Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266295017
Code sériel : 17567
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 496
Format : 108 x 177 mm

La Fille sous la glace

Véronique ROLAND (Traducteur)
Date de parution : 10/01/2019
Le froid a figé la beauté de ses traits pour l'éternité. La mort d'Andrea, une jeune femme de bonne famille, est un mystère, tout comme l'abominable secret qu'elle emporte avec elle...
Connue pour son sang-froid et son esprit de déduction imparable, l'inspectrice Erika Foster semble être la mieux placée pour mener...
Le froid a figé la beauté de ses traits pour l'éternité. La mort d'Andrea, une jeune femme de bonne famille, est un mystère, tout comme l'abominable secret qu'elle emporte avec elle...
Connue pour son sang-froid et son esprit de déduction imparable, l'inspectrice Erika Foster semble être la mieux placée pour mener l'enquête. En lutte contre ses propres fantômes, elle s'interroge : peut-elle encore faire confiance à son instinct ? Et si le plus dangereux dans cette affaire n'était pas le tueur, mais elle-même ?
Sur la glace, aucun faux pas n'est permis.

« Un thriller macabre, compulsif et intense, qui dévoile les travers les plus sordides de la haute société anglaise. » Ici Paris
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266295017
Code sériel : 17567
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 496
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un thriller macabre, compulsif et intense, qui dévoile les travers les plus sordides de la haute société anglaise. » Ici Paris

« Un thriller efficace. » Avantages

« Un suspense bien entretenu de bout en bout du roman, des personnages forts et complexes. Amateurs de polars, ce livre est écrit pour vous ! » Télé Star Jeux

« Un polar addictif et compulsif. » Le Parisien « Une enquête étonnante et passionnante, doublée d'une peinture sans concessions de la société londonienne. » Télé Magazine

« On comprend pourquoi ce thriller sombre et très bien ficelé, première enquête de l'inspectrice Erika Foster, est un best-seller outre-Manche. » Télé Loisirs

