En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Maison aux secrets

        Pocket
        EAN : 9782266269728
        Code sériel : 17139
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 544
        Format : 108 x 177 mm
        La Maison aux secrets

        Fabienne DUVIGNEAU (Traducteur)
        Date de parution : 22/02/2018
        Depuis que son petit garçon a été renversé par une voiture, cinq ans auparavant, April Turner vit dans une sorte de pénitence. Elle s'est écartée de tout ce qu'elle aime et entend bien continuer son existence ainsi.
        Lorsqu'une lettre lui parvient de la part d'un notaire anglais, l'informant qu'elle est l'héritière...
        Depuis que son petit garçon a été renversé par une voiture, cinq ans auparavant, April Turner vit dans une sorte de pénitence. Elle s'est écartée de tout ce qu'elle aime et entend bien continuer son existence ainsi.
        Lorsqu'une lettre lui parvient de la part d'un notaire anglais, l'informant qu'elle est l'héritière d'une propriété abandonnée en Angleterre, appelée L'Empyrée, la jeune femme tente de résister mais, intriguée, elle décide de quitter temporairement la Nouvelle-Zélande pour le vieux continent. Elle va rencontrer des habitants étonnants, notamment Sunny, qui approche des 90 ans. Sunny a connu L'Empyrée lors de son âge d'or, et son histoire rend le passé encore plus vivant.
        Mais April sera-t-elle prête à renoncer à ses principes pour, enfin, vivre à nouveau ?

