RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La fille

            10/18
            EAN : 9782264061133
            Code sériel : 4905
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 336
            Format : 108 x 177 mm
            La fille

            Date de parution : 05/03/2015
            « La Calle », un trailer park miteux à Reno, Nevada. C'est là que Rory Dawn Hendrix vit avec sa mère, barmaid au Truck Stop. Chèques d’allocations, services sociaux, familles éclatées, alcool : son existence vulnérable semble jouée d’avance. Mais pour cette fillette hardie, prodige en orthographe, le Manuel de... « La Calle », un trailer park miteux à Reno, Nevada. C'est là que Rory Dawn Hendrix vit avec sa mère, barmaid au Truck Stop. Chèques d’allocations, services sociaux, familles éclatées, alcool : son existence vulnérable semble jouée d’avance. Mais pour cette fillette hardie, prodige en orthographe, le Manuel de la parfaite scoute pourrait bien faire des miracles... Porté par une construction brillante, La Fille raconte avec une poésie inattendue l'Amérique white trash et ses destins précaires. Un premier roman aussi stupéfiant que bouleversant.

            « On n'oubliera pas de sitôt Rory, Zazie paumée dans Reno (...) Une incontestable réussite. »
            Livres Hebdo

            Traduit de l'anglais (États-Unis) par Laurence Kiéfé
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782264061133
            Code sériel : 4905
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 336
            Format : 108 x 177 mm
            10/18
            7.80 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • AnneNY Posté le 12 Mars 2018
              Etrangement avec la fille on voyage en faisant du sur place dans un mobil home. Avec ce roman nous plongeons dans cette Amérique blanche et pauvre. Cette Amérique de Trump …. et encore je ne suis même pas sûre que cette tranche de la population se déplace pour aller voter. Ce livre est triste, les personnages et les lieux sont déprimants. Et quand on pense atteindre un peu d’espoir, il disparait aussi vite qu’il a pu arriver. En écrivant ça je me doute bien que ça ne donne pas envie, mais malgré cet univers sordide La fille est un magnifique roman. C’est beau justement parce que tout y est tragique. Tout y est dit par sous-entendus, par suppositions, par métaphores …. L’écriture est belle. Le roman est construit par touche, petits chapitres après petits chapitres et l’ensemble forme une très belle fresque familiale. Tupelo Hassman écrit ici son 1er roman j’ai hâte de découvrir ses prochains.
            • OphelieCurado Posté le 24 Août 2017
              Tupelo Hassman signe ici un bouleversant premier roman. Il a la maturité d'un ouvrage arrivé bien plus tard dans sa carrière d'auteure. Dès les premières lignes, le lecteur comprend qu'il a affaire à une auteure qui a des choses à dire. À travers les yeux et le parcours de Rory Dawn Hendrix, la vie prend un tout autre sens. On ne peut alors plus se plaindre de quoi que ce soit, mais nous pouvons en revanche savourer l'essentiel. L'auteure nous promet une aventure poignante et c'est le cas. Nous ressortons émus, voire bouleversés par notre lecture. Mais contrairement aux apparences, "le Manuel de la parfaite scoute" ne sauvera pas notre petite héroïne, comme annoncé dans le résumé. Dommage... La patte littéraire de Tupelo Hassman s'inscrit sur le chemin de grands auteurs tels que Alan Heathcock, John Fante, Jack Kerouac et d'autres. Une empreinte féminine dans un monde globalement dominé par des auteurs masculins. Nous avons par ailleurs l'impression de lire une nouvelle et l'aspect graphique de l'ouvrage en lui-même est déroutant. Lignes entières recouvertes d'une bande noire, extraits du "Manuel de la parfaite scoute" qui plongent le lecteur dans l'histoire et l'invite à entrer dans les instants de souffrances, de galères... Tupelo Hassman signe ici un bouleversant premier roman. Il a la maturité d'un ouvrage arrivé bien plus tard dans sa carrière d'auteure. Dès les premières lignes, le lecteur comprend qu'il a affaire à une auteure qui a des choses à dire. À travers les yeux et le parcours de Rory Dawn Hendrix, la vie prend un tout autre sens. On ne peut alors plus se plaindre de