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • nadiouchka Posté le 10 Novembre 2020
    On change d’horizon pour aller au Royaume-Uni avec un écrivain d’origine slovaque, Robert Bryndza et son ouvrage « La fille sous la glace » (Éditions Pocket pour Belfond) (« The girl in the ice »), paru en 2018. Cet ouvrage est son premier polar d’une série consacrée à l’héroïne, Erika Foster (un texte intégral, traduit de l’anglais par Véronique Roland). Robert Bryndza a débuté avec une carrière d’acteur à Londres, avant de se lancer dans l’écriture. Ainsi que l’on dit souvent : « le pitch » : Nous sommes dans la banlieue de Londres, et quand Lee Kinney doit se rendre à son travail, il entend un iPhone sonner mais il se trouve sous de la glace, dans un lac gelé. Il veut le récupérer car il semble très beau avec ses cristaux Swarovski et il pourrait le revendre pour un paquet d’argent. Mais, d’abord, il faut arriver à l’attraper. Après quelques tentatives infructueuses, il y arrive presque mais, horreur: au milieu des détritus pris sous la glace, il voit ??? le bout d’un doigt, glacé et caoutchouteux – avec un ongle verni de laque violette – et : « pile sous lui. Le visage d’une fille…. » Lee hurle, se recule mais la glace se craquelle, il y tombe et se retrouve emmêlé... On change d’horizon pour aller au Royaume-Uni avec un écrivain d’origine slovaque, Robert Bryndza et son ouvrage « La fille sous la glace » (Éditions Pocket pour Belfond) (« The girl in the ice »), paru en 2018. Cet ouvrage est son premier polar d’une série consacrée à l’héroïne, Erika Foster (un texte intégral, traduit de l’anglais par Véronique Roland). Robert Bryndza a débuté avec une carrière d’acteur à Londres, avant de se lancer dans l’écriture. Ainsi que l’on dit souvent : « le pitch » : Nous sommes dans la banlieue de Londres, et quand Lee Kinney doit se rendre à son travail, il entend un iPhone sonner mais il se trouve sous de la glace, dans un lac gelé. Il veut le récupérer car il semble très beau avec ses cristaux Swarovski et il pourrait le revendre pour un paquet d’argent. Mais, d’abord, il faut arriver à l’attraper. Après quelques tentatives infructueuses, il y arrive presque mais, horreur: au milieu des détritus pris sous la glace, il voit ??? le bout d’un doigt, glacé et caoutchouteux – avec un ongle verni de laque violette – et : « pile sous lui. Le visage d’une fille…. » Lee hurle, se recule mais la glace se craquelle, il y tombe et se retrouve emmêlé avec le cadavre…. My God ! Il arrive enfin à s’en sortir mais traumatisé. L’enquêtrice, la DCI Erika Foster (après un drame survenu dans son couple) est mise sur « le coup » dans un autre poste de police où le Chief Superintendent Marsh l’accueille froidement : « Au boulot, maintenant. On y va .» Cela sans avoir pris le temps de la briefer. Il va falloir trouver rapidement ce qui est arrivé à la jeune et belle noyée : "Andrea Douglas-Brown (23 ans), portée disparue depuis quatre jours (…) un véritable merdier médiatique » car Andrea fait (ou plutôt faisait) partie d’une famille des plus influentes du pays. Le père, Sir Simon est un Pair du Parti conservateur – son épouse, Lady Diana et leurs deux autres enfants, sont contactés pour apprendre la triste nouvelle. Il va falloir enquêter au plus vite, sans que rien ne transpire auprès des médias (si possible). A côté de cela, il y a la vie personnelle de Erika. Mais elle n’a pas froid aux yeux et son caractère bien trempé va l’aider pour cette enquête vraiment délicate d’autant plus que la belle Andrea avait l’habitude de hanter des pubs louches (par exemple le « Glue Pot »). Pourtant elle était fiancée et près de se marier avec un homme riche certes, mais d’un physique ingrat : allez donc savoir pourquoi un tel mariage ? Pour l’argent bien sûr car le futur, Giles Osborne est très riche. Erika est aidée par Peterson (un beau policier) et Moss (Kate Moss, toujours là quand il faut). Une enquête qui va avoir bien des rebondissements, des événements inattendus et quand on croît avoir bien avancé, un autre meurtre est découvert : celui de Ivy Norris, une prostituée qui servait un peu d’indic à Erika. Un meurtre tout aussi horrible que les précédents (en effet, en remontant les recherches, il y en avait eu des similaires). Et ce n'est pas tout ! Vous ne serez pas étonnés si je vous dis que cette intrigue est passionnante surtout qu’il y a bien d’autres sujets à découvrir (oui, « à découvrir » car pas question que je raconte toute l’histoire ni que je parle plus des personnages : des drôles de surprises). D’ailleurs, si je vous indique cette critique de « Ici Paris » : « Un thriller macabre, compulsif et intense, qui dévoile les traitements les plus sordides de la haute société anglaise. » , vous serez d’accord avec moi. Livre lu grâce à « Lire et Sortir » et aux Éditions Pocket (pour Belfond). Je les en remercie « chaudement » malgré toute cette glace….
