Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266235853
Code sériel : 5387
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

La Maison des mères

Cycle de Dune

Guy ABADIA (Traducteur)
Date de parution : 22/11/2012

Dune est détruite, vitrifiée, atomisée. Sur tout l'Empire déferlent les hordes furieuses des Honorées Matriarches, massacrant tout sur leur passage. Le Bene Gesserit reste la seule force organisée. Mais la solution n'est peut-être pas dans le pouvoir des armes. Darwi Odrade, la Mère Supérieure, propose de négocier. La Très Honorée Matriarche...

Dune est détruite, vitrifiée, atomisée. Sur tout l'Empire déferlent les hordes furieuses des Honorées Matriarches, massacrant tout sur leur passage. Le Bene Gesserit reste la seule force organisée. Mais la solution n'est peut-être pas dans le pouvoir des armes. Darwi Odrade, la Mère Supérieure, propose de négocier. La Très Honorée Matriarche accepte : elle s'attend à une capitulation sans conditions. Mais Darwi a un plan.
Elle sait bien que l'entreprise est des plus risquées. Si elle parvenait à ramener la paix, elle provoquerait des tensions insupportables et peut-être une nouvelle Dispersion.
Rien de moins.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266235853
Code sériel : 5387
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • VassagoTL Posté le 24 Mai 2020
    Le dernier livre de Dune écrit par Herbert père. On est dans la même lignée que le précécent tome, c'est une suite directe. Un excellent cru de la série qui se situe au même niveau que le tome 4 à mon sens en terme de pertinence et du style d'écriture.
  • willemsbenoit Posté le 25 Avril 2020
    J'ai apprécier a l'époque "la maison des mères" ou justement peut être pas sur le fond mais dans la forme Frank Herbert renoue avec la narration des premiers tomes. Si j'ai pu trouver qu'il s'était plonger dans quelques longueur en cours de cycle, j'ai senti revivre l'œuvre a la fin. (je m'en suis séparer suit a la disparition des deux premiers tomes)
  • ElouanMansouri Posté le 6 Février 2020
    Ouf ! c'est le dernier tome ! Je suis assez mitigé. Nostalgie du choc esthétique et culturel du premier tome ! Du seul et vrai Dune ! Là c'est languissant et assez poussif !!! J'ai lu que c'était le dernier livre de Franck Herbert avant sa mort. Paix à son âme ! mais il aurait du s'é-arrêter avant et conclure plus tôt sa série.
  • bfauriaux Posté le 24 Novembre 2019
    La fin de la saga mythique jusqu'au bout l'histoire nous tient en haleine et nous passionne pour notre plus grand plaisir ! Une vraie saga à dévorer sans modération !
  • arcade_d Posté le 9 Août 2019
    Et je referme le livre Et je ferme le cycle de Dune pour la 12ème fois depuis 1980. Comment être à la hauteur pour en discourir. Une œuvre imprégné d’une spiritualité si sincère, si profonde, si discrète et si humble. Une spiritualité si douce qu’elle marche avec ses chausson sur la pointe des pieds, parce qu’elle ne veut pas encombrer, ni déranger, ni Dieu, ni les dieux et déesses. Et ces femmes sont des déesses. Par contre Herbert ne se gène pas pour nous bousculer dans nos certitudes en matière politique. Il nous fait prendre conscience de ce qu’est l’amour profond, l’amour de ce qui aime et sont près à tout donner pour des descendants qui n’existe pas encore. Un amour Divin. Un cycle a coté duquel, il ne faut pas passer, même et surtout aujourd’hui en ces temps trouble, en ces temps intéressant comme le dirais ce cher Miles Teg et cet adorable Duncan Idaho. Mais mon amour le plus profond va à Odrade qui a tout donné.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.