En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Maison au bord de la nuit

        Pocket
        EAN : 9782266285087
        Code sériel : 17202
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 576
        Format : 108 x 177 mm
        La Maison au bord de la nuit

        Marion ROMAN (Traducteur)
        Date de parution : 03/05/2018
        Castellamare. C’est un caillou perdu, au large de Syracuse. Une île de légendes et de malédictions. Là, le jeune médecin Amadeo Esposito trouvera son premier poste. Et posera pour toujours ses valises. Malgré les tranchées de 1914, malgré le fascisme, les ragots, les scandales, celui qui naquit à Florence sans... Castellamare. C’est un caillou perdu, au large de Syracuse. Une île de légendes et de malédictions. Là, le jeune médecin Amadeo Esposito trouvera son premier poste. Et posera pour toujours ses valises. Malgré les tranchées de 1914, malgré le fascisme, les ragots, les scandales, celui qui naquit à Florence sans parents ni famille y fondera la sienne – les siennes… C'est ici, dans la Maison Au Bord de la Nuit, que trois générations d'Esposito vont vivre, mourir, aimer, se déchirer, s'effondrer et se relever, sous le regard de la sainte patronne locale, Sant'Agata, toujours prompte à réaliser quelques miracles...

        « À grandes touches impressionnistes et colorées, Catherine Banner peint un tableau inoubliable de l'Italie de 1914 à 2009, au fil de cette foisonnante saga familiale. Le tourbillon de la vie et le vent de l'Histoire. » Marie Rogatien – Le Figaro Magazine
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266285087
        Code sériel : 17202
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 576
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.60 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • vendee Posté le 23 Juillet 2018
          cette saga de la famille d Amedeo se passe dans une petite ile italienne ,Castellamare. Medecin il se fait vite adopter par les habitants mais sa liaison houleuse avec la femme du maire va impactée sur sa vie et celle de ses descendants. le roman se passe du debut du 20 eme siecle au debut du suivant. le petit bemol ,pour moi, c est ce gout de déjà lu!!! peut trop lu de Victoria Hislop??? pas de surprises, une espece de torpeur vous envahit . mais cependant une bonne lecture pas forcement pour l été mais plutôt au coin du feu l hiver.
        • jeunejane Posté le 30 Mai 2018
          Une histoire plus que passionnante que celle d'Amedeo Esposito qui arrive comme médecin sur la petite île de Castellamare, en face de la Sicile. Il va y fonder sa famille et nous faire vivre à travers elle et les habitants toute l'histoire italienne du bout de son pays depuis le début du 20ème siècle jusqu'au début du suivant. De l'amour, de l'hostilité, de la fraternité, du combat pour la vie, les deux guerres, l'influence de Mussolini, le départ des insulaires, l'arrivée des touristes. La vie y pétille. J'ai lu ce roman aussi agréablement qu'un conte livré avec une écriture très belle, fluide; Un conte? D'ailleurs, Amedeo consigne les contes italiens entendus à l'orphelinat durant son enfance à l'orphelinat de Florence, dans un carnet de cuir rouge qu'il complètera par d'autres récits populaires mais aussi par les aventures arrivées à ses malades. Catherine Banner a réalisé un travail de recherche très approfondi pour arriver à ce résultat, elle en témoigne à la fin du livre. Elle s'inspire d'un personnage réel et effectue ensuite son travail de romancière. J'ai traîné un peu pour introduire le livre dans ma PAL car je ne savais pas à quoi m'attendre. J'ai profité de la sortir en pocket ces dernières emaines. Une belle découverte. Challenge... Une histoire plus que passionnante que celle d'Amedeo Esposito qui arrive comme médecin sur la petite île de Castellamare, en face de la Sicile. Il va y fonder sa famille et nous faire vivre à travers elle et les habitants toute l'histoire italienne du bout de son pays depuis le début du 20ème siècle jusqu'au début du suivant. De l'amour, de l'hostilité, de la fraternité, du combat pour la vie, les deux guerres, l'influence de Mussolini, le départ des insulaires, l'arrivée des touristes. La vie y pétille. J'ai lu ce roman aussi agréablement qu'un conte livré avec une écriture très belle, fluide; Un conte? D'ailleurs, Amedeo consigne les contes italiens entendus à l'orphelinat durant son enfance à l'orphelinat de Florence, dans un carnet de cuir rouge qu'il complètera par d'autres récits populaires mais aussi par les aventures arrivées à ses malades. Catherine Banner a réalisé un travail de recherche très approfondi pour arriver à ce résultat, elle en témoigne à la fin du livre. Elle s'inspire d'un personnage réel et effectue ensuite son travail de romancière. J'ai traîné un peu pour introduire le livre dans ma PAL car je ne savais pas à quoi m'attendre. J'ai profité de la sortir en pocket ces dernières emaines. Une belle découverte. Challenge pavés 2018.