quoi que ce soit, mais nous pouvons en revanche savourer l'essentiel. L'auteure nous promet une aventure poignante et c'est le cas. Nous ressortons émus, voire bouleversés par notre lecture. Mais contrairement aux apparences, "le Manuel de la parfaite scoute" ne sauvera pas notre petite héroïne, comme annoncé dans le résumé. Dommage... La patte littéraire de Tupelo Hassman s'inscrit sur le chemin de grands auteurs tels que Alan Heathcock, John Fante, Jack Kerouac et d'autres. Une empreinte féminine dans un monde globalement dominé par des auteurs masculins. Nous avons par ailleurs l'impression de lire une nouvelle et l'aspect graphique de l'ouvrage en lui-même est déroutant. Lignes entières recouvertes d'une bande noire, extraits du "Manuel de la parfaite scoute" qui plongent le lecteur dans l'histoire et l'invite à entrer dans les instants de souffrances, de galères mais aussi de débrouilles et d'humanité de la petite Rory Dawn Hendrix. C'est sans le moindre doute l'un des points les plus forts de l'écriture de l'auteure. Sa capacité à inviter le lecteur à pénétrer dans l'univers de "La Calle", dans ce trailer park criant de réalisme. De la première à la dernière ligne, nous croyons ce que nous lisons et c'est le cœur serré et les yeux bordés de larmes que nous suivons les misères de cette jeune gamine intrépide. De ce côté-là, nous ne pouvons que saluer le talent de l'écrivain, sachant qu'il s'agit de son premier roman. Il parait donc évident que Tupelo Hassman est une auteure pleine de ressources de laquelle nous aurions très facilement envie de lire d'autres productions. En revanche, comme c'est parfois le cas avec certains romans, le résumé s'attarde sur un point qui n'est en réalité qu'un détail, pour en constituer l'intrigue principale. Or, cette petite prodige en orthographe ne trouvera pas le salut escompté. Sans avoir besoin de rentrer dans les détails, nous comprenons au fil de notre lecture, et ce malgré un espoir naturel et humain, que Rory Dawn Hendrix est condamnée par sa condition. Il ne faut donc pas s'attendre à une révolution. Entre les horribles secrets de son enfance et une mère déréglée qui causait déjà sa perte rien qu'en la mettant au monde, il était difficile d'espérer mieux. À l'instar des romans initiatiques du XIX ième siècle, dans lesquels l'apprentissage de la vie a pour but d'extraire le héros de sa condition. Mais la douloureuse réalité a souvent le dernier mot...
              Lire la suite
              En lire moins
            • livreclem Posté le 22 Août 2017
              Récit d'une enfance jusqu'au début de l'âge adulte, raconté par "la fille". Entre journal intime, papier officiel des agents sociaux, lettres de la grand mère, le roman prend sa forme et donne une force à l'histoire de cette jeune fille. Très bien écrit, original, on plonge dans le milieu pauvre américain où certains enfants deviennent adultes bien trop tôt.
            • carlottita91 Posté le 8 Juillet 2017
              Un livre triste, mélancolique, sur une petite fille un peu trop précoce pour son milieu, un peu trop grande pour se faire comprendre. C'est une tranche de vie parmi tant d'autre qui passe et qui s'efface silencieusement. J'ai aimé tout simplement.
            • gargamel00 Posté le 24 Octobre 2015
              Un livre acheté sur un coup de tête, une fièvre acheteuse livresque, va savoir pourquoi... Un résumé accrocheur, une couverture mystérieuse et très jolie, des ingrédients simples et efficaces pour me tenter. Pourtant je n'ai pas été vraiment emballée par la lecture de ce livre. Le style est original, un peu triste, mélancolique, le style qui me plait en général, et pourtant je n'ai pas accroché à 100%. Tout au long de ma lecture je n'ai pas réussi à trouver l'auteur sincère, pour moi il s'agissait d'un exercice de style, une façon de montrer "regardez j'ai un style à part, original". J'ai détesté ces pages noires, dont le pseudo texte était barré pour qu'on ne puisse pas le lire. L'histoire était intéressante et prometteuse mais je n'ai pas adhéré à la façon dont le sujet a été traité. Bref une petite déception qui terminera certainement dans une boite à livres ;-)
            Lisez inspiré avec 10/18 !
            Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…