        Cet ouvrage a reçu le Nelson Public Library Award
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266269728
        Code sériel : 17139
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 544
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.30 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • BMMousseron Posté le 20 Juin 2017
          April vit en Nouvelle-Zélande, emmurée dans sa propre vie telle une pénitente, pour expier la mort de son petit garçon dont elle se sent responsable. Elle veut s'effacer du monde. Jusqu'au jour où elle hérite d'une demeure en Angleterre. Pour couper court à son imagination, elle se rend en Angleterre pour voir par elle-même la demeure avant de la revendre. Là, elle est accueillie par Edward, le notaire et Sunny, fringante nonagénaire, qui a connu la demeure et ses propriétaires au temps de sa splendeur. Afin de mieux vendre la maison, April décide de la rénover un peu à l'aide d'Oran Feares, un ami de Sunny et homme à tout faire toujours plein d'entrain. Au cours d'une promenade , April fait la connaissance de Jack, un homme mystérieux qui vit dans les bois avoisinants. Ce roman, c'est l'histoire d'une double résurrection, celle de la demeure et celle d'April qui, au contact de ces personnages hauts en couleurs et pourtant aux profondes fêlures, reprend vie peu à peu. C'est un roman qui m'a profondément touchée et séduite: l'auteur parvient à nous faire ressentir cette renaissance jusque dans son écriture. Le début du roman est plutôt terne et morne à l'image... April vit en Nouvelle-Zélande, emmurée dans sa propre vie telle une pénitente, pour expier la mort de son petit garçon dont elle se sent responsable. Elle veut s'effacer du monde. Jusqu'au jour où elle hérite d'une demeure en Angleterre. Pour couper court à son imagination, elle se rend en Angleterre pour voir par elle-même la demeure avant de la revendre. Là, elle est accueillie par Edward, le notaire et Sunny, fringante nonagénaire, qui a connu la demeure et ses propriétaires au temps de sa splendeur. Afin de mieux vendre la maison, April décide de la rénover un peu à l'aide d'Oran Feares, un ami de Sunny et homme à tout faire toujours plein d'entrain. Au cours d'une promenade , April fait la connaissance de Jack, un homme mystérieux qui vit dans les bois avoisinants. Ce roman, c'est l'histoire d'une double résurrection, celle de la demeure et celle d'April qui, au contact de ces personnages hauts en couleurs et pourtant aux profondes fêlures, reprend vie peu à peu. C'est un roman qui m'a profondément touchée et séduite: l'auteur parvient à nous faire ressentir cette renaissance jusque dans son écriture. Le début du roman est plutôt terne et morne à l'image de la vie d'April, sans lumière, sans vie, sans espoir puis au fil de l'histoire, les couleurs s'immiscent par petites touches pour l' illuminer. La maison est en quelque sorte le double d'April: l'état d'abandon dans lequel elle se trouve est aussi la conséquence de la mort d'un fils, celui de l'ancien propriétaire dont l'histoire est racontée en alternance avec celle d'April. Elles sont à l'image l'une de l'autre, encore fraîches à l'extérieur mais complètement abîmées intérieurement. Et plus, April en apprend sur la maison, plus elle en apprend sur elle-même. Pas un seul moment je n'ai trouvé ce roman triste même dans les instants plus sombres durant lesquels le lecteur à l'instar l'héroïne, ne ressent rien. La folie douce des autres personnages allège l'atmosphère de l'ensemble en lui apportant tout à la fois une touche d'humour et de profondeur. C'est un 5 étoiles amplement mérité.
          Lire la suite
          En lire moins
        • nath56 Posté le 21 Mai 2017
          Un roman émouvant et distrayant qui se lit d'une traite !
        • Vudemeslunettes Posté le 25 Avril 2017
          « La maison aux secrets » m’a séduite par son titre, sa couverture intrigante et en même temps dépaysante et par son résumé. Je me suis donc laissée porter, entre la Nouvelle-Zélande et l’Angleterre, entre le passé et le présent, entre la privation et le bonheur. Dès les premières pages du roman, on est dans l’histoire. On découvre rapidement April et son quotidien, on prend connaissance de son traumatisme, même si toute son ampleur nous est révélée au fur et à mesure de la lecture. April, cette femme qui a laissé sa vie derrière elle, qui se refuse à tout plaisir depuis que son enfant est mort, cinq ans auparavant. Une femme blessée, qui ne réussit pas à se reconstruire et qui rajoute à sa tristesse la culpabilité de la mort de son enfant. Une femme qui se punit elle-même et qui du jour au lendemain a tout quitté et refusé de profiter de cette vie que son petit garçon ne connaitrait jamais. April est une femme en même temps détruite mais également déterminée à « respecter » cette vie de non-plaisir. Une femme que l’on imagine parfaitement et pour qui la vie s’est arrêtée en même temps que celle de... « La maison aux