          Lire la suite
          En lire moins
        • lolomito Posté le 25 Avril 2018
          Je dois bien avouer que j’aime bien assortir mes lectures au gré de mes voyages, et c’est donc au soleil, adossée à la paroi nacrée de la falaise de la scala dei turchi que j’ai commencé la lecture de ce livre. M’imprégner un peu plus de la Sicile en conjuguant lecture et balades sur place, mon choix s’est porté sur ce roman suite aux recommandations de Sophie, ma copine libraire. J’ai donc découvert Catherine Banner avec ce roman et ce fut une très belle surprise ! Ce pavé de 518 pages est une saga familiale sur plusieurs générations qui s’étend depuis les années 1900 à nos jours. L’histoire démarre avec l’arrivée d’ Amédéo Esposito sur l’ile de Castellammare , jeune médecin venu offrir ses services aux habitants de l’île. Il parviendra à faire sa place en terre inconnue où il épousera Pina. Voici donc le point de départ de cette saga. S’ensuivront les générations suivantes au gré des chapitres qui défilent. Mais si Amédéo Esposito est majoritairement apprécié par les habitants de Castellammare, le comte d’Isantu, quant à lui, le considérant comme un rival, le déchoit de l’exercice de sa profession, ce qui conduira Amédéo a racheté « le café au... Je dois bien avouer que j’aime bien assortir mes lectures au gré de mes voyages, et c’est donc au soleil, adossée à la paroi nacrée de la falaise de la scala dei turchi que j’ai commencé la lecture de ce livre. M’imprégner un peu plus de la Sicile en conjuguant lecture et balades sur place, mon choix s’est porté sur ce roman suite aux recommandations de Sophie, ma copine libraire. J’ai donc découvert Catherine Banner avec ce roman et ce fut une très belle surprise ! Ce pavé de 518 pages est une saga familiale sur plusieurs générations qui s’étend depuis les années 1900 à nos jours. L’histoire démarre avec l’arrivée d’ Amédéo Esposito sur l’ile de Castellammare , jeune médecin venu offrir ses services aux habitants de l’île. Il parviendra à faire sa place en terre inconnue où il épousera Pina. Voici donc le point de départ de cette saga. S’ensuivront les générations suivantes au gré des chapitres qui défilent. Mais si Amédéo Esposito est majoritairement apprécié par les habitants de Castellammare, le comte d’Isantu, quant à lui, le considérant comme un rival, le déchoit de l’exercice de sa profession, ce qui conduira Amédéo a racheté « le café au bord de la nuit », un bar abandonné du village, ce même bar qui deviendra un lieu incontournable pour qui vit ou vient visiter Castellammare. « Le café au bord de la nuit » est donc le point central du roman. Le lecteur assiste, tout au long de sa lecture aux années de modernisation et au développement de l’île, depuis les années de l’avant guerre jusqu’à l’ère d’internet. Et, en filigrane, il y a le vieux carnet de contes dans lequel Amédéo se plaisait à consigner les histoires du village. Ce carnet qui passera dans les mains des générations suivantes comme étant le trésor chéri et protégé du patriarche. J’ai adoré cette lecture où il ne manque absolument rien. Les croyances ancestrales, les superstitions, les légendes locales, Catherine Banner maîtrise à merveille le sujet et nous imprègne de la culture sicilienne à coup d’expressions de là-bas, expressions écrites en version originale afin de ne faire rien perdre au lecteur de l’ambiance qui y règne. Les descriptions sont magnifiques. Un voyage olfactif et sensoriel à travers les pages où l’odeur du basilic, des aubergines et des oranges est omniprésente. Véritable tableau de la Sicile telle que je l’ai perçue lors de notre dernier voyage. Les troupeaux de chèvres, la ricotta frémissante, les joueurs de scoppa, les pêcheurs, le café et la notion de famille sacrée. Et le contraste saisissant entre les grandes villes et les petits villages. Bref, tout ce qui fait que l’Italie est Italie. Il ne manque rien et Catherine Banner nous sert tout ça sur un plateau. Ce livre est un coup de cœur pour moi qui aime tant l’Italie.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Rajaab Posté le 9 Avril 2018
