RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Longue Guerre

            Pocket
            EAN : 9782266266284
            Code sériel : 7219
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 576
            Format : 108 x 177 mm
            La Longue Guerre

            ,

            Mikael CABON (Traducteur), Stéphane DESA (Direction de collection)
            Date de parution : 09/02/2017
            Revenu des profondeurs de la Longue Terre, Josué n’aspire qu’à vivre en famille, loin des problèmes du multivers. Mais ceux-ci le rattrapent malgré tout…
            Les hommes pourraient jouir paisiblement du nombre illimité de Terres à leur disposition. Cependant, le nouveau président des États-Unis a décidé d’établir son hégémonie sur toutes les...
            Revenu des profondeurs de la Longue Terre, Josué n’aspire qu’à vivre en famille, loin des problèmes du multivers. Mais ceux-ci le rattrapent malgré tout…
            Les hommes pourraient jouir paisiblement du nombre illimité de Terres à leur disposition. Cependant, le nouveau président des États-Unis a décidé d’établir son hégémonie sur toutes les Amériques existantes. Dans les colonies, la colère gronde, jusqu’à réclamer l’indépendance.
            Et au contact des autres espèces vivantes, bien souvent pacifiques, la nature humaine montre une fois encore ses tendances belliqueuses.
            L’issue semble inévitable, la longue guerre, inéluctable.

            « Avec ce deuxième volume, où les auteurs suivent différentes expéditions de vaisseaux twains, le récit prend une autre dimension. Plus aboutie, plus dense, l'intrigue mêle ici plusieurs fils narratifs qui convergent parfois. » Chris de Savoie – ActuSF
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266266284
            Code sériel : 7219
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 576
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            9.40 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Avec ce deuxième volume, où les auteurs suivent différentes expéditions de vaisseaux twains, le récit prend une autre dimension. Plus aboutie, plus dense, l’intrigue mêle ici plusieurs fils narratifs qui convergent parfois. » Chris de Savoie, ActuSF
             
            « Un 2e tome à la hauteur du premier, qui continue à peindre la fresque de la longue Terre, à travers une mosaïque de personnages. Vivement le troisième tome. » Catherine-loiseau.fr
             