secrets » m’a séduite par son titre, sa couverture intrigante et en même temps dépaysante et par son résumé. Je me suis donc laissée porter, entre la Nouvelle-Zélande et l’Angleterre, entre le passé et le présent, entre la privation et le bonheur. Dès les premières pages du roman, on est dans l’histoire. On découvre rapidement April et son quotidien, on prend connaissance de son traumatisme, même si toute son ampleur nous est révélée au fur et à mesure de la lecture. April, cette femme qui a laissé sa vie derrière elle, qui se refuse à tout plaisir depuis que son enfant est mort, cinq ans auparavant. Une femme blessée, qui ne réussit pas à se reconstruire et qui rajoute à sa tristesse la culpabilité de la mort de son enfant. Une femme qui se punit elle-même et qui du jour au lendemain a tout quitté et refusé de profiter de cette vie que son petit garçon ne connaitrait jamais. April est une femme en même temps détruite mais également déterminée à « respecter » cette vie de non-plaisir. Une femme que l’on imagine parfaitement et pour qui la vie s’est arrêtée en même temps que celle de son fils. April est une femme complexe remplie de tristesse, une tristesse dont on ne peut lui vouloir mais dont on aimerait aussi qu’elle sorte. Parce que malgré les douleurs, le chagrin et la catastrophe, elle ne réussit pas à avancer. Alors forcément, quand une maison l’emporte loin de son quotidien à la découverte d’un héritage dont elle ne veut pas du tout, on part avec elle. Avec espoir. Avec envie. Avec curiosité aussi. Déterminée, April l’est vraiment. À vendre cette maison, à s’en débarrasser, à ne pas profiter de l’argent, à ne rien ressentir, à ne pas prendre le temps de se balader et de contempler la beauté d’un endroit qui lui appartient. Et bien que son choix soit arrêté, elle va se laisser entrainer dans le passé et les secrets de l’Empyrean. Cette maison qui a connu tant d’épreuves également. Une maison qui a vécu les plus grands bonheurs, et qui a dû faire face au malheur, sans jamais s’en relever. Comme April. Une parallèle qui n’est pas difficile à comprendre. Et plus on avance dans l’histoire, plus on prend conscience de la douleur du passé, et plus April renait à la vie. Elle s’autorise à s’ouvrir, à vivre, à accepter le plaisir. À accepter le passé, simplement. Un chemin qui n’aurait pas été possible sans les personnages secondaires, tous aussi attachants les uns des autres. « La maison aux secrets » est un roman émouvant, douloureux et un peu triste aussi. Je m’attendais à un livre différent mais je n’ai pas de déception. Il est poignant et émouvant. L’histoire est belle, parfois triste. Comme la vie peut l’être parfois. Il faut simplement accepter, se relever et continuer. Une jolie histoire d’espoir et d’acceptation.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Pepparshoes Posté le 3 Avril 2017
          Mon avis sur ce roman est mitigé. Je n’ai pas apprécié certains aspects, comme le caractère parfois inflexible d'April, ou le conditionnement de James. Mais d’un autre côté, je lui ai trouvé une profondeur ainsi que beaucoup d’humour.
        • Autantenemportentleslivres Posté le 16 Mars 2017
          Mon avis: Comment résister à une couverture et à un titre aussi intrigant ? Adorant les romans recelant des secrets de famille et multipliant les retours dans le passé, j'avais d'autant plus envie de le découvrir. Merci donc aux Editions Charleston pour l'envoi de ce titre. Dans la maison aux secrets le récit se divise en deux époques distincts. Ainsi, nous suivons de nos jours le personnage d'April qui vient d'apprendre qu'elle est l'héritière de l'Empyrée, une très belle demeure située en Angleterre, mais nous sommes également plongés dans les années 1940, à l'époque où le château appartenant à Lewis Potts était à son apogée. Pourtant, à mon grand étonnement je ne suis jamais vraiment rentrée dans l'histoire. Si le prologue suscite assez bien l’intérêt du lecteur en le plongeant incontestablement dans une ambiance énigmatique, puisque James Potts le fils de Lewis meurt mystérieusement en pleine forêt, je trouve que par la suite le roman s’essouffle. En ce qui me concerne je me suis assez vite lassée, j'avais l'esprit qui partait souvent ailleurs pendant ma lecture et je perdais donc facilement le fil du récit. Pourquoi ? Je ne saurais le dire précisément, mais j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de longueurs... Mon avis: Comment résister à une couverture et à un titre aussi intrigant ? Adorant les romans recelant des secrets de famille et multipliant les retours dans le passé, j'avais d'autant plus envie de le découvrir. Merci donc aux Editions Charleston pour l'envoi de ce titre. Dans la maison aux secrets le récit se divise en deux époques distincts. Ainsi, nous suivons de nos jours le personnage d'April qui vient d'apprendre qu'elle est l'héritière de l'Empyrée, une très belle demeure située en Angleterre, mais nous sommes également plongés dans