’a semblé des plus savoureuses et délicieuse à parcourir. D’autant plus que l’auteure détient un style fort agréable à lire et d’une fluidité remarquable. Les chapitres s’enchaînent avec rythme et l’intérêt se forge au fil de ses derniers car, il est vrai que, l’intrigue m’a semblé parfois assez superficielle dans son déroulement et les péripéties s’imbriquent les unes autres avec bien trop de perfection. L’intention est au rendez-vous mais l’ambition manque parfois. Néanmoins, je ne peux reprocher ce léger manque à l’auteure du fait que je recherchais avant tout de la légèreté et de l’évasion, ce à quoi Kristen Harnisch a plus que répondu. D’autant plus que si l’intrigue aurait pu gagner en élaboration, il ne faut pas omettre qu’il s’agit d’un premier tome. En ce sens, La Fille du maitre de chai se dévoile fortement introductif et nous dépeint de doux et attachants personnages, à commencer par notre jeune héroïne Sarah. Dès ma première rencontre, je suis tombé sous le charme de cette douce mais intrépide demoiselle qui rêve de marcher sur les traces de son père en devenant gérante d’un domaine dédié aux vignes et à sa culture. Malheureusement bien des obstacles et autres embuches viendront se mettre sur sa voie et celle-ci devra faire face de courage pour accéder à son désir d’émancipation. D’autant plus que cette dernière cache un terrible secret qui la reliera malheureusement à Philippe avec qui elle collaborera. Bien que romantique, j’ai fortement apprécié l’évolution de leur relation qui se dévoile tout en douceur et en pudeur. Kristen Harnisch prend le temps de poser des solides et stables bases avant de s’aventurer dans la passion et la romance. Mieux encore, d’autres personnages seront tour à tour dévoilés et je dois bien admettre avoir fortement apprécié la bienveillance omniprésente, excepté les antagonistes, dans la construction et les traits des protagonistes esquissés. Je suis donc ravi de pouvoir continuer à suivre sur plusieurs générations le devenir de cette attachante et touchante famille. Ainsi et bien qu’introducteur, ce premier volet m’a fortement convaincu malgré une certaine superficialité et simplicité dans les péripéties dévoilées. Il faut bien admettre que Kristen Harnisch offre de délicieux et savoureux moments d’évasion et de voyages, mêlés à une intrigue et des personnages humains et touchants à souhait. J’ai été sensible à l’ambiance chaleureuse et douce de son œuvre. Cette lecture a été réalisée à l’occasion de mon partenariat avec les Editions de L’Archipel.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sylvanie26 28/07/2022
    Entreprenante, positive, digne, Sarah échappe à sa région natale pour préserver son intégrité. Elle s'en va avec Lydie, sa sœur, vers un périple rempli de péripéties. Je tremble pour elles deux. Sarah est une héroïne forte et visionnaire qui prend les rênes de sa vie. Le suspense est réel pour cet excellent roman comme je les aime.
  • MaggyM 18/04/2022
    Fin du 19e siècle, Sarah et Lydie, les sœurs Thibault, doivent fuir la France et le Val de Loire où leur famille possédait un vignoble jusqu’il y a peu. Déterminées à échapper au courroux de la famille du mari de Lydie que Sarah vient de tuer accidentellement alors qu’il essayait d’abuser d’elle, les deux sœurs embarquent pour l’Amérique. Sarah n’a qu’une idée en tête, continuer à pouvoir exercer ses talents de viticultrice, le temps de rassembler assez d’argent pour récupérer son domaine français. Dans ce premier volet d’une trilogie, l’autrice nous plonge dans l’histoire de la viticulture en Californie. Même si l’éditeur revendique des accointances avec d’autres autrices renommées pour leurs sagas historiques, j’ai trouvé qu’ici le contexte historique n’était justement pas assez exploité. Ce qui induit qu’on rate une belle fresque qui aurait pu être très alléchante. Du côté de la romance, même si tout est cousu de fil blanc, c’était une assez jolie histoire tout en ayant rien de bien inédit. Le personnage féminin de Sarah est bien construit tandis que le personnage de Philippe Lemieux aurait pu être un peu plus fouillé. Je ne sais si c’est une question de traduction, mais le fait que le récit... Fin du 19e siècle, Sarah et Lydie, les sœurs Thibault, doivent fuir la France et le Val de Loire où leur famille possédait un vignoble jusqu’il y a peu. Déterminées à échapper au courroux de la famille du mari de Lydie que Sarah vient de tuer accidentellement alors qu’il essayait d’abuser d’elle, les deux sœurs embarquent pour l’Amérique. Sarah n’a qu’une idée en tête, continuer à pouvoir exercer ses talents de viticultrice, le temps de rassembler assez d’argent pour récupérer son domaine français. Dans ce premier volet d’une trilogie, l’autrice nous plonge dans l’histoire de la viticulture en Californie. Même si l’éditeur revendique des accointances avec d’autres autrices renommées pour leurs sagas historiques, j’ai trouvé qu’ici le contexte historique n’était justement pas assez exploité. Ce qui induit qu’on rate une belle fresque qui aurait pu être très alléchante. Du côté de la romance, même si tout est cousu de fil blanc, c’était une assez jolie histoire tout en ayant rien de bien inédit. Le personnage féminin de Sarah est bien construit tandis que le personnage de Philippe Lemieux aurait pu être un peu plus fouillé. Je ne sais si c’est une question de traduction, mais le fait que le récit se déroule la 3e personne et que l’autrice s’obstine à appeler les parents des jeunes femmes « maman » et « papa » dans le texte, comme s’il s’agissait là de leurs prénoms, alors que les enfants sont adultes en plus, m’a particulièrement gênée. En effet, ça rendait l’ensemble un peu gnangnan et m’empêchait de prendre les événements décrits au sérieux. J’espère que ce défaut sera absent des tomes suivants, que je compte lire dans quelques temps.
    Lire la suite
    En lire moins
  • SunsetAvenue 19/01/2022
    La fille du maître de chai est une histoire de trahison, d'amour et de rédemption. C'est une belle histoire familiale avec une héroïne forte et charismatique, sur un fond de romance bien exploitée. J'ai passée un excellent moment en compagnie des personnages, même si je regrette le côté un peu trop prévisible de l'histoire. On devine très rapidement ce qui va se passer et la quatrième de couverture en dit beaucoup trop. Mais, si vous avez envie d'une lecture simple, sans prise de tête, sur un fond de romance historique, foncez et vous verrez que vous allez dévorer ce roman.
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Archipoche

    Opération grands romans à petit prix chez Archipoche

    Nos 15 grands romans best-sellers à partir de 5,99€ ! De grandes auteures d'évasions étrangères comme Tamara Mckinley, Sarah Lark et Anna Jacobs. Nos chouchous de 2020 Kate McAlistair et Elisabet Benavent (adaptation en série, Valeria sur Netflix)

    Lire l'article