Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264073754
Code sériel : 5476
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 264
Format : 108 x 177 mm

La fraternité

Date de parution : 03/10/2019
Le premier roman Campus Novel de Takis Würger sonne comme une grande découverte. L’œuvre plonge le lecteur dans un microcosme angoissant : le campus de Cambridge. Un lieu en apparence inoffensif où manipulation et corruption règnent en maître.
À la mort de ses parents, il ne reste au jeune Hans que sa passion pour la boxe. Des années plus tard, sa vie solitaire change brusquement lorsque sa tante lui propose de lui offrir une bourse pour la prestigieuse université de Cambridge. Mais à une seule condition : résoudre... À la mort de ses parents, il ne reste au jeune Hans que sa passion pour la boxe. Des années plus tard, sa vie solitaire change brusquement lorsque sa tante lui propose de lui offrir une bourse pour la prestigieuse université de Cambridge. Mais à une seule condition : résoudre un crime mystérieux commis au sein du Pitt Club, un club de jeunes gens de la haute société réservé aux hommes, dans lequel il devra se faire accepter s’il ne veut pas se faire démasquer. À Cambridge, Hans rencontre la mystérieuse Charlotte, qui doit l’aider à s’introduire dans le Club. Il y découvre un club dans le club, le très select « Club des papillons ».
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264073754
Code sériel : 5476
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 264
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

Très jeune Hans a perdu ses parents. Après être allé en pensionnat sa tante lui offre l'opportunité de rejoindre l'université Cambridge. La seule condition est qu'il doit résoudre un crime commis au sein du "Pitt Club".
Un roman choral très prenant où les apparences sont trompeuses...
Anne-Charlotte / Librairie Cheminant

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lecabour Posté le 21 Janvier 2020
    Et pourtant, je n'aime pas la boxe.... mais ce roman m'a tenu éveillé jusqu'à tôt le matin. La recherche de la vérité est toujours un long parcours.
  • Cassy Posté le 5 Janvier 2020
    Dans ce premier roman, Takis Würger nous emmène sur le campus de Cambridge, à la rencontre de son personnage principal, Hans. Le jeune homme est issu d’un milieu modeste. Suite à un drame, une tante éloignée et professeure à Cambridge lui offre l’opportunité d’intégrer la prestigieuse université à condition qu’il enquête sur un crime au sein d’une fraternité, le Pitt Club. S’il existe de nombreux livres dont l’intrigue a lieu sur un campus de renom, La fraternité se démarque par ses personnages singuliers : Hans, le solitaire imprévisible, la douce-écorchée Charlotte ou la mystérieuse tante, incapable d’exprimer le moindre sentiment. La fraternité est un mélange d’enquête, de roman noir, de romance et de drame. Un premier roman réussi !
  • Zoile Posté le 24 Novembre 2019
    ¨De cet auteur allemand, c'est le premier roman. Il se passe cependant à Cambridge, où l'auteur a lui-même étudié. A la demande de sa tante, professeure dans la noble institution, le personnage principal infiltre un club d'étudiants très fermé composé d'anciens boxeurs qui ont défendu l'université dans les joutes traditionnelles avec Oxford. Ce club détient un secret d'initiation qu'il doit percer. La narration est confiée fort habilement à tous les personnages du récit qui prennent la parole à tour de rôle. Sur le plan technique, le roman est remarquable. Reste tout de même l'impression d'une écriture de haut vol mais en définitive assez gratuite. Tous ces gens nés avec une cuillère d'argent dans la bouche, loin de la commune humanité, n'arrivent guère à toucher.
  • LesAutomnHalles Posté le 10 Novembre 2019
    Premier roman de ce jeune allemand qui nous offre un récit tiré de sa propre expérience de journaliste. Le pitch est simple : Pour élucider malgré lui le mystère d’un crime dont il ignore tout, un jeune homme se fait introniser dans le club le plus sélect de Cambridge. Sur fond de campus novel et d’amours impossibles, un premier roman vertigineux. C’est l’histoire d’une vengeance en milieu universitaire chic (dans un Collège de Cambridge) sur fond d’agression sexuelle. Sa force est le changement de narrateur à chaque chapitre, déroutant au début mais de plus en plus crédible. J’ai pensé à "Millénium" parfois… En fait on ne le lâche pas car dès qu’on est pris de sympathie pour un personnage, le voilà qui dérape brutalement et nous déconcerte voire nous déroute. C’est cette instabilité permanente qui en fait sa force. Ce n’est pas un polar, ni une critique acerbe des fraternités de ces universités anglaises ou américaines, mais c’est en même temps tout cela qui est suggéré… Parfois on reste sur sa faim quant à la narration de certains personnages, car on a l’impression qu’ils n’ont pas terminé leur récit… sans doute volontairement de la part de l’auteur qui distille des doutes en permanence… et nous incite... Premier roman de ce jeune allemand qui nous offre un récit tiré de sa propre expérience de journaliste. Le pitch est simple : Pour élucider malgré lui le mystère d’un crime dont il ignore tout, un jeune homme se fait introniser dans le club le plus sélect de Cambridge. Sur fond de campus novel et d’amours impossibles, un premier roman vertigineux. C’est l’histoire d’une vengeance en milieu universitaire chic (dans un Collège de Cambridge) sur fond d’agression sexuelle. Sa force est le changement de narrateur à chaque chapitre, déroutant au début mais de plus en plus crédible. J’ai pensé à "Millénium" parfois… En fait on ne le lâche pas car dès qu’on est pris de sympathie pour un personnage, le voilà qui dérape brutalement et nous déconcerte voire nous déroute. C’est cette instabilité permanente qui en fait sa force. Ce n’est pas un polar, ni une critique acerbe des fraternités de ces universités anglaises ou américaines, mais c’est en même temps tout cela qui est suggéré… Parfois on reste sur sa faim quant à la narration de certains personnages, car on a l’impression qu’ils n’ont pas terminé leur récit… sans doute volontairement de la part de l’auteur qui distille des doutes en permanence… et nous incite à la réflexion car on passe insensiblement d’une belle histoire à un drame terrible qui nous poursuit après avoir refermé le livre… Joli coup d’essai… transformé.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Tiphrom Posté le 26 Octobre 2019
    « La fraternité » se présente comme un campus novel sur fond d’enquête menée par un étudiant qui se fait passer, pour ce faire, pour celui qu’il n’est pas. Hans vit au bord de la forêt une enfance heureuse. Au décès de ses parents, il s’attend à être accueilli par Alex, tante étrange mais attachante, qui préfère l’envoyer chez les jésuites. Professeur à Cambridge, elle finit par l’y appeler, lui trouve une bourse et lui demande d’intégrer le Pitt Club. Dans cette fraternité d’élite et grâce à ses talents de boxeur, il pourra mener l’enquête sur un mystérieux drame. L’histoire est bien construite et se déroule au gré de brefs chapitres, chacun narré par l’un des personnages, principaux ou secondaires. L’écriture est fluide, plutôt agréable, les images simples mais fonctionnelles, les protagonistes attachants. Quelque chose, pourtant, m’a semblé ne pas fonctionner... D’abord, l’auteur veut traiter trop d’idées en trop peu de temps, de nombreuses portes sont entrouvertes pour rien et un certain nombre de personnages ne trouvent pas leur place et semblent davantage là pour le décor. Ensuite, si l’histoire est bien imaginée, elle n’est pas si bien ficelée. Le principe repose sur des révélations parcellaires et successives, par différentes voix, invitant le... « La fraternité » se présente comme un campus novel sur fond d’enquête menée par un étudiant qui se fait passer, pour ce faire, pour celui qu’il n’est pas. Hans vit au bord de la forêt une enfance heureuse. Au décès de ses parents, il s’attend à être accueilli par Alex, tante étrange mais attachante, qui préfère l’envoyer chez les jésuites. Professeur à Cambridge, elle finit par l’y appeler, lui trouve une bourse et lui demande d’intégrer le Pitt Club. Dans cette fraternité d’élite et grâce à ses talents de boxeur, il pourra mener l’enquête sur un mystérieux drame. L’histoire est bien construite et se déroule au gré de brefs chapitres, chacun narré par l’un des personnages, principaux ou secondaires. L’écriture est fluide, plutôt agréable, les images simples mais fonctionnelles, les protagonistes attachants. Quelque chose, pourtant, m’a semblé ne pas fonctionner... D’abord, l’auteur veut traiter trop d’idées en trop peu de temps, de nombreuses portes sont entrouvertes pour rien et un certain nombre de personnages ne trouvent pas leur place et semblent davantage là pour le décor. Ensuite, si l’histoire est bien imaginée, elle n’est pas si bien ficelée. Le principe repose sur des révélations parcellaires et successives, par différentes voix, invitant le lecteur (surpris et curieux) à reconstituer une sorte de puzzle. Hélas, au milieu du roman, on a tout compris et le « suspense » devenant factice, l’empathie que devrait inspirer les personnages le devient aussi.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…