    Lire la suite
    En lire moins
  • AudreyMarie Posté le 9 Novembre 2020
    En soit, l'affaire policière en elle-même n'est pas folle folle. En revanche, le cadre, la mixité sociale, les privilèges apportent une dimension supplémentaire à l'enquête. J'ai aimé les relations professionnelles qui sont dressées tout au long du livre : les désaccords, la confiance, la solidarité, les divergences. On trouve un personnage principal humain et fort. C'est un bon livre.
  • luparahlam Posté le 2 Novembre 2020
    1er roman de Robert Bryndza, auteur anglais qui vit en Slovaquie, dont l'héroïne, l'inspectrice Erika Foster enquête sur le meurtre d'Andrea, richissime jeune femme de 20 ans. Gaie, solaire, mais avec des penchants sulfureux, retrouvée figée dans la glace. Erica Foster vient de perdre son mari*, elle lutte donc contre ses propres fantômes mais elle se fait un point d'honneur à découvrir la vérité. Elle est accompagnée de Moss, inspectrice mariée à une femme et de Petterson, un grand noir qui fait penser à Luther (pour celles et ceux qui connaissent l'excellente mini série avec le trop sexy Idriss Elba... miam !). Ce trio ira jusqu'au bout quitte à braver les ordres. Il faut passer les 12 premières pages pour que le roman prenne un élan haletant, des rebondissements, rien d'exceptionnel dans la construction très classique mais une lecture fluide tel un bon film thriller du dimanche soir. Les 12 premières pages donc sur lesquelles j'ai tiqué : Andréa, bien sûr est de sortie de nuit, évidemment aucun taxi à l'horizon et c'est normal de ne pas avoir de réseau en 2014 dans la banlieue londonienne, donc forcément une voiture approche tout doucement, phares dans la nuit noire, tu te penches... 1er roman de Robert Bryndza, auteur anglais qui vit en Slovaquie, dont l'héroïne, l'inspectrice Erika Foster enquête sur le meurtre d'Andrea, richissime jeune femme de 20 ans. Gaie, solaire, mais avec des penchants sulfureux, retrouvée figée dans la glace. Erica Foster vient de perdre son mari*, elle lutte donc contre ses propres fantômes mais elle se fait un point d'honneur à découvrir la vérité. Elle est accompagnée de Moss, inspectrice mariée à une femme et de Petterson, un grand noir qui fait penser à Luther (pour celles et ceux qui connaissent l'excellente mini série avec le trop sexy Idriss Elba... miam !). Ce trio ira jusqu'au bout quitte à braver les ordres. Il faut passer les 12 premières pages pour que le roman prenne un élan haletant, des rebondissements, rien d'exceptionnel dans la construction très classique mais une lecture fluide tel un bon film thriller du dimanche soir. Les 12 premières pages donc sur lesquelles j'ai tiqué : Andréa, bien sûr est de sortie de nuit, évidemment aucun taxi à l'horizon et c'est normal de ne pas avoir de réseau en 2014 dans la banlieue londonienne, donc forcément une voiture approche tout doucement, phares dans la nuit noire, tu te penches à la fenêtre et bim ! tu connais le mec qui va te kidnapper et te tuer ! Bon après ce court passage limite, le reste se tient, il y a quelques scènes franchement pas mal. Je pense que je lirais la suite avec Erika Foster dans Oiseau de nuit.
    Lire la suite
    En lire moins
  • NatachaMNEA Posté le 15 Octobre 2020
    Erika Foster arrive dans un nouveau commissariat suite à la mort de son mari ! Elle va d'entrer de jeu devoir résoudre le meurtre d'Andrea, jeune fille richissime retrouvé sous la glace. Mais voilà rien n'est simple, des bâtons dans les roues, des cachotteries, des secrets de famille bien gardé, de l'argent... Mais l'argent fait il réellement le bonheur? La pauvre Erika et son équipe vont avoir bien des difficultés à résoudre ce meurtre ! Alors un bon moment de lecture, l'écriture est fluide, l'ambiance est la, nous aussi ont veut découvrir et savoir si Erika arrivera à faire justice ! Ce roman est prenant ! Un meurtrier que je ne pensais pas du tout ! Bref un bon livre pour un premier !😊 Je confirme donc à Cecile13 que je vais poursuivre ma route avec cet auteur 😊
  • nnanouu Posté le 13 Août 2020
    L'intrigue est genial, l'auteur nous emmène dans son univers et je n'arrivais plus a décrocher de l'enquète. Je recommande.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.