Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707147837
Code sériel : 34
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 532
Format : 125 x 190 mm

La fin du travail

Alain CAILLÉ (Préface), Jeremy RIFKIN (Auteur, Postface), Michel ROCARD (Préface), Pierre ROUVE (Traducteur)
Date de parution : 12/01/2006

« Peut-être ce livre sera-t-il considéré un jour par les historiens comme l'un des plus prophétiques et plus lucides de cette fin de siècle. » La Recherche

Dans ce livre remarquablement informé, devenu un best-seller aux États-Unis, Jeremy Rifkin présente d’abord un constat : nous sommes entrés dans une nouvelle phase de l’histoire qui se caractérise par le déclin inexorable de l’emploi. Le monde, explique l’auteur, est en train de se polariser dangereusement : d’un côté, une...

Dans ce livre remarquablement informé, devenu un best-seller aux États-Unis, Jeremy Rifkin présente d’abord un constat : nous sommes entrés dans une nouvelle phase de l’histoire qui se caractérise par le déclin inexorable de l’emploi. Le monde, explique l’auteur, est en train de se polariser dangereusement : d’un côté, une élite de gestionnaires, de chercheurs et de manipulateurs d’information surqualifiés ; de l’autre, une majorité de travailleurs précaires. Il est selon lui urgent de nous préparer à une économie qui supprime l’emploi de masse dans la production et la distribution et d’agir dans deux directions : la réduction du temps de travail et le développement du « troisième secteur »

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707147837
Code sériel : 34
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 532
Format : 125 x 190 mm
La Découverte

Ils en parlent

« Dans ce livre remarquablement informé devenu un best-seller aux États-Unis, Jeremy Rifkin présente d'abord un constat : nous sommes entrés dans une nouvelle phase de l'histoire qui se caractérise par le déclin inexorable de l'emploi. Le monde, explique l'auteur, est en train de se polariser dangereusement : d'un côté, une élite de gestionnaires, de chercheurs et de manipulateurs d'information surqualifiés ; de l'autre, une majorité de travailleurs précaires. Il est selon lui urgent de nous préparer à une économie qui supprime l'emploi de masse dans la production et la distribution et d'agir dans deux directions : la réduction du temps de travail et le développement du « troisième secteur ».
« Jeremy Rifkin est à la fois un prophète inquiétant et un rêveur optimiste. Analyste des tendances lourdes de la société américaine, inspirateur de l'administration Clinton, il a écrit un livre choc qui effraie et qui stimule. Il part d'une idée simple : jamais l'économie occidentale ne créera suffisamment d'emplois nouveaux pour équilibrer les réductions d'effectifs entraînées par la "révolution de l'information". Autrement dit, l'emploi stable, protégé et bien payé pour tous, c'est terminé. A partir de là, on peut basculer dans la catastrophe... ou dans l'utopie. »
LE NOUVEL OBSERVATEUR


« Peut-être ce livre sera-t-il considéré un jour par les historiens comme l'un des plus prophétiques et plus lucides de cette fin de siècle. »
RECHERCHE

« Cris d'angoisse, ronronnements d'extase ou considérations affichant une neutralité technique de façade, telles sont les réactions des philosophes économistes et sociologues face à la perspective de la fin du travail annoncée par Jeremy Rifkin. On approuve ce dernier on le combat, on le dissèque on le tempère on feint de n'en pas tenir compte. En réalité, tous les auteurs même s'ils ne le nomment pas se déterminenten fonction de ses thèses. » 
LE FIGARO LITTÉRAIRE

« Désormais disponible en version poche, ce best-seller prédit un avenir dangereusement polarisé entre une minorité de travailleurs "intelligents" et une majorité de travailleurs précaires. Trois actifs sur quatre en effet n'auront plus accès à un travail suffisamment rémunérateur. Pour prévenir l'explosion, deux pistes : réduction du temps de travail et développement du non-profit avec création d'une "monnaie sociale" basée sur l'échange, le time-dollar. »
TRENDS TENDANCES