les années 1940, à l'époque où le château appartenant à Lewis Potts était à son apogée. Pourtant, à mon grand étonnement je ne suis jamais vraiment rentrée dans l'histoire. Si le prologue suscite assez bien l’intérêt du lecteur en le plongeant incontestablement dans une ambiance énigmatique, puisque James Potts le fils de Lewis meurt mystérieusement en pleine forêt, je trouve que par la suite le roman s’essouffle. En ce qui me concerne je me suis assez vite lassée, j'avais l'esprit qui partait souvent ailleurs pendant ma lecture et je perdais donc facilement le fil du récit. Pourquoi ? Je ne saurais le dire précisément, mais j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de longueurs comme par exemple les passages sur les descriptions de la nature... Cependant, si je passais facilement d'une époque à l'autre je préférais nettement les passages dans le passé que je trouvais assez captivant, par rapport aux passages dans le présent qui étaient à mon sens bien plus fades et moins passionnants. Ces retours en arrière fréquent nous permettaient d’être plongé au cœur de l'histoire de l'Empyrée, des personnes disparues qui y habitaient, et ainsi de comprendre aussi petit à petit James. Il y avait à cette époque où la seconde guerre mondiale faisait rage beaucoup de personnages qui gravitaient autour de ce château, et donc beaucoup de péripéties, ce qui rend les chapitres sur ces années assez divertissants et intéressants. Par contre, je ne me suis pas forcément beaucoup attachée à April le personnage principal, qui pourtant aurait dû me toucher davantage de par le drame terrible qu'elle a vécu. En effet, Ben son fils de 5 ans est décédé quelques années plus tôt. Depuis ce jour elle s'interdit de vivre, d’être heureuse, car elle se sent responsable de sa mort. J'ai bien évidemment été touchée par l'épreuve qu'elle doit surmonter, et par son rapprochement progressif avec les personnes qu'elle rencontre à l'Empyrée qui la soutiennent et qui ne cherchent pas à la juger, mais j'ai trouvé que son détachement, sa façon de refuser de vivre le moindre moment de bonheur ne nous permettait pas vraiment de s'attacher à elle. Les personnages que j'ai le plus apprécié sont en réalité les personnages secondaires comme Sunny day, que j'imaginais très pimpante, très dynamique, et qui est surtout très franche, Sir Edward dont le flegme typiquement anglais m'a beaucoup plu, ou encore Oran dont la persévérance et la tristesse qu'il cache derrière son humour m'a beaucoup touché. Que dire de James, de Lily ou encore de Rowan, les amis d'enfance de Sunny ? Ils viennent tous de milieux sociaux différents, ont tous des personnalités très distincts, mais ils sont malgré tout très proches les uns des autres. J'ai été triste et nostalgique de les voir disparaître au fur et à mesure du récit, car je m'étais beaucoup attaché à ce petit groupe. Finalement sans grande surprise cette aventure qu'April voyait comme une contrainte va petit à petit lui permettre de revenir à la vie, et sonner comme un nouveau départ pour la jeune femme, car à sa grande surprise la demeure va peu à peu la charmer et lui donner ainsi envie d'en apprendre plus sur son histoire. En redonnant sa noblesse d'antan au château c'est une nouvelle April qui s’éveille, plus libre, plus épanouie, moins exigeante envers elle-même et surtout à même de recevoir l'amour des autres. Malgré une fin décevante que je n'ai pas tellement comprise, et qui ne permet pas selon moi de répondre à toutes nos interrogations, c'est cette jolie image que je garderai en mémoire. Pour conclure: Un roman que j'ai apprécié pour le charme du lieu, l'histoire de ses anciens habitants et les similitudes que ceux-ci ont avec les personnages du présent, ainsi que pour le joli message d'espoir qu'il véhicule. Cependant, je n'ai pas réussi à m'attacher à April et la fin m'a laissé plus que perplexe. Ma note: 13/20.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « La Maison aux secrets est une belle histoire toute auréolée de secrets et de mystères. Un roman captivant, lumineux et presque poétique, qui apprend au lecteur ce que signifie d’être vivant ! » – histoiredusoir.canalblog.com

        « La Maison aux secrets est un roman poignant et émouvant. L’histoire est belle, parfois triste. Comme la vie peut l’être parfois. Il faut simplement accepter, se relever et continuer.
        Une jolie histoire d’espoir et d’acceptation. » – vudemeslunettes.fr

        « Une histoire de secrets de famille, d’amour, d’amitié et de vies gâchées mais aussi de vies retrouvées ! Certains moments sont très poignants. Un roman à la fois émouvant et distrayant que j’ai dévoré d’une traite. » – www.anamor.fr

        « Un très beau roman, à l’ambiance mystérieuse, nimbée d’étrangeté qui nous fait voyager à travers différentes époques de l’Angleterre, grâce à des personnages attachants et complexes. » – petiteslectures.com
         
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com