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • bilodoh Posté le 21 Mars 2018
              Une longue guerre, qu’est ce que c’est? Sept ans? Cent ans? En fait, il n’est même pas question de guerre dans ce second tome de la série. Où alors c’est l’éternelle guerre entre les pauvres et les nantis, les bons et les méchants ? S’agirait-il d’une guerre froide alors? Disons peut-être une guerre un peu tiède… une guerre de la longue terre, ce « multivers » où on peut passer d’un monde à l’autre et où l’abondance de ressources devrait permettre d’éviter une véritable guerre. De longs voyages parfois un peu trop tranquilles, mais où en survolant les mondes, on peut apercevoir toutes sortes de créatures et, avec la présence aussi de l’intelligence artificielle, remettre en question ce qui distingue l’humanité (même si c’est peut-être notre capacité destructrice…) Parmi les êtres rencontrés, j’ai peut-être un faible pour les trolls, ces êtres pacifiques qui communiquent grâce à leurs chants, qui unissent leurs voix dans une harmonie « multiverselle »… Et peut-être aussi ce chat tout à fait non allergène, un chat-robot qui parle, mais qui peut quand même ronronner au pied du lit… Mais attention, il parait que le volcan sous le parc de Yellowstone est en train de se réveiller et qu’il pourrait... Une longue guerre, qu’est ce que c’est? Sept ans? Cent ans? En fait, il n’est même pas question de guerre dans ce second tome de la série. Où alors c’est l’éternelle guerre entre les pauvres et les nantis, les bons et les méchants ? S’agirait-il d’une guerre froide alors? Disons peut-être une guerre un peu tiède… une guerre de la longue terre, ce « multivers » où on peut passer d’un monde à l’autre et où l’abondance de ressources devrait permettre d’éviter une véritable guerre. De longs voyages parfois un peu trop tranquilles, mais où en survolant les mondes, on peut apercevoir toutes sortes de créatures et, avec la présence aussi de l’intelligence artificielle, remettre en question ce qui distingue l’humanité (même si c’est peut-être notre capacité destructrice…) Parmi les êtres rencontrés, j’ai peut-être un faible pour les trolls, ces êtres pacifiques qui communiquent grâce à leurs chants, qui unissent leurs voix dans une harmonie « multiverselle »… Et peut-être aussi ce chat tout à fait non allergène, un chat-robot qui parle, mais qui peut quand même ronronner au pied du lit… Mais attention, il parait que le volcan sous le parc de Yellowstone est en train de se réveiller et qu’il pourrait semer la destruction… dans le prochain tome!
              Lire la suite
              En lire moins
            • Miney Posté le 21 Mai 2017
              La longue guerre est longue en effet, tellement longue qu'il ne faut même pas s'attendre à la voir commencer. Si vous espérez de la bagarre et de l'action à tous les coins de page, vous allez être déçu. Le rythme est lent, presque un peu mou, et il ne se passe pas tant de choses que ça. C'est comme si le tome en entier était une longue mise en place. Cela dit ça reste agréable et divertissant à lire malgré une écriture une peu froide, distante. Comme dans le 1er tome, on continue d'explorer la longue terre et ses multiples déclinaisons, les nouveaux modes de vie et les tensions que cela engendre, et on rencontre ses habitants. J'ai particulièrement apprécié toute l'intrigue qui se rapportait aux trolls que j'ai trouvé très bien exploitée. J'ai eu un peu de mal à retrouver les personnages du premier opus. Josué est presque inexistant et sa personnalité semble moins développée que dans le tome 1. On gonfle le mystère Lobsang pour pas grand-chose. Sally a un peu plus de gueule, mais finit par agacer. Parmi les nouveaux personnages, il n'y a que Roberta l'ado surdouée qui sort un peu du lot. Tous sont vaguement... La longue guerre est longue en effet, tellement longue qu'il ne faut même pas s'attendre à la voir commencer. Si vous espérez de la bagarre et de l'action à tous les coins de page, vous allez être déçu. Le rythme est lent, presque un peu mou, et il ne se passe pas tant de choses que ça. C'est comme si le tome en entier était une longue mise en place. Cela dit ça reste agréable et divertissant à lire malgré une écriture une peu froide, distante. Comme dans le 1er tome, on continue d'explorer la longue terre et ses multiples déclinaisons, les nouveaux modes de vie et les tensions que cela engendre, et on rencontre ses habitants. J'ai particulièrement apprécié toute l'intrigue qui se rapportait aux trolls que j'ai trouvé très bien exploitée. J'ai eu un peu de mal à retrouver les personnages du premier opus. Josué est presque inexistant et sa personnalité semble moins développée que dans le tome 1. On gonfle le mystère Lobsang pour pas grand-chose. Sally a un peu plus de gueule, mais finit par agacer. Parmi les nouveaux personnages, il n'y a que Roberta l'ado surdouée qui sort un peu du lot. Tous sont vaguement sympathiques mais jamais vraiment très attachants. Bref, c'est un deuxième tome qui fait passer un bon moment, mais qui peine à décoller vraiment.
              Lire la suite
              En lire moins
            • CitronNobel Posté le 30 Janvier 2017
              J'avais vraiment envie de décourvrir un autre aspect de l'oeuvre de Pratchett, et je ne connaissais pas Baxter. C'est une jolie découverte, et je suis contente d'avoir encore quelques tomes à découvrir, mais je pense que je n'étais pas dans un état idéal pour l'apprécier vraiment. Après le jour du Passage, les hommes peuvent passer sur la longue terre, des mondes parallèles. Josué, passeur-né, explore ces nouveaux mondes et tente d'en percer les mystères.
            • lyoko Posté le 6 Septembre 2016
              Les terres parallèles sont colonisées par les habitants de la prime terre. Les trolls servent comme ils peuvent mais ils sont asservis et étudiés par des scientifiques. Certains sont meme assassinés sauvagement. Comme toujours avec Pratchett il se cache un sujet fort derrière ses écrits. La colonisation et l'utilisation des êtres soumis a cet esclavage. C'est également l'occassion pour les auteurs de montrer du doigt les ignominies faites au nom de la science et du statut des êtres exploités. Les deux auteurs se complètent bien, le sérieux et le côté scientifique de Baxter avec la folie de Pratchett donne un bel équilibre a ces romans. Néanmoins sur ce tome deux , je suis un peu déçue, car je l'ai trouvé moins fluide que le premier. Mais également des personnages qui avaient une place importante dans le tome 1 ne font qu'une légère apparition et diminue l'intérêt du lecteur.
            • Malahide75 Posté le 4 Janvier 2016
              La découverte d'un accès vers une infinité de Terres parallèles plus ou moins habitables, pleines de ressources et de promesses, n'a pas suffi à changer l'humanité : l'Homme cherche toujours le profit, à planter des drapeaux pour s'accaparer des territoires et y imposer ses lois, aussi peu applicables soient-elles dans ces confins reculés. Mais pire encore, il cherche toujours à éliminer et à exterminer ce qui est différent de lui. Aussi, dix ans après son voyage dans la Longue Terre, Josué Valienté doit-il repartir en croisade devant la violence et les exactions commises contre les Trolls. Un deuxième tome de transition, un peu longuet et à la conclusion un peu hâtive, qui nous fait suivre les aventures de Josué, bien sûr, mais également de Lobsang, de Sally Linsay et de Maggie Kauffman. Le champ des possibles étant infini, le lecteur a parfois l'impression de lire un catalogue de possibilités, vite décrites avant de passer aux suivantes. Seul point commun : l'arrogance du genre humain et sa volonté de toujours et en tous lieux imposer sa façon de penser. La guerre du titre n'est pas à prendre au sens conventionnel du terme, car il n'y a pas réellement de batailles, mais plutôt des différents diplomatiques entre... La découverte d'un accès vers une infinité de Terres parallèles plus ou moins habitables, pleines de ressources et de promesses, n'a pas suffi à changer l'humanité : l'Homme cherche toujours le profit, à planter des drapeaux pour s'accaparer des territoires et y imposer ses lois, aussi peu applicables soient-elles dans ces confins reculés. Mais pire encore, il cherche toujours à éliminer et à exterminer ce qui est différent de lui. Aussi, dix ans après son voyage dans la Longue Terre, Josué Valienté doit-il repartir en croisade devant la violence et les exactions commises contre les Trolls. Un deuxième tome de transition, un peu longuet et à la conclusion un peu hâtive, qui nous fait suivre les aventures de Josué, bien sûr, mais également de Lobsang, de Sally Linsay et de Maggie Kauffman. Le champ des possibles étant infini, le lecteur a parfois l'impression de lire un catalogue de possibilités, vite décrites avant de passer aux suivantes. Seul point commun : l'arrogance du genre humain et sa volonté de toujours et en tous lieux imposer sa façon de penser. La guerre du titre n'est pas à prendre au sens conventionnel du terme, car il n'y a pas réellement de batailles, mais plutôt des différents diplomatiques entre les idées théoriques de la Primeterre et les idéaux pratiques des mondes parallèles, différents d'ailleurs réglés en quelques paragraphes. Il me semble que le propos de Pratchett et de Baxter n'était pas d'écrire un roman seulement épique, mais de définir également les invariants de la race humaine. Et l'on ne peut pas dire que cette description soit en notre honneur... Nettement inférieur au premier opus, « La Longue Guerre » est une lecture cependant agréable, les co-auteurs ayant su coupler leurs talents – humoristique pour l'un, scientifique pour l'autre - , pour en faire un ensemble bien équilibré. Les jalons posés et les pistes de réflexion ouvertes devraient trouver des réponses dans le prochain tome. Espérons juste que cela ne sera pas un pétard mouillé.
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

            Lisez maintenant, tout de suite !