          la mer, le vent, l'amour, la guerre, la mort...La Sicile sans surprises
        • Heleniah Posté le 6 Avril 2018
          Amedeo a été abandonné à la naissance, mais par sa force de volonté, est devenu médecin. Il trouve un poste sur la toute petite île italienne de Castellamare, près de la Sicile. Alors que le siècle commence, le confort y est rudimentaire, mais Amedeo fera sa place. Femme, enfants, la 1ere puis la 2nde guerre mondiale, la reprise d’un café, tous ces événements s’enchaîneront sur cette île où chacun est scruté, où les ragots vont bon train. Ce roman est donc une saga familiale qui commence en 1914 pour s’achever un siècle plus tard. On voit l’évolution des mentalités, des technologies sur cette toute petite île, les grands événements qui la touchent, ceux qui l’épargnent. Mais surtout on suit l’histoire d’Amedeo et de Pina, de leurs enfants, en particulier Maria Grazzia, jusqu’à la petite-fille de cette dernière. 4 générations attachées à l’île et leur café, la Maison au bord de la nuit. Le contexte et l’histoire sont intéressants, les personnages attachants pour la plupart. J’ai aimé le fait que certains personnages secondaires soient présents quasiment tout le récit, et qu’ils fassent vraiment partis de l’histoire de l’île. En revanche, j’ai trouvé que certains personnages parmi les enfants et petits-enfants d’Amedeo et de... Amedeo a été abandonné à la naissance, mais par sa force de volonté, est devenu médecin. Il trouve un poste sur la toute petite île italienne de Castellamare, près de la Sicile. Alors que le siècle commence, le confort y est rudimentaire, mais Amedeo fera sa place. Femme, enfants, la 1ere puis la 2nde guerre mondiale, la reprise d’un café, tous ces événements s’enchaîneront sur cette île où chacun est scruté, où les ragots vont bon train. Ce roman est donc une saga familiale qui commence en 1914 pour s’achever un siècle plus tard. On voit l’évolution des mentalités, des technologies sur cette toute petite île, les grands événements qui la touchent, ceux qui l’épargnent. Mais surtout on suit l’histoire d’Amedeo et de Pina, de leurs enfants, en particulier Maria Grazzia, jusqu’à la petite-fille de cette dernière. 4 générations attachées à l’île et leur café, la Maison au bord de la nuit. Le contexte et l’histoire sont intéressants, les personnages attachants pour la plupart. J’ai aimé le fait que certains personnages secondaires soient présents quasiment tout le récit, et qu’ils fassent vraiment partis de l’histoire de l’île. En revanche, j’ai trouvé que certains personnages parmi les enfants et petits-enfants d’Amedeo et de Pina étaient trop effacés, on n’arrivait pas vraiment à s’attacher à eux, et que leur départ ou disparition n’entraînaient pas vraiment d’émotions ni chez le lecteur, ni dans leur famille… J’ai donc bien aimé ce roman, mais j’ai trouvé qu’il manquait d’un petit quelque chose, d’un souffle peut-être, qui aurait pu nous faire aimer les personnages autant que l’île qui en devient un, elle aussi, qui nous porterait en avant pour nous donner envie de tourner encore et encore les pages.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        " À grandes touches impressionnistes et colorées, Catherine Banner peint un tableau inoubliable de l'Italie de 1914 à 2009, au fil de cette foisonnante saga familiale. Le tourbillon de la vie et le vent de l'Histoire." Marie Rogatien - Le Figaro Magazine
        "Captivant !" Cosmopolitan


         
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com