« Inspirateur de l'administration Clinton, Jeremy Rifkin ose le pavé dans la mare que personne avant lui ne s'était risqué à jeter, malgré un malaise ambiant grandissant : non, les problèmes d'emploi ne sont ni des problèmes d'ajustement ni même conjoncturels, mais bien des problèmes structurels, liés aux caractéristiques de la nouvelle économie. [...] Ce qu'il y a de plus particulièrement inquiétant dans l'ouvrage de Rifkin, c'est que cette vision apocalyptique s'appuie sur des éléments d'analyse rigoureux et que le monde qu'il décrit n'a rien d'une fiction. Un ouvrage majeur [...]. »
ENTREPRISE & CARRIÈRES

« Même si l'oeuvre est controversée, la richesse du propos aussi bien que la profusion des connaissances et des références amènent à un questionnement salutaire sur l'origine du chômage, le partage du travail et la société virtuelle du XXI°siècle. »
BULLETIN CRITIQUE DU LIVRE

PRESSE

Dans la pertinente préface qu’il a écrite pour l’essai de Jeremy Rifkin, la Fin du travail, Michel Rocard affirme que l’importance de ce livre « ne tient guère à son sujet – que les machines détruisent des emplois n’est pas une chose nouvelle – mais à l’affirmation de multiples fois rappelée et étayée que le mouvement est en voie d’amplification rapide et aboutit à la disparition pure et simple de l’essentiel du travail productif tel qu’il est aujourd’hui institué ». […] Mutation, sans doute. Voilà le meilleur terme pour qualifier le processus historique de la troisième révolution industrielle, amorcé à la fin de la Seconde Guerre mondiale, aujourd’hui en plein développement. Si l’analyse de Rifkin est correcte – et elle l’est pour l’essentiel – dit Michel Rocard, « l’humanité sera confrontée, dans les quelques décennies qui viennent, à un défi d’une ampleur telle qu’elle n’en a jamais connu dans le passé ». Comment distribuer, en effet, dans l’actuel système social du capitalisme libéral-marchand, à une majorité de la population sans travail, des revenus suffisants, alors que la production automatisée fournira de plus en plus d’objets et de services qui lui seront de moins en moins accessibles ? […] C’est donc une vision d’ensemble de la destruction du travail productif traditionnel par la révolution technologique –vision étayée par une documentation extrêmement riche et significative – qui donne à l’essai de Jeremy Rifkin, une importance particulière. (Félicitations en passant les éditions La Découverte. Il y a un an seulement que ce livre a été publié aux États-Unis : promptitude et clairvoyance peu habituelles dans l’édition française !) […] Il est impossible d’épuiser, ni même d’aborder sérieusement en si peu d’espace la richesse thématique de cet essai, d’en analyser les conséquences pour une vision lucide de l’avenir de nos sociétés. Il me suffit pour aujourd’hui d’inciter le curieux ou inquiet lecteur, mon semblable, mon frère, à lire La Fin du travail.

Jorge Semprun / Journal du Dimanche

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lesptitchats Posté le 14 Mai 2014
    Jeremy Rifkin est un intellectuel américain. En Europe, il a été conseiller de plusieurs dirigeants dont Angela Merkel. Dans ce livre publié en 1995, il parle de la disparition du travail et de la nécessité de réfléchir à une autre forme de société. Il retrace tout d'abord l'histoire de l'économie industrielle américaine et mondiale et présente ces effets sur le travail et les différents type de travailleurs (les noirs américains par exemple). Il présente les effets de la perte d'emploi sur notre société et nous effraie de la montée de la délinquance que cela devrait entraîner. Dans un dernier chapitre, il propose et discute quelques unes des solutions qui ont été proposées : le développement du bénévolat, le revenu minimum, le partage du travail et du temps libre. Ce livre peut parfois avoir des accents technophobes et il m'a parfois semblé qu'il cherchait à nous effrayer. Il n'en reste pas moins, qu'il aborde un sujet et des questionnements très intéressants et toujours d'actualité et qu'il essaie de balayer le plus largement possible les connaissances disponibles à ce sujet en 1995.
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !