Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266306737
Code sériel : 17802
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm

La Librairie des coeurs brisés

Françoise ADELSTAIN (Traducteur)
Date de parution : 02/07/2020
 
Hometown, sud de l’Australie. Tom Hope est un homme simple et plutôt solitaire. Son verger, ses brebis suffisent à son bonheur. Et puis il y a Peter, ce fils qui n’est pas le sien mais qu’il élève comme tel. Un soir, sous la véranda, Tom reçoit cette lettre :
« Cher Mister Hope,...
 
Hometown, sud de l’Australie. Tom Hope est un homme simple et plutôt solitaire. Son verger, ses brebis suffisent à son bonheur. Et puis il y a Peter, ce fils qui n’est pas le sien mais qu’il élève comme tel. Un soir, sous la véranda, Tom reçoit cette lettre :
« Cher Mister Hope, Je suis Hannah Babel. Vous ne me connaissez pas mais je vais ouvrir une librairie et j’ai besoin de quelqu’un – vous – pour faire certains travaux. »
S’agirait-il de cette belle Hongroise, juive et rescapée d’Auschwitz, nouvelle dans le pays ?
Entre ces deux cœurs brisés, l’espoir peut-il renaître ?
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266306737
Code sériel : 17802
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Robert Hillman écrit à la pointe sèche. Il préfère le tintement de cloche fêlée aux grandes orgues. Des phrases tombent comme un couperet. La librairie des cœurs brisés est le premier roman publié en France d'un écrivain dont on a hâte de lire la suite. » Le Figaro Magazine
Le Figaro Magazine

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LauraFebo Posté le 16 Janvier 2021
    J’avoue être très mitigée sur ce livre. Au niveau du style, c’est une belle écriture, fluide, plaisante. Sur le fond, il faut aller jusqu’au bout du livre pour bien comprendre la psychologie des personnages. Pour ma part j’ai été un peu surprise par Tom Hoppe. En première partie du livre, il accepte sans rechigner tous les malheurs qui pleuvent sur lui ; Sa femme le trompe puis revient en ceinte, le quitte une deuxième fois en lui laissant l’enfant Peter, puis le lui reprend 2 ans plus tard. Tom semble sans réaction, il encaisse et accepte tout sans colère, sans véritable tristesse, du moins on ne le ressent pas véritablement. Arrive Hannah, la belle hongroise qui a vécu le pire dans une vie, les camps de la mort. Ils tombent amoureux sans que l’on ne comprenne vraiment pourquoi. Et là, Tom apparaît comme un être très attachant, intelligent, ingénieux, et volontaire. Peut-être est-ce l’amour d’Hannah qui le transfigure ? Le parcours d’Hannah est quant à lui, dévoilé au fur et à mesure du déroulé de l’histoire, ce qui permet de s’expliquer ses réactions sans pour autant les comprendre véritablement. Bref, il manque un peu d’analyse sur le ressenti... J’avoue être très mitigée sur ce livre. Au niveau du style, c’est une belle écriture, fluide, plaisante. Sur le fond, il faut aller jusqu’au bout du livre pour bien comprendre la psychologie des personnages. Pour ma part j’ai été un peu surprise par Tom Hoppe. En première partie du livre, il accepte sans rechigner tous les malheurs qui pleuvent sur lui ; Sa femme le trompe puis revient en ceinte, le quitte une deuxième fois en lui laissant l’enfant Peter, puis le lui reprend 2 ans plus tard. Tom semble sans réaction, il encaisse et accepte tout sans colère, sans véritable tristesse, du moins on ne le ressent pas véritablement. Arrive Hannah, la belle hongroise qui a vécu le pire dans une vie, les camps de la mort. Ils tombent amoureux sans que l’on ne comprenne vraiment pourquoi. Et là, Tom apparaît comme un être très attachant, intelligent, ingénieux, et volontaire. Peut-être est-ce l’amour d’Hannah qui le transfigure ? Le parcours d’Hannah est quant à lui, dévoilé au fur et à mesure du déroulé de l’histoire, ce qui permet de s’expliquer ses réactions sans pour autant les comprendre véritablement. Bref, il manque un peu d’analyse sur le ressenti des protagonistes. Chacun extrapolera selon son envie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • fabienne1809 Posté le 15 Décembre 2020
    C'est une belle histoire, je ne peux pas dire le contraire. Le vécu d'Hannah, lorsqu'elle était prisonnière dans le camp d'Auschwitz, donne à ce roman un côté historique très intéressant. Il y a aussi une problématique sectaire qui est abordée et dont les mécanismes sont bien démontrés. A coté de cela, la vie de la ferme de Tom apporte un côté apaisant à l'histoire. Et le personnage de Tom est vraiment très attachant. Mais, il y a beaucoup de "mais" de mon point de vue. Je vais tenter de vous expliquer, sans cependant rien dévoiler. Les 90 premières pages m'ont vraiment beaucoup plu, si je fais abstraction de ce qu'il y a une relation qui se noue entre deux personnes sans qu'on comprenne comment. Pour moi, à cet endroit de l'histoire, ça manquait vraiment d'explication, de sensibilité ou de psychologie de la part de l'auteur. Ensuite, durant 90 pages, il ne se passe pas grand chose, il n'est plus du tout question d'un des personnages principaux et il faut surmonter l'ennui pour continuer jusqu'à ce que, vers la page 179, enfin, l'histoire semble rebondir. Par ailleurs, le titre pose lui aussi un problème dans la mesure où "La librairie des cœurs brisés" n'est pas un... C'est une belle histoire, je ne peux pas dire le contraire. Le vécu d'Hannah, lorsqu'elle était prisonnière dans le camp d'Auschwitz, donne à ce roman un côté historique très intéressant. Il y a aussi une problématique sectaire qui est abordée et dont les mécanismes sont bien démontrés. A coté de cela, la vie de la ferme de Tom apporte un côté apaisant à l'histoire. Et le personnage de Tom est vraiment très attachant. Mais, il y a beaucoup de "mais" de mon point de vue. Je vais tenter de vous expliquer, sans cependant rien dévoiler. Les 90 premières pages m'ont vraiment beaucoup plu, si je fais abstraction de ce qu'il y a une relation qui se noue entre deux personnes sans qu'on comprenne comment. Pour moi, à cet endroit de l'histoire, ça manquait vraiment d'explication, de sensibilité ou de psychologie de la part de l'auteur. Ensuite, durant 90 pages, il ne se passe pas grand chose, il n'est plus du tout question d'un des personnages principaux et il faut surmonter l'ennui pour continuer jusqu'à ce que, vers la page 179, enfin, l'histoire semble rebondir. Par ailleurs, le titre pose lui aussi un problème dans la mesure où "La librairie des cœurs brisés" n'est pas un élément central du livre. Cela n'a fait qu'augmenter ma déception. Enfin, pour les personnes qui lisent la quatrième de couverture, je trouve qu'il y a aussi des choses qui induisent le lecteur en erreur... Bref, il s'agit pour moi d'un livre qui ne tient pas ses promesses...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Aa2liiinee Posté le 6 Décembre 2020
    C'est la lecture commune pour le mois de novembre ayant pour thème "librairie". Et je ne sais pas si c'est à cause du titre ou de la couverture mais je m'attendais à lire un feel good et en fait pas du tout !#8201; #8201; Dans une petite bourgade du sud de l'Australie on va découvrir l'histoire de Tom, fermier qui s'occupe de ses terres, de ses animaux et de son fils Peter dont il n'est pas le père biologique. Je me suis de suite attachée à ce personnage masculin, loin de tous les clichés de l'homme qu'on peut trouver dans les romans. Tom est bienveillant, qui fait de son mieux avec ses fêlures.#8201; Tout comme Hannah, rescapée d'Auschwitz et dont le parcours va nous être narré tout au long du roman par des flashback. Un destin qui va nous aider à la comprendre et l'apprivoiser. Son personnage est au coeur de cette question : après de telles épreuves peut-on encore voir une forme de poésie dans la vie ?#8201; Un récit nuancé par des personnages tous un peu perdu, trouvant du réconfort à travers l'amour, la famille ou tout simplement les livres.#8201; #8201; Un style d'écriture qui correspond à l'histoire. Néanmoins passé les 150... C'est la lecture commune pour le mois de novembre ayant pour thème "librairie". Et je ne sais pas si c'est à cause du titre ou de la couverture mais je m'attendais à lire un feel good et en fait pas du tout !#8201; #8201; Dans une petite bourgade du sud de l'Australie on va découvrir l'histoire de Tom, fermier qui s'occupe de ses terres, de ses animaux et de son fils Peter dont il n'est pas le père biologique. Je me suis de suite attachée à ce personnage masculin, loin de tous les clichés de l'homme qu'on peut trouver dans les romans. Tom est bienveillant, qui fait de son mieux avec ses fêlures.#8201; Tout comme Hannah, rescapée d'Auschwitz et dont le parcours va nous être narré tout au long du roman par des flashback. Un destin qui va nous aider à la comprendre et l'apprivoiser. Son personnage est au coeur de cette question : après de telles épreuves peut-on encore voir une forme de poésie dans la vie ?#8201; Un récit nuancé par des personnages tous un peu perdu, trouvant du réconfort à travers l'amour, la famille ou tout simplement les livres.#8201; #8201; Un style d'écriture qui correspond à l'histoire. Néanmoins passé les 150 pages j'ai trouvé que ça s'essouflait un peu même si l'intérêt est revenu assez rapidement. #8201; La librairie des coeurs brisés et la rencontre de deux écorchés vifs qui vont ensemble découvrir le véritable amour. Un livre pour les cœurs brisés réparés, car malgré le chagrin il y'a surtout l'espoir des jours meilleurs.#8201;
    Lire la suite
    En lire moins
  • prune42 Posté le 25 Novembre 2020
    Dans un village australien, Tom Hope élève seul Peter, fils de son ex compagne Trudy, qui l'a quitté pour vivre dans une secte jusqu'à qu'elle revienne chercher son fils. Hannah Babel, rescapée d'Auschwitz, vient s'installer à Hometown pour ouvrir une librairie. Tom va l'aider à s'établir et il se rapproche d'Hannah malgré le poids des souvenirs de celle-ci qui a perdu son mari et son fils à Auschwitz. Quand Peter s'enfuit loin de sa mère pour revenir vivre avec Tom, Hannah ne le supporte pas car cela ravive en elle trop de souvenirs et elle quitte Tom. Leur couple pourra-t-il surmonter cette épreuve ? J'avais emprunté ce roman australien à la médiathèque de ma commune, attirée par le mot "librairie" dans le titre, pensant que les livres tenaient ici une place centrale. En fait, la librairie d'Hannah tient un rôle plutôt mineur ici, ce n'est pas vraiment un des thèmes principaux du livre. J'ai trouvé la première moitié du livre plutôt intéressante mais la suite m'a paru plus longue et ennuyeuse, j'ai moins adhéré. Le roman fait de fréquents allers retours entre le présent et le passé avec les souvenirs d'Hannah à Auschwitz, cela m'a semblé parfois un peu superficiel. Certaines scènes dans... Dans un village australien, Tom Hope élève seul Peter, fils de son ex compagne Trudy, qui l'a quitté pour vivre dans une secte jusqu'à qu'elle revienne chercher son fils. Hannah Babel, rescapée d'Auschwitz, vient s'installer à Hometown pour ouvrir une librairie. Tom va l'aider à s'établir et il se rapproche d'Hannah malgré le poids des souvenirs de celle-ci qui a perdu son mari et son fils à Auschwitz. Quand Peter s'enfuit loin de sa mère pour revenir vivre avec Tom, Hannah ne le supporte pas car cela ravive en elle trop de souvenirs et elle quitte Tom. Leur couple pourra-t-il surmonter cette épreuve ? J'avais emprunté ce roman australien à la médiathèque de ma commune, attirée par le mot "librairie" dans le titre, pensant que les livres tenaient ici une place centrale. En fait, la librairie d'Hannah tient un rôle plutôt mineur ici, ce n'est pas vraiment un des thèmes principaux du livre. J'ai trouvé la première moitié du livre plutôt intéressante mais la suite m'a paru plus longue et ennuyeuse, j'ai moins adhéré. Le roman fait de fréquents allers retours entre le présent et le passé avec les souvenirs d'Hannah à Auschwitz, cela m'a semblé parfois un peu superficiel. Certaines scènes dans le camp de concentration sont éprouvantes et la période post-guerre avec l'arrivée des Russes un peu longue également. J'ai été en revanche touchée par le personnage de Tom, un homme simple mais au coeur généreux, qui donne beaucoup de lui sans forcément recevoir en retour. Il y a aussi beaucoup de descriptions de la campagne, d'un monde rural simple, marqué par le travail de la terre et les soins aux animaux, j'ai apprécié cet aspect. J'ai été donc surprise par ce livre que je n'imaginais pas tout à fait ainsi mais plus centré autour d'une librairie. Je regrette qu'il y ait eu autant de longueurs qui ont diminué mon intérêt pour ce livre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • talou61 Posté le 6 Novembre 2020
    Embarquement dans le sud de l'Australie pour suivre Tom, Hannah et les autres, écorchés de la vie. Comme l'a précisé une autre lectrice, le style est sec, trop sec et des retours en arrière nombreux, perturbants dans la lecture, non nécessaires. Les personnages sont plutôt introvertis et cela nuit à leur profondeur, leur compréhension. Ils n'arrivent pas à définir leurs sentiments : par exemple, page 189, Tom "avait du mal à définir ce que Hannah signifiait pour lui. Il ne la détestait pas, il ne l'aimait pas." L'auteur semble seulement décrire, sans aimer ses personnages. Dommage malgré une belle histoire…
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.